Véhicules Militaires Magazine n°11 oct/nov 2006
Véhicules Militaires Magazine n°11 oct/nov 2006
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°11 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (204 x 291) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 72 Mo

  • Dans ce numéro : le Dodge WC 55... le chasseur de char GMC M6.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
L'arbre de transmission est relativement haut, le réservoir d'essence recouvre la roue arrière. FICHE TECTINMUE 350 cm'SEVITAME Affaires et essais Achille Paul Vincent, brillant technicien et créateur, n'est pas un gestionnaire. Il rencontre Marcel Violet, grand spécialiste du moteur deux temps, homme d'affaires avisé, très introduit dans les milieux officiels. Ce dernier va se charger de l'industrialisation de la moto. En 1938, il crée dans ce but la société Sevitame sise à Paris, 5 boulevard des Italiens et La curieuse fourche Sevitame et le frein avant au diamètre plutôt modeste. se met en quête de trouver un industriel pour lancer la fabrication de la moto Sevitame. L'accord se conclut finalement avec le constructeur automobile Simca. Malheureusement, nous sommes en 1939 et de l'autre côté du Rhin la menace se précise... Le célèbre Amédée Gordini, " sorcier " de la mécanique, est chargé de la fabrication et de la MOTEUR 2 temps, 2 cylindres en ligne. Alésage et course : 62 x 52 mm. Cylindrée : 314 cm'. Carburateur : Violet de 18 mm. Distribution : par boisseau rotatif. Vilebrequin : monobloc à 3 paliers. Bielles à chapeaux. Embiellage : monté sur aiguilles. Lubrification : par mélange à 3%. Puissance 6 ch. Allumage par magnéto. Éclairage par dynamo et batterie. Embrayage : multidisque à huile. Boîte à 3 rapports plus un rapport treuil. PARTIE CYCLE Cadre en tôle emboutie. Fourche télescopique haubanée. Roues à rayons : 19". Freins : à tambour de 130 mm avant et 180 mm arrière. Poids : 120 kg. Capacités : essence 18 I, circuit de refroidissement 6 litres d'huile. Vitesse : environ 80 km/h. Le carburateur est parfaitement à l'aise dans le cadre. mise au point de la machine. Il est assisté pour les essais par le pilote motocycliste Fernand Venin, un coureur réputé de l'époque. En 1938, un prototype de 280 cm', la Sevitame A, est présenté à l'armée pour les tests qui se déroulent sur 4 100 km. Il s'avère que le moteur manque de puissance. Sur le second prototype, la Sevitame B, le moteur est modifié avec une cylindrée portée à 330 Le guidon démontable et le ressort à lames de la suspension avant. La roue arrière à broche s'extrait facilement par la trappe aménagée dans le réservoir garde-boue 52 Véhicules Militaires Magazine Octobre/Novembre 2006 n°11
La pipe d'échappement en alliage léger et le kick façon BMW. mca et bien entendu s'intéressent à la Sevitame. Ils veulent en relancer la fabrication, mais le personnel de Simca veille, les prototypes d'essais ont tous un défaut congénital... Un A IE Sovitatte à, 0 aiie ris paris 5S". u", JBç jt n u%5 5.180-. °o. ^ 01. cm'. Cette seconde version satisfait davantage, la Sevitame franchit facilement des bourbiers de 40 cm de profondeur, progresse aisément sur les pistes de chars, gravit des rampes de 45% et atteint facilement 80 km/h sur route. Suite à ces nouvelles mises à l'épreuve achevées en décembre 1938 une commande de 3 000 motos est passée à la société Sevitame, les premières livraisons étant espérées pour le début de 1940. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres... De nombreuses difficultés de mise au point apparaissent alors que la guerre est déjà là, notamment des problèmes d'étanchéité dans le carter moteur, problème vital sur un deux temps, ainsi que dans le distributeur. En mai 1940, le verdict de la SAET tombe, la production doit cesser " Les avants séries ne donnant pas satisfaction et ne permettant pas d'autoriser le lancement de la fabrication en série ". Seule une quinzaine de machines auraient été construites. En juin 1940, c'est l'Occupation, les hommes de la Wehrmacht investissent l'usine Si- La plaque du constructeur est apposée sur le réservoir. Le réservoir d'essence coiffe la roue arrière. phénomène étrange se produit, ils prennent feu en démarrant ! On est cependant en droit de supposer que certains exemplaires échouent sur le front de l'Est afin d'être testés. Deux ou trois motos assemblées avant la débâcle ont échappé à la réquisition parmi elles, l'exemplaire que vous avez sous les yeux. La précipitation des évènements qui ont influencé le cours de l'Histoire et la lenteur administrative n'ont pas permis la mise au point définitive de cette machine. Quel dommage ! SEVITAME : Société d'Exploitation des Véhicules Issus de la Technique Automobile Moderne et Economique. Remerciements à Monsieur François- Marie Dumas qui a sauvé et admirablement restauré cette rare machine.lla su défricher les sentiers de l'histoire concernant cette remarquable moto. Merci pour son aide cordiale et son accueil chaleureux ! La SEVITAME etia Jeep, deux véhicules entrés chacun à leurfaçon,eins Octobre/Novembre 2006 n'11 Véhicules Militaires Magazine 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 1Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 2-3Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 4-5Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 6-7Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 8-9Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 10-11Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 12-13Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 14-15Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 16-17Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 18-19Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 20-21Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 22-23Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 24-25Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 26-27Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 28-29Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 30-31Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 32-33Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 34-35Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 36-37Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 38-39Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 40-41Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 42-43Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 44-45Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 46-47Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 48-49Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 50-51Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 52-53Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 54-55Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 56-57Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 58-59Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 60-61Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 62-63Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 64-65Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 66-67Véhicules Militaires Magazine numéro 11 oct/nov 2006 Page 68