Var-Matin n°2015-12-02 mercredi
Var-Matin n°2015-12-02 mercredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-02 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 60,6 Mo

  • Dans ce numéro : des bénévoles ont répondu au SOS de la famille Sanz et ses deux enfants handicapés pour achever leur maison.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
.E PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC U CAS OÙ IL FERAIT TROP CHAUD, ET COMME ON PEUT AVOIR ENVIE D'ÉCOUTER DE G r f Ce Csi AT‘e e crrFic: » È'n LANCE, IL PE -LÀ, IL Y A AUSSI LES cRéATiverecHNoLoGie cieNÀfiS CITROËN préfèreTOTAL France Mercredi 2 décembre 2015 var-matin MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON L LETTE TACTILE 7 » ET CLIMATISATION, AU CAS OÙ IL FERAIT TROP CHAUD, ET COMME ON PEUT AVOIR ENVIE D’ÉCOUTER DE LA MUSIQUE, DU ROCK, DU RAP, OU MÊME DE LA VEC TOUT ÇA, ON S’EST DIT QUE C’ÉTAIT IMPORTANT D’CHROMÉES. ET, COMME Ê MÊME QUAND ON ADUSTYLE, ON PE UR AVOIR LES MAINS LIBRES. ET SI VOUS N’AVEZ VRAIMENT PAS DECH RSANTIBROUILLARD ! ET COMME POUR NOUS CE N’ÉTAIT TOUJOURS PAS ASSEZ, VOTRE TABLEAU DEBORD, ET IL YAAUSSI LE RÉGULATEUR-LIMITEUR DE VITESSE, UN PARFUME VE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT BEAUCOUP PLUS ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC ! PARCE QU’ON AURAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN FAIT PLUS MAIS ON LE PROUVE AUSSI AVEC LA CITROËN C3 FEEL EDITION AVEC MAIS VRAIMENT PENDANT LES JOURS PLUS ÉQUIPÉS, CITROËN EN FAIT VRAIMENT PLUS. Modèleprésenté : Citroën C3 PureTech82BVM Exclusiveavecoptions jantesalliage 17 » et peinture métallisée (19310 €). (1) Somme TTC restant àpayer pour l’achat d’une Citroën C3 PureTech 68 BVM Feel Edition neuve, hors option, déduction faite de4810 € de Prime Verte, souscondition dereprise d’un véhiculedeplusde8ans. Offre réservéeauxparticuliers, non cumulable, valable jusqu’au 31/12/15, dans le réseau Citroënparticipant.(2) Voir conditions sur citroen.fr.*L’utilisation du kit mains libres Bluetoothest sous la responsabilitéduconducteurqui doit rester vigilantentoutescirconstances.**Nécessiteuntéléphonecompatible. CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO 2 DE CITROËN C3 : DE3,0 À4,6 L/100 KM ET DE 79 À107 G/KM. OFFERTE (2) CITROËN C3 PURETECH 68 BVM FEEL EDITION ÀPARTIR DE 10990 € (1) SOUS CONDITION DE REPRISE + TABLETTE TACTILE 7 » + CLIMATISATION + KIT MAINS LIBRES BLUETOOTH* + JANTES ALLIAGE 16 » + PROJECTEURS ANTIBROUILLARD + RÉGULATEUR-LIMITEUR DE VITESSE + MIRROR SCREEN** TAB A MUSIQUE CLASSIQUE AL A ORS ON ON ON ON ON ON ON ON ON ON ON ON ON ON ON O A AJO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO JO J UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT UT U É LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE LE SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY SY S ST S ÈME AUDIO SUR LA TABLETTE TACTILE 7 ». AV’AVOIR DU STYLE ALO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO LO L RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS RS ON A AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJ AJOU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OU OUTÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ TÉ LES ES ES ES ES ES ES ES ES ES ES ES JA JA JA JA JA JA JA JA JA JA JA JA JA J NT NT NT NT NT NT NT NT NT NT NT NT NT NT NT NTES ES ES ES ES ES ES ES ES ES ALL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LL LLIA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IA IAGE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE GE 16’6’6’6’6’6’6’6’6’6’6’6’6’6’6’6’ET Ê MÊME DES COQUES DE É RÉTROVISEURS C EUT AVOIR ENVIE D ED E D E D E DE P E P EP EP EP EP EP EP EP EP EP E P E P E ASS ASS ASS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS SS S ER ER ER ER ER ER ER ER ER ER ER UN UN UN UN UN UN UN UN COU COU COU COU COU COU COU OU COU COU COU COU C U C U C PD PD PD PD PD PD PD PD PD PD PDEF EF EF EF EF EF EF EF EF EF EF EFIL, IL, IL IL IL IL,L, IL, IL,L,L, IL, IL IL IL IL IL IL IL IL Y AA AA AA AA AA AA AA AA AA AA AA AA A US US US US US USS SS SS US US US US US USS US USS S USS SS SS USS US US IL IL IL IL IL IL ILE KIT KIT KIT KIT KIT KIT KIT KIT IT KIT IT KIT KIT KIT KIT KIT KI KIT KIT MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MAINS INS NS INS NS NS NS NS NS INS INS INS NS INS N IN INS IN INS INS NS IN INS NS NS NS NS NS NS NS NS NS LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LI LIBRE BRE BRE BRE BRE BRE RE RE RE RE BRE BRE BRE RE BR BR BRE RE BR B E BR BR BR BR BR BR BRE BRE BR BR BR BR BR BR BR BR BR BR BR B E BR SB SB SB S BLUETOOTH* AVEC UNE PRISE USB POU PROJECTEUR, ON AAJOUTÉ EN EN EN EN EN EN ENC NCO CO ENCO EN EN EN O EN EN EN ENC EN EN EN EN EN EN RE RE P EP EP RE RE RE RE RE RE RE P RE P EP EP EP EP E RE P EP EP E P RE P E P RE P E P E P E PLUS LUS LUS US US LUS LUS LU LU L D’ÉQ D’É D’É D’ÉQ D’D’D’D’ÉQ D’ÉQ D’Q D’ÉQ D’ÉQ D’Q D Q D Q D’ÉQ D’QUIPE UIPE UIPE UIPE UIP UIPE IPE UIPE UIPE UIPE UIPE P UIPE UIPEMENT MENT MENT MENT MENT MENT EN E MENT MEN S, S, C S, C S, S, C S C S COMME OMME OMME LE LE LE MIRR MIRR MIRR MIRR IRR MIRR IRR IRR RR MIRR MIRR MIRR M R MIRR MIRR M R RR MIRR M R M R M R OR OR OR OR OR S OR S OR S OR S R S OR S O S OR S OR S OR S R SCREE C N* N** N** N** N** N** ALO ALO ALO ALORS Ç RS Ç RS Ç SÇ RS Ç RS Ç R Ç R A C A C A C A C A C A, C A, C A C A C A C A C A C A, C A C A, C A, C A, C A, C A, C A, C’ES’ES’EST ES’E’E’E’EST EST ST ST’ES’ES’E’EST’E’EST’EST’EST’E’EST’E’ES GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉN GÉNIA IA IAL IAL AL IAL AL AL AL AL AL IAL IAL IAL AL IAL AL AL IAL IAL AL IAL IAL A EN F EN F NF NF NF NF N F NF N F N EN F EN F E FAIT AIT AIT AIT AIT AIT AIT AI AIT AI AIT AIT C’E C’ES C’C’E C’ES C’ES C’ES’ES’ES’ES’ES ES ES ES ES ES ES ES ES ES ES C’ES C’ES C’E’ES ES ES C’ES’ES ES C’ES’ES ES ES ES ES C ES ES C ES ES C ES C EST VO TVO TVO TVO TVO TVO TV TVO V TVO TV TVO TVO TVO TV TVO V TVO TVO TVO VO TVO TVO TV TVO TV T VO TVO T O TVO TVO T O TVO T O T O T O T O T O T O TVOTRE TRE TRE RE RE TR TR TRE TRE TRE TRE TRE TRE TRE TRE TRE RE TRE TRE ÉCRA ÉCRA ÉCRA ÉCRA ÉC ÉCRA CR CRA CRA CRA ÉCRA CRA RA ÉCR CRA CRA ÉCRA ÉCRA RA ÉCRA CRA ÉCRA RA ÉCRA RA ÉCRA ÉCRA ÉCRA CR ÉCRA RA RA ÉCRA RA RA ÉCRA RA CRA ÉCRA ÉCRA ÉCR C NDE ND ND ND ND ND ND ND ND N SMARTPHONE SUR V UR D’AMBIANCE ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET ET MÊM MÊM ÊME ÊM ÊM ÊM ÊM ÊME ME ME ME ÊM ÊM ÊM ÊM ÊME ME ÊME ÊME ME MÊME ME MÊM MÊM MÊME MÊ MÊ MÊM MÊM MÊ MÊ M ME MÊME M ME MÊ MÊM MÊM Ê E MÊ MÊ MÊME MÊ MÊ MÊ MÊ MÊ E MÊ MÊME MÊ MÊ MÊ MÊME MÊME 6AI AI 6AI 6A 6AI 6 RB RBAG RBAG RBAGS ET ET ET ET L’L’L’L’L ESP ESP ESP ESP ESP ESP POUR POUR POUR POU POUR POUR VOT VOT VOT VOT VOT VOT VOTRE S RE S RE S RE S RE S RE S RE SÉCUR C ÉCUR ÉCUR ÉCUR ÉCU ÉCUR ÉCURITÉ ITÉ ITÉ ITÉ ITÉ T ITÉ. ITÉ. MAI MAI MAI MAI MAI MAI MAI R SVR SVR SVR VR SVR SVR VR SVR SVRAIME AIM AIME AIME AIME AIM IME AIME AIME AIM AIME AIM AIME ME ME AIME AIME AIME AIME AIME AIMENT B NT NT NT B NT NT NT B NT B NT B NT NT NT B NT B NT B TB T B NT B NT NT B NT B NT B NT B NT B NT BEAUC EAUC EAUC AUC UC EAUC UC EAUC EA EAU AUC EAUC EAUC EAUC EAUC EAUC AUC AUC UC EAUC EAUC EAUC EA EAUC EAU AUC UC UC UC EAUC EAUC AUC EAUC UC EAUCOUP OUP OUP OU OUP OUP OUP OU OU OUP OUP OUP OUP OUP OUP OU OU OUP OU OUP UP UP OUP OUP OUP OUP OU OUP UP UP U OU OUP OUP UP OUP OUP OU OUP OU OUP UP OUP OUP UP UP OUP UP PLUS PLUS PL PLUS PLUS PLUS U PLUS PLUS US PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS PLUS LUS LUS US US PLUS LUS US PLUS PLUS PLUS US PLUS PLUS PLUS P S PLUS PL PLUS PLUS PL S PLU LUS LUS LUS US US LUS PLUS PL PLU PLUS PLUS LU LUS LU PL PLU PLU PLUS LUS U PLUS PLU PLU PLUS PL PLU PLUS LUS L S PLUS PLUS PLUS LUS US ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! P ! PAR AR ARCE ARCE ARCE ARCE ARCE ARCE CE CE RCE RCE CE CE CE RCE RCE CE CE CE ARCE RCE C RC RCE AR ARCE RCE AR ARCE A CE AR ARCE ARCE AR AR QU’QU’QU’U’QU’QU’QU’QU QU QU’QU’QU QU QU QU’QU’U QU’QU’QU’QU’QU QU QU QU QU QU QU QU QU QU QU QU ON ON ON ON A NA NA NA NA NA NA NA NA NA NA NA ON ON ON A NA NA NA NA NA ON ON ON A NA NA ON A NA ON ON ON A N ON ON ON A NA NA ON ON A ON ON ON A NA ON ON A ON ON A NA N ON AURA UR URA URAI RA RAI URAI RAI AI RAI AI URAI RAI URAI URAI RA UR URA RA RAI RAI A URA RA UR URA R URA RAI A RAIT PU TPU TPU TPU TPU TPU TPU PU PU PU PU PU PU TPU TPU TPU PU TP TPU PU TP T PU TPU TPU T PU PU TPU PU TPU TP TPU TPU TPU TPU T U T PU TPU T U T U JU JUS US JUS US JUS JUS JU JU JU JUS JUS JU JU JUS JUS US JUS US US US US U JU TE V TE V TE V TE V TE TE V TE TE V TE V TE V TE V T V T V TE V TE V TE V TE V TE T OUS OUS OUS OUS US OUS OUS OUS OUS OUS OUS OUS OUS OUS OUS OU OUS OUS OUS DIRE DIRE DIRE IRE RE DIRE DIRE DIRE IRE DIRE IRE DIRE DIRE DIRE DIRE RE DIRE RE DIRE DI DI DIR D QU’QU’QU’QU QU QU’QU’QU’QU’QU’QU’QU’QU’QU’QU’QU QU’QU’QU’QU’QU QU’QU QU ON E ON E ON E ON E ON E ON E ON E ON E ON E ON ON E ON E ON ON E N ON E ON E N ON E ON E O E O E O NFA NFA NFA NFA NF NF NF NFA NF NFA NF NF N IT P IT PLU LUS LUS US US US US US LUS LU LUS US LUS US MAIS MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA MA M ON LE PROUV VOUS DIRE QU’ON EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN EN FAIT FA FAIT P FAIT P IT P IT P IT P TP FAIT P FA FA FA FAIT IT P FAIT P AIT P FA FAIT FAI AIT AIT P FA FAIT P FA FA FA FAIT FAIT P FA FAI FA T P AIT P FA T P AIT P FAIT P FA FAIT P FAIT P FAIT A T AIT P FAIT P FAIT P A FAIT AIT P TP AIT P FAIT P FA PLUS MA LUS MA LUS MA LUS MA MA MA LUS M LU LUS MA US M US MA U LUS MA LUS MA LUS MA US MA US M LUS MA LUS MA S L S MA MA LUS MA LUS M U AIS ON IS ON ON ON SON IS IS O IS O IS IS O IS O IS O IS O S IS IS LE PRO LE PRO LE LE PRO LE PRO LE PRO LE PRO EPRO PRO LE PRO PR EPR EPRO E LE PRO P O R PR UVE AU UVE AU EAU EAU AU UVE AU AU E UVE AU AU UVE AU UVE AU AU E SSI AV SI AV SSI AV SSI AV SSI SI AV SSI AV AV AV SSI AV SSI AV SSI AV SS SSI AV SSI SSI SI SSI A SSI AV SSI AV S SSI AV SSI AV SI AV SSI A SSI AV SI AV SI AV SSI AV SI AV SI S AV IAV SI A SI AV SI AV SI AV SI A I SI AV IAV AV SI AVEC EC EC L EC LA EC LA EC LA EC EC EC EC EC EC EC E CITROË CITROË CITROË ITROË RO NC3F NC3F NC3F NC3F NC3F NC3F C3 EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EEL EDITION ITION ITIO ITION TION ITION ITION ITION ITION TION TION TION TION ITION ITION ITION TION ON ITION T AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M AVEC M EC M CM AVEC M AVEC M E VEC M EC AVEC M AVEC AVEC M VEC E AVEC M AVE M VEC M E M AVEC M AVEC M E M E M EC M C M EC M C MAIS VR AIS VR AIS VR AIS VR SV AIS VR VR AIS VR AIS VR VR AIS VR AIS VR AIS VR AIS VR AI R AIS VR AIS VR AIS AIS VR AIS VR AIS VR SVR S AIS VR VR AIS VR AIS V AIS VR AIS VR AIS AIS V AIS VR AIS VR AIS AIS V AIS V AIS VR AIS VR AIS V AIS V AIS V AIS VR AIS VR A SV SVR SVR VR AIS AIS AIS AIS V SV SV S VR V AI AI AIS VRAIMEN AIMEN AIM AIM AIMEN AIME MEN MEN ME MEN EN ENT ENT AIMEN AIMENT AIMEN MEN MEN EN ENT AIME AIMEN AIMEN IMENT MEN AIMEN AIMEN AIME AIM AIMEN IM AIME MEN ENT AIME AIMEN ME MENT NT N AIMEN EN AIME AIME AIME AIMENT NT AIMEN AIMEN MEN ENT AIMEN MENT AIMEN A N MENT MENT AIME AIME AIME M N AIMEN M N IMEN BEAUC BEAUC BEAUC BEAUC BEAUC BEAUC BE BEAU BEA BEAU EAUC EAU E BEAU BEA BEAU EAUC EAUC A OUP PL OUP PL PP OUP PL OUP P US ! P S ! P US ! P US ! PARC ARC AR ARCE Q ARCE Q A CE Q ARCE ARCE Q AR ARCE Q RCE CE Q ARCE Q AR U’O U’O U’O U’O’O’ON ON ON ON ON U’ON A U’O U’ON ON U’ON A U’O U’O U’ON U’ON U’ON U’ON U’ON U’U’O U’ON U’U’ON U’ON U’O U’O’ON U’ON U’ON U’U’O U’ON UON UON UON UON UO UO UON UON UON UONA U ON ON URAIT URAIT URAIT PU JUS PU JUS U PU JUS U TE VOU TE VOU OU TE V SDIRE SDIR SDIRE RE QU’ON QU’ON Q EN FA NFA NFA FA EN FA EN IT PL IT P IT PL TP IT PLU PLU PLU PLU LU LU LU PLU PL PLU LU LU PL PLU PL PLU IT PL PLU LU LU LU LU LU LU LU TPLU PLU LU LU LU PLU LUS MA SMA SMA SMAIS SMAIS SMAIS MAIS MAIS MAIS MAIS MAIS MAIS MAIS MAIS AIS AI AI MAIS MAIS SMA SMA SMAIS MAIS AIS MAIS AIS S IS AIS SMAIS SMAI MAIS AIS AIS SMA MAIS SM S SM S MA SM S MA M SM S M S SM SM ON LE ON LE ON L ON L ON ON L ON LE ON ON LE ON LE ON LE NLE ON LE ON LE ON LE NLE LE ON LE LE LE ON LE ON LE ON LE LE ON L ON LE ON L ON LE ON LE ON LE ON LE ON ON L N ON ON LE ON LE L ON LE ON L ON LE L ON LE ON LE LE LE LE LE N E ON LE ON E ON LE ON L ON LE ON LE ON LE ON ON LE N E LE ON L ON ON LE NLE LE ON LE ON LE N E ON ON LE NLE ON L N LE PROUV PROU PRO PRO PROUV OUV OUV UV PROUV PROUV PR PRO PRO PR PRO PROUV PROUV ROUV PRO RO V PROUV PROUV PROUV PRO V UV UV PROUV PROUV PRO R UV PROUV UV UV PROU PROUV PRO V PROU PRO RO R U ROUV ROUV ROUV ROUV PROUV PRO PRO ROU ROUV PROUV ROUV PROUV PROUV PR PROU ROUV PROUV PROUV PROU OUV ROUV PROUV UV OUV PROU OU PROU PR PROUV OUV UV UVE A EA EA EAUSS E A E A E A EA E A EA E A EA E A E A IAVEC LA IS ON LE PROUVE AUSSI SSI SS SSI SS S USSI SI SI US I USS US USS USS USSI AV AV AV AV AVE AVE VEC LA VEC LA VEC AV AVEC AVEC L C AVEC AV C AVEC AV C A C AV C CITROËN CITROËN CITROËN C3 FEEL C3 FEEL C3 FEEL EDITIO EDITION TION TION TION T AVEC MA AVEC MA AVEC M AVEC AV AVEC MA AVEC MA AVE AVEC IS VRAIM IS VRAIM IS VR ENT BEAU ENT BEA ENT BEAUCOUP PLU COUP PLU OUP PLUS ! PARC S ! PARC S ! PAR E QU’ON E QU’ON QU’O’AURAIT AURAIT RAIT PU JUSTE PU JUSTE U JUSTE JUSTE PU JUSTE JUSTE U JUSTE U JUST ST VOUS DI VOUS DI VOUS DI VOUS DI VOUS DI VOUS DI VO VOUS DIRE QU’RE QU’RE QU’RE QU’RE QU’ON ON ON ON EN FAIT EN FAIT EN F EN FAIT EN FAI EN FAI EN FAIT FA FAI N FAI AIT EN FA N FAIT PLUS MA PLUS MA PLUS M PLUS M PLUS MA PLUS MA PLUS MA PLUS MA MAIS ON L IS ON LE S ON LE S ON S ON S ON S O S ON ON S ON ON ON LE ON LE S ON S ON S ON S ON ON S ON LE N LE IS ON S O IS ON L S ON LE S ON ON IS ON L PRO PRO PRO ROU ROU ROU ROU OUVE UVE UV UVE VE UVE PR P OU ROU OUV O ROU E P UVE U E P E AUSSI AV AUSSI AV AUSSI EC LA CI EC LA CI C LA CI A CITROËN C3 TROËN C3 TROËN C3 TROËN C3 N FEEL ED FEEL ED FEEL ED EEL ED EEL ED EEL ED EE EEL ED L ED EEL E EEL ED FEE FEE EEL ED L ED ED FEE ITIO ITIO TIO IO IO ION A ON ON ON ON ON AV ON AV N AV N AV N AV N AV N AV AV AV AV AV AV TIO IO ION ON ON A ON ON A ION AV ION ON ON ON ITION ON AV ON A ON A ION A N A N AV ON A EC MAI EC M EC EC MAIS EC EC MA EC MAIS C MAIS C MAIS C MAIS C MAIS C M C MAIS EC MAI M EC M EC M EC MAIS EC MAI EC MA C MA C MAIS C MAI C MAIS EC MAI MAIS EC MAIS EC MAIS EC MAIS EC MAIS EC MAIS EC MAIS C MAIS C MAIS MAIS EC MAIS AIS EC MAIS EC MAIS MAIS AIS AIS EC MAIS EC MAIS C MA MAIS C MAIS EC MAI AIS E A MAIS MAIS C MAIS EC M EC MAIS EC MA S EC EC MA M E M VR VR VRA VR VR VRA RA RA RAIME AIM RAIM RAIM IM RAIM RAIM RAIM AIME RAIME AIME MENT VR VRA RA VRA RAIM RAIM RAIME M RAIME VR VRA RAIM RAIME VRA VRAIME VRA VR E VR VR E BEAUCOU RAIT PU JUSTE VOUS DIRE QU’ON EN EN EN F NFA FA FAI AIT P TP TP N EN A N EN FA N E LU LUS MAIS ON LUS MAIS ON SMAIS O US MAIS ON M LE PROUV LE PROUVE AU OUVE AU UVE AU LE PROU PR SSI A SSI AVEC LA IAVEC LA CITROËN C3 F CITROËN C3 FEEL EDITION EEL EDITION AVEC MAIS VR AVEC MAIS VR AVEC MAIS VR A MAIS VR AV AV AV AV AIMENT BEA AI AIMENT BEAUC AIMENT BEAUCOUP PLUS ! P OUP PLUS ! PARCE QU’ON A ARCE QU’ON A QU’EQU’ON A RCE QU’ON A QU’ON A ARCE QU’ON A Q URAIT PU JUS URAIT PU JUS URAIT PU JUS URAIT PU JUS URAIT PU JUS UJUS URAIT TE VOUS DIRE TE VOUS DIRE TE VOUS DIRE TE TE VOUS D TE VOUS DIRE EVOUS DIRE QU’ON EN FA QU’ON EN FA ON EN FA U ON EN F ON EN FA O FA ON E O IT PLUS MAIS IT PLUS MAIS IT PLUS MA TPLUS MAIS TPLUS M ON LE PROUV ON LE PROUV NLEPROUV NLEPROUVE AUSSI AVEC EAUSSI AVEC EAUSSI AVEC EAUSSI AVEC AUSSI AVEC USSI AVEC I LA CITROËN LA CITROËN LA CITROËN LA CITROËN LA CITROËN LA CITROËN ROË ITROËN Ë C3 FEEL EDIT C3 FEEL EDIT C3 FEEL EDIT C3 FEEL EDIT C3 FEEL EDIT C3 FEEL EDIT EEL EDIT C3 FEEL EDITION AVEC MAI ION AVEC ION AVEC MAI ION AVEC MAI ON AVEC MAI ON AVEC MAI ON AVEC M ON AVEC MA VEC M SVRAIMENT B SVRAIMENT B SVRAIMENT B SVRAIMENT B SVRAIMENT VRAIMENT B S VRAIMENT BEAUCOUP PLU EAUCOUP PLUS EAUCOUP PLU EAUCOUP PLUS EAUCOUP PLUS EAUCOUP PLUS UP EAUCOUP EAUCOUP PLUS OU ! PARCE QU’ ! PARCE QU’ARCE QU PARCE QU’ARCE QU’ARCE QU’ARCE QU ! PARCE Q A ! A ON AURAIT ON AURAIT PU ON AURA ON AURAIT P AURAIT P ON AURAIT PU NAURAIT PU ON AURAIT PU PU TPU P T JUSTE VOUS JUSTE VOUS USTE VOUS JUSTE VOUS JUSTE VOUS STE V J TE VOUS DIRE QU’ON E DIRE QU’ON E DIRE QU’ON E DIRE QU’ON E DIRE QU’ON E DIRE DIRE QU’ON E O DIRE QU ON DIRE QU O DIRE QU ON QU ON E U O IRE QU ON E DIRE QU O EQUON DIRE QUO IRE QU ON IRE QU ON ON DIRE QU ON E N NFAIT PLUS NFAIT PLUS NFAIT PLUS NFAIT PLUS PLUS MAIS MAIS ON LE P MAIS MAIS ON LE P SONLEP MAIS A ROUVE ROUVE OUV ROUVE A EAUSSI ROUVE AU UVE A UVE U OU O AVEC LA CIT AVEC CITR TR TROËN C3 FEE OËN C3 FEEL OËN C3 FE NC3FEEL C3 OËN C3 FEE OËN C3 FEEL OËN C3 FEEL C3 FEEL 3 OËN C3 FEEL OËN C3 OËN C3 FEE ËN C3 FEEL C3 FEEL C3 FEEL EEL EEL EDIT EDITIO EDITIO EDITIO EDITIO EDITION TION A NAVEC AV EDIT DITION AV AV AV AV ! PARCE QU’ON AU C arte scolaire ouécole àla carte ? Ledébat n’est pas neuf. Le 10 novembre, Najat Vallaud-Belkacem aannoncé la création de secteurs de recrutement partagés entre collèges, à titre expérimental dès 2016 dans dix-sept départements. Hier àl’Assemblée, le député UDI niçois Rudy Salles et son homologue PS du NordYves Durand ont présenté leur rapport sur la mixité sociale à l’école. Le fruit d’un travail de six mois, mené en France mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas. A la clé, un procès sans réelle surprise. « Constat accablant » « Le constat est accablant. Notre école est profondément ségréguée », indique Rudy Salles qui résume cette situation d’une statistique : « 5%des établissements scolarisent 70% des élèves défavorisés. » Le reflet d’une tradition de séparatisme scolaire, remontant àla III e République, qui trie les élèves d’origine modeste et en difficulté et ceux issus des catégories sociales favorisées voués aux parcours d’excellence, à travers une recherche de l’entre-soi et une stratégie d’évitement de la carte scolaire. Cela, grâce au choix d’options comme le latin, notamment, quand ce n’est pas une orientation pure et simple vers le privé. Ce dernier accueille aujourd’hui un élève sur cinq dans le secondaire. Outrecette ségrégation originelle, le rapport des députés pointe surtout « des moyens budgétaires insuffisants en faveur des élèves les plus fragiles. Avec, in fine, un impact sur les établissements ségrégués, estimé àdeux ou trois années de retardscolaire ». Alors que faire pour conforter une relative égalité des chances, quand on sait que l’école ne peut, à elle seule, réparer toutes les fractures sociales et familiales ? La carte scolaire n’apparaît pas comme la panacée, s’inscrivant dans un enchevêtrement trop complexe, les chefs d’établissement eux-mêmes, soucieux d’accroîtreleur attractivité, instituant dans 45% des collèges des classes de niveau protégé. « La mixité n’est pas l’objectif premier » Face à cette réalité complexe, qui surplombe les murs de l’école, Rudy Salles et Yves Durand avancent une douzaine de propositions. « La mixité sociale ne peut pas être l’objectif premier de l’Education nationale dont le rôle est avant tout d’améliorer les conditions de scolarisation pour permettre la réussite de tous les élèves. Même si elle mérite d’être ajustée en fermant les établissements ghettos et en expérimentant de nouvelles modalités d’affectation des élèves, la carte scolaire n’est pas un outil efficace de mixité sociale. L’essentiel de la réponse à la ségrégation se situe ailleurs, dans la réforme des pratiques pédagogiques et la révision du modèle d’allocation des moyens. » Leurs suggestions, donc : redéfinir le temps de présence des enseignants du secondairedans les établissements ; encourager le travail en équipe pédagogique, obliger à la constitution de classes hétérogènes, développer les activités interclasses ; redéployer les moyens alloués àl’enseignement privé sous contrat en faveur des établissements qui souscrivent à des engagements de mixité et favoriser l’implantation de ces établissements dans les quartiers défavorisés. Par ailleurs, sur le modèle néerlandais, les deux parlementaires proposent de réorienter les dotations horaires en fonction des élèves en déficit de résultats dont les parents sont peu diplômés et de rééquilibrer l’offre éducative d’excellence (sections linguistiques notamment) vers les collèges évités. L’exemple néerlandais Autant de pistes pas forcément très éloignées de celles arpentées jusqu’ici par la ministredel’Education… A quelques nuances près. « Nous sommes opposés à la suppression des classes bilingues qui peuvent relever le niveau et maintenir la mixité sociale, note Rudy Salles. Et il faut aussi beaucoup plus de moyens pour les établissements difficiles. Là où nous avons 25 élèves par classe, les Pays-Bas en ont douze. C’est le nerfdelaguerre. » THIERRY PRUDHON Le député UDI azuréen et son collègue socialiste Yves Durand ont présenté hier un rapport qui pointe l’échec de la mixité sociale au collège. Entre autres mesures, ils réclament plus de moyens Rudy Salles et Yves Durand, hier àl’Assemblée. (Photo N.-M.) Rudy Salles : « Notre écoleest profondément ségréguée »
SORTIES CINE Tous les autres films àdécouvrir PIIETIII Votre cahier gratuit tous les mercredis l www.varmatin.com mercredi 2 décembre 2015 Var matin Savone LOISIRS Retrouvez l’agenda de la semaine PVÀVIII Alex Lutz Jeudi 3 Décembre - 20h30 - Casino du Palais de la Méditerannée - NICE - INFOS - RÉSERVATIONS 04 93 45 98 00 WWW.SUDCONCERTS.NEr & POINTS DE VENTE HABITUELS es sor le CINÉMA HanksetSpielberg ànouveausur le pont ! pIIetIII CROISIÈRE EN GRÈCE AU DÉPART DE TOULON nuii n lanv. 2O1'r u Nauplie Atrfte Kalamata.kj (Ad orik. TARIF EXCEPTIONNEL À PARTIR DE 39E/JOUR SOIT 515 € POUR 13 JOURS AUTOCAR INCLUS uniquement avec MARSEILLE CAP CROISIÈRES VOYAGES Immeuble Le Parc Valgora (Face à IKEA retrait marchandises) 83160 LA VALETTE DU VAR Tél. 04 98 01 64 64 www.caperoisieres.com TOULON ROISIÉRES liege-9e" (Photo xx)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :