Var-Matin n°2015-11-29 dimanche
Var-Matin n°2015-11-29 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-29 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 68,9 Mo

  • Dans ce numéro : exploit du RCT à Clermont-Ferrand !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Monde Climat : mobilisation mondiale avant une COP 21 sous hautesécurité Des milliers de personnes ont manifesté, hier, dans le monde pour réclamer des mesures fortescontreleréchauffement climatique àla conférencedeParis qui s’ouvrira, demain, en présence de 150 chefs d’Etat,entourés d’un dispositif de sécurité exceptionnel du fait des récents attentats. De Manille à Bogota en passant par New-Delhi, Tokyo, Londres, Kampala ou Sao Paulo,des marches pour le climat sont prévues un peu partout durant tout le week-end [comme ci-dessus à Genèvehier].Sauf àParis où elles sont interdites en raison de l’état d’urgence décrété après les attaques du 13 novembre. Réunis sous la protection de 2800 policiers et gendarmes, les participants à la COP 21 tenteront, à partir de demain, de sceller un accord mondial pour limiter à2°Cla hausse du thermomètre par rapport à l’ère préindustrielle. Les autorités,qui redoutent des incidents,ont assigné à résidence24militants écologistes pour les empêcher d’aller manifester dans la capitale. Mais une chaîne humaine est prévue,aujourd’hui, dans l’est de Paris,àproximitédeplusieurs lieux des attentats. S’agissant des travaux de la COP, ils commenceront dès aujourd’hui, son président, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius,ayant convoqué une assemblée plénière pour définir la feuille de route des négociateurs avant l’ouvertureofficielle demain. Hier,il s’est déclaré confiant sur la possibilité d’un accord : « Il est à notre portée, mais il n’est pas encore acquis »,a-t-il déclaré dans un entretien à plusieurs quotidiens européens. DE BEN LADEN ÀDAECH, AUX ORIGINES DU DJIHAD. Raconter 40 ans d’histoire pour comprendre. En partenariat avec Soirée spéciale « UN JOUR DANS L’HISTOIRE » Documentaire inédit puis décryptage avec les invités Dimanche 29 novembre àpartir de 20h55 #DeBenLadenADaech Louxor : latombede Néfertiti enfinlocalisée ? D enouvelles analyses au radar menées dans la tombe du pharaon Toutankhamon àLouxor (sud de l’Egypte), confortent la thèse d’une chambresecrète où pourrait reposer la célèbrereine Néfertiti selon un archéologue britannique. « Ilya90%dechances » qu’il yait « une autre chambre, une autre tombe derrière la chambre funéraire de Toutankhamon », aaffirmé, hier,leministreégyptien des Antiquités Mamdouh al-Damati lors d’une conférence de presse àLouxor, près de la Vallée des Rois où se trouve le tombeau de Toutankhamon, vieux de trois mille trois cents ans. Le ministre, qui s’exprimait àl’issue de deux jours d’analyses, acependant souligné qu’il s’agissait de résultats « préliminaires », précisant que l’expert japonais Hirokatsu Watanabe, avec lequel les examens ont été menés, avait besoin d’un mois pour les confirmer. Les tests effectués sur le mur norddela chambre funéraire deToutankhamon « semblent indiquer qu’il yaune distinction claire entre de la roche dure et quelque chose d’autre, qui devrait être un espace vide », aindiqué pour sa partl’égyp- tologue britannique Nicholas Reeves. « La conclusion, c’est [...] qu’il yaune extension àlatombe de Toutankhamon, au-delà du mur nord »,s’est réjoui l’archéologue selon lequel c’est l’hypogée Photo : Benjamin Decoin/FTV En bref Acejour, les égyptologues n’ont jamais découvert lamomie de Néfertiti, reine à la beauté légendaire, qui exerça un rôle politique et religieux fondamental au XIV e siècle avant Jésus-Christ. (Doc. Museum in Berlin) Grande-Bretagne : ilregardait la TV avec le squelettedeson père La police britannique a décidé vendredi de ne pas inculper un homme de 59 ans qui, « incapable d’accepter la mort de son père », avait installé sa dépouille dans son fauteuil préféré et continué à regarder la télévision avec lui. Timothy Brown et le squelette de son pèredécédé « vivaient » ainsi depuis quatre mois dans une maison de Stafford (centre), lorsque la police, alertée par un voisin « sous le choc » par cettevision, a arrêté le fils pour « dissimulation de cadavre ». Le fils a expliqué à la police qu’il avait installé son pèreKenneth, 94 ans,dans son fauteuil près de la cheminée après qu’un incendie provoqué par un radiateur d’appoint défaillant s’était déclaré dans sa chambreunsoir de juin. « Unbol de soupe » l’avait revigoré, pensait-il. Mais le lendemain, Timothy a retrouvéson père mortdans son fauteuil.Plutôt que d’appeler les secours ou la police, le fils aalors décidé de le laisser là, toujours vêtu d’un pyjama, et de continuer à regarder la télévision avec lui. Turquie : un célèbre avocat kurde tué d’une balle dans la tête Le bâtonnier de l’ordre des avocats de Diyarbakir,Tahir Elçi, a été tué par balles hier par des hommes armés non identifiés dans la grande ville à majorité kurde du sud-est de la Turquie. Tahir Elçi a été mortellement touché à la tête alors qu’il faisait une déclaration devant la presse,ont ajoutéles mêmes sources. Selon des témoins, des hommes armés ont ouvertlefeu sur le bâtonnier et un groupe d’avocats, provoquant l’intervention immédiate des forces de l’ordre. Des journalistes et au moins trois policiers ont été blessés. var-matin Dimanche 29 novembre 2015 (tombe souterraine en archéologie) de Néfertiti qui se trouve derrière le mur.Néfertiti fut l’épouse du pharaon Akhenaton, le père de Toutankhamon qui convertit temporairement l’Egypte antique au monothéisme en imposant le culte exclusif du Dieu du soleil, Aton. Pourquoi cette reine influente aurait-elle été enterrée dans une chambre attenante au tombeau de Toutankhamon ? Le mystère aurait son origine dans le décès inattendu de l’enfant-roi à 19 ans, en 1324 avant Jésus-Christ, après seulement neuf ans de règne, estime M. Reeves. Au tour de Guizeh Faute de tombeau disponible pour accueillir Toutankhamon, les prêtres auraient ainsi décidé de rouvrir la tombe de Néfertiti, dix ans après sa mort, pour inhumer le pharaon dans l’hypogée qui au départ n’était pas prévu pour lui, selon l’égyptologue. M. Damati a d’ores et déjà dit s’attendre àla « découverte du XXI e siècle »,même s’il pense, lui, que la chambre secrète renferme plutôt la sépulture deKiya – une autre épouse d’Akhenaton –, la fille du pharaon ou encore un membre de la famille royale. Mais pour Zahi Hawass, l’ex-ministre des Antiquités et expert de l’Egypte antique, Néfertiti n’est pas enterrée dans la Vallée des Rois. « Elle aparticipé au culte d’Aton avec Akhenaton. Les prêtres n’auraient jamais autorisé son enterrement dans la Vallée des Rois »,a-t-il expliqué. L’Egypte a dévoilé fin octobre un ambitieux projet, baptisé Scan Pyramids, qui ambitionne notamment de découvrir des chambres secrètes au cœur des pyramides de Guizeh et d’éclaircir enfin le mystèreentourant leur construction. Etats-Unis : une énième fusillade provoque la colère d’Obama Une énième fusillade meurtrièreaux Etats-Unis, dans un centre de planning familial du Colorado où l’on pratique l’avortement, a provoqué la colère du président Barack Obama, qui a une fois de plus dénoncé hier l’accès aux armes de guerre dans le pays. Un tireur s’était introduit vendredi dans le centredePlanned Parenthood de Colorado Springs (ouest) pour « terroriser touteune communauté »,selon les termes d’un communiqué du président Obama, avant d’ouvrir le feu durant de longues heures,tuant trois personnes,dont un officier de police de 44 ans,et faisant neuf blessés. Les enquêteurs cherchent désormais à connaître les mobiles du tireur,Robert Lewis Dear,57 ans,arrêté vendredi après plus de cinq heures d’échanges de tirs,en plein week-end de Thanksgiving,la plus grande fête du calendrier américain. « Nous devons faire quelque chose à propos de la facilité d’accès aux armes de guerre dans nos rues pour des personnes qui n’ont rien à faire avec » de telles armes. « Çasuffit ! », a tonné le président américain. Avion russe abattu : mesures de rétorsion économiques contre Ankara Le président russe Vladimir Poutine a signé, hier,un décret adoptant un ensemble de mesures de rétorsions économiques,en réponse au crash d’un bombardier russe abattu, mardi, par l’aviation turque àlafrontière syrienne.Ces mesures préparées par le gouvernement russe, « visantàassurer la sécurité nationale et celle des citoyens russes », comprennent l’interdiction des vols charters entre la Russie et la Turquie,l’interdiction aux employeurs russes d’embaucher des travailleurs turcs ou encorelerétablissement du régime des visas entre les deux pays.
L’interview Berling : « La culture c’est aussi un combat » Après les sanglants attentats du 13 novembre àParis, le comédien estime « qu’il faut faire la guerre, mais ne faisons pas que la guerre ». Un appel àlaréflexion pour éviter l’escalade C harles Berling est un homme de son temps, un artiste accompli qui n’a pas profité du succès pour s’isoler dans sa tour d’ivoire. Né à Saint-Mandé mais Toulonnais d’adoption, il passe régulièrement du cinéma populaire (3,3 millions d’entrées pour Le Prénom) au théâtre le plus exigeant. De l’aveu de la critique parisienne, réputée pour son absence de complaisance, il excelle dans Vu du pont, la pièce d’Arthur Miller qui vient de tenir plus d’un mois l’affiche àl’Odéon. Il est aussi le codirecteur du théâtre Liberté à Toulon. Quelssentiments provoquent en vous ces attentats ? Tellement de sentiments terribles, violents,contradictoires. D’abord une profonde tristesse et comme chez beaucoup de gens,une grande solidarité, une grande compassion. Avez-vous des proches parmi les victimes ? Des gens que je connais ont été touchés. Même de façon indirecte,je suis surpris du nombredepersonnes que je croise et qui ont un lien avec l’une des 500 victimes,morts et blessés. Tout le monde se sent proche de ce qui s’est passé. À Paris, ce soirlà, beaucoup auraient pu prendre une balle. C’est arrivé de manière très aléatoire. Moi, je jouais au théâtre. Les terroristes auraient pu venir àl’Odéon, parce que c’est aussi un symbole de culture, de liberté de penser.Je n’ai appris ce qui s’est passé qu’à la fin du spectacle. L’Odéon nous a demandé de ne pas rester sur place. Vous rentrez à vélo c’est un peu inconscient ? Ce n’est pas inconscient du tout. Ce terrorisme,c’est de la loterie. Je ne veux pas changer ma vie, mes habitudes,pour donner raison àdes gens qui veulent imposer leur point de vue par la force, par la négation totale de l’autre. Je suis choqué, mais ce soir-là comme les autres soirs,je prends mon vélo parce que c’est ce que je fais normalement. Vous revenez du Maroc. La réaction est la même ? C’est un choc pour eux aussi. Le 11 janvier,après les attentats de Charlie,j’étais aussi au Maroc,les gens étaient tout aussi bouleversés. J’ai bien sûr beaucoup de compassion pour ce qui s’est passé à Paris. J’en éprouvebeaucoup de peine. C’est d’autant plus fort quand on est tout près. Mais la démocratie et la laïcité ont aussi été attaquées ‘‘ La laïcité attaquée dans plusieurs pays. » dans d’autres pays de la Méditerranée. La défense de la démocratie,des valeurs de civilisation face àuntotalitarisme « Jecrains l’élection du FN » Dans une semaine,les élections régionales. Allez-vous vous impliquer ? Je ne suis pas pour le Front national.Jenevoudrais pas ce que l‘on a vécu à Toulon pour la région Paca.Cette jeune femme [Marion Maréchal-LePen,ndlr] a un visage avenant, mais elle véhicule des idées extrêmes et passéistes qui ne font pas confiance à la diversité de notre pays. En montant les gens les uns contre les autres,elle risque de fomenter des conditions de guerre civile. Je suis un artiste, je ne veux pas m’impliquer trop directement dans le jeu politique,mais il y aune chose que je crains par-dessus tout, c‘est l’élection de Le Pen. terrible,neselimitepas àla France intramuros.En Tunisie,je connais par exemple des femmes qui se battent, elles aussi, depuis longtemps pour l‘égalité hommes-femmes. Cettenuit-là, par-delà les vies humaines,qu’est-ce que les terroristes visaient ? Comme partout dans le monde,la musique,les grands rassemblements populaires comme le football,les cafés, les gens qui prennent du bon temps. Au-delà de la mort de ceux qu’ils ont tués,c’est une atteinteàla liberté de vivre, de penser,à la liberté de se cultiver,à l’art,à la musique,à la religion. La marque d’une sorte de nouveau fascisme. C’étaient des jeunes qui tiraient, tuant d’autres jeunes comme si la vien’avait aucune valeur : c’est quoi le problème ? La question est très vaste. Le problème est qu’un capitalisme mafieux règne dans le monde. Beaucoup d’argent circule. Les circuits financiers sont une autoroute. Les terroristes peuvent puiser dedans pour mener leur guerre. Face àces gens avec qui le dialogue est plus que rompu, il ya une réponse armée,que je comprends et qui est nécessaire. Ça s’appelle la guerre. Mais il n’est pas forcément habile de faire comme les États-Unis après 2001, de répliquer à chaud, trop rapidement. Il faut savoir faire la guerre, mais ne faisons pas que la guerre. Continuons à défendre nos valeurs de civilisation, notre culture parce que leur stratégie, c’est fomenter des guerres civiles, nous monter les uns contre les autres. Il y a un devoir profond de continuer à vivre comme des démocraties,ànepas fairede nous des républiques guerrières à leur image. Et ce n’est pas le moment en France d’attaquer la religion musulmane qui n’arien à voir avec ces attentats. La cultureest la solution ? Un jeune en déshérencepeut se tourner vers des radicaux religieux. Il peut aussi se tourner vers l’art ! Nous sommes actuellement dans une phase de sidération, de tristesse,mais il y a beaucoup de choses positives dont il faudrait parler.Parlons de ce travail extraordinaire, depuis Malraux, soutenu par de Gaulle, en faveur de la culture pour tous ! De tous ces gens merveilleux qui travaillent en Franceàrassembler les publics comme nous par exemple,au théâtre Liberté [à Toulon,ndlr]. Si on ne fait pas ces ponts-là, c’est la guerre. La pensée, la culture, la liberté, c’est aussi un combat. Le Liberté que vous dirigez à Toulon est un théâtre mais pas seulement. Hubert Falco est un maire qui ne se dit pas seulement « Toulon doit grandir économiquement » mais aussi que la ville grandit parce que sa culture grandit. Il fait partie var-matin Dimanche 29 novembre 2015 des politiques qui comprennent cetenjeu. Depuis une dizaine d’années,il y a ici un véritable renouveauauniveaudela culture. Lesgens sont derrière nous,ils ont envie d’y aller.Le Liberté nous voudrions que ce ne ‘‘ (Photo Luc Boutria) Une atteinte àlaliberté de vivre. » soit pas qu’un théâtre, mais aussi un lieu où tout le monde se sente chez soi au niveau de l’art,de la pensée,delaculture. Au sortir de cettedureséquence, restez-vous optimiste sur la capacitédenotrepaysàrétablir le vivre-ensemble ? Oui, je restetrès optimiste, parce que j’ai autour de moi, des jeunes gens de 20 -25ans,detoutes origines qui en ont fondamentalement envie.Il faut plus les écouter.C’est par notre jeunesse que l‘on pourra reconstruirecepays. Comme disait Ferré avec la poésie. « A l’école de la poésie, on n’apprend pas,onsebat. » C’est aussi valable pour la laïcité,la civilisation, la démocratie. Je resteoptimiste parce que la capacité de cette jeunesse àprendreenmain son destin dans les conditions qui sont celles d’aujourd’hui, elle existe. PATRICE MAGGIO pmaggio@nicematin.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :