Var-Matin n°2015-12-03 jeudi
Var-Matin n°2015-12-03 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-03 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 60,7 Mo

  • Dans ce numéro : demain le Téléthon... besoin de vous.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
var-matin Sports Jeudi 3décembre2015 * DROIT AU BUT FOOTBALL L es faits sont têtus. Les chiffres indiscutables, quasi incontestables. Ainsi, en déplacement, tout va bien pour l’OM (trois succès consécutifs, série en cours). Mais les sourires sont de circonstance puisqu’au Vélodrome, les Marseillais progressent sur un rythme de relégable (deux victoires en huit rencontres). Une preuve de plus que cette saison, le paradoxe est décidément à la mode. Printemps, été, automne : rien ne change pour la bande à Mandanda… Comme si finalement,iln’y avait pas rien à comprendredecet OM version 2015-2016. Sans Gourcuff, Ntep et Doucouré Mais la bonne nouvelle du jour,c’est que le Stade Rennais n’est pas àlafête non plus. Au Roazhon Park, dans cette enceinte qui accueillera les demi-finales du Top 14 en juin, les Bretons privés ce soir de trois de leurs meilleurs éléments (Ntep et Doucouré blessés, LIGUE 1(16 E JOURNÉE, RENNES –MARSEILLE CE SOIR À21HEURES) L’OM àventscontraires Victorieux lors de ses trois derniers déplacements, l’Olympique de Marseille veut enchaîner au Roazhon Park. Une enceinte qui ne réussit pas aux Rennais (aucune victoire depuis fin août) Sio suspendu) n’ont plus gagné depuis fin août (neuf points en sept matches à domicile). Toujours sans YoannGourcuff, encore en phase de reprise (!), ces Rennais, 9 es avec deux points d’avance sur l’OM, avancent sans aucune certitude dans ce championnat. « C’est une équipe puissante et dynamique, avec trois ou quatre joueurs qui savent ce qu’il faut faire avec le ballon, se méfie Michel. Elle est capable de jouer avec des ailiers ou en contre, de faire un bon pressing au milieu. Je connais bien son entraîneur,qui aeffectué un travail magnifique en Espagne (à la Real Sociedad), où il a pourtant été très critiqué. Ce sont des choses qui arrivent (sourire).Son équipe a de la personnalité mais c’est le genre d’équipes qu’on aime bien affronter, comme Lille, Nantes ou Saint- Étienne. » Mais aucune de ces formations citées précédemment ne fait peur aux Provençaux. Idem pour l’AS Monaco et l’OL. Àtel point que, même L’Etoile Fréjus/St-Raphaël ne s’en sort toujours pas en Division d’honneur et continue, plus ou moins allégrement, de pédaler dans le vide. Témoin le nouveau match nul (le quatrième en six matchs) concédé, lors du dernier week-end (2-2), sur sa « pelouse » bosselée du stade Galliéni, àune bonne et pugnace équipe de Grasse, qui eut le mérite d’y croire jusqu’au bout. Des Varois qui alignaient pourtant une formation où figuraient bon nombre de « bannis » du groupe de National (Troh, Benmelouka, Linganzi, Benmeziane, Lenzini, Jaziri pour les citer). Sans que cela suffise à faire pencher la balance du bon côté. Résultat des courses : encoredeux points de perdus pour l’Etoile, la seule équipe du groupe avec Fos, la lanterne rouge, à Rémy Cabella (ici protégé par Mendy) devrait à nouveauêtretitulaireenBretagne. (Photo Cyril Dodergny) si l’OM apris du retardence début de championnat après la soudaine démission de Bielsa, il y a encore de l’espoir, puisqu’en cas de succès ce soir, les Marseillais n’avoir pas gagné le moindre match depuis l’ouverture dela saison. Cherchez l’erreur. reviendraient àquatrepoints de Lyon. À condition ne plus traîner en route… « La L1 est très équilibrée, ajoute Michel. Chaque semaine, sur beIN Sports ou sur Canal +, je vois un sujet sur le nouveau dauphin : Angers, Saint- Étienne, Lyon… Peut-être qu’à la fin, le dauphin ce sera nous (sourire). En fait, c’est très difficile d’être régulier dans ce championnat. Du coup, beaucoup d’équipes passent par là. En L1,ilyarequin (le PSG) et dix-neuf dauphins (sourire). » On prend les mêmes... En Bretagne, Michel devrait s’appuyer sur le même onze type que face àl’AS Monaco (3-3). Ce qui serait quasiment une première cette saison pour l’ancien coach de l’Olympiakos. Dans un système de 4-2-3-1 avec Isla dans un rôle de relayeur-équilibreur,l’Espagnol estime avoir trouvé la bonne formule. Ne reste plus qu’à le matérialiser dès ce soir. FLORIAN FIESCHI, ÀMARSEILLE DIVISION D’HONNEUR Àl’Étoile,les temps sont durs… La réserve de l’Etoile n’a toujours pas gagné...(Photo Ph. Arnassan) Pas gâté, le coach, Charly Paquille, pour sa dernière apparition àlatête de la DH, puisque celui-ci va désormais venir seconder Jean-Marc Pilorget pour sauver ce qui peut (et doit) l’être en National. Et du boulot en perspective pour son remplaçant, Richard Krakowski, héritant lui aussi d’un drôle de prématuré. Désespérant Face aux Parfumeurs, ce fut encore une Etoile àdeux vitesses que l’on vit. Cafouillant son football en premièrepériode et contrainte de courir après le score (0-1, 5 e), avant de se réveiller au retour des vestiaires pour prendrelelarge (2-1, 72 e) etsefairerejoindre àcinq minutes de la fin. National. « Tout faire pour améliorer les résultats » Rendons àCesar... Christian Milano,enperfectionniste, abondi àla lecturedenotrearticle « Pilorget maintenu, le staffremanié ». Le préparateur physique de l’Étoile abien été « rétrogradé » en équipe réserve,mais refuse l’amalgame sur le « nombreimportant de blessés » rapporté dans notreédition du lundi 30 décembre. « Je suis en désaccord totalaveccequi aété écrit dans le journal : cettedécision des présidents,sur laquelle je n’ai aucun commentaireà faire, n’aenaucun casété liée au nombredeblessés », souligne le professionnel et fidèle du club. Bourreaudetravail,Milanotient d’ailleurs,chiffres et bilans àl’appui, à rétablir l’objectivité. « Nous n’avons eu que trois lésions musculaires sur un nombrede28joueurs, d’autantplus que statistiquementlapériode la plus critique d’octobre-novembreaété passée sans difficulté, avance-t-il. Les autres blessures ne sonten aucun liées àl’intensitédes effortsmais,enmajorité, dues àdes faits de jeu. » Voilà qui est dit. Christian Milano, un homme entier et donc forcément touché, s’apprête désormais àtourner la page. « Avec Richard(Krakoswki), nous allons maintenanttout fairepour apporterles meilleurs résultats possibles àl’équipe réserve. » Corner Sylvain Wiltord au coup d’envoi Formé au Stade Rennais et passé par l’OM àlafin de sa carrière, Sylvain Wiltord, champion d’Europe avec les Bleus en 2000, donneralecoup d’envoi de la rencontre ce soir au Roazhon Park. Wiltord avait évolué à Marseille de janvier à mai 2009. Rekik cambriolé Comme les frères Ayew, André-PierreGignac ou Mario Lemina avant lui, Karim Rekik aété victime d’un cambriolage àson domicile. Selon les premiers éléments,les faits se sont produits durant la nuit de mardi à mercredi. Plongé dans un sommeil profond, l’international néerlandais n’apas entendu les malfaiteurs pénétrer à l’intérieur de sa résidence. Impensable. Pour ne pas dire désespérant. Et pourtant… Acroire que ce n’est plus d’un entraîneur dont Fréjus/Saint-Raphaël abesoin, mais d’un exorciste. Peut-être, dès dimanche, à Pennes ? Inquiétant, le ballon rond, dans l’est-Var…C. BOBO Corner Budget de l’Etoile : feu vert de la « Fédé » L’Etoile aprésenté son budget mardi matin, àParis, àla commission fédérale de contrôle des clubs. Comme nous l’avions annoncé (lire notre édition du vendredi 27 novembre), et donc sans surprise, Marcel Sabbah, le président de l’association, a reçu le feu vert dugendarme financier du foot amateur. La commission aeneffet validé le budget de Fréjus/Saint- Raphaël en l’état. Une nouvelle qui fait toujours plaisir et qui aredonné le sourire auprésident de la SASP, Alexandre Barbero, après un début de semaine passé àpanser quelques plaies au sein du groupe National.
var-matin Sports Jeudi 3décembre2015 FOOTBALL Blanc : « J’ai sautéplus hautque prévu » L eHyères football club s’est imposé 1-0, dans le temps additionnel, samedi sur la pelouse de Sète. André Blanc, l’entraîneur du HFC, revient sur cette victoire àl’arraché. Ambiance. Comment s’est déroulée la rencontre ? On loupe notre entame de match. Surtout notre premier quart d’heure. C’est vrai que Sète tire sur le poteau, sur coup de pied arrêté. Après, les débats se sont équilibrés. On aeu nos occasions,mais nous n’avons pas su en profiter. Ensuite, en deuxième mitemps,il y a le fait de jeu d’Aléo.Sur un tacle,il prend un carton rouge. Direct. C’était un matchunpeu tendu et je pense qu’il paye ÀTOULON LE LAS Jean-François Fogacci, le président du SC Toulon Le Las, évoque la fusion possible avec le Sporting Toulon. Une rencontre ad’ailleurs eu lieu avec son homologue, Claude Joye, et les choses ont l’air d’avancer dans le bon sens. Même si, pour le moment, plusieurs inconnues perdurent. Entretien. La fusion revient sur le devant de la scène ? Alors ça, c’est incroyable. Nous nous sommes vus avec Claude Joye (le président duSporting, Ndlr) entre quatre yeux. Et, dès CFA-ÀHYÈRES L’entraîneur André Blanc a savouré « le scénario idéal d’un match àl’extérieur ». (Photo Matthieu Cotterill) le lendemain, tout le monde ne me parlait que de ça. Il est impossible de garder un secret ici, àToulon ! Ilyatoujours des fuites. Le sujet intéresse, au moins... Bref, oui, il yabien quelques avancées significatives. Quelles sont-elles ? Nous sommes tombés d’accord sur un mode de fonctionnement général que nous devons encore affiner. Nous avons fait la liste des « hommes » avec lesquels nous voulons travailler. Et visiblement, il yaura dela les pots cassés… Mais malgré le rouge,on a continué à aller de l’avant et àtravailler l’adversaire. À vingt minutes de la fin, on obtient même un penalty mais pas de chance, Thibault tape le poteau. Et àdeux minutes du coup de sifflet final,c’est la délivrance ? Clairement ! C’est la 88 e minute, Thibault récupère un bon ballon et alerte Brun dans l’intervalle. Il se débarrasse de son adversairedirectet batensuitelegardien en face àface. Sur le banc,je ne me souviens plus exactement, mais je pense que j’ai sauté plus haut que prévu (rires).C’est le scénario idéal d’un match à l’extérieur.Il y avait la place pour tout le monde. Pour l’instant, on en est là. Le Sporting Toulon doit d’abord rééquilibrer les comptes de son association. Au moins au niveau du timing, nous sommes dans les clous. Qu’est ce qui va faire pencher la balance vers le rapprochement ? Cela pourrait dépendre des soutiens publics dont nous pourrions bénéficier. Monter un grand club àToulon passe par là. Fréjus/Saint-Raphaël, engagé en National, bénéficie place, les joueurs n’ont jamais lâché et ils ont été récompensés. Ça yest, vosjoueurs tiennent une série de matches sans défaite… Oui. Sur les quatrederniers matches,nous avons trois victoires et un match nul. Forcément, cette série nous permet de remonter au classement. On reprend également de la confiance et un peu de sérénité. Nous sommes la meilleure défense du groupe (sept buts encaissés,à égalitéavecPau, Toulon Le LasetSète, Ndlr) et c’est très positif.Je ne dis pas qu’on est lancé,mais nous sommes en meilleure forme,comme rétablis. PROPOS RECUEILLIS PAR FLORIAN DALMASSO Fogacci : « La fusionavancedans le bon sens » CFA2-AUSPORTING TOULON Pour Jean-François Fogacci, la fusion entre LeLas et le Sporting doit s’accompagner d’une politique sportive ambitieuse. (Photo D.L.) Marin : « Je me pose trop de questions » En panne de réussite depuis le début de la saison et en plein doute, l’attaquant toulonnais Nicolas Marin promet que le meilleur reste à venir. (PhotoGilles Traverso) Nicolas Marin ne manie pas la langue de bois. Surtout quand il s’agit de parler de ses prestations L’attaquant toulonnais, qui a ouvert son compteur il y a dix jours contre le SC Bastia II (1-1), évoque sa première partie de saison gâchée par les blessures. Au cours de laquelle il n’a pourtant jamais lâché. Le meilleur est à venir selon lui. Votredernier match, samedi, à Alès (victoire 3-1) ? Satisfaisant. Depuis le match à Aubagne,je n’avais plus été titulaire. Là,j’aifait un bon match, comme l’équipe.Je retrouve des sensations. Le manque de confiances’est fait sentir.Je me suis blessé au Cannet-Rocheville et à Aubagne. Beaucoup de gens pensaient que j’étais fini. Sauf mes coéquipiers. Après le but contre Bastia (1-1), cela s’est vu. Ce fut une délivrance ? En quelque sorte.J’étais le seul attaquant qui n’avait pas encore marqué. Je manquais de réussite et, même à35ans et avec un cursus professionnel respectable,onpeut douter en CFA 2.Sur cette volée,je ne me suis pas posé de questions. On fera les comptes àlafin. Le plus important, c’est la montée. Je ne suis pas Ronaldinho.L’étatd’esprit m’aide à monter en puissance. 2016 sera l’année Marin ? J’espère, je travaille pour. Je n’ai pas eu de réussiteen2015, j’ai mis un but... Cela ne pourra pas être pire. C’est aussi de ma faute, je marche à la confiance et je me pose trop de questions. C’est mon caractère, je suis comme ça. Au moins je ne triche pas,et le meilleur est àvenir. J’en suis persuadé. AN. D. CFA Poule C Journée 13 Samedi Rodez -Tarbes.. 18 heures Marignane -Mt-de-Marsan..18heures Colomiers -Bayonne. 18 heures Hyères -Toulon Le Las 18 heures Nice 2-Sète.. 18heures Monaco 2-Martigues...18 heures Pau-Marseille 2... 18 heures Le Pontet (exempt). Classement Pts J G N P D 1Pau... 34 11 7 2 2 10 2Nice 2. 32 11 7 0 4 0 3 Toulon Le Las. 29 11 4 6 1 3 4Mt-de-Marsan.. 28 12 4 4 4 -3 5Monaco 2.. 27 11 4 4 3 6 6 Hyères... 27 11 4 4 3 5 7LePontet.. 27 12 4 3 5 0 8Marseille 2. 26 11 3 6 2 2 9Martigues.. 25 11 3 5 3 -2 10 Colomiers.. 25 11 4 2 5 -3 11 Sète.. 24 11 2 7 2 1 12 Tarbes. 24 11 3 4 4 -1 13 Rodez. 22 11 3 2 6 -3 14 Marignane. 22 12 2 4 6 -9 15 Bayonne... 21 11 3 1 7 -6 16 Arles-Avignon.. 0 0 0 0 0 0 de 1,5 million d’euros de subventions, tout compris. Pour exister en National et viser l’accession en Ligue 2, car ce serait alors l’objectif, ilfaut ça. Les partenaires institutionnels vont-ils nous suivre àcette hauteur ? Si c’est pour végéter en CFA, alors fusionner ne sert àrien. Tout en sachant que rester trop longtemps en National est dangereux financièrement. Les dépenses sont les mêmes qu’en Ligue 2, avec les rentrées d’argent en moins… ANTHONY DESCOURS CFA2 Journée 11 Samedi Borgo -Ile-Rousse. 14 h30 Aubagne -Bastia 2... 15 h Agde -Nîmes 2. 18 h Aix-les-Bains -Alès 18 h Annecy -Evian-T.G.2. 18 h Dimanche Fabrègues -LeCannet-Rocheville.. 14 h30 Toulon exempt. Classement Pts J G N P D 1Toulon 36 10 8 2 0 19 2Nîmes 2... 30 9 6 3 0 13 3Agde.. 24 9 5 0 4 -2 4Bastia 2... 23 9 4 2 3 7 5Annecy 21 9 3 3 3 0 6Borgo. 21 9 4 0 5 -1 7Evian-T.G.2 20 9 3 2 4 -2 8Alès.. 20 9 3 2 4 -3 9Cannet-Roche... 19 9 3 1 5 -3 10 Fabrègues.. 19 9 2 4 3 -4 11 Aix-les-Bains... 18 9 2 3 4 -4 12 Aubagne... 16 10 1 3 6 -11 13 Île-Rousse.. 14 8 1 3 4 -9 14 Arles-Avignon 2. 0 0 0 0 0 0



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :