Vérité n°1 jan/fév 2012
Vérité n°1 jan/fév 2012
  • Prix facial : 1,90 €

  • Parution : n°1 de jan/fév 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 26,8 Mo

  • Dans ce numéro : par amour, j'ai sorti ma femme du coma par un baiser !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Ma vie… « J’ai perdu 82 kg g 22 « J’ai regardé le dessin et je n’ai vu qu’un estomac énorme. J’avais honte… » « Je ne me voyais pas vraiment comme j’étais » Linda McKgnight, 34 ans, est aide-enseignante dans une école maternelle. Elle aime beaucoup les enfants avec qui elle passe ses journées et fait beaucoup d’activités avec eux. C’est lors d’un atelier de dessins qu’une petite fille vient la voir pour lui donner un dessin d’une « grosse dame ». Linda demande s’il s’agit d’un portrait de sa maman. « La petite fille m’a répondu, « Non, ma maman n’est pas grosse. C’est vous que j’ai dessinée. » J’étais dévastée et j’en ai pleuré. Ça m’a fait beaucoup de mal mais ça m’a fait réagir aussi. » Il faut dire que Linda pesait plus de 158 kg à l’époque. Ce dessin fut un véritable choc pour elle. « J’ai regardé le dessin et je n’ai vu qu’un estomac énorme. J’avais honte et j’ai décidé qu’il était temps de faire quelque chose pour mon poids. » « Ainsi, il a fallu le dessin d’un enfant de trois ans pour que Linda se décide à agir. Et heureusement »
râce à un dessin » assurent les médecins « car elle était dans une phase critique et sa santé était en danger. Elle aurait pu mourir prématurément. » Lorsque Linda a commencé à travailler, elle a vite été débordée et n’a plus pris le temps de faire à manger. Elle ne mangeait alors que des plats préparés, des choses grasses et mauvaises pour la silhouette comme pour la santé. Son déjeuner préféré était les saucisses-frites accompagnées d’une tarte qu’elle mangeait sur le pouce. Et le soir, plats à emporter chinois ou indiens, pizza ou hamburgers composaient son dîner. Le tout accompagné le plus souvent d’un paquet de chips et de chocolat, sans parler du grignotage tout au long de la journée. Les kilos se sont accumulés très vite. Lorsqu’elle a vu le dessin de la petite fille, elle a décidé de l’emmener chez elle pour la motiver. « Je savais que je devais perdre du poids si je voulais rester en vie. C’est un combat de tous les jours pour moi et le dessin est encore épinglé à mon mur. Je le regarde souvent pour m’encourager. » Ce fut un vrai déclic pour Linda qui a changé son alimentation pour des choses plus saines : des céréales le matin, des fruits, des pâtes pour éviter les creux de milieu d’après-midi, des légumes, de la viande blanche… et elle a réappris à faire la cuisine et à manger doucement. Il lui a fallu réapprendre les gestes les plus simples pour se nourrir sainement. Et pour se faire aider psychologiquement, elle a rejoint un groupe de personnes dans le même cas qu’elle qui se réunit une fois par semaine pour se motiver, s’encourager et comparer les résultats de leurs efforts. Et Linda a de quoi être fi ère : « Quand les enfants font des portraits de moi maintenant, on dirait qu’ils dessinent une allumette et plus un seul ne ressemble à un bonhomme Michelin. » Et surtout, elle a retrouvé la forme et déborde d’énergie. « Je me sens tellement en forme. Je n’ai plus aucun problème pour courir après les enfants toute la journée. » De plus, elle a refait entièrement sa garde-robe « J’adore porter des vêtements en taille 42. Avant je portais du 58 et la différence est énorme ! Quand je regarde mes anciens vêtements, je ne comprends même pas pourquoi je n’ai pas réagi avant ! » Son mari Gary, 40 ans, a déclaré « Je suis très fi er d’elle. Je l’ai toujours vue belle et ce n’était pas un problème pour moi mais aujourd’hui je la trouve merveilleuse et fantastique. Elle est pleine d’énergie et c’est un vrai bonheur d’être à ses côtés. » Mais le combat a été diffi cile et Linda remercie tous les jours son mari de l’avoir épaulée. « Je ne voulais pas me faire poser un anneau gastrique. Je ne voulais pas d’opération car je voulais tout réussir par moi-même et j’ai pu compter sur le soutien indéfectible de Gary qui m’a encouragée tous les jours. » C’est comme si Linda avait rajeuni. Adolescente, elle s’habillait en 40, mais lorsqu’elle s’est mariée, en 2003, sa robe était en taille 62. « Déjà à l’époque, j’essayais des régimes mais rien ne fonctionnait, je retombais toujours dans mes travers. Je suis allée voir mon médecin et je ne pouvais pas me peser sur sa balance dont les aiguilles allaient jusqu’à 127 kg. Il m’a dit que je n’avais que quelques années à vivre si je continuais comme ça et il m’a conseillé de me faire poser un anneau gastrique. Mais je ne voulais pas d’une chirurgie. » Linda a donc décidé de se prendre en charge toute seule et a réussi son pari : mincir en mangeant sainement et en se mettant au sport. La première semaine, elle a perdu 2,5 kg puis 3 kg la suivante et ainsi de suite, jusqu’à perdre 82 kg en quatre ans. « Il m’a fallu beaucoup de temps et de patience pour en arriver là mais je suis très fi ère de moi » conclut Linda. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :