Var-Matin n°2015-12-02 mercredi
Var-Matin n°2015-12-02 mercredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-02 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 60,6 Mo

  • Dans ce numéro : des bénévoles ont répondu au SOS de la famille Sanz et ses deux enfants handicapés pour achever leur maison.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
les sorties Cinéma Nanni Moretti : « Parler de soi pour raconter les autres » MIAMADRE De Nanni Moretti (Italie). Avec Margherita Buy,John Turturro, Giulia Lazzarini. Durée : 1h47. Genre:tragicomédie. Notreavis:★★★★ A près La Chambre du fils,qui lui valut une Palme d’or en 2001, Nanni Moretti était de retour àCannes, cette année, avec un autrefilm sur le deuil : celui de sa mère, décédée pendant le tournage d’Habemus Papam.Grand oublié du palmarès 2015, pour ce film sensible, drôle et émouvant à la fois, qui synthétise le meilleur de son art, le réalisateur italien est revenu nous en parler avant sa sortie en salles… Après HabemusPapam, Mia Madre marque un retour à une écriture plus autobiographique… Il y a un grand investissement personnel dans tous mes films. Même quand je filme l’histoire d’un pape déprimé, en fait, je parle aussi de moi. L’important c’est que,même si on parle de soi, on arrive à raconter les autres. Il me semble que parfois j’yréussis… Pourquoi avoir choisi une femme pour jouer votre rôle ? Un point de vue féminin me paraissait plus intéressant à l’écritureduscénario,cela permettait de prendreplus de distance par rapport au sujet. J’ai Ecolo-ptismiste DEMAIN (Photo Production) tout de suitepensé àMargherita Buy pour la jouer.D’ailleurs,au début, le titre c’était juste « Margherita ». En lisant le scénario,elle m’a demandé si c’était une blague.J’aicompris qu’il fallait le changer. (rires) Vous sentez-vous plus proche d’elle ou du personnage ou bien du personnage de son frère que vous jouez ? Même si nous ne faisons pas le même genredefilms,ilya beaucoup de moi en Margherita. Alors que Giovanni est probablement le fils que j’aurais voulu être. Qu’est ce qui vous a conduit àchoisir John Turturro ? C’est un acteur que j’estime depuis toujours. Il y a une veine de folie que j’aime beaucoup dans son interprétation. Travailler DEMAIN De CyrilDion, Mélanie Laurent (France). Durée : 1h58. Genre:documentaire. Notreavis:★★★ L’histoire De San Francisco à Bombay,en passant par l’Angleterre et la Normandie ou le NorddelaFrance, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont allés à la rencontre de porteurs de projets écologiques et de personnalités qui œuvrent pour un développement raisonné et durable… Notre avis L’idée-force de ce documentaire, dont la sortie coïncide avec l’ouverturedelafameuse Cop21, est qu’il faut désormais dépasser le catastrophisme sur le changement climatique, pour s’attacher à montrer qu’il existe des solutions et qu’elles ne nous renvoient pas forcément à l’âge des cavernes. La démonstration est d’autant plus probante que le ton du film est résolument optimiste et qu’on suit avec plaisir Mélanie Laurent et son équipe dans ses pérégrinations à la découverte d’expériences étonnantes. Comme celle de ce village anglais qui a remplacé les fleurs de ses espaces verts par des fruits et légumes. Le film qui donne envie de croire en l’avenir. PH. D. avec un acteur-réalisateur c’est agréable,on se comprend bien. J’aimais bien, aussi, qu’il ait un lien avec la culture italienne aussi. Il a de la famille en Italie, il a fait un très beau documentaire sur la chanson italienne,iladéjà tourné en Italie… C’était rassurant de ne pas avoir une star américaine qui arrive, récite son rôle sans rien comprendre et s’en va… Le réalisateur que vous êtes estil « uncon àqui on permet tout » comme il est dit dans le film ? J’ai écrit cette phrase dans mon cahier,unsoir,enrentrant du tournage d’Habemus Papam. L’accessoiriste m’avait fourni un plaid qui ne me plaisait pas. J’ai envoyé une équipe chez ma mère en chercher un et ils m’en ont ramené deux. Du coup,je ne savais pas lequel choisir et j’ai dû La BO de l’année KILL YOUR FRIENDS De Owen Harris (GB). Avec Nicholas Hoult, Craig Roberts, James Corden. Durée : 1h43. Genre:comédie noire. Notreavis:★★★ L’histoire Londres, 1997 : Steven Stelfox (Nicholas Hoult, génial), 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube.. Notre avis Satire féroce du monde du disque avant l’arrivée du MP3 et l’effondrement du marché, ce premier film, adapté d’un roman de John Niven, nous entraine dans les bas fonds de l’industrie musicale, àlaremorque d’un de ses derniers représentants, que l’appât du gain, le goût du pouvoir et le sentiment de sa perte proche, vont rendre fou. Une sorte de Loup de Wall Street matiné de Petits meurtres entre amis,dont certaines scènes sont été tournées à Cannes pendant le Midem. Cruel, jubilatoire et rock’n’roll : meilleure BO de l’année ! PH. D. fairedeux prises différentes. Pour finir la scène a été coupée… (rires) Avez-vous parfois le sentiment de vous répéter comme Margherita ? (Après une longue hésitation) Ce serait un sacré problème si c’était le cas ! J’espère que non, je pense que non… Mais s’il yades constances dans mes films,j’en Notre avis var-matin Mercredi 2décembre 2015 suis plutôt heureux : ça fait partie de mon style. Qu’est ce qui vous plaît le plus, susciter l’émotion ou le rire ? Mes films ont toujours contenu ces deux aspects : des moments de douleur et des moments d’amusement. Ce n’est pas une stratégie,c’est ma manière de raconter la vie. Dans une salle, quand j’entends les gens rire,je suis heureux. Mais j’aime aussi quand quelqu’un me dit que le film continue à travailler en lui. Pour un réalisateur c’est gratifiant de savoir que son film ne s’épuise pas dans une heureetdemie de projection, mais qu’il continue à habiter le cœur des gens. Ce filmlà porte sur ce qui restedes personnes qui s’en vont et ce qu’on se transmet d’une génération à l’autre. Je ne suis pas croyant, donc je ne crois pas qu’il reste quelque chose de nous dans l’au-delà. En revanche, je crois à ce qu’on transmet aux générations suivantes. PROPOS RECUEILLIS PARPHILIPPE DUPUY pdupuy@nicematin.fr Mia Madre racontel’histoiredeMargherita (Margherita Buy), une réalisatrice en pleine tourmente sur le tournage d’un film, dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain (John Turturro). Sa mère est à l’hôpital en train de mourir,sa fille est en pleine crise d’adolescence et son acteur est nul… Comment pourrait-elle se sentir à la hauteur ? Mêlant passé, présent, fiction, autobiographie, rêve, réalité, drame et comédie avec une incroyable limpidité, Nanni Moretti signe là un de ses meilleurs films. C’est une honte que le jury cannois soit passé complètement à côté, alors même que Margherita Buy et John Turturro auraient au minimum mérité un prix d’interprétation. La scène de danse de Turturro restera dans les annales ! Hybres en Mes INAUGURATION.. Samedi 5décembreàpartir -de 16h Fanfare et parade Marché de NoUl Ateliers pour enfants Illuminations Plus d'informations sur www.hyeres.fr - Facebook/villedhyeres - Twitter @villedhyeres ti II
les sorties Cinéma Un Spielbergfaçon Coen LE PONT DES ESPIONS De Steven Spielberg (USA). Avec Tom Hanks, Mark Rylance, Scott Shepherd. Durée : 2h12. Genre : espionnage. Notre avis : ★★★★ L’histoire Après avoir défendu avec brio un espion àlasolde de l’Union soviétique, James Donovan (Tom Hanks), un avocat d’affaires de Brooklyn, se retrouve plongé au cœur de la guerre froide lorsque la CIA l’envoie à Berlin-Est accomplir une mission presque impossible : négocier la libération du pilote d’un avion espion U-2 qui aété capturé par l’URSS. Il accepte avec l’idée d’en profiter pour faire libérer également un étudiant américain retenu par les autorités est-allemandes… Notreavis Onze ans après Le Terminal, Steven Spielberg retrouve son acteur fétiche Tom Hanks dans ce thriller historique, basé sur une histoire vraie, coécrit par les frères Coen. Spielbergetles Coen avaient déjà travaillé ensemble sur le western True Grit et on retrouve dans Le Pont des espions l’esthétique soignée des frères Coen et leur soin Incestedekitsch MARGUERITE ET JULIEN De Valérie Donzelli (France). Avec Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm, Frédéric Pierrot. Durée : 1h43. Genre : drame romantique. Notre avis : ♣ L’histoire Julien (Jérémie Elkaïm) et Marguerite de Ravalet (Anaïs Demoustier), fils et fille du seigneur de Tourlaville, s’aiment d’un amour tendre depuis leur enfance. En grandissant, leur tendresse se mue en passion dévorante. Leur aventure scandalise la société qui les pourchasse. Incapables de résister àleurs sentiments, ils doivent fuir et se cacher pour vivre leur amour... maniaque du détail dans la reconstitution historique. Spielberg amène la maestria de sa mise en scène et son sens du récit, TomHanks sa bonne bouille de Yankee des années cinquante (un demisiècle plus tôt Gregory Peck ou James Stewart auraient pu tenir le rôle). Cela donne un film d’espionnage d’une grande élégance, très classique dans la forme, sans pour autant être jamais Notre avis Sévèrement étrillé àCannes, où il faisait partie d’une sélection française pléthorique et bancale, le nouveau film de Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée, Main dans la main) est tiré d’un scénario écrit pour François Truffaut que ce dernier aeulebon goût de ne pas tourner. L’histoire deMarguerite et Julien est contée de leur enfance à leur procès pour inceste, dans un passé incertain et anachronique, où les voitures, les hélicoptères et les micros voisinent avec les charrettes, ennuyeux, malgré sa durée (2h12). L’histoire decet échange d’un pilote de U2 abattu contre un espion russe, en pleine guerre froide, est bien connue, mais on avait oublié qu’un étudiant américain, retenu par la police est-allemande après la construction du mur de Berlin, avait pu bénéficier lui aussi de l’accord. Surtout, le rôle de James Donovan, simple avocat d’affaires embringué malgré lui dans le bras de fer entre les autorités russes et américaines est très peu connu. Si l’on en croit le carton informatif placé avant le générique final, cet homme apourtant négocié avec les autorités soviétiques et est-allemandes le passage àl’ouest de pas moins de… 9000 personnes ! PHILIPPE DUPUY les chevaux et les châteaux de contes de fées. C’est long, maniéré et ultra référencé. Truffaut et la Nouvelle Vague y côtoient Jacques Demy et les Stranglers dans une mise en scène presqu’aussi hystérique que celle de Maïwenn(Mon Roi), en plus kitsch. L’excellente Anaïs Demoustier s’y fourvoie face àl’insipide Jérémie Elkaïm. Le nanar de l’année ! PH. D. BABYSITTING 2 De Nicolas Benamou, Philippe Lacheau (France). Avec Philippe Lacheau, TarekBoudali, Julien Arruti. Durée : 1h33. Genre:comédie. potache. Notreavis:★ L’histoire Sonia (Alice David) souhaite présenter Franck à son père, Jean-Pierre (Christian Clavier) directeur d’un hôtel écologique au Brésil. Toute la bande s’y retrouve pour passer des vacances de rêve. Un matin, les garçons partent en excursion dans la forêt amazonienne. Le lendemain, ils ont tous disparu... Notreavis Succès surprise de 2014, Babysitting – 3hommes et un couffin àlasauce Very Bad Trip – appelait, évidemment, une suite. La joyeuse bande, à laquelle la production ne pouvait décemment rien refuser, est donc allée la tourner au Brésil. Pourquoi pas ? Cela met un peu d’exotisme bienvenu dans le comique potache et lourdingue d’un scénario inspiré, cette fois, par Jackass et Koh Lanta : comment survivre dans la jungle avec le QI d’une huître, partagé à plusieurs ? Presqu’entièrement tourné en « found footage » (fausse vidéo amateur qui donne mal au cœur), Babysitting 2 livre un honnête quota de gags idiots et éculés. Les fans du premier film ne seront pas surpris. Ceux qui l’avaient trouvé plutôt affligeant, non plus. LE CARRÉ STE-MAXIME 05/12 20H30 ♣ Navet ★ Médiocre ★★ Moyen ★★★ Bon ★★★★ Excellent ★★★★★ Chef-d’œuvre (Photos production) (Photos production) var-matin Mercredi 2décembre 2015 Lessous-doués en vacances PH. D. III



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :