Var-Matin n°2015-11-29 dimanche
Var-Matin n°2015-11-29 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-29 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 68,9 Mo

  • Dans ce numéro : exploit du RCT à Clermont-Ferrand !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
var-matin les sports Dimanche 29novembre 2015 FOOTBALL Le PSGest déjà champion d’automne Pour le premier match au Parc des Princes depuis les attentats du 13 novembre, le PSG arendu hommage aux victimes tout en battant Troyes (4-1) - - PSG -TROYES : 4-1 AParis (Parc des Princes) : Paris SG bat Troyes 4à1 (1-0). Arbitre : B. Varela Buts : Paris SG : Cavani (20’), Ibrahimovic (58’s.p.), Kurzawa (67’), Augustin (84’). Troyes : Ayasse (90+1’). Avertissement : Troyes : Mavinga (29’). Paris SG : Trapp-van der Wiel, Thiago Silva (cap), David Luiz, Kurzawa-Rabiot (Thiago Motta 66’), Stambouli, Di Maria - Lucas (Matuidi 66’), Ibrahimovic, Cavani (Augustin 80’). Entraîneur : Laurent Blanc. Troyes : Bernardoni -Martins Pereira, Saunier, Martial, Mavinga (Dabo 66’) -Darbion, Ayasse, Nivet (cap) (Court 61’), Pi, Camus(Cabot 77’) -Jean. Entraîneur : Jean-Marc Furlan. L eParis SG amatérialisé son ultra-domination en Ligue 1ens’arrogeant dès la 15 e journée le titre honorifique de champion d’automne, décroché après une victoire sans surprise contre leder- nier du classement, Troyes (4-1). Avec cette victoire sur des buts de Cavani, Ibrahimovic, Kurzawa et Augustin, après la défaite de Lyon vendredi (4-2 contre Montpellier) et avant le match deCaen àBordeaux aujourd’hui, le club de la LIGUE 1(15 e JOURNÉE) Le Parc des Princes arendu un hommage vibrant aux victimes du 13 novembre. (Photo EPA/MAXPPP) capitale ne peut être rattrapé avant l’issue de la phase aller,qui correspond àlafin de l’année civile. Le PSG est champion des matches aller, après Marseille en 2014, àquatre matches de la trêve, soit aussi tôt que le grand Lyon de 2006- 2007, et prépare aumieux sa semaine contre des équipes du premier tiers Le chiffre Foot actu 85 LIGUE 2 16 e journée Nancy -LeHavre 3-1 Zlatan Ibrahimovic est désormais le meilleur buteur de l’histoire du ParisSaint-Germain en premièredivision à égalitéavecMustapha Dahleb (85 buts). (Photo AFP) Denis Renaud viré du ParisFC 18 e de Ligue 2, le ParisFC s’est séparé de son entraîneur Denis Renaud. ANGLETERRE 14 e journée Man City -Southampton 2-0 Aston Villa -Watford 2-3 Sunderland -Stoke 2-0C. Palace-Newcastle 5-1 Bournemouth -Everton 3-3 Leicester -Man Utd 1-1 Vardy dans l’histoire En ouvrant le score pour Leicester contre Manchester United, Jamie Vardyadépassé une légende.L’attaquant de 28 ans amarqué pour la 11 e fois d’affilée en Premier League (série débutée lors (déplacement à Angers, réception de Nice). Mais ce match, au-delà du jalon posé par les Parisiens dans leur marche hégémonique, sortait de l’ordinaire : c’était le premier disputé au Parc des Princes depuis les attentats du 13 novembre qui ont ensanglanté la capitale et Saint- Denis. La rencontre, placée de la 4 e journée le 29 août), soit une de plus que le précédent record,détenu par Ruud van Nistelrooy (MU, en 2003). L’international anglais en est à14buts en Championnatcettesaison. ALLEMAGNE 14 e journée BayernMunich -Berlin 2-0 Brême -Hambourg 1-3 Mayence-Francfort 2-1 Hanovre-Ingolstadt 4-0 Hoff. -M’Gladbach 3-3 ESPAGNE 13 e journée Barcelone -Sociedad 4-0 At.Madrid -Espanyol 1-0 Malaga -Grenade 2-2 ITALIE 14 e journée Torino -Bologne 2-0 AC Milan -Sampdoria 4-1 sous les auspices de l’émotion, aété précédée par un hommage aux 130 morts. L’hymne des supporteurs (« Ô Ville Lumière ») etLa Marseillaise ont été entonnés par une enceinte quasiment pleine,en musique, et un drapeau tricolore géant aété déployé sur la pelouse. Et sur la pelouse, c’est le football qui arepris ses droits. Mais au petit trot. Car si le scorefinal est très correct pour Paris, il ne reflète guère l’écart entre le leader invaincu et la lanterne rouge sans victoire. 10 e but de « Zlatan » Ce fut un match àsens unique, comme attendu, disputé dans la moitié troyenne et dans le droit-fil des dernièressorties parisiennes àdomicile. Après cinq matches sans marquer (L1 et C1 confondues), Cavani l’a fait sur une ouverturedeDiMaria (20’), avant que Lucas n’obtienne un penalty transformé par « Zlatan » (58’) et que Kurzawa ne réussisse une belle demi-volée lointaine (67’). Le jeune Augustin, d’une frappe plein axe passant entre les jambes du gardien, aenfin inscrit son premier but chez les pros (84’). « Ibra » de son côté, peu en verve, s’est mis en évidence par son 10 e but en L1, revenant ainsi àune longueur du Lorientais Moukandjo, leader du classement des buteurs. LIGUE 1 Journée 15 Vendredi Lyon -Montpellier 2-4 Hier Paris SG -Troyes 4-1 Nantes -Bastia 0-0 Angers -Lille 2-0 Toulouse -Nice 2-0 Reims -Rennes 2-2 GFC Ajaccio -Lorient 1-1 Aujourd’hui Saint-Etienne -Guingamp 14h (beIN 1) Bordeaux -Caen... 17h (beIN 1) Marseille -Monaco 21h (Canal +) Classement Pts J G N P D 1Paris SG... 41 15 13 2 0 29 2Angers 26 15 7 5 3 5 3Lyon.. 25 15 7 4 4 7 4Caen.. 25 14 8 1 5 0 5Nice.. 24 15 7 3 5 11 6Monaco... 23 14 6 5 3 0 7Rennes 22 15 5 7 3 3 8Saint-Etienne... 22 14 7 1 6 -2 9Lorient 21 15 5 6 4 3 10 Nantes 20 15 6 2 7 -3 11 Guingamp. 19 14 5 4 5 -2 12 Marseille.. 18 14 5 3 6 6 13 Montpellier. 18 15 5 3 7 -1 14 Bordeaux.. 18 14 4 6 4 -2 15 Reims. 16 15 4 4 7 -4 16 GFC Ajaccio 16 15 4 4 7 -5 17 Bastia. 15 15 4 3 8 -6 18 Lille.. 14 15 2 8 5 -3 19 Toulouse... 12 15 2 6 7 -14 20 Troyes. 515 0 5 10 -22 Journée suivante (J16).– Mardi 1er décembre : Lorient-Nice, Angers-Paris SG (19h). Nantes-Lyon (21h) Mercredi 2décembre : Troyes- Toulouse, Monaco-Caen, Montpellier-GFC Ajaccio, Guingamp-Reims, Bastia-Bordeaux (19h). Lille-Saint-Etienne (21 h). Jeudi 3 décembre : Rennes-Marseille (21h). BUTEURS Nantes-Bastia 0-0 Ajaccio-Lorient 1-1 Buts : Larbi (18’) pour le GFCA/Moukandjo (11’SP). Angers-Lille 2-0 Buts : Sunu (20’), I. Traoré (26’). Toulouse-Nice 2-0 Buts : Braithwaite(31’SP), Ben Yedder (58’). Reims-Rennes 2-2 Buts : Mandi (58’), De Préville (67’)/Boga (44’), Grosicki (81’). En image « MSN », 125 buts en 2015 Une nouvelle démonstration. Encoreune fois,letrident offensif exceptionnel du Barça a frappé. Hier,c’est la Real Sociedad qui en afait les frais au Camp Nou, largement et logiquement battue (4-0). Neymar (22’et 53’), Luis Suarez (41’) et Messi (90’+1) ont donc permis àBarcelone de consolider sa placedeleader avec quatrepoints d’avancesur l’Atletico (vainqueur 1-0del’Espanyol) et neuf sur le Real Madrid qui se déplaceaujourd’hui àEibar. En 2015, le trio Lionel Messi, Neymar et Luis Suarez,lefameux « MSN » affiche 125 buts toutes compétitions confondues. Affolant. (PhotosEPA/MAXPPP) VI
var-matin les sports Dimanche 29novembre 2015 * la DROIT AU BUT D epuis maintenant plusieurs semaines, les Marseillais fonctionnent par série. Puisqu’après avoir enchaîné sept matches sans victoire (septembre - octobre), la bande àMichel aensuite poursuivi en s’imposant àtrois reprises (Lille, Nantes, Braga) avant de voir cette même série brisée par l’allant éclatant de l’OGC Nice (0-1, le 8novembreder- nier). La suite ? Une nouvelle série – encours, donc –avec deux succès consécutifs (Saint-Étienne, Groningen). En définitive, les coéquipiers de Mandanda restent sur cinq victoires au cours de leurs six derniers matches disputés. De quoi recevoir le voisin monégasque (ce soir à21heures) avec encoreplus de confiance. D’autant que le rival de la Principauté s’est incliné en milieu de semaine face àAnderlecht (0-2). LIGUE 1(15 E JOURNÉE, MARSEILLE-MONACO,À21 HEURES AU STADE VÉLODROME) La preuvepar trois ? Victorieux face àSaint-Étienne en championnat (0-2) et Groningen en Ligue Europa (2-1), les Olympiens visent la passe de trois lors de cette 15 e journée de L1 Corner FOOTBALL L’OM (ici Rémy Cabella, face au Stéphanois Renaud Cohade) marquerait les esprits en cas de succès ce soir face à Monaco. « Ça prouverait qu’on est de retour », estime l’entraîneur,Michel. (Photos AFP) Détermination et volonté retrouvées « On a beaucoup progressé, assure le coach Michel. On est plus solide et plus serein qu’avant. Les joueurs commencent à prendre des initiatives qui démontrent leur assurance. Par exemple, il y a un mois, vous me parliez de la jeunesse et de l’inexpérience de l’équipe. Ce qui est vrai, mais quand on voit jouer Nkoudou aujourd’hui, on ne Michel : « J’aurais aimé voir Toulalan » Blessé, le capitaine de l’AS Monaco Jérémy Toulalan ne fera pas le déplacement au stade Vélodrome. Une absence qui fait réagir Michel : « J’aurais aimé le voir jouer sur le terrain, car c’est un joueur important. Monaco est une équipe expérimentée, elle sait jouer. Elle est dynamique et travaille sur le rythme de jeu de l’adversaire. Mais justement, ànous de ne pas tomber dans ce rythme. » On n’arrêteplus « GKN » ! Surnommé « GKN », Georges-Kevin Nkoudou ne s’arrête plus de marquer.Arrivédans la peau d’un remplaçant cet été, l’ancien Nantais s’est de nouveau montré décisif en marquant à deux reprises cette semaine. Buteur contre Saint-Etienne et Groningen, le milieu de terrain offensif s’est imposé comme un titulaire indiscutable à l’OM. L’OM ne sait plus recevoir Depuis le début de l’exercice 2015-2016, les coéquipiers de Lassana Diarra éprouvent des difficultés au Stade Vélodrome. Ainsi, lors des sept matches disputés à domicile, l’OM s’est incliné à trois reprises (Caen, Angers, Nice) pour seulement deux succès(Troyes, Bastia). La phrase « On sait qu’on n’est pas à notre place dans ce championnat. Ce soir,on va le démontrer. » Benjamin Mendy,défenseur de l’OM parle pas de sa jeunesse, mais de ses performances. Maintenant, contre Monaco, j’espère qu’on évoluera dans un stade plein. » « Cela va être un vrai choc », Avec des « si »,on mettrait Parisen bouteille. Si Bernardo Silva n’avait pas trouvé le poteau le 10 mai 2015 au Vélodrome alors que l’ASM menait 1à0. Si Aymen Abdennour ne s’était pas blessé àla78e, l’OMaurait-il égalisé dans la minute suivante ? Si Monaco avait gagné ce match, aurait-il terminé troisième ? Si Monaco avait finalement terminé deuxième de Ligue 1, le club de la Principauté aurait-il eu besoin de vendre tous ses meilleurs joueurs cet été ? Si Monaco n’avait pas perdu au stade Vélodrome le 10 mai 2015, en serionsnous là, aujourd’hui ? Nous sommes plus de 5mois après la défaitedeMarseille et beaucoup de choses ont changé. Notamment chez l’adversaireolympien. Déjà, Marcelo Bielsa et sa glacière sont partis s’envoyer des cafés derrière le gosier sur un autre continent. Sur les 11 Olympiens qui avaient défié l’ASM au coup d’envoi, six ne sont plus là (Morel, Lemina, Ayew, Payet, Gignac et Imbula). Globalement, cet OM-là fait moins peur et maîtrise moins son football. Ça tombe bien, Monaco ne fait plus trembler personne,même si Leonardo Jardim estime ne pas voir « beaucoup d’équipes mieux jouer que l’AS Monaco ».C’est bien connu, l’amour rend aveugle. appuie Rémi Cabella, milieu de terrain offensif phocéen. Ce soir, ilfaut donc s’attendre à une véritable opposition de style entre deux équipes qui affichent de façon 21h Vélodrome en direct sur Canal Plus MARSEILLE MONACO Mendy Rekik Mandanda (c) Nkoulou Dja Djédjé Alessandrini Actuellement, on ne sait pas très bien par quel bout prendre le fameux projet monégasque. L’an dernier,tout était clair. Limpide. Précis. On était même épaté par la réussitedumillésime 2014/2015. Épicuriens que nous sommes,onavait noué notre serviette autour du cou et fait de la placedans notreestomac pour le plat suivant. Diarra Silva El Shaarawy Arbitre : Clément Turpin Pasalic Carrillo Cabella Moutinho BatshuayiL. Silva À deux points de la 2 e place malgré tout... Même si la fin de l’éténous alaissé un goût amer en bouche après les départs de denrées rares(Abdennour, Martial, Kurzawa, Carrasco, Berbatov, Kondogbia), on se disait que l’ASM avait les moyens de nous trouver une folie. On cherche encore. Comment une équipe dont les quatre attaquants n’ont toujours pas trouvé le chemin des filets en 14 journées peut-elle faire lever les foules ? Bonne question. Jardim aundébut de réponse : « Nos quatre attaquants n’ont pas encore marqué en Ligue 1mais on croit en eux. Lacina TraoréetElShaarawy reviennentdegravesblessures,Carrillo découvre un nouveau continent et Ivan Cavaleiro est une recrue, il faut être patient ». La patience, le pire ennemi des dirigeants de football et des suiveurs. Le sport le plus populaireest Nkoudou Fabinho Raggi Subasic Bakayoko Carvalho (c) Coentrao Remplaçants Marseille : Pelé -Manquillo, Rolando, De Ceglie, Sarr, Barrada, Isla, Ocampos. Entr. Michel. Remplaçants Monaco : Nardi -Al.Touré, Wallace, Boschilia, R.Lopes, Helder Costa,L. Traoré. Entr. Leonardo Jardim. ostentatoireleur soif de podium en fin de saison. D’ailleurs, même si l’ASM est pour l’instant devant au classement, l’OM ne compte finalement que cinq points de retard sur la formation de la Principauté. Un constat explicite qui n’est pas passé inaperçu aux yeux de Michel. « À mon avis, nos adversaires ontlaissé passer l’occasion de nous décrocher, insiste l’ancien technicien de Getafe. On est encore dans le coup et on va se rapprocher de plus en plus. Notre réussite ? À présent, nous sommes une équipe différente. Mais même dans les plus mauvais moments, les joueurs n’ont jamais baissé les bras. Dimanche, j’espère que la victoire sera au rendez-vous. Un succès signifierait beaucoup de choses. Ça voudrait dire que l’on est de retour. » Des mots forts qui illustrent àlaperfection la volonté et la détermination retrouvée des joueurs de l’Olympique de Marseille. FLORIAN FIESCHI, ÀMARSEILLE Pour l’AS Monaco, il faut tourner la page VII générationnel,on est donc forcément dans le « tout, tout de suite ».Monaco n’adonc pas le choix et doit faireavec des attaquants qui ne marquent pas et des défenseurs qui ne défendent plus. C’était le cas contre Anderlecht. « Le deuxième but contre les Belges est de notrefaute, analyseJardim. On ne peut pas se faire prendre sur une passe de 50 mètres comme il est difficile de tirer 15 fois au but dans la surfaceadverse et de ne pas marquer une seule fois ». Comme souvent, un matchse gagne dans les deux surfaces. Pour espérer ramener quelque chose de Marseille -même sans Jérémy Toulalan -ilfaudraêtreefficace. Car,mine de rien, en toussant et en conjuguant maladresse offensive et erreur défensive, Monaco n’est qu’à deux points de la deuxième place. Deux points. Rien, donc. C’est peutêtreçalaplus grande chancedes joueurs de la Principautécettesaison, être toujours dans la course. Alors si Monaco avait la bonne idée de s’imposer au Vélodrome,on pourrait partir sur un autre schéma de pensée,etdéfinitivement oublier le match de mai dernier. Et si cette saison, l’AS Monaco terminait finalement àladeuxième place de Ligue 1 ? MATHIEU FAURE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :