Var-Matin n°2015-09-17 jeudi
Var-Matin n°2015-09-17 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-09-17 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 77,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sangliers... sauvages ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Toulon Place Vu, lu... entendu Fort Saint-Antoine : quatre visites hier Quatre personnes ont répondu hier à l’invitation lancée par M e Stéphane Boyer dans le cadre delavente aux enchères du Fort Saint- Antoine par l’État. Hier, lenotaire offrait en effet pour la dernière fois la possibilité de visiter les lieux avant la nouvelle vente prévue le 29 septembre àson étude. « Impossible de savoir si ces visites vont déboucher sur des offres » sourit le notaire qui estime cependant qu’il ne semblait pas s’agir de curieux vadrouillant au hasard sur les pentes du Faron. Impossible aussi, confidentialité oblige, de lui arracher l’identité du « surenchérisseur surprise » qui aproposé 1,2 million pour se porter acquéreur de l’austère bâtiment. Rappelons que le fort, occupé jusqu’en 2011 par la marine au pied du Faron avait dans un premier temps été adjugé 970 000 euros au mois de juillet. Une somme balayée par une nouvelle offre arrivée quelques jours plus tard et donnant lieu àune nouvelle vente (Photo doc. V.-L.P.) Réforme du collège : grève des enseignants aujourd’hui Les principaux syndicats de l’Education appellent les enseignants àla grève aujourd’hui, et à une manifestation à 10h, place delaLiberté, àToulon. Ils entendent protester contre lamise en place de la réforme du collège, prévue pour la rentrée 2016. Besagne, Bât. A,Z.A.C. Besagne Tél. 04.94.93.31.00 Opéra:les scolaires « derrièrelerideau » Ils sont écoliers, collégiens ou lycéens. Ces 2300 élèves du premier et second degré vont tisser un lien culturel tout au long de l’année en franchissant le seuil de l’opéra de Toulon. Dix ans après avoir scellé un partenariat avec l’Éducation nationale via l’inspection d’académie du Var, l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée renouvelle ledispositif « derrière le rideau » avec les établissements scolaires. Assister àune représentation en respectant la charte de bonne conduite du jeune spectateur (lire cidessous la programmation arrêtée pour la saison 2015- 2016) tout en inscrivant la démarche de la classe dans un projet pédagogique : telle est l’initiative originale qui, au fil des ans, s’est « installée avec succès dans un lieu prestigieux à haute valeur culturelle », s’est réjoui Xavier Papillon, directeur académique adjoint des services de l’Éducation nationale du Varaux côtés de Claude-Henri Bonnet, directeur général et artistique de l’Opéra et de Marlène Kholer,chargée de mission Opéra et Emmanuelle This œuvrant auprès du 1er degré. « Laculture est un excellent vecteur departage et de communication pleins de sens, ainsisté Claude- Henri Bonnet. « Par rapport àcette matière qu’est la Culture, on va rendre plaisant l’acquisition des connaissances. Notre responsabilité est de transmettre cette culture au-delà de la génération par l’enseignement ». Entrer àl’Opéra, c’est, aussi, découvrir des métiers -200 personnes y sont aujourd’hui employées -, et qui peuvent révéler des ambitions », selon Marlène Kholer.C. P.www.asfalt.fr 04.94.35.30.87 DEVIS GRATUIT GOUDRONNAGE (Noir ou coloré) Abords de villas H voies d'accés Gravillonnage H Bordures L’opéra Toulon Provence Méditerranée reconduit avec l’Inspection académique du Var, un partenariat culturel et pédagogique en faveur de 2300 élèves Le Trouvère. Opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi Lycée La Cordeille (Ollioules) Externat St Joseph (Ollioules) Collège Marcel-Pagnol (Hyères) Lycée du Golfe (Gassin) à titre individuel hors dispositif. Ciné- concert « The Kid &Charlot et le masque de fer », films de Charlie Chaplin Ecole Zola (Lorgues) Ecole les Iles d’Or (Hyères) Ecole Les Grands Prés (Flassans sur Issole) Ecole Leï Marrounie (Six-Fours) Ecole Les Lônes (Six-Fours) Ecole Condorcet (Six-Fours) Ecole maternelle Léo Lagrange (La Seyne) Les enseignants du 1er et 2 e degré, hier, auFoyer Campra àlaprésentation du dispositif suivie d’une visite de l’Opéra et de la découverte des ateliers de chant, danse et décor. (PhotosC. P.) Ecole Pont Neuf 1(Toulon) Ecole Lucie Aubrac (La Seyne) Ecole Toussaint Merle (La Seyne) Externat St Joseph (Ollioules) Institution Ste Marie (La Seyne)$ Cosi Fan Tutte. Opéra buffa en deux actes de Mozart Lycée Raynouard(Brignoles) Collège André Malraux (La Farlède) Lycée Beaussier (La Seyne) Cours Maintenon (Hyères) Ecole Jules Muraire(Toulon) Pelléas et Mélisande. Drame lyrique en cinq actes de Claude Debussy Collège Henri Matisse (Ste Maxime) Lycée Beaussier (La Seyne) Lycée Jean Moulin (Draguignan) Lycée De La Coudoulière(Six-Fours) Marlène Kholer, chargée de mission de l’opéra, Claude-Henri Bonnet, directeur général et artistique et Xavier Papillon, directeur académique adjoint. Les établissements vont entrer en scène Concert Franck Braley, au piano Laurence Monti et Benoît Salmon au violon sous la direction musicale de Dietrich Paredes Lycée Raynouard(Brignoles) Les Moineaux de l’Hermitage (Toulon) Ecole Zola (Lorgues) Cours Maintenon (Hyères) Collège Henri Matisse (Ste Maxime) Ecole St Exupéry(La Seyne) Ecole Rousseau (La Seyne) à titre indivuel hors dispositif. L’opéra de quat’sous. Pièce avec musique en huit tableaux avec prologue de KurtWeill. Lycée Langevin (La Seyne) Collège André Malraux (La Farlède) Collège Marcel Pagnol (Toulon) Lycée Anne Sophie Pic (Toulon) Collège Reynier (Six-Fours) Lycée Raynouard(Brignoles) Concert avec Edgar Moreau au violoncelle, Fayçal Karoui àladirection musicale Ecole Les Routes (Toulon) La Traviata. Opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi. CollègesJean Moulin (Brignoles) Collège Gustave Roux (Hyères) Collège Thomas (Draguignan) Lycée du ParcStJean (Toulon) Ecole Les Iles D’Or (Hyères) EcoleJean Moulin (Bormes Les Mimosas) Ecole Louis Clément(La Seyne) Ecole Cousteau (Sanary).
var-matin Toulon Jeudi 17 septembre 2015 Centre ancien : lequartier des arts démarresamue Alors que les travaux se poursuivent entre la rue Sémard et la dalle de l’Equerre, les futurs commerçants peaufinent leurs projets, impatients de participer à cette transformation de l’ancien Chicago Aujourd’hui, l’adresse est surtout connue des personnes sans domicile fixe. À l’angle de la rue Pierre-Sémard etdela dalle de l’Equerre, l’association Archaos propose un accueil de jour aux « sans toit » et aux mal logés de l’agglomération. Bientôt de l’histoireancienne... Prochainement, la structuture sociale aura déménagé et le local subira d’importants travaux. Quand il rouvrira, d’ici un an environ, il sera devenu un café artistique. D’ici là, les engins de chantier auront également disparu, les palissades seront tombées pour dévoiler ce qui doit devenir le « quartier des arts » (lire par ailleurs). Une dynamique « jamais vue » « Ici nous souhaitons faire percer une fenêtre supplémentaire, et là, de l’autre côté de la rue, il yaura notre terrasse », voit déjà Natacha. Avec Bool, son compagnon, elle réalise un vieux rêve en lançant le « Twiggy café ». Et si quelques efforts d’imagination sont encorenécessaires pour se sentir dans ÀLyon, il yaCroix Rousse ; àMarseille le Cours Julien et le Panier.D’ici quelque temps,Toulon aurapeutêtreégalement son « quartier des arts ». C’est en tout caslerêvedelamunicipalité, pour ce secteur de la vieille ville situé, grosso modo,entrelarue d’Alger et la Placed’Armes. « C’est une zone que nous avions déjà ciblée dès 2001 pour accueillir le voletéconomique de la rénovation du centre ancien,sefélicite Hélène Audibert, adjointe notamment en charge de la « stratégie centre-ville ». Depuis,auterme d’un important travail,nous avons obtenu sur ce secteur la maîtrise de 95% dufoncier ». Une mainmise qui permet aux acteurs publics d’avoir une vision d’ensemble, mais aussi les coudées Passionnés des années 1960 et de la culture britannique, Natacha et Bool, ouvriront dans un an le Twiggy café, unbar culturel et artistique, dalle de l’Equerre. (Photo Frank Muller) l’ambiance du « swinging London » des années 1960 (le thème de l’établissement), l’enthousiasme des deux entrepreneurs est palpable. Et manifestement partagé ! En quelques jours, grâce au site Internet de financement participatif Ulule, Natacha et Bool ont déjà levé plus de 5000 euros. Des amis ont mis la main àlapoche, des Une « nouvelle » place en cœur de ville franches afin de contrôler le devenir de la zone. Les commerçants poussés àanimer la zone « Nous avons refusé beaucoup de propositions de commerçants, carnous avions une idée précise de d copains musiciens, mais aussi des Toulonnais séduits par le concept. Ça confirme que notre idée n’était pas si folle », sourit Bool, qui rappelle l’étude de marché les bilans prévisionnels réalisés avant de se lancer dans l’aventure. « Bien sûr,certaines personnes nous on dit que nous faisions une erreur de nous installer dans ce secteur de la vieille ville... » Mais pas de quoi décourager ce Toulonnais pur jus, amoureux de sa ville et convaincu dans son potentiel. « Ilya une dynamique dans tout le quartier, c’est du jamais vu »,assurecelui qui aété pendant dix ans, directeur artistique du Bar àThym. De fait, le « Twiggy café » n’arrive pas seul. D’ici fin 2016, créateurs, artistes etr,f 1 r, a," r 16° et Au terme de son réaménagement, la dalle de l’Equerre pourra accueillir toutes sortes demanifestations culturelles. l’identitéque nous voulions donner àcesecteur »,renchérit l’élue. « Ilnes’agit pas de concurrencer ce qui existeailleurs,mais proposer une offrecomplémentaire »,insisteHélène Audibert. Outrelechoix des enseignes,l’entreprise chargée de l’aménagement asigné une convention avec chaque locataire, prévoyant des obligations en terme d’amplitude d’ouverture, de participations aux différentes animations etc... Pour cesdernières,ladalle artisans prendront leurs quartiers autour d’eux. Leur bar culturel qui aura vocation àaccueillir toutes sortes d’initiatives artistique devrait sans mal arriver à se connecter avec le voisinage. Entreexcitation, curiosité et impatience, les prochains mois risquent de leur paraîtrelong ! CHRISTOPHE GAIGNEBET cgaignebet@nicematin.Fr de l’Equerrejoueraunrôle majeur.Actuellement aplanie et réaménagée cette vasteesplanade seradotée sur son côté sud d’une scène qui permettrad’accueillir toutes sortesde manifestations. Avec la placeMonsenergue (faceà l’arsenal), il s’agirad’une nouvelle porte d’entrée du centreancien. « C’est la fin des coupures urbaines et un signe de la reconquêtedu centre »,martèle Yannick Chenevard. Un nouvel axe est-ouest indispensable,insistel’élu. Il rappelle que 78 rues,soit 80000 m² de dallage ont étéréhabilités. La « mise en lumière » de tout le quartier seraégalement un élément particulièrement soigné. L’objectif est bien que ce quartier et ses animations attirent Toulonnais et touristes le jour,comme le soir. Chicago,paradis des bobos ? Depuis de longues années, c’est un quartier que l’on évite.Bordée d’immeubles vétustes et parsemée de coursives glauques,la zone ne faisait pas partie des itinéraires de promenade des Toulonnais.Ni des touristes ! Pourtant, la rue Pierre-Sémard a longtemps été une artère très animée, de ce bout de Toulon surnommé Chicago. Aujourd’hui encore l’évocation de la « rue du canon » (son nom, à l’époque) évoque bien des souvenirs à ceux qui ont connu la ville àcette période.Alors que le secteur se transforme, Monsieur Z, le dessinateur que l’agglomération s’arrache,vient de dévoiler une affiche qui illustre à sa manière la transition de l’ex Chicago en quartier des arts. Des ateliers, des commerces, un hôtel... Le quartier des arts concerne une large partie ouest du centre ancien. La rue Pierre Sémard constitue la colonne vertébrale mais les rues perpendiculaires sont également concernées, ainsi que la « dalle de l’équerre ». Aujourd’hui 80% des locaux ont trouvé preneur. D’ici fin 2016 on yverra des boutiques de créateurs,des designers,des artistes,une école de danse,une pâtisserie,une brasserie, quelques cafés mais aussi des artisans.Une grande maison des associations, une microcrèche sont aussi projetés.A l’angle sud ouest de la place (côté arsenal) un hôtel 4 étoiles fera le lien



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :