Var-Matin n°2015-11-28 samedi
Var-Matin n°2015-11-28 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-28 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 74,3 Mo

  • Dans ce numéro : des milliers de Varois ont accroché hier le drapeau français à leur fenêtre en hommage aux 130 victimes du 13 novembre

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
var-matin Var Samedi 28 novembre 2015 Les Marines débarquent au 21 e RIMa de Fréjuslloël à Totil()n//6 5 salon du jeu &dujouet Du 27 au 29 novembre 6 5 6 Ville de Toulon > www.toulon.fr Arme aupoing, une quarantaine de Marines, placés sous le commandement du lieutenant Batahauer, ont affronté, très amicalement, une section de la 4 e compagnie du 21 e RIMa, dirigée par le capitaine Jérémy. Entredeux rafales de tirs, l’officier de l’armée française explique : « Ces échanges entrent dans le cadre du partenariat entre la 6 e Brigade légère blindée etce corps des Marines basé dans le sud de l’Espagne. Depuis les problèmes survenus en 2011 à l’ambassade de Libye, il peut être déployé en urgence sur tout le continent Africain. Régulièrement, ils s’entraînent au côté de différentes armées en Europe. Aujourd’hui, nous les recevons pour une série d’exercices communs. » Hier matin, une grande manœuvrefinale s’est déroulée dans l’enceinte du camp Lecocq àFréjus. « Nous clôturons aujourd’hui par un exercice de combat en zone urbaine. L’objectif est de savoir intervenir ensemble lors des prochaines missions opérationnelles… » Renforcer la cohésion Entraînement technique au tir,combats sur le terrain et séance physique d’aguerrissement ont rythmé cette rencontre franco-américaine. « Cela nous permet de comparer les techniques, d’apprendre les procédures de chacun et d’établir des relations afin de renforcer la cohésion entre nos personnels », confie le capitaine Jérémy qui, lui-même, a passé un an d’observation aux États-Unis. Au terme de cette opération, les automatismes inter-armées ont semblé parfaitement huilés. Reçus cinq sur cinq même… PHILIPPE MICHON Hier matin au camp Lecocq, à Fréjus, les Marines ont suivi un entraînement de combat en zone urbaine au côté des militairesfrançais de la 4 e compagnie du 21 e Régiment d’Infanterie de Marine. (Photos Philippe Arnassan) 5 6 village denoël, crèche animée &sapin « manège » Place de la Liberté 20 novembre/31 décembre patinoire&carrousel Place d’Armes 12 décembre/3 janvier parades &animations Centre-ville&quartiers arrivée dupèrenoël Carré du port 24 décembre bain du nouvel an Anse des Pins -Mourillon
Grand Sud Carnet Arme et propagande chezunprêcheur niçois S urvêtement rouge, barbe noire fournie, verbe haut, Karim se défend avec vigueur devant le tribunal correctionnel de Nice. Présenté en comparution immédiate, hier après-midi, àl’issue de deux jours de garde àvue, ce père dequa- tre enfants, sans emploi, doit s’expliquer sur le pistolet chargé et des vidéos de Daesh retrouvés àson domicile mercredi par les policiers de la Sûreté départementale. Une cartouche était également dissimulée dans une enceinte hi-fi. Parmi les 26 perquisitions administratives dans les Alpes-Maritimes depuis l’état d’urgence, c’est l’une des rares àavoir des conséquences judiciaires. Les inquiétantes découvertes ont eu lieu dans un appartement chemin du Château- Saint-Pierre, dans le quartier de l’Ariane àNice. Menacé de mort « Que faites-vous avec un pistolet semi-automatique approvisionnée de cinq cartouches chez vous ? » interroge le président David Hill. Fait divers L’individu armé dans un bus àToulon évoque un principe de précaution Le quinquagénaire interpellé dans un bus jeudi (nos éditions d’hier), entre Toulon et La Seyne, comparaîtraenjustice selon le mode du « plaidercoupable ». L’individu avait suscité l’émoi quand un passager s’est aperçu qu’il détenait une arme de poing dans l’une des poches. L’homme a expliqué qu’il avait décidé de sortir avec son revolver –un pistolet à grenaille trafiqué de façon à pouvoir le charger avec des balles réelles –, par précaution, en raison du contexte actuel marqué par des actesde violences. Une source policière précise que cette arme « bricolée » était inoffensive, sauf peut-être pour son propriétaires’il en avait fait usage.En outre, le quinquagénaire n’afait preuved’aucune virulencevis-à-visdes autres passagers,malgré une fortealcoolémie. Les servicesdepolicel’ont placéprès de neuf heures en dégrisement avant de pouvoir lui notifier ses droits. E. M. Le prévenu qui comparaissait, hier à Nice, se réclame du mouvement tabligh. Un mouvement fondamentaliste pacifiste. (Repro DR) « J’ai collaboré avec la PJ dans une affaire d’assassinat. J’ai reçu des menaces de mort. » « On trouve aussi chez vous des vidéos de propagande de Daesh, poursuit le magistrat. Et un cahier avec le recensement de personnes dans différents secteurs. Qu’est ce que tout ça signifie ? » « Je suis d’un groupe tabligh. Je prêche. Je suis pacifiste, opposé àDaesh », se défend le prévenu. Le prêcheur reprend le dessus, fait des grands gestes dans le box vitré : « Je suis la victime de la peur des Français. Ce n’est pas ma faute ces attentats. Et les vidéos, je les ai simplement téléchargées, il y a longtemps, pour m’informer. » Le procureur Clotilde Galy s’étonne : « Vous êtes né en France, vous êtes Français et vous parlez de la France comme d’un pays étranger. » « Ma barbe pèse lourd aujourd’hui, rétorque le prévenu. Dieu merci je suis Français. Je me bats pour réussir ma vie. Ma crêperie ne marchait pas, je l’ai vendue. J’économise pour passer le permis poids lourd. » « De quoi vivez-vous ? »,interroge David Hill. « Jesuis demandeur d’emploi. Ma femme est enceinte. J’ai quatre enfants. Je vis du RSA depuis six mois. Raison de plus pour ne pas attaquer l’État français. » L’intrigant cahier du suspect trouvé à son domicile ne serait que le bilan de son recrutement en vue du pèlerinage annuel des tabligh en Inde. Le tribunal, le parquet et M e Laurent Poumarede, l’avocat de la défense, tombent d’accord. Une enquête plus poussée s’impose. « Attention à ne pas tendre vers l’arbitraire et de préjuger mon client », avertit l’avocat. L’instruction confirmera ce qu’il vous adit. » Placé sous mandat de dépôt Karim devait être présenté hier soir à un juge d’instruction niçois. Ce dernier devait selon toute vraisemblance, se dessaisir au profit d’un juge parisien de l’antiterrorisme. CHRISTOPHE PERRIN chperrin@nicematin.fr Lesobsèques du douanier tué à Toulon célébrées hier Un hommage solennel aété rendu dans la cour de la caserne de la gendarmerie de La Timone, àMarseille, àPascal Robinson, le douanier tué lundi àToulon, lors d’une intervention. (Photo PQR/La Provence/Frédéric Speich) Pascal Robinson, l’enquêteur des douanes abattu lundi àToulon au cours d’une opération judiciaire de lutte contre un trafic d’armes, a été inhumé hier après-midi au nouveau cimetière de Peypin dans les Bouches-du-Rhône. Dans la matinée, un hommage solennel s’est tenu dans la cour de la caserne de la gendarmerie de La Timone à Marseille. Des centaines de gendarmes, policiers, et bien sûr de nombreux douaniers, ont assisté à cette cérémonie, autour de la famille et des proches de Pascal Robinson, contrôleur principal des douanes à la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), en poste à Marseille. Le secrétaire d’État au budget Christian Eckert est venu témoigner de la reconnaissance de la Nation. Pascal Robinson – déjà titulairedelamédaille de la Défense nationale et de la médaille d’honneur des douanes –aété nommé chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume. Pascal Robinson, 42 ans, a été tué lundi dans le quartier de Saint-Jean-du-Var à Toulon.Le meurtrier présumé a été mis en examen et placé en détention à La Farlède. E. M. Desobsèques DIGNES,des tarifs RESPECTUEUX TOULON (4 agences) - COGOLIN HYERES -LASEYNE -SIX FOURS IMI Avis d'obsèques De La Seyne-sur-Mer : Mme Amélia Cayol, son épouse ; Sa fille Nathalie et son gendre ; Ses petits-enfants ; Parents et amis Ont la douleur de faire part du décès de Monsieur Raymond CAYOL Les obsèques ont eu lieu le 27 novembre 2015 dans l’intimité familiale. PF Le Papillon 04.94.06.08.08 La famille Caramello ; Parents et alliés Ont la douleur de faire part du décès de Marie-Thérèse CARAMELLO née MAHLEB survenu le 24 novembre 2015 à l’âge de 82 ans. Les obsèques religieuses auront lieu le lundi 30 novembre, à 14 h30, en l’église de Carcès, suivies de l’inhumation au cimetière de Villecroze. Cet avis tient lieu de faire-part. PF Pianetti 04.94.99.73.73 De Toulon : Mme Elisabeth Giangreco, son épouse ; Ses enfants et petits-enfants ; Son frère et ses sœurs ; Parents et alliés Ont la douleur de faire part du décès de Monsieur Bruno GIANGRECO Les obsèques auront lieu en la chapelle du crématorium de La Seyne-sur-Mer, le lundi 30 novembre 2015, à 11 h 30, suivies de l’inhumation. PF Mistre 04.94.89.00.03 Services FUNERAIRES La rubrique SERVICES FUNERAIRES est ouverte aux professionnels de l'activité funéraire. 04 93 18 70 32 carnet@nicematinir De Toulon, Ferryville : Martin Francisci, son compagnon ; Les familles Riggi, Caravokiros, Vaccara, Mazella et Francisci ; Parents et amis Ont la tristesse de faire part du décès de Madame Renée LAURENT veuve MAZELLA survenu à l’âge de 90 ans. Ses obsèques civiles auront lieu le lundi 30 novembre 2015, à 16 heures, au crématorium de La Seyne-sur-Mer. De Lyon (IVe), Ramatuelle : Babette Wegelin et son époux Didier Jas ; Michel et Patricia Wegelin, ses petits-enfants ; Tea Wegelin ; Stéphanie Villedieu et son époux Julien ; Géraldine Barioz et son époux Séverin ; Ses arrières-petits-enfants Mahé, Prune, Eléa, Fantin et Aloïs Ont la tristesse de faire part du décès de Jeanine WEGELIN à l’âge de 92 ans. La cérémonie aura lieu en l’église Saint-Bruno (Lyon-IVe), mardi 1er décembre 2015, à 10 heures, suivie de son inhumation au cimetière de la Croix-Rousse Nouveau. De Cuers : MM. Patrick et Eric Labiche, ses neveux ; Parents et amis Ont la douleur de faire part du décès de Madame Josette LABICHE née HOMS à l’âge de 76 ans. Les obsèques religieuses auront lieu le mardi 1er décembre 2015, à 10 heures, en l’église de Cuers, suivies de la crémation à Cuers. Ni fleurs ni couronnes. PF Comba 04.94.28.60.95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 1Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 2-3Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 4-5Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 6-7Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 8-9Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 10-11Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 12-13Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 14-15Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 16-17Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 18-19Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 20-21Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 22-23Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 24-25Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 26-27Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 28-29Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 30-31Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 32-33Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 34-35Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 36-37Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 38-39Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 40-41Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 42-43Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 44-45Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 46-47Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 48-49Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 50-51Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 52-53Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 54-55Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 56-57Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 58-59Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 60-61Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 62-63Var-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 64