Var-Matin n°2015-12-06 dimanche
Var-Matin n°2015-12-06 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-06 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : larges vainqueurs 53-23 du SU Agen, les Rouge et Noir n’ont pas vraiment forcé.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
var-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 RUGBY FÉDÉRALE 2(8 E JOURNÉE) RCHCC:repartirdel’avant face au Carf ! A près sa défaite àLeucate (19-27) la semaine dernière, la formation du Rugby club Hyères-Carqueiranne-La Crau espèreretrouver des couleurs face au Carf, aujourd’hui à15heures au stade André-Véran. Greg Le Corvec,lemanager, le sait : face àune équipe toujours accrocheuse, la partie ne sera pas simple. « On prend ce match avec sérieux. Nous avons eu une semaine un peu compliquée avec plusieurs blessés après le match de Leucate. Maintenant, place au Carfqui est une équipe intéressante, enforme… » Àdomicile, les joueurs du RCHCC tenteront donc d’effacer leur récente contre-performance, alors qu’ils avaient le match bien en main. Retrouver de la sérénité Remettre la machine en route est l’objectif. Pour jouer les premiers rôles en Fédérale 2, le club devra trouver cette sérénité et cette stabilité qu’il cherche encore. Greg Le Corvec confirme : « On adiscuté du match de CONSEIL GENERAL cd-re tnUt IllIICNE Mandai crmrpnr4cr JULIEN Leucate entre nous. On avait tout pour l’emporter et on craque. On s’affole. Il faudra faire preuve de plus de patience et de discipline sur les prochains matches. À nous de rectifier cela dès aujourd’hui. » Place au jeu, alors, face àdes Carfistes qui, en dominant plus nettement que ne l’indique le score de Bédarrides (21-7), il y a une semaine, se sont non seulement offert une deuxième victoire significative et un ballon d’air pur, mais aussi le match référence qu’ils recherchaient pour atteindre leur objectif affiché : le maintien. Un succès acquis avec la manière, et qui permet au club de l’est-Var de s’ouvrir quelques perspectives d’avenir plus réjouissantes. Mais aujourd’hui, c’est encore une montagne qui va se dresser sur la route des Carfistes. Sans crainte de se tromper, le RCHCC est la plus grosse écurie de la poule. Autant dire le pot de terre contre le pot de fer entredeux quinze très éloignés l’un de l’autre au départ. Ce constat n’est pas fait toutefois pour effrayer les « Jaunets ». « Onyva sans pression, en sachant que nous ne FÊTE DU disputons pas le même championnat, confie Christian Panzavolta. Avec le même effectif qui nous adonné satisfaction contre Bédarrides, en donnant plus de temps de jeu àceux qui étaient sur le banc. Nous ne tirons pas dans la même catégorie, on le sait, et nous avons d’autres échéances à respecter.Mais on veut leur montrer que nous L’équipe B hyéroise cartonne... Premier du classement des équipes réserves de Fédérale 2, le Rugby club Hyères-Carqueiranne-La Crau régale. Son système,basé sur les jeunes, porte ses fruits. Cyril Alcaraz, l’entraîneur,s’exprime. Un début de saison rêvé ? Quasiment ! On était invaincu jusqu’au matchdelasemaine dernière, àLeucate. C’est notrepremièredéfaite. On est premier au classement et c’est une très bonne chose.Àdomicile,contreleCarf,on va devoir se rattraper.J’espère que cette défaitenous aremis les pendules à l’heure. MILLESIME VINSDEBANDOL Port de BANDOL de 10h à16h30 Dimanche 6Décembre 2015 Toevalu et les Hyérois ont la ferme intention de ne faire qu’une bouchée du Carf... (Photo Laurent Martinat) La filière des jeunes,une priorité ? Oui ! Aujourd’hui, face au Carf, il y a 12 juniors sur la feuille. On aungroupe jeune avec pour mission d’insérer les Belascain. On s’appuie sur eux et on bosse pour le futur.Cesont des jeunes qui ont leur place. Ils ne sont pas là pour fairele nombre. On travaille beaucoup en association avec la catégorie junior où on peut féliciter les entraîneurs Seb et Bouli, à qui on prend pas mal de gars. Ensuite, il ya un noyau de six seniors qui jouent en Bet s’envoient. On rajouteàcela les descentes des mecs de la premièrequi jouent bien le jeu. Voilà comment se compose la B ! savons aussi jouer au rugby. Alors… » Faire bonne figure et rester dans une belle dynamique seront donc les mots d’ordre sur lesquels vont s’appuyer les Carfistes. Et pas question pour autant de tendre la joue. Les Hyérois sont avertis, le voisin carfiste ne viendra pas la fleur au fusil…C. BOBO ET F. DALMASSO Six-Fours n’aura pas la tâche facile, cet aprèsmidi, dans le pré de Châteaurenard. Depuis le début de saison, les Varois courent après le score. Coaches et dirigeants dénoncent un manque d’implication de leurs joueurs. « Il yenacinq ou six qui se donnent àfond. Les autres les regardent », déploraiton dimanche dernier, après un nouvel échec FÉDÉRALE 2 Poule 4 Journée 8 Hyères Carq -St-Raph-Fréj 15 h Gruissan -Corbieres. 15 h Chateaurenard - Six-Fours.. 15 h RC Tricastin -Bedarrides. 15 h Stade Niçois -Nîmes. 15h Classement Pts J G N P D B 1RCTricastin 28 7 7 0 0 48 0 2 Nîmes 25 7 5 0 2 55 5 3 Hyères Carq..20 7 4 0 3 138 4 4Bedarrides 19 7 4 1 2 40 1 5 Stade Niçois... 19 7 4 0 3 22 3 6Corbieres. 17 7 4 0 3 7 1 7 St-Raph-Fréj. 13 7 2 1 4 -24 3 8 Chateaurenard. 11 7 1 2 4 -10 3 9 Gruissan.. 5 7 1 0 6-120 1 10 Six-Fours 4 7 1 0 6-156 0 À15HEURES AU STADE VÉRAN RCHCC Oderda – Human, Haouari, Viard, Bouchon –(o) Latapie,(m) Pla – Delarue, Ameur,Toevalu – Séguin, Nemecek – Darquié, Bisciglia, Gaskin. Remplaçants : Fouque, Colombain, Fernandes Lima, Archimbeau, Plantade, Le Guevel, Richomme. Le CARF Leroy,Muller,Rebèche,Djenadi, Okouya, Massel, Desternes,Verguin, Bocherens (m), Barhoumi (o), Comet, Pagnon, Tedesco, Todesco, Chatin. Remplaçants : Morel, Cardona, Breuvart, Martin, Cartagena, Baretge,Coudre. À15HEURES ÀCHÂTEAURENARD Six-Fours : retrouver du plaisir contre Nice. Pourtant le collectif ades arguments. Solide en touche et conquérant devant, il asurtout manqué de vigilance derrièrelors de ses dernières sorties. De la discipline… Aujourd’hui plus que jamais, les Sang et Or devront faire preuve de discipline et de cohérence s’ils veulent venir àbout de VI Châteaurenard. Avec trois bonus défensifs, deux matchs nuls et une large victoiresur Gruissan (60 à 25), les Provençaux semblent de parfaits tacticiens. Réguliers et réalistes dans l’effort. Aux Varois de trouver la faille, mais surtout de prendre duplaisir. Car, pour l’heure, leur retour en Fédérale 3 paraît inéluctable. J. T.
var-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 VOILE LICENCIÉ AU CLUB NAUTIQUE DE SAINTE-MAXIME Follin dansleteamFilière France ! L’histoire deRobin Follin, c’est celle d’un petit bonhomme (1,69 m) qui possède un énorme talent. Un talent qui vient d’êtreformidablement récompensé par sa sélection au sein du Team Filière France, chapeauté par Groupama. L’annonce a été faite hier au salon nautique qui se tient àParis, porte de Versailles. Le Maximois, qui est licencié au club nautique de Sainte-Maxime, apassé des tests àQuiberon il y aquinze jours, sur la base qui sert d’entraînement àuncertain… Franck Cammas ! Entretiens, tests physiques et navigation étaient au programme durant trois jours. Plus de cent cinquante candidatures avaient été déposées àl’annonce de cette sélection. Une trentaine de jeunes marins (âgés de 17 à 22 ans) ont été convoqués en Bretagne, etdouze ont finalement été retenus. Robin est donc de ceux-là, àsaplus grande joie : « C’est quelque chose d’énorme, Groupama fait partie des grosses structures du monde de la voile… Je ne réalise toujours pas ce qui m’arrive. » Cerise sur le gâteau, il aété retenu non seulement pour faire le Tour de France en Diam 24, mais également pour participer au programme de courses 2016 en Flying Phanthom (bateau à foils). Robin occupera le poste de barreur (1), unposte àresponsabilité qui en dit long sur le potentiel du jeune homme. Ce projet servira également à la constitution d’une équipe pour la « Youth America’s Cup » : « Elle se déroulera aux Bermudes en 2017 », souligne Robin qui précise que « chaque défi engagé pour la Coupe de l’América est dans l’obligation de présenter un bateau pour la même compétition réservée aux jeunes. La Youth aura lieu une semaine avant celle des grands, àlaquelle prendra part Franck (Cammas) avec Groupama ». Mature et ultra-sociable Par le biais de cette sélection, le Maximois exaucera aussi un vœu : celui de participer au Tour de France. Il le doit àune année 2015 exceptionnelle en terme de résultats (voir par ailleurs), avec notamment un titredechampion du monde en SB 210 obtenu en Italie. Toutes voiles dehors, sa carrière vaprendre unnouveau cap, qui adefortes chances de le mener vers les sommets même si, selon lui, « c’est encore trop tôt pour le dire. Je veux poursuivre dans la voie que je me suis fixée dans les courses en équipages ». Il pourra pour cela compter sur ses qualités : un gros mental, une très grande maturité sur les compétitions malgré son jeune âge, et un côté ultra-sociable : « C’est vrai que je m’entends bien avec tout le monde »,confirme-t-il avec un large sourire. Élève en BTS immobilier, Robin va laisser ses études en stand-bye : « Intégrer un Team comme Groupama, ça ne se refuse pas, explique-t-il. Et je vais avoir la chance de côtoyer de près l’un des marins que j’idolâtre, Le Team Filière France(en polo blanc) dont fait maintenant partie Robin Follin a été présenté sur le stand Groupama en présence deMichel Desjoyeaux. Ce projet avulajour grâce à l’alliance delaFFV, del’ESVSN (Ecole nationale de voile) et Groupama. (Photo DR) Robin Follin (au fond en tee-shirt blanc) fait partie des quatre marins nommés pour le titre de meilleur espoir de l’année. Réponse demain soir au Salon nautique... (Photo FFV -Philippe Michel) Présidentduclub nautique de Sainte-Maxime, Dominique Bieux a vu grandir Robin Follin. Il l’a accompagné lors de ses toutes premières compétitions. Et le dirigeant du CNSM n’a pas caché sa joie en apprenant la sélection de son protégé au sein du Team Filière France. Cette nouvelle doit vous combler de joie ? Je suis aux anges. J’ai toujours considéré Robin un peu comme mon bébé. Si on ramène ça àun autre sport, comme le football par exemple, je le considère comme un petit Zizou… Ce gamin a un talent incroyable ! Il vous a surpris ? Àvraidire, non. Je croyais dur comme feràsa sélection dans ce team. Il a une très belle carrière devant lui, Robin adore partager et il s’éclate à gagner avec des équipiers. Cela n’apas étéfacile pour lui àses tout débuts ? Je reviens toujours sur cette anecdote… Il a été le seul àprendreledépartàl’enversdesatoute première course ! Il a toujours été placé mais jamais gagnant dans les catégories jeunes. Il s’est bien rattrapé depuis,en explosant littéralement Franck Cammas, l’une de mes références dans monde de la voile. » Le jeune Varois amaintenant hâte de se retrouver en début d’année avec ses futurs équipiers. « Plus ça approche, plus j’ai envie », dit-il tout excité et bien conscient qu’il va découvrir une nouvelle classe (le Flying Phantom) : « Unbateau de 5,52 m x3m, avec un mât de près de 10 mètres et qui peut taper les 30 nœuds (55 km/h) ».Nouvelle carrière, nouveaux objectifs : sa progression risque d’êtrefulgurante dans les prochains mois. Nommé pour le titre de meilleur espoir 2015 Sa nomination par la Fédération française de voile au titre de meilleur espoir de l’année (quatrenommés) aclôturé une année 2015 mémorable. Le trophée sera remis demain soir, toujours au salon nautique, tout comme le Digest au cours de cette année 2015 ! Robin Follin est né le 27 janvier 1995. Il est licencié depuis l’âge de 7ans au club nautique de Sainte-Maxime Son année 2015 : champion du monde en SB 20 ; 5 e au championnat du monde en match racing (- de 23 ans) ; champion de Franceespoir en match racing ; vice-champion de France en SB 20 ; 3 e au championnatde Francesenior en match racing ; nommé pour le titredumeilleur espoir de l’année. trophée du marin de l’année. Peut-être encore une ligne à ajouter au CV de ce super champion ! En attendant, l’intégration de Robin dans le Team Filière France fait la fierté de tout un club, le CNSM, de toute une ville et, surtout, de sa maman Catherine et son papa Alain, ses tout premiers supporters, évidemment ! PATRICK ONIMUS 1. Seulement deux barreurs ont été retenus. Questions à... Dominique Bieux,président du club nautique de Sainte-Maxime « Ce gamin a un talent incroyable » VII Le président Dominique Bieux (2 e en partant de la gauche) entouré de Jean-Baptiste Bernaz, Denis Dupin (directeur sportif du CNSM) et Robin Follin. (Photo P.O.) Et quelle belle récompense pour le CNSM ! C’est phénoménal ! Onadésormais deux têtesde gondole avec JB (Bernaz), et donc Robin, qui fait partie de la nouvelle génération montante. P.O.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :