Véhicules Militaires Magazine n°58 aoû/sep 2014
Véhicules Militaires Magazine n°58 aoû/sep 2014
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°58 de aoû/sep 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 70

  • Taille du fichier PDF : 59,3 Mo

  • Dans ce numéro : les 70 ans du D-Day !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
BON DE COMMANDE Le guide du collectionneur et de la reconstitution HORS SÉRIE N°35 CHAPITRE 1 Grenadier à pied et Fusilier de la Garde Impériale 1804-1815 D e tout temps, le souverain s’entourèrent d’une garde rapprochée dont la fonction était autant la protection de leur personne que de la manifestation de leur pouvoir. Napoléon ne dérogea pas à cette règle en créant une garde des consuls qui deviendra ensuite garde impériale. Ses effectifs ne cesseront de croître et engloberont aussi bien des régiments de grenadiers que de cavalerie d’arti leri et bien d’autres. E le sera finalement divisée en Jeune Garde et Vieille Garde, les deux possédant leurs unités de cavalerie, d’artillerie et d’infanterie. Le 19 septembre 1806, un nouveau Régiment fut créé par décret impérial sous la dénomination de fusiliers de la Garde Impériale. Ce Régiment de 1 600 hommes viendra dans la structure de la Garde Impériale immédiatement après la «Viei le Garde» et composera ce qu’on appe lera plus tard la «Moyenne Garde». Le terme de «Jeune Garde» désigne les régiments formés en 1809; celui de «Moyenne Garde» n’apparaît qu’à partir de 1811. Organisés comme les Régiments de la «Vieille Garde», les fusiliers de la Garde Impériale ne leur étaient inférieurs ni en bravoure ni en discipline. Toujours et partout, ils partagèrent la gloire de leurs aînés. La garde accompagnera l’Empereur dans toutes ses campagnes et jusqu’à l’extrême limite de son épopée. Souvent gardée en réserve il lui su fisait d’apparaître sur le champ de bataille pour que les adversaires les plus hardis fléchissent. Rien n’était trop beau pour la garde qui bénéficiait d’avantages non négligeables tant au niveau de la solde que de la nou riture, des soins ou de l’habillement. ■ L’uniforme est constitué de l’habit bleu roi à revers blancs avec parements et retroussis écarlates. Les retroussis sont agrafés et garnis de 4 grenades en laine aurore brodées sur fond de drap blanc. Les parements en botte sont écarlates ates avec des pattes blanches en accolade à trois pointes. Les boutons en cuivre jaune sont ornés d’un aigle couronné. Les épaulettes sont écarlates. L’équipement est constitué de la giberne en cuir noir orné d’un aigle impérial couronné avec quatre grenades et du porte baïonnette / sabre brique tous deux en buffle blanchi. La giberne en cuir noir contient les cartouches ches et des pierres de rechange pour le mousquet. Une martingale en buffle blanc permet de la solidariser avec la banderole du porte sabre briquet / baïonnette. Ces deux pièces d’équipement viennent se croiser sur la poitrine, la giberne venant se positionner ner en second pour pouvoir être retiré plus promptement. CHAPITRE 3 Fantassin français 1914 A l’entrée en guerre l’armée française est encore vêtue de tenues colorées dans la plus pure tradition du XIX e siècle. Le pantalon et le képi garance sont quasiment identiques à ceux de la gue re de 1870. Pourtant les autres puissances ont tirés les leçons des gue res des Boers et de Mandchourie. Les Britanniques abandonnent leurs tuniques rouges en 1900. Les Allemands en 1907, les Austro-hongrois en 1909 et les Russes en 1910 adoptent également des teintes neutres pour leurs uniformes. L’adoption d’une tenue moins voyante avait pourtant été envisagée en France avant gue re. Des essais avaient été e fectués avec la tenue « réséda » mais les débats passionnés autour d’une nouve le tenue n’ont pas aboutit à un changement à la date de la mobilisation. Il faut dire que le pantalon et le képi garance ont été érigés en véritable symbole national. C’est avec cet uniforme que l’Alsace et la Lo raine ont été perdues, c’est avec cet uniforme qu’e les devront être reconquises. En dépit de ce retard uniformologique la France possède un large potentiel humain et technologique avec notamment son fameux canon de 75 mm. Celui-ci ne permettra pas d’éviter les hécatombes des premiers mois du conflit (27 000 morts pour la seule journée du 22 août 1914). La trop grande visibilité des fantassins est souvent rendue responsable de ces pertes considérables. Toutefois ce n’est pas tant la couleur du pantalon que la doctrine d’emploi de l’infanterie qui doit être mise en cause. Une rapide analyse des pertes enregistrées dans les batai lons de chasseur suffit à le démontrer. Bien que revêtus d’uniformes moins colorés que ceux de la ligne, leurs pertes sont semblables. Les retroussis des fusiliers ne sont pas rehaussés de la grenade brodée mais de l’aigle impériale en drap blanc. Les fusiliers grenadiers se distinguent essentiellement ellement des grenadiers par leur coi fure. Les Fusiliers grenadiers sont coi fés d’un shako à visière de cuir noirci dont le devant est orné d’une plaque représentant l’Aigle Impériale couronnée. Le fut, recouvert de feutre noir, comporte sur les côtés, deux galons blancs en forme de chevrons. La jugulaire est en écai les de laiton fixée sur du cuir souple. Une cocarde tricolore permet de dissimuler le gousset set dans lequel est fiché un plumet écarlate. Le shako est agrémenté d’un cordon natté blanc à raquettes. Les fusiliers portent des épaulettes à frange blanche. La pièce la plus représentative de l’uniforme est sans doute le bonnet d’ourson orné d’une plaque de cuivre frappée d’un aigle impériale couronné né tenant une foudre dans chacune de ses serres s avec deux grenades dans chaque angle du bas. Un plumet rouge avec cocarde pompon tricolore à sa base sur lequel est brodé un aigle couleur aurore rehausse encore cette coi fure prestigieuse. Un double cordon raquette en laine blanche pendant sur le côté droit et formant guirlande barre le devant de la coi fure. A son sommet une croix blanche sur fond écarlate laisse la place en 1809 à une grenade brodée en laine blanche. 6 HORS-SERIE UNIFORMES | SOLDATS EN GUERRE SOLDATS EN GUERRE | HORS-SERIE UNIFORMES 7 LES TENUES CAMOUFLÉES PENDANT LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE (HS4) ■ LES SOUS-MARINIERS ALLEMANDS 33/45 (HS5) ■ LA LÉGION ÉTRANGÈRE (1831/1945) (HS6) ■ LA LÉGION ÉTRANGÈRE (1945 À NOS JOURS) (HS7) ■ PORTRAITS DE COMBATTANTS DE LA GRANDE GUERRE (HS8) ■ LES PARAS DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE (HS9) ■ LA BATAILLE DES ALPES 1939/1940 (HS10) ■ LA BATAILLE DE STALINGRAD (HS11) ■ L’ÉPOPÉE DE LA 101è AIRBORNE (HS13) ■ LES TROUPES AÉROPORTÉES FRANÇAISES 1945/70 (HS14) ■ LES UNIFORMES DES PANZERTRUPPE 1934/42 (HS15) ■ LA FRANCE EN UNIFORMES SOUS L’OCCUPATION 1940/1944 (HS16) ■ LES T.A.P. EN INDOCHINE 1945/54 (HS17) LA BATAILLE DES ARDENNES 1944/45 (HS18) ■ ■ ■ L’UNIFORME DU POILU 1914-18 (HS19) ■ LA DEUXIÈME BATAILLE DES ALPES 1944-45 (HS20) (photo CG) Pour se désaltérer le fantassin a recours au petit bidon modèle 1873. L’étui musette modèle 1892 lui permet d’emmener ses vivres. Il porte le havresac modèle 1893. En août, le soldat monte au front sans matériel de campement ni de couchage. Ce n’est qu’en septembre-octobre que couvertures e toiles de tente sont enfin envoyées aux armées. Sur la patelette sont accrochés un seau en toile et une lampe pliante type Montjardet dans son étui en toile. Sapeur du Génie alpin italien 1940-1943 CHAPITRE 4 26 HORS-SERIE UNIFORMES | SOLDATS EN GUERRE SOLDATS EN GUERRE | HORS-SERIE UNIFORMES 27 Grenadier à pied et Fusilier de la Garde Impériale 1804-1815 Sapeur du Génie alpin italien 1940-1943 Le cor de chasse est un prix de tir et les marques de grades sont ce les d’un caporal. Elles sont d’une extrême visibilité et autorisent une identification aisée par l’ennemi. Capote gris de fer bleuté modèle 1877 à deux rangées de boutons frappés de la grenade de l’infanterie. Le co let est orné de pattes de col garance sur lesque les figure le numéro du régiment. Ici le 276 e régiment d’infanterie dans les rangs duquel est tombé Charles Péguy. Képi modèle 1884 du 82 e Régiment d’infanterie territoriale. Fusil mod. 91/38TS LES ÉQUIPAGES DES CHARS DE COMBAT 1935/1940 (HS21) ■ D-DAY : LES SOLDATS DU JOUR J (HS22) ■ LES UNIFORMES DE LA PANZERTRUPPE 1943/44 (HS23) ■ L'ÉQUIPEMENT DU POILU 1914/18 (HS24) ■ LA BATAILLE DE NORMANDIE : MÉMOIRE D'OBJETS (HS25) ■ SOLDATS DE LA BATAILLE DE FRANCE (HS26) ■ LES CASQUETTES ALLEMANDES (HS27) ■ LE CASQUE FRANÇAIS (HS28) ■ LES FRANÇAIS SOUS L'UNIFORME ALLEMAND 1941-45 (HS29) ■ LES PARAS DE LA 82ND AIRBORNE (HS30) ■ LE CASQUE À POINTE (HS31) ■ LA BATAILLE DE FALAISE (HS32) ■ LE CASQUE AMÉRICAIN M1 (HS33) LES DÉCORATIONS MILITAIRES 1914-1918 ■ Chemise modèle 1939 La Guerre froide Le fantassin d’août 1914 est coi fé du képi modèle 1884 le plus souvent recouvert d’un manchon de camouflage. Il est plus bas que son prédécesseur de 1873 à qui on reprochait sa mauvaise tenue sur la tête du fait de sa forme conique trop prononcée. L’équipement en cuir noir est constitué du ceinturon à plaque modèle 1845 maintenant dépourvu des passants d’accrochage du havresac, de trois cartouchières, d’un porte-baïonnette. Le tout est soutenu par les brete les de suspension modèle 1892. Notre soldat est vêtu de la tenue tropicale constituée d’une chemise Brelage et d’un short. Que ce soit pour les et cartouchières opérations dans le désert ou dans la jungle, l’armée britannique développe une collection d’effets en Aer- ’Italie entre en guerre, le 10 juin 1940, contre la France et la Grande mod. 1907 L Bretagne. Le 21 juin l’armée italienne attaque les troupes françaises Manchester. Ce tissu constitué d’une tex du nom de l’entreprise située à sur les Alpes. De nombreuses unités trame de coton très lâche est tout alpines participeront à l’offensive. Ces indiqué pour habiller les hommes unités d’élite combattront également en Le pistolet mitrailleur américain sous ces latitudes extrêmes. Yougoslavie (1941) et sur le front russe (1942-43). A l’été 1942, l’Italie fasciste « Thomson » est envoie sur le front russe la VIII e Armée aussi en dotation qui prendra le nom d’ARM.I.R. (Armée dans l’armée britannique. Son calibre L’équipement est du modèle 37 en Italienne en Russie). Durant l’hiver coton filé. Deux pouchs à munitions et 1942-43, sur le Don, les troupes alpines de 1.43 mm en fait un bidon en métal émaillé recouvert italiennes des divisions Cuneense, Julia une arme à la puissance d’arrêt redou- d’une housse en drap sont accrochées et Tridentina opposeront une résistance opiniâtre aux troupes soviétiques Masque sur le ceinturon. Le tout est soutenu par forçant l’admiration de leurs propres à gaz table. des bretelles de suspension. adversaires et ceci malgré la faiblesse modèle de leur armement. 1935 Le casque Mark II peint en couleur sable assure la protection de Chapeau d’alpino la tête. Adopté définitivement le 21 modèle juin 1939, c’est une amélioration du 1910 casque Mark I de la Première Guerre mondiale. Sa coiffe en toile cirée est fixée à la coque par une vis et un écrou situés au sommet de celle-ci. Brodequins pour Les guêtrons serrés par-dessus les troupes de montagne chaussettes sur la modèle tige des brodequins 1929 empêchent le sable de pénétrer dans ces derniers. 46 HORS-SERIE UNIFORMES | SOLDATS EN GUERRE SOLDATS EN GUERRE | HORS-SERIE UNIFORMES 47 SOLDATS EN GUERRE L ’encre vient à peine de sécher sur l’acte de capitulation que déjà Américains et Soviétiques envisagent l’éventualité d’un conflit les opposant. Dès 1945, George Orwe l utilise le terme Le pantalon sera dissimulé grâce à divers expédients à partir de septembre (pans de capote rabaissés, salopettes de toile bleu, réquisition d’effets de pompiers…). Le pantalon garance ne di fère de son prédécesseur de 1870 que par des détails : agraphe de ceinture, suppression de la patte de fermeture des poches de hanches et doublure au niveau de l’ourlet des jambes de pantalon pour les préserver de l’usure. Il est chaussé de brodequins dont la tige est enserrée dans des jambières en cuir noir modèle 1897. LA FRANCE ET SES ALLIÈS (HS34) ■ SOLDATS EN GUERRE (HS35) Fantassin français 1914 de « Cold War » pour le décrire. Il durera jusqu’à la chute du bloc communiste en 1989 et prendra toutes les formes possibles d’a frontements sans que jamais les armées des deux grands blocs ne s’affrontent directement. Plusieurs conflits ouverts importants, émai leront cependant ce te période qui sera marquée par l’e fritements des empires coloniaux. Le mouvement s’amorce en 1945 quand à la fin de la Seconde Gue re mondiale, le conflit avec le Japon aboutit à la désorganisation complète de l’administration coloniale française en Indochine. Le Vi t Minh, mouvement nationaliste fondé par le Parti communiste indochinois, en profite alors pour prendre le contrôle d’une grande partie du te ritoire vietnamien. Le corps expéditionnaire français en Extrême Orient(CEFEO) reprend progressivement le contrôle du pays mais l’aventure indochinoise prend fin en 1954 après la défaite de Dien Bien Phu. Les accords de Genève du 24 jui let 1954 reconnaissent l’indépendance du Laos, du Cambodge et le partage temporaire du Viêt Nam en deux zones de regroupement avec une évacuation totale et complète des troupes françaises de toute l’Indochine. Entre temps, généralisé. c’est en Corée qu’a lieu un de ces autres conflits localisés et où s’illustre notamment le batai lon des volontaires français de l’ONU. La gue re d’Algérie achève de parachever le démantèlement de l’empire colonial français. Les deux autres conflits importants de ce te gue re froide où les deux blocs s’affrontent par be ligérants interposés sont les conflits américano-vietnamien et soviéto- Soldat 8 e armée britannique siège de Tobrouk 1941 ⊳ Le conflit indochinois a été l’occasion pour les troupes aéroportées de s’imposer comme une composante essentie le du corps expéditionnaire. Du soldat professionnel en Indochine à l’appelé en Algérie tous ont en mémoire les longues heures de garde coi fés du chapeau de brousse. SOLDATS EN GUERRE | HORS-SERIE UNIFORMES 67 CHAPITRE 5 Du Viet Nam à l’Afghanistan, les deux grandes puissance se sont souvent opposées mais sans s’a fronter directement. photo AG afghan qui i lustrent parfaitement le concept de guerre asymétrique aujourd’hui quasi Les nouvelles zones de conflit bénéficient généralement d’un climat chaud. Les uniformes en drap disparaissent des paquetages de combat et ne sont guère plus utilisés que pour les tenues de sortie. Même quand les combattants doivent a fronter des températures moins clémentes (en Corée notamment) ils le font le plu souvent dans des tenues qui ne sont plus confectionnées dans ce te matière séculaire. Le tissu ripstop est mis au point et le camouflage se généralise, ainsi que le camouflage (hormis dans l’armée française qui l’abandonne à la fin de la gue re d’Algérie pour ne le retrouver qu’à l’occasion de la première gue re du Golfe). L’armement individuel, nous l’avons vu, est marqué par la généralisation du fusil d’assaut. Il évolue également avec l’adoption quasi universelle de munitions de calibre réduit à haute vélocité. Elles permettent d’augmenter les capacités d’emport et de réduire les inconvénients d’une cartouche trop puissante pour le tir en automatique. our les forces de l’Axe, Tobrouk est d’un enjeu stratégique impor- La ville possède un port en Ptant. eau profonde et dispose d’une station d’épuration d’eau, nécessaire aux troupes italo-allemandes pour poursuivre la guerre en Libye. Il permet également aux Britanniques de recevoir des renforts en hommes et en matériel. En avril 1941, la ville est encerclée par les troupes de Rommel. Malgré de violentes attaques les assiégés résistent. Le 18 novembre 1941 la 8ème armée britannique lance l’opération Crusader pour les secourir. Ce sera chose faite après des combats acharnés. Le siège de la ville aura duré 240 jours et causé de lourdes pertes de part et d’autre. Soldat 8 e armée britannique siège de Tobrouk 1941 • Format 210 x 297 mm • Couverture rigide • 80 pages richements illustrées 29 www.uniformes-mag.com Les Français sous L’uniForme aLLemand 1941-1945 HS UNIFORMES 29 : 14,50 e - Belgique : 15,65 e La LVF - La Légion TricoLore - Le nSKK - La KriegSmarine - L’organiSaTion TodT -La PhaLange aFricaine - La STurmbrigade FranKreich - La diViSion charLemagne 1couv_HSGU29.indd 3 4/10/11 16:55:52 Relié 80 pages couleurs 16,50 € port compris Par correspondance à recopier en remplissant le bon de commande ci-joint Pour toute commande à l’Etranger, rajouter 2 € Je commande le(les) HS uniformes n° : . . Nom : . . Prénom : . . Adresse . . Code postal : . . Ville : . . Email:. . Ci-joint mon réglement de : . . Euros ❑ Chèque bancaire ❑ CB n° Date d’expiration ……/…… Signature Cryptogramme : (trois chiffres gravés au verso de votre carte bancaire) Pour l’étranger: IBAN FR7642559000072100422470779 - SWIFT CCOPFRPP A découper ou à recopier et à retourner rempli avec votre réglement à : Régi-Arm - 43bis rue Cronstadt - 75015 Paris HSGU 35
Edité par Regi’Arm 43 bis, rue Cronstadt 75015 Paris Tél.: 01 45 32 54 00 Fax : 01 45 32 59 00 e-mail : redaction@vehicules-militaires.com DIRECTEUR DE LA PUBLICATION C. Dupont DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Bertrand Sorlot 01 45 32 60 30 bertrand.sorlot@wanadoo.fr Véhicules Laurent Rinderknech Militaires RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT PRINCIPAUX COLLABORATEURS Robert Alazet - Didier Andres Jean-Michel Boniface Frédéric Carbon David Doyle Alain Henry de Frahan Robert Legeux Claudio Pergher Jean-Pierre Dardinier Carlo Triolo André Witmeur CONCEPTION GRAPHIQUE Régis Dupont MAQUETTE Élodie Barbier Antoine Poggioli ABONNEMENTS 01 45 32 60 26 abonnement-revues@orange.fr SERVICE PUBLICITÉ 01 45 32 60 30 IMPRESSION Boccia (Italie) DISTRIBUTION MLP. Copyright 2014. Reproduction interdite sans accord préalable. Numéro de commission paritaire : 0310K86252 Dépôt légal 2 e trimestre 2014. pour la Belgique : Tondeur Diffusion 9, av. Van Kalken 1070 Bruxelles Tél.: 02/555 02 17 Les manuscrits et documents ne sont pas retournés (sauf sur demande particulière de l’auteur). Les auteurs sont responsables des opinions émises dans leurs articles de même que les annonceurs le sont de leur publicité. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro est interdite. Ils sont la propriété exclusive de Véhicules Militaires Magazine qui se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Imprimé en Italie / Printed in Italy ISSN : 1772-9653 VMM - n°58 Août/Septembre 2014 C’était l’événement de l’année. Ce 70 e anniversaire du débarquement a été plus qu’une réussite. Il a montré la multitude de passionnés de véhicules militaires. Que ce soit d’Europe de l’Est, d’Angleterre, de Belgique, de Hollande et même des Etas-Unis, plus de 7 000 véhicules étaient présents. Un Américain passionné avait même fait venir par bateau ses deux Jeep pour être présents avec ses amis tout au tour des plages. Les nombreux véhicules anglais avaient tous traversés la Manche. Que ce soit sur terre et dans les airs, on peut dire que tout le monde était au rendez-vous. Le plus important après un tel événnement, est de voir les nombreuses retombées que cela entraîne. Partout à travers la France, les commémorations et les anniversaires se fêtent avec la participation des reconstitueurs et des véhicules militaires d’époque. Voila, enfin, la reconnaissance tant attendue de l’utilité et de l’intérêt, pour notre société, de nos collectionneurs de véhicules militaires passionnés d’histoire et heureux de la faire partager. Bertrand SORLOT Rédacteur en chef Nouvelle adresse internet du magazine pour vos informations et messages : redaction@vehicules-militaires.com SOMMAIRE 4 • Manifestations 8 • Vie des clubs 10 • Gazette des ateliers 12 • Camion : Tractor Truck 4x2 5ton, les M-425 et 426 18 • Reportage : Normandie 2014.D-Day : Journal de bord 36 • Blindé : Le Hummel, Sd.Kfz 165 42 • Camion : L’American Volunteers Ambulance Corps 48 • Reportage : Celles 2014 (Belgique) 50 • Reportage : La libération de Tarascon (France) 52 • Accessoires : Machine Gun Truck Mount M37 58 • Miniatures 60 • Petites annonces Photo de couverture : Tanguy Le Sant Photo centrale : Tanguy Le Sant Poster : Didier Andres Août/Septembre 2014 n°58 • Véhicules Militaires Magazine • 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 1Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 2-3Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 4-5Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 6-7Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 8-9Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 10-11Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 12-13Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 14-15Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 16-17Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 18-19Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 20-21Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 22-23Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 24-25Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 26-27Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 28-29Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 30-31Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 32-33Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 34-35Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 36-37Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 38-39Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 40-41Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 42-43Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 44-45Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 46-47Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 48-49Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 50-51Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 52-53Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 54-55Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 56-57Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 58-59Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 60-61Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 62-63Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 64-65Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 66-67Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 68-69Véhicules Militaires Magazine numéro 58 aoû/sep 2014 Page 70