Var-Matin n°2015-11-28 samedi
Var-Matin n°2015-11-28 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-28 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 74,3 Mo

  • Dans ce numéro : des milliers de Varois ont accroché hier le drapeau français à leur fenêtre en hommage aux 130 victimes du 13 novembre

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
France « Non àlarécupération politique de l’émotion soulevée par les attentats », assène la leader de LO, qui prévient : pour les régionales, « onnechoisira pas entre la peste et le choléra ! » F idèle au poste. Lutte ouvrière, qui reste dans les mémoires comme « leparti des travailleurs et travailleuses d’Arlette Laguiller » présente des listes dans les treize régions de France. Nathalie Arthaud, porte-parole nationale du parti trotskyste, était hier de passage àToulon pour soutenir la liste d’Isabelle Bonnet. Votreparti s’est-il associé d’une manière ou d’une autre à l’hommage officiel rendu hier aux victimes des attentats ? Nous avons tous étébouleversés. Et l’avons exprimé chacun à notre façon. Mais nous ne voulons pas de la récupération politique de cetteémotion. Notredrapeau, c’est le drapeau rouge des travailleurs et des luttes ouvrières. C’est le système capitaliste qui crée la misère, les guerres,la barbarie et engendreleterreau le plus favorable au terrorisme.Combien de victimes chaque jour en Irak, Certaines occasions ne seprésentent qu’une seule fois. 4ans d’entretien offert * sur plusde2500véhiculesd’occasion. Das Auto. Les Occasions garanties du Groupe Volkswagen. *Offre valabledu29 octobre au 30 novembre2015surles véhicules d’occasionVolkswagen,véhiculesparticulierset utilitaires,SeatetŠKODA demoinsde 25000km issusdesachats VO auprèsde Volkswagen Group France bénéficiant d’une garantie Das WeltAuto. Premium de24mois et signalés en concession dans le réseau Das WeltAuto. participant et dans la limite des stocks disponibles. Service entretien offert de 24 mois/30000km et de 48 mois/60000km suivant le plan d’entretien du Constructeur hors entretien intermédiaire à36 mois préconisé dans le plan d’entretien (liquide de frein) et les balais d’essuie-glace. Entretien proposé par OptevenAssurances, société d’assistance, Société Anonyme au capital de 5335715 €, dont le siègeest situé 35-37, rue Louis-Guérin - 69100 Villeurbanne, inscrite au RegistreduCommerce et des Sociétés de Lyon sous lenuméro 379 954 886, régie par le Code des Assurances et soumise àl’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) sise 61, rue Taitbout -75436 Paris cedex. Détail de l’offre sur daswelauto.fr - Volkswagen Group France -s.a. -R.C.S. Soissons B602 025 538 Nathalie Arthaud était hier àToulon pour soutenir la liste de Lutte ouvrière aux régionales en Paca. (Photo Luc Boutria) en Syrie, au Moyen-Orient, etc. ? Non, nous ne nous laissons pas embrigader dans « l’esprit national ». Il est contraire aux intérêts de travailleurs. Les crapules de Daesh ne doivent pas faire oublier l’opposition entre les riches et les pauvres, les capitalistes et les travailleurs. Car ce sont toujours ces derniers qui paient àlafin. Vous présentez des listes dans toutes les régions. Qu’espérez-vous de ce scrutin ? Faireentendrelecamp des travailleurs,car c’est assez rare que l’on nous donne la parole. Même si notre voix est petite, elle est là. Les autres partis qui se bousculent pour rafler les régions,servent tous, du FN au PS,les intérêts de la bourgeoisie.Aunom de la compétitivité, ils sont tous prêts à arroser le patronat. Mais les travailleurs savent bien que plus de compétitivité égale, pour eux, plus d’exploitation. Même le Front de gauche et le NPA ? Le NPA vient d’appeler à voter pour nos listes. Quant à Mélenchon, ce n’est pas lui qui pourra protéger les intérêts des travailleurs ! Regardez ce qu’il s’est passé en Grèce. Malgré toutes ses promesses, Tsipras n’afinalement rien pu faire. Les élections n’y ont rien changé. Les banquiers et les financiers étaient toujours là. var-matin Samedi 28 novembre 2015 Arthaud : « Notre drapeau c’est le drapeau rouge » dasweltauto.fr DU 29 OCTOBRE AU 30 NOVEMBRE 2015 Les OCCASIONS UNIQUES Retrouvez toutes nos offres sur dasweltauto.fr Dans notre région où le Front national peut emporterlarégion, prendrezvous position au second tour ? Non, nous ne choisirons pas entrelapesteetlecholéra, entre l’original et la copie. Comme si Christian Estrosi pouvait nous protéger du FN ! Quant au PS,il a repris une partie des propositions du FN. Et lui sert la soupe,comme les autres. On a entendu les déclarations fracassantes de Manuel Valls contre le Front national,et Marine Le Pen aété invitée àl’Élysée. C’est une comédie àlaquelle nous ne participons pas. Quand cespartis, en concurrence pour la même mangeoire, sont au pouvoir, c’est la même classe sociale qui prospère. Et le Front national fera exactement la même chose s’il gagne un jour les élections. PROPOS RECUEILLIS PAR MIREILLE MARTIN mmartin@varmatin.com
France Michel Rocard : « Alabase il yaune erreur américaine » Pour que l’avenir de la Syrie redevienne une « affaire locale », l’ancien Premier ministre plaide pour une politique d’aide au développement. Et dénonce les outrances de la vie politique Les attentats de Paris doivent-ils nous conduire à sauver, au moins provisoirement, le régime de Bachar el-Assad ? Ce qui me paraît clair,c’est que depuis la rupturediplomatique avec Bachar El Assad, nous avons renoncé à comprendre ce qui se passe en Syrie, et que nous n’existons plus. Lesgens qui nous combattent sont aussi les ennemis de Bachar al-Assad. Il faut admettre cela et prendre avec précaution les mesures d’inflexion de notre politique. Comment expliquez-vous que le Moyen-Orient soit devenu une telle poudrière ? Il yades facteurs multiples dans l’explosion du Moyen-Orient, où se rencontrent des intérêts de court terme,enpartie pétroliers, et des colères de long terme. Le désaccord entre lemonde musulman d’orientation sunnite etlemonde musulman d’orientation chiite est une affaire multiséculaire. Àlabase, il yaeuune erreur américaine monstrueuse,qui aconsisté àaller casser les reins àSaddam Hussein àpartir d’une analyse incomplètedelasituation de la région. Le système de Saddam Hussein, qui n’avait certes rien de sympathique, était tout ‘‘ de même un argument de stabilitélocale qu’il aurait fallu préserver. On peut direun peu la même chose de Bachar al- Assad. Il faudrait du calme et de la sérénitéàcetterégion du monde.Malheureusement, tous les leaders d’opinion aggravent la situation. Ce drame peut-il constituer un déclic pour que l’Europe aborde enfin les questions de sécurité de manièrecollective ? L’Europe a disparu de la grande scène du Moyen-Orient. Quand par hasard on la voit, c’est à travers l’un de ses chefs d’État qui agit ou parle au nom de son pays, et non pas en tant qu’Europe. L’Europe a disparu parce qu’elle Repères refuse,depuis une trentaine d’années,de s’occuper de politique étrangère et de Défense. Et cela ne concerne pas que ce qui se passe au Moyen-Orient. Le déclic suppose une Macron continue. Eh bien bravo ! » 23 août 1930 : naissance à Paris. 1960 : création du Parti socialiste unifié. 1974 : adhère au PS. 1977-1994 : maire de Conflans-Sainte-Honorine. 1981-1983 : ministre de l’Aménagement du territoire,il établit les contrats de plan Etat-Région. disponibilité des pays d’Europe à évoquer ces sujets entre eux, même si les textes constitutifs de l’Europe ne le permettent pas encore. La Cop21 a été maintenue. Avez-vous espoir qu’elle débouche sur un accord déterminant pour lutter contre le réchauffement climatique ? Naturellement, j’ai cet espoir. Mais si j’appartiens au monde des diplomates, je ne fais pas partie de ceux qui participent à la Cop21. Donc je me borne àespérer. Une des conséquences du réchauffement climatique,c’est le déplacement des populations. Dans ce contexte,pourriez-vous dire à nouveau que « laFrance ne peut accueillir toute la misère du monde » ? Cette phrase a été coupée ! Quand on la coupe comme cela, elle veut dire le contraire de ce qu’elle voulait dire. La phrase était : « LaFrancene peut pas accueillir toute la misère du monde, raison de plus pour traiter décemmentlapart qu’elle se doit d’en prendre. » La Franceprend-elle justement la part qu’elle doit prendre ? Je pense que les opinions se sont emballées un peu trop vite sur le sujet, sans chercher de méthode. Mon sentiment est que quand un problème nouveau se pose –le problème vient des diverses guerres du Moyen-Orient – il faut savoir qui peut y répondre. On n’apas assez réfléchi au fait qu’accueillir des gens,cela dépend moins des États que des mairies. Il faudrait chercher un processus politique qui permette une consultation générale des autorités locales,pour faire un vrai point sur les capacités 1984-1986 : ministre de l’Agriculture. 10 mai 1988 : Premier ministre au début du second septennat de François Mitterrand. 12 octobre 1988 : instauration du Revenu minimum d’insertion (voté à l’Assemblée à l’unanimité). 26 juin 1988 : signature des accords de Matignon entérinant les droits de d’accueil.Pousser de cris d’orfraie pour que les États parlent alors qu’ils ne sont pas responsables n’est naturellement pas intelligent. C’est le plaisir de ceux qui aiment voir de l’outrancedans la viepolitique. Avez-vous le sentiment que cette crise des migrants souligne les différences qui existent entre pays européens ? Évidemment ! Mais en France, elle permet àl’opinion publique et àtoute lapresse de tomber d’accord pour court-circuiter ‘‘ le problème de fond. La vraie réponse est de savoir si on peut arrêter ça, si l’on peut mettrefin àla guerre, donc réfléchir à l’état de l’ONU et se demander s’il est possible d’inventer une nouvelle politique d’aide au développement. Le but est que l’avenir de la Syrie redevienne une affaire locale, ce qui n’est plus le cas. la Nouvelle-Calédonie àl’autodétermination et mettant fin aux violences sur l’île. 19 novembre 1990 : adoption de la loi sur la CSG. Octobre 1993 : premier secrétaire du PS. 1994-2009 : député européen. Mars 2009 : ambassadeur pour les pôles arctique et antarctique. var-matin Samedi 28 novembre 2015 (Photo ALP) La Franceest victime d’une espècede malédiction » À une semaine d’élections régionales qui s’annoncent favorables pour le FN, le débat sur la nécessité d’un front républicain ressurgit. Pensez-vous que cela parle encoreaux Français ? Situation par situation, il faut mesurer.Ilfaut moins mettre des principes que des quantités. Il faut faire en fonction des forces en présence. Mais nous avons tous le même problème en Europe : les éléments excessifs de chaque camp jouent toujours en faveur des éléments excessifs de l’autre camp,pour donner plus d’intensité à la bagarre. Dans notre société, il n’y a plus que ce qui débouche sur de la médiatisation qui fait parler. Le parti socialiste devrait surtout chercher des complices parlementaires pour remettre àl’ordre du jour le fond de l’affaire, qui consiste à mettre fin à un tel flux d’immigration : prioritéàlaconsolidation de la paix et àune aide économique internationale. Emmanuel Macron, que vous connaissez, semble avoir la confiance des Français,mais pas celle du parti socialiste. Cela ne vous rappelle pas quelqu’un ? Je n’ai jamais rencontré d’opinion unanimiste sur rien ! La France est victime d’une espèce de malédiction : depuis plus d’un siècle,la partie gauche de son opinion publique est l’enfant d’une doctrine, que l’on a appelé le marxisme, plus jusqu’auboutiste qu’elle ne l’est dans d’autres pays. L’idée qu’il faille changer la façondela gauche française de penser l’économie commence avec Jean Jaurès, se poursuit avec PierreMendès-France, puis avec Jacques Delors et moi-même. Macron continue. Eh bien bravo ! Michel Rocard,êtes-vous toujours socialiste ? Bien entendu, plus que jamais ! Être socialiste, cela signifie combattre la domination du monde par les intérêts privés, personnels. Cela veut dire donner une priorité à l’intérêt collectif. Je ne crois pas qu’un pays pour qui le régulateur de l’économie reste le profit personnel et spéculatif soit en état de trouver des solutions à la crise. PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE MINARD (ALP)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 1Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 2-3Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 4-5Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 6-7Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 8-9Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 10-11Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 12-13Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 14-15Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 16-17Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 18-19Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 20-21Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 22-23Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 24-25Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 26-27Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 28-29Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 30-31Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 32-33Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 34-35Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 36-37Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 38-39Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 40-41Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 42-43Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 44-45Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 46-47Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 48-49Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 50-51Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 52-53Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 54-55Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 56-57Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 58-59Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 60-61Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 62-63Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 64