Var-Matin n°2015-11-27 vendredi
Var-Matin n°2015-11-27 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-27 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 91,9 Mo

  • Dans ce numéro : 1 an après les inondations dans le Var... se reconstruire.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
var-matin Le dossier du jour Vendredi 27 novembre 2015 Aménagement : des politiques responsables ? Malgré les impacts de 2014, les projets d’urbanisation soutenus au lendemain des catastrophes laissent songeur. Zoom sur l’ensemble commercial défendu par La Londe au bord des salins L es décideurs varois ont-ils vraiment intégré le risque inondation ? À Hyères, la nouvelle mouture duPlan d’Exposition au Bruit, en lien avec la zone aéroportuaire, areçu un avis négatif du commissaire enquêteur qui, dans un rapport sans concession, met en lumièreles enjeux immobiliers. De fait, ce nouveau PEB va permettre de densifier l’urbanisation sur les anciennes zones humides de la frange littorale, aux embouchures du Gapeau et du Roubaud où les habitants ont été particulièrement impactés par la montée des eaux. À La Londe, la mairie soutien bec et ongle un important projet d’ensemble commercial : 8500 m2 de surface de vente sur un terrain de 2,7 hectares à100 mètres du canal de ceinturede la zone humide RAMSAR 1 des Vieux Salins d’Hyères, propriété du Conservatoire du Littoral. Directeur de la prévention et de la sécurité àHyères, Fabrice Werber était aux avant-postes lors des inondations. Retour d’expérience… « Lesouvenir de ces inondations reste encore très présent et douloureux. Nous avons vécu un épisode dramatique et tout le monde est resté sur le pont jour et nuit. Sollicité partout àlafois, si bien que la situation est restée critique pendant des heures interminables… », se souvient-il. « Aujourd’hui, le plan de sauvegarde communal est notre bras armé en cas decatastrophe. Il prévoit graduellement toutes les priorités àrespecter localement : sauvegarder d’abord les personnes tout en limitant les dégâts, puis protéger les biens et anticiper les risques suivants… », explique-t-il. Vue du projet d’ensemble commercial à La Londe.Projet retoqué récemment en commission national d’équipement notamment en raison de la nécessité d’imperméabiliser des sols. (Document DR) 2,7 hectares à imperméabiliser En juin dernier, laCommission départementale d’aménagement commercial du Var a donné un avis favorable. Seule la Ligue de Protection des Oiseaux a voté contre, et dénonce « des politiques d’aménagement archaïques ». La commission départementale adonné son feu vertmalgré un rapport accablant de la Direction Départementale des TerritoireetdelaMer.Signé par le directeur de la DDTM, Jean-Michel Maurin, et transmis au préfet Pierre Soubelet en mai dernier,ce document relève notamment l’incompatibilité du projet avec la loi Littoral, et met aussi l’accent sur « l’imperméabilisation au-delà des surfaces nécessaires ». Au titre delagestion des risques, les éléments apportés dans le dossier hydraulique ysont qualifiés de « sommaires ». Attaqué par l’association En Toute Franchise, ce projet vient de recevoir un avis défavorable -àl’unanimité des neuf membres -de la Commission nationale d’aménagement commercial. Outre la non-compatibilité avec le Shéma de Cohérence Territoriale (SCOT) Provence Méditerranée, la commission soulève les mêmes objections que la DDTM : incompatibilité avec la loi Littoral et accentuation du risque d’inondation. « La réalisation du projet va imperméabiliser de façon conséquente des terres qui, bien que non situées dans le périmètre du Plan de Prévention des Risques Inondation, sont inscrites dans la zone bleue de l’Atlas des zones inondables de la commune », note la commission nationale. « Notamment par la présence de ruisseaux situés immédiatement au nord du site d’implantation « Hyères dispose également d’un logiciel d’alerte qui, sur la foi d’une base de données détaillées, permet de contacter tous les habitants des secteurs touchés, dans un temps très court. du projet ». Le maire peut communiquer directement sur la base des informations fournies par les autorités et la météo. Dans la commune, c’est le Forum du Casino qui est le premier lieu de rassemblement en cas de danger. Dans le même temps, tous les policiers sont réquisitionnés, puis les hommes de la Protection civile et, enfin, les volontaires des comités communaux feux de forêt ». En cour d’appel Alors, exit le projet d’ensemble commercial ? Pas pour le maire deLa Londe, François de Canson : « L’avis favorable de la commission départementale qui a étudié très sérieusement le dossier est particulièrement bien motivé ». Selon le premier magistrat londais, les arguments de la commission sont « inexacts ». La société marseillaise dépositaire du projet, la SARL SPORTIMMO, afait partde sa volonté de saisir la Cour administrative d’appel. « J’attends désormais d’une véritable juridiction une décision juste et impartiale », déclarelemairelondais. NATHALIE BRUN 1-Depuis 1971, la convention RAMSAR préserve les zones humides. Cetraité internationalentendpromouvoirl’utilisation rationnelle des ressources de ces zones humides. Hyères : « Parés grâce au plan de sauvegarde » « Le Forum du Casino (en centre-ville de Hyères) est le premier lieu de rassemblement en cas dedanger », explique Fabrice Werber. Ici lors des inondations de novembre 2014. (Photo F.R.) Cellule de crise activée en centre-ville Pour Fabrice Werber, d’autres outils sont indispensables et « permettent de parer au pire : le logiciel Vigicrues est précieux. Il anticipe la montée des eaux. Nos caméras de surveillance sur site nous aident également beaucoup. Ainsi, nous pouvons suivre, par exemple, le niveau du Gapeau en temps réel et prendre d’éventuelles mesures d’évacuations àl’avance. Comme il y adeux ans, une cellule de crise se met en place au siège de la police municipale. De là, sur écrans, nous pouvons suivre aux quatre coins de la commune les montées d’eaux. Une cartographie précise des lieux et du relief pour chaque secteur de la ville apporte des renseignements indispensables. Nous disposons aussi d’une liaison satellite et d’un groupe électrogène en cas de black-out total. Ce protocole est indispensable pour limiter les dégâts et éviter des drames. L’expérience des inondations àHyères amarqué tout le monde durement. Aujourd’hui, nous sommes plus forts face àlamenace ». F. D.
var-matin Le dossier du jour Vendredi 27 novembre 2015 Risque inondation : une prisedeconsciencedurable Avec la répétition des crues meurtrières des cours d’eau varois, les comportements changent. Après les travaux d’urgence, les réflexions portent sur des aménagements structurants Endécembre dernier, moins de deux semaines après les inondations meurtrières qui venaient de frapper le Var, le député-maired’Hyères Jean- Pierre Giran poussait pour agir vite (voir nos éditions du 8décembre 2014). Craignant qu’avec le retour du soleil, on oublie aussi sec les risques d’inondations. Un an après la catastrophe, qu’en est-il ? Pierre Gaudin, le secrétaire général de la préfecturedu Var, se veut rassurant sur ce sujet. « La prise de conscience des risques d’inondations est toujours bien présente dans le département. On peut même parler d’une double prise de conscience avec, d’une part, la nécessité de réaliser des travaux en urgence, en aval des cours d’eau, là où il faut principalement protéger les populations. Et, d’autre part, en travaillant à la mise en place d’une structure de gouvernance àmême de programmer des travaux structurants àplus long terme et sur toute la longueur des cours d’eau ». Pour étayer ses propos, Avec la répétition des violentes inondations dans le Var etles Alpes-Maritimes, une solidarité s’est rapidement mise en place entre tous les acteurs travaillant sur la thématique de l’eau. Ainsi, « après chaque inondation, tous les techniciens de rivière de la Région ont été mobilisés afin de dresser un état des lieux et convenir des travaux àengager en urgence », déclare Claude Holyst, le directeur de l’Agence régionale pour l’environnement et l’écodéveloppement (ARPE). Outil d’aide àladécision Pour une vision à plus long terme, l’ARPE amis en place un observatoire régional de l’eau et des milieux aquatiques. « C’est un outil qui apporte aux élus des éléments d’aide àladécision. Il n’a pas vocation àdire ce qu’il faut réaliser comme travaux d’aménagement sur tel ou tel cours d’eau »,insiste Claude Holyst. Sans prendre position sur les choix de travaux structurants, le directeur de l’ARPE constate « des avancées notables » en matièrede Pierre Gaudin n’hésite pas à citer quelques chiffres. « Depuis novembre 2014, trente autorisations de travaux d’urgence ont été délivrées par la préfecture du Var, dont dix sur la commune de La Londe, treize sur celle de Sainte-Maxime et cinq à Hyères ». estione migliore Pour une rio du territoi equeelduennnleonlluhce niu Wollo base peetnerlo naleine. annl comme., epenneutanna.adegenna un aeeun,. que., molto ar.,on,11 du vent netences ace.. In de ln gestbn de'hehlmtdel gellebraelle Exemple:gest.del a elle dh...1 tugllarbusren maniant Unen.11eure cannon nelemeglIolupeoldemnlIcadidn.11olneell permetdendeuxtve ne delle mea cespngll mie progre5u, d, la. dIrIcalone della



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 1Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 2-3Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 4-5Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 6-7Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 8-9Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 10-11Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 12-13Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 14-15Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 16-17Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 18-19Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 20-21Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 22-23Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 24-25Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 26-27Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 28-29Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 30-31Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 32-33Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 34-35Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 36-37Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 38-39Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 40-41Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 42-43Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 44-45Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 46-47Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 48-49Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 50-51Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 52-53Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 54-55Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 56-57Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 58-59Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 60-61Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 62-63Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 64-65Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 66-67Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 68-69Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 70-71Var-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 72