Var-Matin n°2015-12-04 vendredi
Var-Matin n°2015-12-04 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 75,7 Mo

  • Dans ce numéro : un violent incendie s’est déclaré rue Victor-Michole... trois personnes sont décédées.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
var-matin Var Vendredi 4décembre 2015 PS : « Le vrai vote utile c’est Castaner ! » U ne socialiste, un radical, un chevènementiste et un représentant du Mouvement des progressistes (MDP) posent ensemble pour la photo, hier soir,dans les locaux toulonnais du PS. À quelques heures du premier tour, les représentants varois de la liste de Christophe Castaner affichent leur diversité. Et appellent l’ensemble des électeurs à se mobiliser et à se porter sur leur liste dès ce dimanche. « Lorsque la gauche se mobilise, qu’elle se rassemble, la victoire est àsaportée. Ce fut le cas àToulon, en 1998, dans un contexte douloureux », rappelle Lorenzo Matéos (MDP). « Il yaune synergie évidente avec l’autre liste de gauche. Avec l’union, on peut battre le FN », insiste Jean- Louis Clément, du Parti radical de gauche (PRG). Si tous évoquent volontiers une fusion d’entre-deuxtours avec le Front de gauche et Les Verts, c’est surtout une manière aussi de rappeler leur hostilité àun désistement de leur part enfaveur de Christian Estrosi, afin de faire barrage au FN. « Iln’y aura pas de front républicain dans le Var, parce qu’il n’y apas une La bataille des régionales version 2.0 se poursuit, à trois jours du premier tour, dimanche. Bataille ou plutôt guerre des étoiles de la politique. Un collectif de « Jedis énervés » s’est en effet soulevé ce jeudi sur le web : « La gauche contre-attaque » annoncent ces sympathisants, armés d’une vidéo humoristique en guise de sabre laser. La Paca Wars est déclarée… « Face àlamontée du Front national et de la droite dans la Région Provence-Alpes- Côte d’Azur, un collectif de sympathisants de gauche a Notre ambition pour la région Christophe Yves Gavory (MRC), Jean-Louis Clément (PRG), Cécile Muschotti (PS) et Lorenzo Matéos (MDP) appellent les électeurs de gauche à se mobiliser dès le premier tour. (Photo Dominique Leriche) Sky-Staner défie les forces obscures dans une vidéo créée par un collectif de sympathisants de gauche. (DR) décidé de surfer sur les nouveaux médias et sur les réseaux sociaux pour faire réagir les électeurs » annoncentils dans un communiqué. Le pitch ? « Le candidat Jedi de la gauche, Christophe Sky- Staner défie ses ennemis : il est « l’élu » pour sauver la République ! Sky-Staner est confronté aux forces obscures incarnées ici par Marion Maréchal-Le Pen (La Maréchale) et Christian Estrosi (Dark- droite républicaine dans le Var »,martèle Yves Gavory, du Mouvement républicain et citoyen (MRC) « Lebulletin de droite n’est pas un antidote, abonde la tête de liste varoise Cécile Muschotti. Notre campagne de proximité et notre programme le démontrent. Le vrai vote utile, c’est Castaner ! » C. G. Campagne 2.0 : le côté obscur de la farce Strosi) ». Autres personnages figurant dans ce clip : « Jean-Marie Le Pen en Jean- Ma Le Hut, Eric Ciotti en Ciotti 3 PO, fidèle serviteur de Dark Strosi ou encore le Jedi mentor Yauzelle (l’actuel président de la Région, Michel Vauzelle) ». La morale de l’histoire ? « Il faut sauver la République et pour cela, les 6 et 13décembre, voter tu dois ! » Réveil de la Force de gauche ou Menace Fantôme ? Réponse dimanche sur vos écrans. S. M. Page Facebook de Sky-Staner : https://www.facebook.com/skystaner/1ER TOUR DES ÉLECTIONS RÉGIONALES 2015 Retrouv lundi prochainnsik arnmatin es résultats commune par commune de votre département et analyses, les réactions et interviews, les ambiances dans les QG, les principaux résultats région par région et toutes les infos en continu s varmatin.com Nouvelle Donne : « Untas d’emplois vertsàcréer » Restaurant La Place à Toulon. Pour un parti politique qui entend replacer le citoyen au cœur du jeu politique, le lieu de notre rencontre, lundi, avec les candidats de Nouvelle Donne aux élections régionales semblait plutôt bien trouvé. Au menu, ou plutôt au programme, de ce jeune parti, créé en novembre2013, l’emploi s’impose comme le plat de résistance. Expérimentation d’une commune « zéro chômage » sur le modèle proposé par ATD Quart Monde, soutien aux PME qui doivent être « rapprochées des marchés publics », comme l’explique la tête de liste en Paca, Cyril Jarny, Nouvelle Donne met de nombreuses propositions sur la table pour lutter contre lechômage et souhaite aussi favoriser l’emploi vert. « Aujourd’hui, on sait construire une centrale nucléaire, mais on ne sait pas la démonter », regrette le Pradétan Alain Bogliolo. « Nos centrales vont toutes arriver en fin de vie dans quinze ans, il yauntas d’emplois à créer dans ce secteur et on propose que la Paca En bref Cyril Jarny, tête deliste Nouvelle Donne en Paca. (Photo Patrick Blanchard) soit en pointe sur ces activités, notamment à travers Cadarache », abonde Cyril Jarny. Si Nouvelle Donne affiche une fibre verte, le parti refuse pourtant l’idée d’un ralliement à la liste commune EELV-Front de Gauche. « On ne souhaite pas partir en alliance avec d’autres partis et nous n’appelons pas non plus au vote. Nos voix ne nous appartiennent pas », conclut Cyril Jarny qui, à la table de La Place, arappelé que les électeurs faisaient une indigestion de ces pratiques politiques. LAURENT SEGUINlseguin@nicematin.fr Drame de Toulon : Philippe Vitel veut entendre les syndicats de la douane Le drame de Toulon au cours duquel un enquêteur de la douane a été abattu, lundi 23 novembre, par un individu suspecté de trafic d’armes a jeté la lumière sur les activités parfois méconnues des douaniers. C’est notamment le message qu’a tenu à faire passer la famille de la victime, Pascal Robinson (nos éditions d’hier).Dans ce contexte, Philippe Vitel (Les Républicains), a fait savoir qu’il souhaite que la commission de la Défense de l’Assemblée nationale – dont il est membre–auditionne les représentants syndicaux de la douane « pour prendre conscience de l’évolution de la situation des douanes depuis la suppression des frontières, mais également depuis la mise en place de l’état d’urgence ». Le députéduVar aadressé une requêtedans ce sens à Patricia Adam, présidente de ladite commission.
Grand Sud Arbres saccagés àVallauris (06) : un Danois lourdement condamné Pour valoriser une propriété qu’il vendait, un homme d’affaires a détruit une cinquantaine d’arbres. La justice lui ainfligé deux ans de prison par défaut et 45 000 euros d’amende P er Leth, un Danois de 53 ans, marchand de biens, avait trouvé une solution radicale pour dégager la vue d’une propriété des hauts de Vallauris (Alpes-Maritimes) qu’il avait mise en vente : détruire une cinquantaine d’arbres de la forêt du Paradou, seul îlot vert dans un océan de béton, entreAntibes et Mandelieu. Jugé par défaut, l’homme d’affaires aété condamné par le tribunal correctionnel àdeux ans de prison et le président Marc Joando adélivré contre lui un mandat d’arrêt. Une peine conforme aux réquisitions du procureur Guillaume Bricier. Après le saccage d’une partie de cette forêt de 20 hectares pourtant ceinte d’un grillage et jalousement protégée par le Conservatoire dulittoral, le prévenu avait vendu aussitôt la propriété. Per Leth aété reconnu coupable de « mutilation d’arbres ayant au moins vingt centimètres de tour, coupe et enlèvement d’arbres ». Le tribunal aégalement condamné le prévenu à45000 euros d’amende Un impressionnant arsenal saisi par les gendarmes à Gréolières (06) (le maximum prévu par loi) et àla publication du jugement dans la presse. C’est la destruction de branchages par le feu qui avait attiré l’attention du voisinage. Les gendarmes de Cannes enquêtaient depuis trois mois sur un trafic de drogue et sur la singulièrediversification d’un boulanger du secteur de La Roquette-sur-Siagne (Alpes-Maritimes). Manifestement, l’artisan ne s’approvisionnait pas qu’en farine de blé. Il achetait parfois de la cocaïne, du cannabis et même des armes. Les enquêteurs ne se doutaient pas encore, en lançant une vaste opération d’interpellations et de perquisitions mardi, sous le contrôle du parquet de Grasse, qu’ils allaient tomber à Gréolières sur un impressionnant stock d’armes. Un véritable arsenal détenu sans la moindre autorisation. Les militaires vont recenser 31 carabines et fusils, des armes de poing et plus de 10 000 cartouches. L’enquête adémarré en septembre. La brigade de recherches de Cannes surveillait le fameux boulanger qui achetait des stupéfiants à des vendeurs de Cannes, Antibes et Gréolières. Les investigations permettaient alors d’identifier deux vendeurs d’armes sur le secteur de Gréolières. Le président du tribunal de Grasse a évoqué « un carnage », au sujet des arbres détruits dans la forêt du Paradou, protégée depuis 2008. (Photo DR) 50 000 euros de remise en état Outre des arbres étêtés, les agents du Conservatoireont constaté une tentative d’empoisonnement des arbres avec un puissant herbicide. Selon François Fouchier, délégué régional du Conservatoire du littoral, la remise en état du site coûtera 50000 euros. « C’est tout un équilibre écologique qui a été perturbé. Des plantes invasives ont colonisé le site depuis que le couvert végétal aété détruit, d’autres arbres sont fragilisés en cas de coups de vent et l’érosion est accélérée. » Le Conservatoire du littoral, partie civile dans cette affaire, rappelle « qu’il taille régulièrement des arbres, quand une vue est obstruée, en bonne intelligence avec le voisinage. Mais là, il y a une désinvolture une nonchalance insupportable d’un homme pris sur le fait. » La Fédération nationale de l’Environnement (FNE) était également sur le banc des victimes. Elle a réclamé et obtenu 3000 euros de Plus de 22 000 euros en petites coupures Ce sont au total 66 militaires (de Nice, Cannes, Mandelieu, Mougins, Villeneuve-Loubet, Grasse, Saint-Paul-de- Vence, Menton, Gilette), épaulés par deux équipes cynophiles, qui ont procédé mardi àl’interpellation simultanée des différents protagonistes. Découvrant de-ci de-là, au gré de leurs perquisitions, plus de 22000 € en petites coupures, quelques grammes de cocaïne et de résine de cannabis, des armes de poing de calibre7,65 et 9mm. Mais c’est à Gréolières que les gendarmes décrochent le gros lot. Il faudra deux jours aux enquêteurs pour rechercher, identifier et sécuriser l’ensemble de l’arsenal. Sept personnes impliquées à des degrés divers dans ce trafic de drogues et d’armes ont été placées en garde àvue. Une trentaine de clients consommateurs ont été entendus afin de mieux comprendre le fonctionnement du réseau. La gendarmerie estime à environ un kilo par an la quantité de cocaïne écoulée par les acteurs de ce trafic depuis 2014. Les suspects seront présentés àlajustice dès aujourd’hui en correctionnelle à Grasse, dans le cadre d’une comparution immédiate. Ils sont en droit de solliciter un délai pour préparer leur défense. Les débats porteront alors sur leur remise en liberté ou non.C. P.Gréolières, six cents habitants et deux marchands d’armes bien approvisionnés comme ont pu le constater les gendarmes. (DR) « Ils’appelait Lucky et il avait 10 ans. C’était un vieux pépère qui ne demandait rien à personne, aimé et entouré par une famille pour qui il comptait.Une famille anéantie par ce qu’elle a retrouvé de son chien adoré. » Sur la page Facebook de la fondation Assistance aux Animaux, les réactions horrifiées se succèdent àla suite du post montrant le corps supplicié d’un vieux chien, retrouvé mardi entre la zone industrielle de Carros etLeBroc (Alpes-Maritimes). La fondation a diffusé l’image, masquant son contenu pour épargner les plus sensibles. var-matin Vendredi 4décembre 2015 dommages et intérêts. La sévérité de la justice grassoise ravit Sophie Bourges, juriste de la FNE Paca : « C’est une peine exemplaire, à valeur pédagogique, qui vient sanctionner un comportement insensé, un comportement guidé uniquement par l’appât du gain. » Le massif du Paradou, protégé depuis 2008, domine la baie de Golfe-Juan et offre par sa situation à 100 mètres d’altitude, un panorama exceptionnel sur les îles de Lérins, àl’ouest, et le Cap d’Antibes àl’est. Son classement en parc naturel départemental et son ouverture au public en 2011 l’ont transformé en espace de détente pour la population des agglomérations de Cannes et Antibes. Cette modeste et fragile forêt fait partie du patrimoine commun. C’est ce qu’ont rappelé les juges aux particuliers qui s’aviseraient à s’en prendre àune forêt publique. « Le juge a appliqué la loi pour mettre un coup d’arrêt à une pratique qui se développe, souvent en toute impunité, dans les Alpes-Maritimes en particulier et en France en général », se félicite François Fouchier, du ConservatoireduLittoral. CHRISTOPHE PERRIN chperrin@nicematin.fr Le Broc (06) : unvieux chien victime d’un barbare Un acte gratuit de barbarie absolue Quand Lucky, braque mâle de 10 ans, n’est pas revenu chez lui à Carros le 19 novembre, son maîtrenes’est pas inquiété tout de suite. Le chien avait l’habitude de partir vadrouiller tout seul. Le lendemain, il a lancé des avis de recherche partout où c’était possible. Sans succès. Jusqu’à ce que mardi, une connaissance l’oriente vers le fond de la zone industrielle de Carros-Le Broc. Là, un spectacle d’horreur et d’une tristesse infinie l’attendait. Une cruauté insupportable, un acte gratuit de barbarie absolue avait été commis sur le pauvreLucky. Visiblement mort depuis plusieurs jours, il gisait dans ses excréments. Il avait eu les deux pattes arrières fracturées et avait été scalpé du haut du crâne au thorax à l’aide d’un instrument tranchant. Et il était peut-êtreencorevivant àce moment-là, selon la fondation Assistance Aux Animaux, qui a fait examiner la dépouille suppliciée par son vétérinaire. Le maître, désemparé et sous le choc, s’était rendu au refuge de Carros que gère lafondation, ne sachant que faire. La fondation a saisi le procureur de la République pour « cruauté envers animal », doublant ainsi la plainte du maître de Lucky. Ces faits relèvent du tribunal correctionnel et peuvent être punis par de la prison. Chargée de l’enquête, la gendarmerie de Carros lance un appel àtémoins pour interpeller l’auteur de ces faits (1), tout comme la fondation Assistance aux Animaux (2). VALÉRIE ALLASIA vallasia@nicematin.fr 1.Tél. 04.93.08.71.32. 2. Par mail à faa-enquete@orange.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 1Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 2-3Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 4-5Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 6-7Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 8-9Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 10-11Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 12-13Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 14-15Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 16-17Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 18-19Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 20-21Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 22-23Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 24-25Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 26-27Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 28-29Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 30-31Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 32-33Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 34-35Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 36-37Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 38-39Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 40-41Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 42-43Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 44-45Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 46-47Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 48-49Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 50-51Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 52-53Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 54-55Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 56-57Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 58-59Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 60-61Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 62-63Var-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 64