Var-Matin n°2015-12-06 dimanche
Var-Matin n°2015-12-06 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-06 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : larges vainqueurs 53-23 du SU Agen, les Rouge et Noir n’ont pas vraiment forcé.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
var-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 FOOTBALL Reconquérir le Vélodrome Bien plus efficace àl’extérieur (13 pts) qu’à la maison (9 pts), l’OM doit s’attaquer sérieusement au syndrome du Vélodrome contre Montpellier (14 h) P ourquoi l’OM peine-t-il àdomicile ? Leclub phocéen a gagné ses quatre derniers déplacements mais n’a plus remporté à la maison le moindre match de championnat depuis le 13 septembre contre Bastia (4-1) et reste sur cinq matches sans victoire. Passée pour la première fois de la saison dans la première moitié du classement, l’équipe de Michel (8 e) abesoin d’enchaîner pour se rapprocher de la tête. Certes, en Ligue Europa, elle a battu Braga (1-0) et Groningue (2- 1) au stade Vélodrome, le mal n’est pas incurable, mais àchaque fois il yavait àpeine une dizaine de milliers de spectateurs. L’OM serait-il paralysé par son bouillant public, àl’heureoùserenégocie la vente des abonnements par les clubs de supporteurs ? « Onn’a pas peur de jouer au Vélodrome », assure Brice Dja Djédjé. Il rappelle aussi que des tribunes ont plusieurs fois été fermées cette saison, pour mesures disciplinaires, et que « cen’est pas évident de jouer sans nos supporteurs ». Le défenseur Stéphane Sparagna, formé au club, « préfère jouer devant un stade plein ». Le chiffre LIGUE 1(17 E JOURNÉE) OM cherche match référence Michel, lui, aundébut d’explication. « Nous jouons peut-être de façon un peu plus individuelle, peutêtre que les joueurs se sentent obligés de jouer comme ça au Vélodrome, nous devons changer ça, car ce n’est pas ce que nous leur demandons àl’entraînement ». « Ondirait qu’on veut attaquer avant que l’arbitre n’ait sifflé, il faut retrouver plus de calme et de patience », ajoute l’Espagnol. Michel reconnaît que son équipe court toujours après un match référence àdomicile. Elle acorrigé Troyes (6-0), qui adéjà un pied en Ligue 2, et Bastia. Cela tombe bien, les Corses sont à la même hauteur au classement que les Montpelliérains, adversaires au bon profil pour lancer enfin une série au Vélodrome. Après un superbe sursaut (14 points sur 18), la formation de Rolland Courbis arechuté contre le Gazélec (2-0) et se retrouve àun pied de la zone de relégation. Montpellier jouera certainement plus en défense, mais Michel ne 6Convoqué pour la première fois après près de neuf mois d’indisponibilité, FRANCK RIBÉRY a signé par un but son retour, SIX MINUTES seulement après son entrée en jeu, pour réduire la marque (3-1) hier àMönchengladbach. Ribéry, qui avait suivilarencontredubanc jusque-là, aremplacéRobert Lewandowski alors que le Bayern était mené 3-0. Servi dans la surface par ArturoVidal,‘‘Francky » a remporté son duel avec le gardien pour marquer du droit, son premier but depuis le 11 mars dernier contrele Shakhtar Donetsk en match deLigue des champions où il s’était blessé àlacheville droite. Nkoudou et ses partenaires olympiens vont-ils enfin rallumer la lumière dans leur antre en Ligue 1 ? Àeux de jouer... (Photo Sébastien Botella) (Photo AFP) Foot actu TOULOUSE Doumbia joue sans bracelet électronique Le milieu franco-malien de Toulouse Tongo Doumbia, contraint de porter un bracelet électronique après une condamnation à 8 mois de prison ferme pour délits routiers,a obtenu l’autorisation de se le faire enlever lors des matchs et des entraînements,a-t-on appris hier de source proche du joueur. ANGLETERRE pense pas que le problème de l’OM àdomicile réside dans l’attitude de l’opposant. « Presque toutes les équipes jouent le contre face ànous, àdomicile ou àl’extérieur, car nous avons très souvent la possession »,explique l’entraîneur espagnol. Le Madrilène ne croit pas non plus que la solution tienne dans le plan de jeu, un joueur plus offensif ici ou un autre plus défensif là. « De toute façon, comme on dit chez moi en Espagne, l’entraîneur atoujours une couverture trop courte : s’il se couvre la tête, il se découvre les pieds, et vice-versa »,plaisante Michel. 15 e journée Stoke City -Manchester City 2-0 Southampton -Aston Villa 1-1 Manchester United -West Ham 0-0 Swansea -Leicester 0-3 West BromwichAlbion -Tottenham 1-1 Watford -Norwich 2-0 Arsenal -Sunderland 3-1 Chelsea -Bournemouth 0-1 ALLEMAGNE 15 e journée Hambourg -Mayence 1-3 Mönchengladbach -Bayern Munich 3-1 HerthaBerlin -Leverkusen 2-1 Ingolstadt -Hoffenheim 1-1 FC Cologne -Augsbourg 0-1 Wolfsburg -Borussia Dortmund 1-2 ESPAGNE 14 e journée Real Madrid -Getafe 4-1 Grenade -Atlético de Madrid 0-2 Valence -FCBarcelone 1-1 ITALIE 15 e journée Torino -ASRoma 1-1 Inter Milan -Genoa 1-0 Pour Mauricio Isla, il n’y apas de syndrome du Vélodrome. « Audernier match, contre une grande équipe (Monaco : 3-3), nous avons démontré que nous pouvions bien jouer », estime le polyvalent Chilien, devenu titulaire au milieu de terrain en complément idéal de Lassana Diarra, qu’il juge être « le meilleur joueur de l’effectif ». Comparant le « Vél’ » aux ambiances bouillantes qu’il a connues au Chili, Isla « necroi(t) pas qu’on joue mieux àl’extérieur qu’à domicile, ce sont seulement les résultats qui sont meilleurs ». Ilest urgent de les inverser pour ne pas passer Noël trop loin du sapin. La phrase (Photo AFP) De MATHIEU VALBUENA, hier,à l’issue de la défaite de Lyon (0-2faceà Angers), qui jouait son dernier match sur la pelouse du stade de Gerland : « On enchaîne les prestations catastrophiques. La force des grandes équipes, c’est de réagir, et aujourd’hui, l’OL n’est pas une grande équipe. » LIGUE 1 Journée 17 Vendredi Nice -Paris SG... 0 -3 Hier Lyon -Angers. 0-2 Caen -Lille. 1-2 Bastia -Monaco. 1-2 Toulouse -Lorient.. 2-3 Reims -Troyes 1-1 GFC Ajaccio -Nantes. 1-1 Aujourd’hui Marseille -Montpellier. 14h (beIN 1) Bordeaux -Guingamp.. 17h (beIN 1) Saint-Etienne -Rennes... 21h (Canal +) Classement Pts J G N P D 1Paris SG... 45 17 14 3 0 32 2Angers 30 17 8 6 3 7 3Caen.. 29 17 9 2 6 2 4Monaco... 28 17 7 7 3 1 5Lyon.. 26 17 7 5 5 5 6Nice.. 25 17 7 4 6 8 7Lorient 25 17 6 7 4 4 8Saint-Etienne... 25 16 8 1 7 0 9Marseille.. 22 16 6 4 6 7 10 Rennes 22 16 5 7 4 2 11 Nantes 22 17 6 4 7 -3 12 Lille.. 20 17 4 8 5 -1 13 Reims. 20 17 5 5 7 -3 14 GFC Ajaccio 20 17 5 5 7 -3 15 Guingamp. 19 16 5 4 7 -6 16 Montpellier. 18 16 5 3 8 -3 17 Bordeaux.. 18 16 4 6 6 -6 18 Bastia. 18 17 5 3 9 -6 19 Toulouse... 15 17 3 6 8 -12 20 Troyes. 617 0 6 11 -25 Journée 18 : vendredi 11 décembre : Rennes -Caen (20h30). Samedi 12 : Reims -Nice (16h), Lille -Lorient, Troyes -Bastia, Montpellier -Guingamp, Nantes -Toulouse (20h). Dimanche 13 : Monaco -Saint-Etienne (14h), Marseille -GFC Ajaccio (17h), Angers -Bordeaux (17h), Paris - Lyon (21h). Journée 19 : vendredi 18 décembre : Nice - Montpellier (20h30). Samedi 19 : Caen -Paris (17h), Troyes -Monaco, Guingamp -Rennes, Lorient -Nantes, Bastia -Reims, Toulouse - Lille (20h). Dimanche 20 : Saint-Etienne - Angers (14h), GFC Ajaccio -Lyon (17h), Bordeaux -Marseille (21h). Hier VIII LYON - ANGERS 0-2 N’Doye(17’,81’). CAEN - LILLE. 1-2 Delort(70’sp) pour Caen, Benzia (28’,57’) pour Lille. BASTIA - MONACO...1-2 Romain (90’) pour Bastia, Traoré (72’,84’) pour Monaco. TOULOUSE - LORIENT.. 2-3 Kana-Biyik (40’) et Ben Yedder (58’) pour Toulouse,Jeannot (47’,48’) et Mesloub (76’) pour Lorient. REIMS - TROYES... 1-1 De Préville (36’) pour Reims,Py(47’) pour Troyes. GFC AJACCIO - NANTES1-1 Tshibumbu (84’) pour Ajaccio, Sala (57’) pour Nantes. COUPE DEFRANCE (8 E TOUR) Dijon, leader de la Ligue 2, s’est incliné (2-1) hier sur la pelouse des Mosellans de Sarreguemines, pensionnaires du CFA2, lors du 8 e tour de la Coupe de France,tandisquequatreautreséquipes de L2 sont tombées àcestade. Sarreguemines (CFA2) -Dijon (L2) 2-1 Paris FC (L2) -Boulogne (N) 1-3 Moulins (CFA) - Nîmes (L2) 1-0 Trelissac (CFA) -Clermont (L2) 1-0 Saint-Brieuc (CFA2) -Brest (L2) 2-0
var-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 Fréjus/Saint-Raphaël poursuivra son aventure en coupe deFrance. Grâce àsavictoire, ce samedi soir,àBéziers, les Varois ont remporté leur billet pour les 32 es de finale. Enorme ! - FOOTBALL Un coup de pied arrêtéenor BÉZIERS -FRÉJUS/ST-RAPHAËL : 0-1 A Béziers, stade de la Méditerranée, l’Etoile bat Béziers 1-0 (0-0). Temps froid et humide.Terrain moyen. Arbitre : M. Petit. But : Hennion (77). Avertissements à Béziers : César (16), Atassi (39), Adukor (54). A Fréjus/Raphaël : Orinel (14), Moulin (77). BÉZIERS : Novaes -Lina (cap.), Cesar, Lomar, Cabit -Kembolo (Ramon 60), Adukor - Gavory, Atassi, Fortuné, Temmar (DIeye 61). FRÉJUS/SAINT-RAPHAËL : Deneuve (cap.) - Outrebon, Diarrasoumba, Dumas, M’Tir (Mouillon 92) -Paul, Moulin -Deguigne, Orinel (Anziani 86), Bueno (Benneziane 82), Hennion. FUTSAL Ils lui avaient promis. Ils l’ont fait. Pour la dernière sur le banc de l’adjoint Karim Deman (la suspension de Felice Mastropierro prend fin), les Boucaniers ont pris les quatre points hier. Ils ont décroché une victoire large et logique face au promu bastiais (8-3). Enfin un match convaincant àdomicile, qui leur permet de passer l’hiver au chaud après un début de saison en dents de scie. Tactiquement et collectivement, avec un Thiago Souza solide, un Heredia et un Benitez dans tous les bons COUPE DE FRANCE, 8 E TOUR Que cette victoirevaroise fut laborieuse à se dessiner dans cette partie qui, dans son ensemble, aura finalement été pauvretechniquement. Il est vrai que décrocher le droit de disputer un billet pour le 9 e tour de l’épreuve, qui voit entrer en lice les clubs de Ligue 1, n’est jamais facile. Et quand de surcroît, il s’agit de faire flancher un adversaire auniveau sensiblement égal, cela devient carrément compliqué, chacun refusant de se découvrir. Du côté du stade de la Méditerranée, le round d’observation entre Béziers et Fréjus/Saint-Raphaël durait, du coup, des lustres. Héraultais et Varois mettaient un temps fou à débrider leur jeu, chacun s’employant, avant tout, à ne pas prendre debut. Àcejeu-là, les occasions franches n’étaient pas vraiment légion et nul ne posait réellement le pied sur la rencontre. Ajouté àcela de la maladresse dans le geste final et les deux gardiens avaient de quoi se refroidir... Le match était, de surcroît, entaché d’un tas de petites fautes qui coupaient le rythme et ne laissaient pas de place au beau jeu. Hennion sort dubois Plus les minutes s’écoulaient et plus il était évident que cette rencontre allait se jouer sur un infime détail, sur une bourde de l’un ou de l’autre. D’autant que chacun s’évertuait àjouer en contre. Àce rythme-là, il n’y avait pas DIVISION 1(11 E JOURNÉE) coups, et un Zaffe toujours efficace, Toulon a vite mis sa griffe sur la rencontre. Après avoir attaqué le match tambour battant, dominé les débats, les coéquipiers de Marciano ont mené 3-0 (13 e). Zaffe : « De mieux en mieux... » Ils ont néanmoins trouvé le moyen de se fairepeur pendant quatre minutes : les Bastiais ont poussé (sacré Paolini !) et marqué deux fois... en contre. Il afallu que Zaffe, déjà buteur àla2 e, repasse par là, Un coup franc de Hennion alibéré les Etoilistes qui connaîtront, demain soir, leur adversaire en32e.Pourquoi pas un club de Ligue 1 ? (Photo A.Lebel) grand-chose àsemettre sous la dent et la mi-temps était sifflée sur un 0à0,reflétant un match pas vraiment fameux. À la reprise, pas de grands changements. Héraultais et Varois n’étaient pas plus tranchants. Ils demeuraient toujours aussi maladroits et en finesse après un caviar de Benitez (4-2, 18 e) pour que la sérénité revienne. Le goleador paraguayen s’est vite offert untriplé, avec une réalisation tout en finesse (chanceuse ?), le ballon, contré, passant entre les jambes du gardien corse (5-2, 26 e). Son 23 e but de la saison. « J’ai envie de finir meilleur buteur du championnat,sourit Zaffe. En tout cas, je me sens de mieux en mieux dans cette équipe. « On a progressé car on se connaît mieux. Je suis à l’aise offensivement, car je sens que je suis protégé par mes coéquipiers qui défendent bien. Cette victoire était très importante car elle nous permet de bien finir la phase aller. » Si Bastia atout tenté en fin de partie, il s’est heurté au réalisme varois. Gouled, opportuniste, puis Benitez par deux fois dans la cage vide le ballon passait d’un côté à l’autresans grand péril. Les deux premières actions dangereuses se suivaient à dix minutes d’intervalle. Mais le tir du Biterrois Fortuné (50), puis celui du Varois Diarrasoumba (60), venaient mourir sur le poteau. C’est finalement sur un (les Corses ont gâché leur tentative de power-play,8-3, 37 e), ont aggravé le score. Net et sans bavure. coup franc parfaitement tiré à25mdes buts biterrois que Hennion libérait son camp (77). Les gars de Fréjus/Saint-Raphaël n’avaient alors plus qu’à serrer les dents, ce qu’ils faisaient sans peine, malgré une fin de match quelque peu tendue. Toulon TE : cettefois,c’est convaincant TOULON -BASTIA : 8-3 Au palais des sports de Toulon, Toulon Tous ensemble bat Bastia Agglo 8-3 (4-2). Spectateurs : 120. Arbitres : MM. Bounaanaa, Lang. Buts pour Toulon : Zaffe (2’02, 17’46, 25’56), Arghouchi (csc 4’56), Postruzin (12’31), Gouled (31’24), Benitez (35’47, 36’32). Pour Bastia : Duran (13’28), Dottel (15’34), El Mansouri (34’06). TOULON : Marciano –Heredia, Thiago Souza, Zaffe, Benitez. Puis : Postruzin, Gouled (cap.), El Hafyani, Bougarn. Entr.:Mastropierro. BASTIA : Baccarelli (cap.) - Dottel, Renan, Benhkime,Arghouchi. Puis Paolini, Duran, El Mansouri, Gravini. Entr. : Landini. Thiago Souza (icicontreDouai) et les Toulonnais ont fait le job face àBastia (8-3). (Photo P.Blanchard) Il faudra confirmer tout ça à la reprise, en janvier. GUILLAUME RATHELOT En corner IX Ils ont dit... Jean-Marc Pilorget (coach de l’Etoile) La qualification est toujours le plus important. Nous ne sommes pas dans une situation où l’on peut jouer les fines bouches. Nous n’avons pas battu une équipe de National depuis longtemps et nous prenons donc ce succès avec beaucoup de philosophie.Il n’y avait pas de peur au ventrechezmes joueurs. Ils ont simplement respecté le plan de jeu qui avait étéétabli. Nous espérons que ce succès seradéclencheur de points positifsenchampionnat. Xavier Collin (coach de Béziers) Mes joueurs ont évolué avec la peur de perdre. C’est paradoxal car il y avait beaucoup d’envie avant le match. Mais nous avons étébattus dans l’agressivité. Il n’y a eu de notrepart aucune maîtrise, un gros manque de combativitéetd’envie d’allerdel’avant face àune équipe qui nous a dominés dans le milieu de terrain. Toulon veut la finale... Toulon Tous ensemble est candidat pour accueillir la finale du championnat, le 28 mai. Le dossier, soutenu par la mairie,est parti àla Fédération. S’il est retenu, voilà une motivation supplémentaire pour viser la qualification et rêver d’une finale à domicile. Le palais des sports avait été le théâtredelafinale en 2013, remportée par le Sporting PariscontreErdre. Deux départs Le club se sépare de deux joueurs : l’Espagnol Dominguez, blessé depuis cet été, et Postruzin. Pas assez décisif,le Croate a disputé son dernier match et inscrit son dernier but avec Toulon hier.Deux recrues les remplaceraient d’ici à la reprise, le 10 janvier, « pour amener de l’expérience », souhaite le président Ben Naceur.Il le faudra, carZaffe ne reviendra que mi-février dans le Var:il va disputer les qualifications pour la coupe du monde avec le Paraguay.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :