Var-Matin n°2015-12-05 samedi
Var-Matin n°2015-12-05 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-05 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 79,2 Mo

  • Dans ce numéro : feu mortel en centre-ville de Toulon... une 4e victime.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
var-matin Toulon Samedi 5décembre 2015 Un avant-goût de la fac de droit pour les littéraires Des élèves de terminale littéraire de toute l’académie ayant choisi l’option juridique, ont découvert le potentiel de la filière « qui offre le plus grand nombre de débouchés sur le milieu du travail » C ombien seront-ils àla rentrée 2016 àfranchir le seuil de la faculté de droit en première année de licence ? Pour la direction, ce n’est pas tant le chiffre qui importe (il y a aujourd’hui 1650 étudiants en droit àToulon et 350 àl’antenne de Draguignan) mais bien le profil de futurs étudiants juristes. Hier,pour la premièrefois, la faculté de droit « attachée aux liens qui se tissent avec les lycéens », selon le doyen, Thierry Di Manno, a accueilli, cent trente élèves en terminale littéraire, de onze lycées de l’académie de Nice. Et ce, grâce àl’initiative des équipes pédagogiques, avec le soutien du centre d’études et de recherches sur les contentieux (CERC) de l’université. Ces lycéens, originaires des établissements CADEAU : ET SI UNE VALISETTE VOUS FAISAIT VRAIMENT VOYAGER ? du Var et des Alpes-Maritimes, n’ont pas seulement un profil littéraire. Ils ont choisi de suivre, cette année, à raison de trois heures par semaine, un enseignement de spécialité en « droit et grands enjeux du monde contemporain » (DGEMC). « Nous essayons de sensibiliser à la matière juridique sans que cela soit forcément une approche magistrale, mais plutôt vivante du droit », confie Linda Flouris, aux côtés de Estelle Chevalier, habilitées à enseigner la spécialité au lycée Dumont d’Urville. Enjeux de société « Cela a permis de revaloriser la filière lettres. Cela a donné l’occasion à ces sections d’être sensibilisées, de viser une excellence dans le domaine juridique, et de montrer comment le droit répond « Celanous permetdenous éclairer sur des concepts précis » Arthur Karcenty, élève à Dumont d’Urville « Jepense que le droit est très important et très utile dans notre société. On entend parler de droit dans les médias,mais c’est assez vulgarisé. Cet enseignement est une façon de nous éclairer avec précision sur des concepts qui sont certaines fois très vagues. Je n’ai pas encore d’idées précises, mais il est certain que cela me servira dans mon cursus universitaire. » TOULON 15, PLACE DE LA CATHÉDRALE Des élèves de terminale littéraire, ayant choisi une spécialité juridique, se sont retrouvés, pour la première fois, sur les bancs de la faculté. (PhotosC. P.) àdes enjeux de société ». « Ce ne sont pas moins de 22 thèmes abordés en cours comme l’évolution de la famille, la lutte contre les discriminations, le droit européen, Internet et le droit », explique Estelle Chevalier. Cette option, comptant coefficient 4 à l’épreuve uniquement orale du baccalauréat, leur permet, depuis 2011 et la réforme de la section littéraire, de découvrir le droit, et le Les lycéens témoignent « Comprendrelasociété dans laquelle on évolue » Charles Guerra, élève à Dumont d’Urville « Jenecomptepas fairedes études de droit, mais cetenseignement, étalé sur seulement un an, va m’être nécessaire pour entrer dans une école de sous-officier dans la gendarmerie. Le droit permet de comprendrelasociétédans laquelle on évolue et les dispositifs juridiques qu’on peut mettreen placesuiteàunévénement tragique qui touche la nation. » Laura Savona, élève àThierry-Maulnier (Nice) « J’avais choisi l’option anglais renforcé.Puis,c’est en discutant avec mon amie,Nina qui suivait cette spécialité que je me suis décidé de découvrir à mon tour cet enseignement. Je ne m’orientepas du tout vers des études juridiques, mais plus vers un BTS Design. Aborder juridiquement la vie quotidienne est une chose intéressante. » LA VALISETTE « MERRY CHRISTMAS » 1pot de rillettes au cidre 80 g 1marmeladeorange 340g/1thé Classic Blend 40 sachets 125 g 1boîte de filets de truite fumée100 g 1paquetde « shortbread fingers » 100 g 1bière de Noël « Rocking Rudolph » 50cl, 4,2° 1valisette carton rouge. 25,95 € -6,00 € 19,95 € DU 30 NOV. AU 13 DÉC. 2O15 L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, ÀCONSOMMER AVEC MODÉRATION POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE. www.mangerbouger.fr IRISH IDÉES D’IRLANDE ET DU MONDE ENTIER rôle social qui est le sien, avec ses multiples usages et recours dans la vie quotidienne. « Nous juristes, nous nous éveillons à la citoyenneté », a rappelé le doyen de la faculté de droit. Le droit permet de prendre conscience des valeurs qui sont àlabase de notre pacte républicain ». La discipline demeure toujours attrayante avec plus de 200000 étudiants en France. « Elle est sans doute celle qui offre le plus grand nombre de débouchés sur le milieu du travail ». Les élèves ont pu, ainsi, aller àlarencontred’un avocat, d’un magistrat ou encore d’un officier de police judiciaire. Dans la matinée, ils ont pu assister à des conférences autour de thèmes abordés dans leur cursus -la gouvernance mondiale, le droit européen, ou encore les relations internationales et la justice pénale -, données par Pascal Richard, directeur du CERC, et Sophie Perez, maîtredeconférences. CATHERINE PONTONE « Aborder juridiquement la vie quotidienne est intéressant » www.comptoir-irlandais.com
var-matin Grand Toulon Justice Samedi 5décembre 2015 La premièreprésidentede l’histoire du TGIdeToulon Lucette Broutechoux aété officiellement installée hier en tant que présidente de la juridiction, àlatête de quarante et un magistrats du siège. Elle était auparavant en poste àGrenoble U ne dame de Haute- Savoie qui accède au sommet hiérarchique du tribunal de grande instance de Toulon. Hier, lors d’une audience solennelle dans l’enceinte du palais de justice, Lucette Broutechoux aété officiellement installée, en présence de nombreuses personnalités (1), dans sa fonction de présidente du tribunal de grande instance de Toulon. Venue de Grenoble Nommée par décret du Président de la République le 28 octobre 2015, cette magistrate, qui exerçait jusqu’alors comme première vice-présidente du TGI de Grenoble, apris ses fonctions le 16 novembre. Premièrefemme àtenir les commandes de la juridiction de la ville-préfecture, M me Broutechoux succède à François Rachou qui a, quant à lui, été promu (après plus de six années passées à ce poste) en tant que premier président de la cour d’appel de Bastia. Trois mois d’intérim Après trois mois de présidence par intérim, Philippe Coulanges asouhaité la bienvenue à celle qui va désormais être àlatête de quarante et un magistrats... « sur le papier, car le tribunal est rarement au complet dans la réalité. Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) n’a pas fait un pari en vous nommant à ce poste. Vous serez une présidente attentive et impliquée dans une résidence attachante qui, entre deux métropoles (Nice et Marseille), essaie d’exister ». Ne voulant pas brosser un état des lieux trop négatif, M. Coulanges a relevé, avec humour, « quelques problèmes de gomme et de crayon. Et de micro aussi aujourd’hui. Mais il suffit de forcer la voix pour asseoir ses convictions », a-til terminé. C’est avec émotion et fierté que M me Broutechoux s’est exprimée face à une assistance fournie, dont des représentants de la Marine. « Pour la Savoyarde que je De nombreuses personnalités ont assisté àl’audience d’installation. (Photos Laurent Martinat) Madame Lucette Broutechoux, nouvelle présidente duTGI de Toulon. suis, le monde de la mer m’est inconnu. J’étais plus habituée au lac du Bourget ». Magistrate d’action Après des études de droit à Lyon, elle a intégré l’École nationale de la magistrature (ENM) en 1984 (dans la même promotion notamment que l’ancien procureur de la République de Toulon Marc Cimamonti), avant de rejoindrelesiège. Elle a été successivement en poste à Albertville, Chambéry, Grenoble. MembreduConseil supérieur de la magistrature, elle a ensuite postulé àlaprésidence du TGI de Toulon. Celle qui entend « rester magistrate,juge et collègue » a précisé « vouloir travailler la porte ouverte et rester à la disposition des auxiliaires de justice ». Femme d’action, elle entend participer aux audiences et rédiger des décisions ; unfait accompli pas plus tard que la semaine dernièredevant la 1 re chambrecivile. Quant à son arrivée à Toulon, elle s’en satisfait : « C’est une ville en mutation et je m’y plais déjà beaucoup ». PEGGY POLETTO 1. Étaient notamment présents : Hubert Falco (sénateur-maire), Kevin Mazoyer (directeur de cabinet du préfet), le bâtonnier François Coutelier, Chantal Fourneret-Bussière (première présidente de la cour d’appel), élus et représentants civils,militaires... Seynoise de 62 ans sans permis et en récidive Elle a soixante-deux ans et elle accumule, depuis quelques années, les infractions routières. Plus particulièrement les conduites sans permis. Et pour cause, le précieux sésame lui aété retiré et Brigitte ne l’a jamais repassé. Permis annulé en 2001 Déjà condamnée à deux reprises ces quatredernières années à des peines d’amende, cette sexagénaire seynoise a été interpellée cette semaine par la police municipale.En état de récidive, elle a été placée en garde àvue et jugée en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Toulon. Il est 16h20 lorsque cette femme, qui dit être commerciale et aide à domicile, est contrôlée par des policiers municipaux seynois. Plus titulaire du permis de conduiredepuis 2011, elle aété arrêtée au volant de sa Toyota Aygo seulementvingt jours auparavant ; fait pour lequel elle est convoquée dans le cadre d’une procédure de plaider-coupable en février. Devant les magistrats, la mise en cause atenté -ainsi que son avocat,M e Bautista -d’expliquer la nécessité d’emmener son petit-fils, qui souffre d’importants problèmes de santé, chez le kinésithérapeute. Véhicule saisi À l’issue de ses réquisitions, la représentante du ministère public a demandé deux mois de prison avec sursis simple et la confiscation du véhicule. Le tribunal a prononcé deux mois d’emprisonnement et la saisie de la Toyota Aygo. Elle sera convoquée par un juge d’application des peines en vue d’un aménagement ou pas. P.P. APascal Robin, mort en service Les premiers mots prononcés par Xavier Tarabeux, en préambule de cette cérémonie d’installation, ont été pour Pascal Robin, fonctionnaire des douanes, abattu le 23 novembre enservice àToulon. Le procureur de la république aévoqué la mémoire dece douanier recruté en 1994 et affecté auservice des opérations douanières. « Il avait été décoré d’une médaille d’honneur en 2014 pour avoir participé le 8 septembre 2013 àl’interception d’un cargo qui transportait plus de 20 tonnes de cannabis ». Après l’hommage rendu àPascal Robin, le représentant du parquet de Toulon asouligné la facilité naturelle pour M me Broutechoux àmesurer la diversité des tâches àaccomplir. En quelques jours, elle s’est impliquée dans la sûreté du tribunal (Vigipirate renforcé), aparticipé au réglement intérieur du tribunal, présidé la commission d’exécution des peines, engagé la sécurisation de l’entrée du palais de justice... Question àun avocat Vous souhaitez soumettreunproblème de droit ? Conflit de voisinage, séparation, droit de la consommation, droit du travail, problème de copropriété... Posez une question simple et précise àunavocat du barreau de Toulon. Contact Ecrire àVar-matin, « Question à un avocat », bât. A, Place Besagne, 83 000 Toulon



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 1Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 2-3Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 4-5Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 6-7Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 8-9Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 10-11Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 12-13Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 14-15Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 16-17Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 18-19Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 20-21Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 22-23Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 24-25Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 26-27Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 28-29Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 30-31Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 32-33Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 34-35Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 36-37Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 38-39Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 40-41Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 42-43Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 44-45Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 46-47Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 48-49Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 50-51Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 52-53Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 54-55Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 56-57Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 58-59Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 60-61Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 62-63Var-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 64