Var-Matin n°2015-11-30 lundi
Var-Matin n°2015-11-30 lundi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-30 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 76,3 Mo

  • Dans ce numéro : 150 chefs d’État réunis aujourd’hui à Paris pour négocier un accord sur le réchauffement climatique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
var-matin Toulon Lundi 30 novembre 2015 Septkilomètresetdemi pourdeux millegazelles Reportée en septembre dernier en raison de risques liés à la météo, la huitième Foulée des gazelles, en faveur de la lutte contre le cancer du sein, s’est tenue hier le long des anses du Mourillon Rien àvoir avec le réchauffement climatique. Pourtant, hier matin, près de deux milles gazelles ont galopé le long des anses du Mourillon, aussi à l’aise sur le bitume toulonnais que dans la savane africaine. Dès 10h, et après une séance d’échauffement fitness survolté, les coureuses qui s’étaient inscrites dès septembre pour la huitième édition de la Foulée des gazelles –reportée en raison d’une météo défavorable –ont enfin pu prendre le départ. Dans le vent glacial qui battait les plages, elles ont parcourules sept kilomètres et demi balisés par les bénévoles des associations francoturque, France-Maroc et Méditerranée solidaire. Plus ou moins entraînées, plus ou moins équipées, les participantes étaient certes là pour le sport, mais surtout pour la bonne cause : les bénéfices de la course sont en effet intégralement reversés àla lutte contrelecancer du sein. « J’ai des amies qui s’étaient inscrites, explique ainsi la gagnante de cette édition2015, Patricia Bousset. J’ai décidé de les accompagner pour allier le plaisir àlacause. » Nombredemessieurs n’ont pas hésité à en faire autant et à arborer des tenues pas forcément adaptées àlacourse àpied pour,eux aussi soutenir l’initiative portée par Marc Vernet président de l’office des sports. V. R. Parmi les quelque deux mille coureuses, neuf cents avaient retrouvé leurs dossards depuis le report de la course, enseptembre dernier, pour cause de météo défavorable. (Photos Laurent Martinat) De drôles de lurons se sont glissés parmi les gazelles pour,eux aussi, soutenir la luttecontrelecancer du sein. WHISKEY : ET SI VOUS DÉCOUVRIEZ CE COFFRET JAMESON EN EXCLUSIVITÉ ? TOULON 15, PLACE DE LA CATHÉDRALE LE COFFRET JAMESON SELECT RESERVE Cette magnifique combinaison de whiskeys vieillis en fûts de bourbon « brûlés » et en fûts de sherry « toastés » offre un résultat très aromatique. Présenté en coffret 2verres. 70 cl, 40°. 44,50 € -4,60 € 39,90 € Le coffret DU 30 NOV. AU 13 DÉC. 2O15 L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION. IRISH OROSH IDÉES gliAES D’IRLANDE ET DU MONDE ENTIER Patricia Bousset est arrivée première après 31 minutes et 28 secondes de course…... Suivie sur le podium par Marie-Pierre Hoffmann(31’49 ») …... Et Lou Faltot (32’05 »). o LE COMPTOIR IRLANDAIS www.comptoir-irlandais.com 151127
var-matin Toulon Lundi 30 novembre 2015 Il sortuncouteaudans un busetmenacelechauffeur Un Toulonnais de 18 ans aattrapé une fille par les cheveux avant d’exhiber un couteau devant le conducteur. Interpellé, il aété aussi jugé pour des violences sur sa mère et outrages àpolicier I lnefaut pas l’énerver Bilel B. Ce Toulonnais, tout jeune majeur de 18 ans, accumule les gestes violents lorsqu’il est énervé. C’est l’explication que cet individu, appréhendé lundi dernier par les policiers, alivrée àlabarre du tribunal correctionnel de Toulon où il aété jugé en comparution immédiate pour une série d’infractions. Il afallu qu’il s’explique sur des violences commises sur sa propremèrele 11 novembre, des violences avec arme (couteau) et port non autorisé d’une arme le 23 novembre dans un bus àToulon. « Qui veut que je le plante ? » Le président Ange Fiorito est revenu, en détail, sur la scène survenue dans les transports communs. Ce jour-là, le prévenu va intervenir dans une discussion entre deux jeunes filles. Il s’en prend alors àl’une d’elle - « que je connais du quartier », dit-il -, l’attrape par les cheveux. Le magistrat tente de comprendre les raisons de ce geste. « C’est vous qui l’avez agressé de cette façon ? -C’est moi qui ai fait ça. Je n’étais pas bien. J’étais énervé. Quand on n’est pas bien, il faut peut-être se faire soigner ! C’est quoi l’histoire avec cette fille ? -Une histoire entre moi et elle. Elle partait. Elle ne m’écoutait pas ! Samère m’a dit : « Sors-la de là ». -Donc, vous lui tirez les cheveux ? -J’étais énervé ». À18ans, ilexhibe un couteau dans un bus et menace lechauffeur àToulon. (PhotoL.B.) « Ilmeregardait ! » Le jeune homme ne s’arrête pas. Il sort alors un couteau dans le bus, sous les regards inquiets des usagers et interpelle : « Qui veut que je le plante ? ». Il s’avance ensuite vers le chauffeur.À ce moment-là, le véhicule ne circule pas. Il est àun arrêt. Menaçant, il exhibe son couteau près de l’homme choqué. Le président lui demande pourquoi il aagi ainsi : -Il me regardait d’une façon que j’aimais pas. Je lui ai demandé pourquoi il me regardait, j’ai sorti mon couteau et puis voilà... -Voilà, vous sortez un cran d’arrêt ouvert dans un bus et vous terrorisez les gens. Voilà. -Jem’excuse. -C’est un peu court. -Jeveux assumer. -C’est ce qui va se passer. Vu votre casier judiciaire - quatorze faits recensés devant la justice des mineurs -, il yadefortes chances que vous rentriez en prison. ça aservi àquoi la protection judiciaire ? À rien. Pour vous, c’est du folklore. -Jesuis pas àmaplace en prison ». Lors de son interpellation, il va boucler la boucle en outrageant un policier. Le mis en cause est, qui plus est, sous le coup d’un contrôle judiciaire avec obligation de travailler et impliqué dans deux autres affaires en cours. Pour ce « petit caïd de cité », le parquet de Toulon, représenté par Élisabeth Liard, arequis deux ans de prison avec maintien en détention. En défense, Me Estival- Welland aplaidé pour « un garçon qui rentre dans la cour des grands et qui réalise qu’il est devenu majeur.Un garçon qui aunproblème de gestion de sa colère et qui mériterait d’être suivi dans le cadre d’un sursis avec mise àl’épreuve ». Bilel B. a été condamné à un an de prison avec maintien en détention. Il doit indemniser les victimes. Il a été incarcéré à la prison de La Farlède. P.POLETTO Vol dans un magasin : « Escarpins et cravate... Vous étiez allé faire vos cadeaux de Noël ? » Les objets dérobés le 24 novembre par Gilles B., un Toulonnais de 46 ans, ne sont pas des biens de premièrenécessité. Intercepté par un policier hors service alors qu’une caissière de Carrefour Mayol acrié « Au voleur », l’homme portait sur lui des escarpins, une cravate, une chemise, mais aussi des baskets, des chaussettes… Le tout pour un montant de 254 €. Présenté devant le tribunal correctionnel de Toulon, l’individu a été jugé non seulement pour vol mais pour des violences sur le fonctionnaire de police auquel il aporté un coup. Vingt-deux mentions À la barre,l’homme n’a pas contesté les faits, mais il s’est plaint de son arrestation et de la supposée intervention d’un deuxième homme. Il a réfuté les violences sur le policier. « Regardez nos deux gabarits. Il fait 1,80 mètre et moi je fais 60 kg tout mouillé ! Levol, c’est bon mais le policier qui est super entraîné je ne l’ai pas touché. Je me suis laissé faire ». Il s’est dit schizophrène et allocataire de l’allocation Adulte Handicapé. Pour Maître Philippe Newton, intervenant dans les intérêts du policier, « il convient de ne pas banaliser les violences commises sur des fonctionnaires de police. Ce jour-là, mon client était hors service. Il aentendu l’appel d’une caissière et repéré l’individu concerné. Il afait mention de sa qualité pour que ce dernier stoppe sa course avant de le plaquer au sol ». La représentante du ministère public a ensuite listé les produits volés dans les rayons par Gilles B. « Aucun produit de première nécessité. Monsieur est simplement allé faire ses cadeaux de Noël sans payer ». Elle a relevé les nombreuses mentions inscrites au casier judiciaire. Vingtdeux condamnations depuis 1988. Il a été requis un an de prison avec maintien en détention pour un délinquant d’habitude. La défense a précisé que les objets ont été restitués au supermarché. Le tribunal a finalement prononcé une peine de huit mois d’emprisonnement avec maintien en détention. Il est alloué 300 € (préjudice moral) àlapartie civile et 500 € (frais de justice). P.P. Coups de barre Elle sortdu supermarché avecune TV sur la tête... Cash, elle aavoué ne pas avoir été trop discrète en sortant du supermarché Leclerc à Hyères le 20 octobre. Laetitia J. a franchi le portique de sécurité-sans payeravec un téléviseur audessus de la tête. Elle a finalement été interceptée,quelques mètres plus loin, par le service de sécurité. Cette femme de 37 ans a indiqué au président du tribunal correctionnel, devant lequel elle a comparu cettesemaine, qu’elle avait « hésité » à dérober cet appareil. Puis,elle a tenté de mettreencause un tiers qui l’aurait obligée à commettrecelarcin et elle faisait aussi des pleins d’essence à l’œil Lors de l’audience, cette employée saisonnièreen animations,adû également répondrede deux filouteries d’essence commises à Marseille et en Lozère en 2012 et 2015 pour des montants de 51 et 63 euros. Pour seule explication, elle a mentionné que le véhicule... ne lui appartenait pas. La prévenue qui a déjà passée trente-cinq jours en détention provisoire a été condamnée à une peine de sursis avec mise àl’épreuve. Le voleur fils à maman L’homme a cinquante ans et un casier maculé de vingt-cinq condamnations. Il est jugé pour la énième fois pour un vol commis dans un véhicule à Toulon le 20 octobre. Interrogé sur ce qu’il compte faire pour stopper son parcours de délinquant, il répond : « Partir en vacances à l’étranger. Mais,il faut que je demande l’autorisation à ma mère ! ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 1Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 2-3Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 4-5Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 6-7Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 8-9Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 10-11Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 12-13Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 14-15Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 16-17Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 18-19Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 20-21Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 22-23Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 24-25Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 26-27Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 28-29Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 30-31Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 32-33Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 34-35Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 36-37Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 38-39Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 40-41Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 42-43Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 44-45Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 46-47Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 48-49Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 50-51Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 52-53Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 54-55Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 56-57Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 58-59Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 60-61Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 62-63Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 64-65Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 66-67Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 68-69Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 70-71Var-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 72