Var-Matin n°2015-11-25 mercredi
Var-Matin n°2015-11-25 mercredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 56,7 Mo

  • Dans ce numéro : faut-il réinstaurer un service national obligatoire ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
var-matin Sports Mercredi 25 novembre2015 Le stade Michelin gonflé à bloc Le choc de cette9 e journée entreClermont et Toulon fait recette à en juger par l’affluence. En effet, le stade Marcel-Michelin affiche déjà complet, àquatrejours de ce traditionnel rendez-vous programmé ce samedi à20h45. C’est la premièrefois de la saison que l’ASM jouera à guichets fermés. I lyades jours, comme ça, où rien ne marche et tout se dérègle. Les volleyeuses raphaëloises pourraient nous parler de ce phénomène qu’elles ont touché du doigt, lundi soir, àTerville, en Moselle. Brusque retour sur terre, en effet, pour des Varoises qui restaient sur quatre succès consécutifs, dont deux (Cannes et Nantes) faisant référence, et qui ont été proprement laminées (le terme n’est pas trop fortavec un 3/0 sec et sans appel) par les Mosellanes. Dans le genre « descendez, on vous demande », il était difficile de faire pire que la prestation petits bras d’une équipe varoise qui déjoua complétement lors de ce rendez vous dont le moins que l’on puisse dire est que l’on en attendait autre chose. VOLLEY-BALL Elles descendent de leur nuage Mais il aurait fallu pour cela que tout le monde soit àson meilleur niveau. Ce qui fut loin d’être lecas. avec une Vindevoghel à.-¢11 erméMlardes années lumières de ses...ramer..01111 = statistiques habituelles (9C... « 110111se points sur 33 attaques), et Mine ! R.M.N.\IOMMIMMIne une Kajalina logée à la `g.1IIM même enseigne (5 points sur 30 attaques), Gomiero se situant dans les mêmes M 1MIMIE ratios (6 points sur 22 attaques). Foot : Constant à l’Etoile Il est parti voilà déjà 14 ans de sa ville natale pour rejoindre le centre de formation de Toulouse,mais il n’a rien oublié de ses origines fréjusiennes ! Hier matin, Kevin Constant prenait part à l’entraînement de l’équipe fanion de National,au stade Louis-Hon, sous la direction de Jean- Marc Pilorget et de son staff. Le joueur âgé de 28 ans,formé à l’ES Fréjusienne,est à la recherche d’un club depuis qu’il a résilié, récemment, son contrat avec Trabzonspor (D1 Turque). Mais inutile de rêver, le frère de Bryan, joueur de l’OGC Nice, lui aussi passé par l’ESF et le Stade Raphaëlois,ne s’engagera pas à l’Etoile ! Dommage... Le latéral gauche,passé notamment par le ChievoVerone, le Genoa et le Milan AC,excusez du peu, recherche un nouveau challenge : « J’attends des réponses de certains clubs,mais je ne voulais pas rester sans rien faire, c’est pour ça que je suis là, avec l’Etoile, ce qui me permetd’entretenir ma forme » explique celui qui avoue revenir souvent à Fréjus,chezlui, dans sa famille. Et qui n’apas dit non quant à sa venue àl’Etoile,vendredi soir au stade Louis-Hon, pour le match face à Epinal,mais dans le rôle de supporter ! « Oui, je vais essayer de venir ». Amoins qu’il ne s’engage d’ici là pour un club. Kevin Constant prend du plaisir à s’entraîner avec les Etoilistes, notamment Gaëtan Deneuve, une vieille connaissance. (Photo DR) Nonu interroge Apprenant à son arrivée en France la sévèredéfaitedeToulon en Champions Cup, Ma’a Nonu a aussitôt demandé si Giteau avait pris part à la rencontre. Il est vrai qu’avec ou sans l’Australien, le rendement du RCT n’est pas le même. LIGUE AFÉMININE (6 E JOURNÉE -TERVILLE -SAINT-RAPHAËL : 3-0) e=air+1 vasaMill1111I ageniti hou raium WE 1 euramiamar MO/t 1:11 aintamem 1 111m 1811WIIIN Question de génération ? e Io Méconnaissables, les Raphaëloises n’ont jamais existé lundi soir face à Terville Florange. (Photo PQR/Le Républicain Lorrain) BASKET-BALL Engagés en championnat de France élite, les U18 de Lorgues réalisent un début de saison plus que satisfaisant. La très belle victoire obtenue à Raoul-Limbron, dimanche dernier face à Monaco (2 e) 77à72, en est la confirmation. Les jeunes basketteurs lorguais occupent actuellement la 3 e place et sont àla lutte pour se qualifier en poule haute, réservée aux trois premiers du classement. Dans un championnat qui regroupe 48 équipes, dont tous les centres de formation des clubs professionnels, l’ESLBC fait figure de petit Poucet. Ces bons résultats mettent une fois de plus en exergue tout le travail effectué depuis plusieurs années par le club auprès de ses jeunes. Une lutte très serrée Coachée par Denis Palenc, également en charge de la Nationale 3, l’équipe lorguaise s’est montrée jusqu’à présent intraitable àdomicile. ((PhotoL.B.) ZOOM SUR LES JEUNES U18 « Mais nous ne montrons pas le même visage àl’extérieur » regrette l’entraîneur varois. Le revers chez la lanterne rouge Sant-Vallier corroboreles propos de ce dernier qui espère « que cette défaite ne nous pénalisera pas àlafin de cette première phase. La lutte va être extrêmement serrée avec Monaco et Aix-Maurienne pour finir dans les trois premiers, Antibes étant bien installé en pole position. » L’équipe s’entraîne trois En marge de la présentation de Ma’a Nonu, le président Boudjellal revenant sur la déculottée enregistrée contre les Wasps s’interrogeait : « Après une génération qui a tout gagné, la nouvelle génération va-t-elle tout perdre ? » On va êtrevitefixéconcernant déjà la coupe d’Europe. Les chiffres parlent Dans tous les secteurs, les Raphaëloises furent dépassées par des Mosellanes beaucoup plus motivées et inspirées, témoins les deuxième et troisième sets expédiés 25-18 et 25-16 en cinquante minutes au total. On appelle ça unevraie Bérézina. D’autant plus inquiétant que Terville ne fait pas partie des grosses écuries de la Ligue 1. Et du pain sur la planche pour Giulio Bregoli avant la réception de Béziers, ce samedi 28 janvier (19 h30). Une autre pointure que Terville. Pour une réaction très attendue de la partde ces Varoises dont on pensait qu’elles en avaient fini de faire souffler le chaud et le froid et qui ont remis en marche la soufflerie. Ce qui n’occulte en rien leurs quatre précédents probants succés. Avec, toutefois, un petit bémol pour le derby enlevé au forceps àToulon (3-2) pour le compte de la coupe de France. Va falloir se remettre en ordre demarche du côté de la salle Pierre-Clère pour ne pas tout gâcher d’un coup. Ce serait dommage...C. BOBO Lorgues àlaporte de l’exploit Le groupe des U17 (à gauche) et des U18 France (à droite) de Lorgues : ici, laformation reste l’une des priorités du club. (Photo ESLBC) fois par semaine avec celle des U17, entraînée par Anthony Arndt, engagée en championnat régional. « Cela nous permet de préparer et d’aguerrir ceux qui intègreront dans le futur l’équipe pour le championnat de France » souligne Palenc. C’est un groupe d’une vingtaine de joueurs qui travaille ensemble sous la houlette d’un staff technique qui met l’accent sur les fondamentaux. Une qualification en poule haute serait donc un petit exploit. Un succès dimanche prochain àAix-Maurienne permettrait aux jeunes Lorguais de prendre une sérieuse option. « Il faudra pour cela que les garçons affichent un gros mental, loin de nos bases » conclut le coach qui verra son équipe recevoir deux fois pour clôturer cette premièrephase... L’exploit est en marche ! PATRICK ONIMUS
var-matin Sports Mercredi 25 novembre2015 D el’océan atlantique nordàl’est de la Bretagne. D’Afnafjördur, enIslande, àCesson- Rennes. Autrement dit de la coupe d’Europe au championnat de France. Deux objectifs que les Raphaëlois veulent et doivent mener de front. « Simplifier notre jeu » Ce soir donc, c’est la LNH qui revient au menu du SRVHB, 2 e ex æquo d’une compétition très ouverte et toujours plus relevée. On devrait en avoir encore la démonstration devant les caméras de beInsports (20h45) puisque c’est en Ille-et-Vilaine que se produiront les Varois pour le compte de la 11 e journée, face à un adversaire qui partage la 4 e place avec Créteil et Nîmes. À pied d’œuvredepuis lundi soir, les partenaires d’Atlason s’attendent à être bousculés sur le plancher du palais des sports de La Valette, àCesson-Sévigné. Dans quel état de fraîcheur ? Pour bien connaître cette équipe et avoir visionné plusieurs de ses matches, Joël Da Silva en est bien conscient : « Cesson-Rennes joue HANDBALL Lâcherles rênes àCesson ! Trois jours après leur entrée en lice en coupe d’Europe de l’EHF, les Raphaëlois retrouvent ce soir le championnat. Et un adversaire breton toujours très accrocheur àdomicile Très en vue dimanche en coupe d’Europe en Islande (8 buts), Alexandru Simicu sera encore l’un des atouts offensifs majeurs du SRVHB, ce soir face àCesson- Rennes. (Photo Philippe Arnassan) vraiment bien au handball. Il y a de la variété dans son jeu et les Bretons savent aussi mettre beaucoup de vitesse. Autre point fort, leur défense qui est dans leurs gênes, avec deux très bons gardiens, Bonnefoi etRobin ! Ils sont joueurs, accrocheurs... ça devrait donner DIVISION 1MASCULINE (11 E JOURNÉE, CESSON-RENNES -SAINT-RAPHAËL) un bon match. » Pas question pour autant de craindrecet adversaire. L’entraîneur varois insiste là-dessus, « Cesson traverse une période un peu plus difficile. Il reste sur deux nuls et deux défaites, soit quatre matches sans victoire. Mais il va falloir simplifier notre jeu et Questions àKevin Bonnefoi, gardien de Cesson « Saint-Raphaël progresse de saison en saison » Après quatresaisons passées au centre de formation du Saint- Raphaël VHBpuis un an dans le groupe professionnel (période entrecoupée d’un prêt d’une saison à Istres), Kevin Bonnefoi a posé ses valises en 2014-2015 àCesson- Rennes. Où il fait désormais les beaux jours du club breton, puisqu’il est actuellement le 2 e meilleur gardien de la LNH(derrièreThierry Omeyer et devant YannGenty) avec 123 arrêts en 10 matches,soit une moyenne de 12,30 arrêts par rencontre. L’occasion, àl’heurede ses retrouvailles avec le SRVHB, de faire le point avec ce jeune portier (il fêterases 24 ans le 3 décembre) très prometteur. Vous réalisez une très belle première partie de saison... Les stats,vous me les apprenez car je ne les regarde pas ! Jenesavais pas que j’étais le 2 e gardien du championnataunombred’arrêts ! Mais c’est vrai qu’ici ça se passe très bien. Quand Mickaël Robin s’est blessé en mars 2015, j’ai dû prendre mes responsabilités. Aujourd’hui il est revenu et on essaie d’être le plus complémentairepossible. À l’époque,à Saint-Raphaël,j’étais un peu barré par Djukanovic et Ploquin. Puis Christian Gaudin apréféré Demaille,mais c’était son choix. Votreavenir ? Je suis sous contrat jusqu’à la fin de la saison. Mais les responsables de Cesson-Rennes m’ont proposé de rester.Je devrais donc resigner en Bretagne. Après un très bon début de saison, Cesson-Rennes est un peu plus dans le dur ? À Créteil on aperdu bêtement et nous aurions pu fairemieux que match nul contreAix et Nîmes. Mais être très costaud sur le repli. Cela demande beaucoup de sacrifices et j’en appelle à l’investissement de chacun » Quant au match européen de dimanche dernier contreles Islandais d’Haukar,il demeure une base de travail. « Nous allons nous servir de c’est le sport. Notre objectif est d’accrocher une coupe d’Europe,on ne s’en cache pas. En tout cas, on ne lâchera rien, à commencer par ce soir contre Saint-Raphaël ! Quelques mots justement sur Saint- Raphaël ? C’est une équipe qui progresse de saison en saison. Son jeu est plus fluide.Ilyadésormais de nombreux internationaux àl’image de Dipanda en équipe de France. Les renforts roumains, Simicu et Popescu, sont de très bonnes pioches aussi ! Défensivement, c’est solide, mais je pense qu’avec leurs grands gabarits,ils peuvent faireencore mieux. En tout cas, ça sera un beau et gros match. Et pour ma part, face àmon ancien club,j’essaierai de montrer mon meilleur visage... RECUEILLI PARJ.-C. B. (Photo Ph.À.) Aujourd'hui au Palais des sports de Cesson Cesson-Rennes 20:45 Saint-Raphaël Dore Davyes Bonnefoi Suty Lanfranchi Skatar Derbier Robin ; Guillo, Hochet, Sall (?), Leboulaire, Briffe, Mladenovic, Batinovic. Entr. : Yérime Sylla. Le chiffre 4 Sur douze confrontations disputées depuis la saison 2009-2010, quatre sesont soldées par un match nul entre Raphaëlois et Rennais. Trois ont été enregistrées en Ille-et-Vilaine : 26-26 le 3novembre 2010, 28-28 le 17 mai 2013 et 23-23 le 13 mai 2015. Le seul partage des points entre ces deux formations au palais des sports JFK remonte au14mai 2011 (27-27). Deux autres rencontres se sont achevées par un seul but d’écart(toutes deux àl’avantage des Varois)ettrois par trois buts de différence(deux pour les Raphaëlois). La preuvedelaqualitédecet adversairebreton. En zone... Atlason Jurka Dipanda Lynggaard Djukanovic Simicu Caucheteux Popescu ; Krantz, Abily, Stehlik, Garain, Vigneron, Djeric, Hmam. Entr. : Joël Da Silva. cette rencontre, j’ai bien retenu ce qu’il sait passé. Mais nous restons néanmoins sur une très bonne dynamique avec sept points de pris sur huit lors de nos quatre derniers matches de championnat et une victoire en coupe d’Europe. Maintenant, tout dépendra de l’état de fraîcheur de nos joueurs. Mais je pense que ça ira... » Une performance ce soir en Bretagne constituerait en tout cas un formidable accélérateur de confiance à quatre jours du match retour de l’EHF Cup (dimanche, 16h). JEAN-CLAUDE BAILICHE jcbailiche@nicematin.fr Miha Zvizej (Toulouse) sanctionné Le pivot slovène de Toulouse Miha Zvizej aécopé de deux matches de suspension, dont un avec sursis pour faute antisportive, àl’occasion du quart de finale de coupe de la Ligue entreleFénix et Saint-Raphaël le 1er novembre dernier.Un match qui s’était soldé par un succès au bout du suspense des Toulousains,31-30 après prolongations. André Gongora honoré Lors de la traditionnelle Soirée des trophées raphaëlois qui s’est déroulée au palais des congrès,le président de l’association amateur du SRVHB, a reçu le prix spécial, remis des mains du député-maire Georges Ginesta. Une belle manière de rendre hommage à André Gongora, qui s’investit depuis quelque 20 ans avec toujours autant d’enthousiasme et de générosité. Un pivot meilleur buteur Chose assez rare en handball,c’est un pivot qui est actuellement le meilleur buteur du club de Cesson-Rennes. Le très expérimenté Mathieu Lanfranchi a en effet inscrit depuis le début de la saison 43 buts (moyenne de 4,30 buts par match), ce qui en fait le 17 e réalisateur de la LNH. Deux défenses performantes Cesson-Rennes et le SRVHB possèdent respectivement les 3 e et 4 e meilleures défenses du championnat. LesBretons n’ont concédé que 265 buts en 10 matches,et les Varois, 267. Ça promet !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :