Var-Matin n°2015-11-29 dimanche
Var-Matin n°2015-11-29 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-29 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 68,9 Mo

  • Dans ce numéro : exploit du RCT à Clermont-Ferrand !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
var-matin les sports Dimanche 29novembre 2015 RUGBY TOP 14 (10 E JOURNÉE, CLERMONT -TOULON) La citadelle esttombée ! I lad’abord fallu laisser passer l’orage. Dix minutes durant lesquelles les Toulonnais, privés de ballon, ont subi sans rompre vraiment, ne concédant finalement que trois points à des jaunards bien rentrés dans le match et très àl’aise en touche. Et ce fut tout ! La machine toulonnaise, que Bernard Laporte avait exhortée toute la semaine à se mettre en route, est alors entrée en action… Dans le sillage d’un pack retrouvé autour de Vermeulen et d’un Mamuka Gordgoze déchaîné, au cœur mais aussi en bout de ligne, le RCT s’est engouffré dans l’arrière-garde clermontoise sur sa première opportunité. Sur un renversement d’attaque bien négocié àl’intérieur par Manoa et Bastareaud sur l’aile opposée, Delon Armitage, venu apporter le surnombre, n’avait aucune difficulté à aller pointer derrière la ligne. Comme un symbole, il enquillait ensuite une pénalité lointaine pour répondre en grand aux bordées de sifflets qui continuent d’accompagner chacune de ses interventions au stade Marcel-Michelin. Il n’avait rien de mieux àfaire ! Désormais bien dans leur match (3-10, 21 e), les Rouge et Noir tenaient enfin le ballon. Malgré une nouvelle pénalité de Parra des 45 m (6-10), le RCT menait le bal et poussait l’ASM dans ses retranchements. Tuisova blessé àlacheville Tuisova, entrait alors dans la danse et il s’en fallait d’un appui pour qu’il ne grille à nouveau la politesse à toute la défense auvergnate. Las, l’ailier fidjien glissaitet, en suivant, se blessait semblet-il assez sérieusement à la cheville gauche. Le jeune Australien James O’Connor, qui n’attendait que ça pour faire son retour sur les pelouses du Top 14, signalait alors tout de suite aux jaunards qu’ils n’avaient rien gagné au change… Mais c’est son pote Drew Mitchell qui se faisait la belle petit côté, avec Escande pour redoubler avec lui sur 50m, et concrétiser la domination varoise (6-15, 35 e). Superbe, même si, à la pause, on pouvait regretter que l’écart ne soit pas plus conséquent car, entre les points laissés en route au pied (deux transformations et une pénalité) et une ultime action sur laquelle Giteau ne put finalement servir Drew Mitchell sur un plateau, il yavait la place de tuer le match… Àlareprise, une pénalité réussie par Parra àla45 e réchauffait un peu le stade mais ne changeait pas l’ordredes choses. Le RCT répliquait par Escande (9-18, 57 e) etpoursuivait son œuvre de destruction massive. Sur une nouvelle accélération, Escande, décidément très en forme, faisait fructifier le capital toulonnaisaupied (9-21, 50 e). Incroyable victoire bonifiée ! Et les hommes d’Azema, alors battus dans les duels et pris dans tous les secteurs du jeu, avaient bien du mal às’en relever. Le coach devait alors… coacher et envoyer ses derniè- "1 res forces dans la bataille Les Rouge et Noir ont réussi hier, là où ils échouaient depuis 1936. Un authentique exploit bonifié réalisé au terme d’un match parfaitement maîtrisé De notre envoyé spécial à Clermont-Ferrand Philippe BERSIA CLERMONT -TOULON : 9-35 ÀClermont (stade Marcel- Michelin), Toulon bat Clermont 35 à9(mi-temps:15-6) Temps:froid Terrain:correct Éclairage:bon Spectateurs : 18095 Arbitre : M. Raynal (comité Pays catalan) Les points Clermont : 3pénalités Parra (5e, 21e, 45 e) Toulon : 4essais Armitage (15 e), Escande (35 e), de pénalité (59 e), Mitchell (80 e +1), 3transformations Escande (16e, 59e, 80 e), 3pénalités Armitage (21 e), Escande(48e, 51 e) Exclusions temporaires : Clermont:Bardy (57 e) ; Toulon:Stevens (71 e) Racing 92 -Toulouse : 28-13(13-3) Racing 92:3 essais Chavancy (39), Szarzewski (60), Masoe (69), 2 transformations (39, 69) et 3pénalités (21, 29, 74) de Machenaud Toulouse:2 essais V. Clerc(54), A. Bonneval (64), 1 pénalité Flood (23) Agen -Castres : 18-23(13-6) Agen : 6pénalités Francis (11, 28, 42, 50, 58, 71) Castres : 2 essais Tulou (24), Caminati(76), 2 transformations Kockott, 3 pénalités Kockott (5, 8, 52) Les équipes CLERMONT : Spedding -Planté (Abendanon, 50 e), Vulivuli, Rougerie (Nakaitaci, 53 e), Strettle - Radosavljevic (o), Parra (m) - Lapandry (Iturria, 69 e), Chouly (c), Gérondeau (Bardy,53 e) -Van der Merwe, Jedrasiak -Chaume (Domingo, 40 e), Kayser (Ulugia, 56 e), Zirakashvili (Ric, 62 e) TOULON : D. Armitage -Tuisova (O’Connor,28), Bastareaud, Mermoz, Mitchell -Giteau (o), Escande (m) -Fernandez Lobbe (c), Vermeulen, Gorgodze (S. Armitage, 69 e) -Mikautadze (Taofifenua, 48 e), Manoa (Suta, 62 e) -Chilachava (Chiocci, 56 e), Etrillard (Soury, 65 e), Fresia (Stevens, 56 e) Bordeaux-Bègles -Pau : 46-10(25-3) Bordeaux-Bègles : 6 essais Lesgourgues (16, 33, 67), Serin (26), Ducuing (41), Avei (74), 5 transformations Serin (26, 33, 41, 74), Lonca(67), 2pénalités Serin (5, 40), Dans un match qu’ils ont contrôlé quasiment de bout en bout, les Toulonnais, à l’image de Vermeulen, ont survolé les débats et repartent d’Auvergne avec les cinq points d’une victoire bonifiée inattendue. Etsuperbe ! (Photo Frank Muller) Le Racing 92 talonne Clermont, Brive surprend Nyanga parvient às’arracher des mains toulousaines. (PhotoAFP) Pau:1 essai Pierre(44), 1 transformation Daubagna (44), 1 pénalité Daubagna (3) Oyonnax-Brive : 9-34 (6-21) Oyonnax:3pénalités Robinson (3, 13, 49) Brive : 3 essais Germain (31) Tuarata (34, de pénalité) (74), 2transformations Germain (31, 74), 5pénalités Germain (11, 38,40, 65, 79) Vendredi soir : Montpellier -La Rochelle 25-20 : Montpellier : 1 essai Mowen(70), 1 transformation Catrakilis (70), 6 pénalités Catrakilis (9, 28, 35, 45, 50, 60) La Rochelle : 2 essais Amosa (6), Bazadze(78), 2transformations Holmes (6), Le Bail (78), 2 pénalités Holmes (33), Le Bail (68) Aujourd’hui (16h15) : Grenoble -Stade Français LA NOTE 7 10 Les Toulonnais ont signé une performance historique chez leleader clermontois,prisdans tous les compartiments du jeu. pour redonner un peu de souffle àson équipe. Mais malgré quelques vaines tentatives de Naikataci, la défense toulonnaise continuait de repousser les vaguelettes jaunes, àsamain. Suprême humiliation, Giteau profitait d’une infériorité numérique de l’ASM suite àune faute grossière de Bardy pour aller chercher une pénaltouche sur laquelle les Auvergnats, dépassés, concédaient un essai de pénalité (9-28, 57 e). Ne restait alors plus aux Toulonnais qu’à gérer leur avance pour préserver cette victoire bonifiée, ce que les champions retrouvés n’eurent finalement pas grand peine à réaliser même s’ils s’employèrent bien en défense sur la fin. Il yades soirs comme ça, où tout va ! Drew Mitchell en profita même, àladernière seconde, pour éteindreles dernières lumières de la citadelle en contre… TOP 14 Journée 9 II Vendredi Montpellier -LaRochelle.. 25 -20 Hier Bordeaux-B.-Pau.. 46 -10 Clermont - Toulon 9-35 Agen -Castres... 18-23 Oyonnax -Brive. 9-34 Racing 92 -Toulouse. 28 -13 Aujourd’hui Grenoble -Stade Français 16h15 (Canal+) Classement Pts J G N P D B 1Clermont. 29 9 5 1 3 92 7 2Racing 92. 28 9 7 0 2 13 0 3Toulouse.. 27 9 6 0 3 116 3 4Brive. 27 9 6 0 3 38 3 5 Toulon.. 27 9 5 0 4 129 7 6Montpellier 26 9 6 0 3 -25 2 7Bordeaux-B 24 9 5 1 3 28 2 8Castres... 19 9 4 0 5 -15 3 9Grenoble. 18 8 4 0 4 -26 2 10 La Rochelle 17 9 3 0 6 -32 5 11 Stade Français. 13 8 3 0 5 -20 1 12 Pau.. 13 9 3 0 6-112 1 13 Agen 10 9 2 0 7 -54 2 14 Oyonnax.. 10 9 2 0 7-132 2 Journée suivante : vendredi 04 décembre (10), Toulouse -Oyonnax ; Toulon -Agen ; Brive -Clermont ; Pau -Racing 92 ; LaRochelle -Grenoble ; Castres -Montpellier ; Stade Français -Bordeaux-B.
var-matin les sports Dimanche 29novembre 2015 RUGBY Au cœur du plateau volcanique, les Rouge et Noir sont sortis de leur torpeur et signent une superbe performance chez le leader I nespéré autant que mérité ! Ce succès écrasant des Toulonnais chez le leader montferrandais ressemble presque à une résurrection. Le point du bonus offensif, sans oublier l’ultime coup de poignard après la sirène, en devient presque anecdotique… Avec des résultats mitigés – parfois même paradoxaux –depuis le début de la saison, les Toulonnais tournaient sur courant alternatif avant même d’être enpanne d’électricité en Champions Cup. Le retour du patron Hier, lepatron était de retour. Lemagicien tenait la baguette et tout l’orchestre ajoué juste et... fort. Matt Giteau (avec Mitchell et O’Connor, ses deux autres compères australiens sur les ailes) fêtait son retour. Ettout Toulon peut célébrer sa réapparition, voire souffler les bougies. Au-delà de son jeu, l’ouvreur qui sent le rugby comme personne ainsufflé un élan nouveau àtout groupe varois. Et quand tous ses partenaires se mettent au diapason, la partition est entraînante, les gammes sont récitées TOP 14 (10 E JOURNÉE, CLERMONT -TOULON : 9-35) L’irruption toulonnaise Le Toulonnais Matt Giteau devant et tous les Clermontois derrière. Une image qui symbolise bien ce succès des varois chez leleader auvergnat. (Photo Frank Muller) comme sur du papier en musique. Les Rouge et Noir ont trouvé la clef au sol et donné le bon tempo pour d’aborddominer,puis marquer voire écraser avant même d’humilier leurs adversaires qui semblaient empêtrés dans leur L’adresse de Mathieu Bastareaud qui sur une passe àl’aveugle permet àDelon Armitage d’aller marquer le premier essai toulonnais. La malice d’Eric Escande sur le second essai rouge et noir.Ledemi de mlée fait signe àMitchell de se lancer avant de taper au dessus. Le troisquarts aile australien reprend le ballon et transmet à l’ancien Montpelliréain qui le récupère adroitement pour passer la ligne. Que la défense varoise qu’on avait vu poreuse face aux Wasps se reprenne et mette sur le reculoir les attaques auvergnates. Que le pack toulonnais parfaitement organisé etpatient marque un essai de pénalité après avoir enfoncé son homologue clermontoise sur une su- poussée. Escande se fait laperbe belle. (Photos F. M.) Que le public auvergnat dit « connaisseur » siffle encore l’arrière anglais de Toulon dès qu’il touchait la balle. Ca commence àfairebeaucoup. Leur attitude tourne à la lourdeur sinon à l’aigreur. Dans les deux cas, c’est pas bon. Que les Toulonnais concèdent dès l’entame pas moins de trois pénalités en six minutes après les fautes successives de Manoa (entrée sur le côté) Fernandez Lobbe (en touche) ou encore en mêlée de Chilachava (mêlée). Que Tuisova quitte prématurément ses coéquipiers vraisemblablement victime d’une entorse de la cheville sur une pelouse un peu trop meuble. Que Mathieu Bastareaud perde son temps et s’use les nerfs sur Julien Bardy qui n’est certainement pas le joueur le plus intelligent de ce championnat de France et pas le plus flairplay. P.M. magma. Les hommes de Laporte, volcaniques, avaient la lave aux lèvres. Probablement avaient-ils été secoués au lendemain du revers anglais. Une semaine plus tard, ils ont su se montrer comme dans leur jardin en montrant leur caractère, creusant leur cratère pour mieux enfoncer Parra et consorts. Intraitable en défense Intraitables en défense, plaquant àtour de bras, répondant présent sur tous les points d’impacts Vermeulen et ses pairs ont remis leur rugby qui passe par une saine agressivité dans le bon sens. Avec Giteau et ses internationaux (toutes nationalités confondues) en forme, le RCT aretrouvé toutes ses couleurs. Et son éclat ! PAUL MASSABO Delmas : « Bravo à eux » Jacques Delmas : « On est très heureux parce qu’on avait l’ambition de gagner.Onavait demandé aux garçons d’avoir un comportement digne de l’équipe de Toulon. Ils ont répondu présent. C’est ça le gros point positif.Notre contribution en défense et notresolidaritépour préserverlepoint de bonus est une très bonne chose. Il faut vraiment les féliciter.Onasus’en donner les moyens. Bravoàeux ! » Mathieu Bastareaud (au microdeCanl +) : « Ça fait du bien vu la prestation qu’on afaite la semaine dernière contreles Wasps, indigne de Toulon. On a essayé de mettre beaucoup d’agressivité et d’envie,onaréussi à les empêcher de jouer. C’est une grosse performancecontre Clermont,car c’est quasi impossible de gagner chezeux. » Maxime Mermoz (au microdeCanal+) : « Tout le monde aété sur la même longueur d’ondes. On aété très concentrés,surtout après avoir perdu contre les Wasps. Tous les ans, les grosses défaites nous font hélas du bien. On a su réagir. Onétait très impliqués en défense,on ne voulait pas se mettre àlafautepour ne pas prendredepoints,c’est le minimum syndical si on voulait exister. » Franck Azema : « Cesoir on ajoué sans dix mais ce n’est pas une excuse. On aprisune grosse claque et ça fait mal.Ce soir,onareculé sur chaque impact. C’est aussi simple que ça. Le rugbycen’est pas compliqué. Quand systématiquement, tu recules,tunepeux rien mettreenplace. » Petit côté III Sérieux retard au décollage Alors qu’ils devaient décoller hier matin d’Hyères vers 10h30, les Rouge et Noir ont été victimes d’un sérieux contretemps. Leur avion privéayant connu un problème sur le système hydraulique du train d’atterrissage àson arrivée à Hyères,le groupe a dû attendre l’arrivée d’un autreavion envoyé depuis la Belgique, et ne s’est finalement envolé qu’aux alentours de 15 heures,soit près de 5heures après l’heure prévue. Au final,l’arrivée à Clermont a été effective à 16h15, soit moins de cinq petites heures seulement avant le coup d’envoi… En plein soleil ! Qui adit que les Toulonnais et notamment les Îliens craignaient le froid ? Certes, la plupart des joueurs étaient chaudement couverts hier àleur descenteducar mais,hiver ou pas, Romain Taofifenua n’a toujours pas lâché son shortetsapairede tongues… Première au Michelin Réception de Toulon oblige,laYellowArmya déployé hier un immense tifo à la sortie des deux équipes pour la première fois de la saison. De quoi réchaufferunpeu l’atmosphèreoùtout au moins la faire monter d’un cran... Panzani la mémoire De tous les bons et mauvais coups du RCT depuis 25 ans,l’intendant Gilles Panzani se souvenait avoir vécu un épisode autrement plus dangereux en avion qu’un léger problème sur un train d’atterrissage : « C’était en 92, rappelait Gilles. On jouait un match de Du Manoir àTarbes et on avait carrément explosé les deux roues à l’atterrissage… » Cudmore et James encore forfait On se souvient que Cudmore, sonné par Masoe,avait traversé la dernièrefinale du RCTface àClermont comme un fantôme et que James avait dû déclarer forfait à la toutedernièreminute pour un problème musculaire. Bis repetita hier soir.Cudmore et James,encorevictimes du syndrome toulonnais,ont déclaré forfait. Le premier victime d’une gastro, le second d’un nouveau problème musculaire…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :