Var-Matin n°2015-03-08 dimanche
Var-Matin n°2015-03-08 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-03-08 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 55,8 Mo

  • Dans ce numéro : le RCT n’a pas tremblé face à Brive (34-11).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
var-matin les sports Dimanche 8mars 2015 a LIGUE 1 Journée 28 Vendredi Toulouse -Marseille 1-6 Hier Paris-SG -Lens 4-1 Bastia -Nice 2-1 Caen -Bordeaux 1-2 Evian-TG -Monaco 1-3 Reims -Nantes 3-1 Rennes -Metz 1-0 Aujourd’hui Saint-Etienne -Lorient 14h (beIN 1) Guingamp -Lille 17h (beIN 1) Montpellier -Lyon 21h (Canal+) Classement Pts J G N P D 1Paris-SG 56 28 15 11 2 26 2Lyon... 54 27 16 6 5 30 3Marseille... 53 28 16 5 7 25 4Monaco 47 27 13 8 6 9 5Bordeaux... 45 28 12 9 7 1 6Saint-Etienne 43 27 11 10 6 8 7Montpellier. 42 26 12 6 8 10 8Rennes. 38 28 10 8 10 -6 9Bastia.. 36 28 9 9 10 -1 10 Nantes. 36 28 9 9 10 -7 11 Lille.. 35 27 9 8 10 -1 12 Guingamp.. 35 27 11 2 14 -9 13 Reims. 35 28 9 8 11 -10 14 Caen.. 34 28 9 7 12 1 15 Nice... 34 28 9 7 12 -4 16 Evian TG... 32 28 10 2 16 -14 17 Lorient. 31 27 9 4 14 -4 18 Toulouse... 29 28 8 5 15 -18 19 Lens... 22 28 5 7 16 -17 20 Metz.. 22 28 5 7 16 -19 29 e j.- Vendredi 13 (20h30) : Monaco-Bastia, Nice- Guingamp.Samedi 14 : Metz-Saint-Etienne (17 h), Lens-Toulouse, Lorient-Caen, Montpellier-Reims, Nantes-EvianTG (20 h). Dimanche 15 : Lille-Rennes (14 h), Bordeaux-PSG (17 h), Marseille-Lyon (21 h). LES BUTEURS ParisSG-Lens 4-1 B Buts : DavidLuiz(43’),Ibrahimovic(60’sp), Matuidi (80’), Pastore (82’) pour Paris ; Touzghar (69’) pour Lens. Evian -Monaco 1-3 Buts : Sougou (78’) pour Evian ; Martial (18’), Berbatov (35’),A.Touré (60’). Caen -Bordeaux 1-2 Buts : Privat (72’) pour Caen ; Rolan (69’, 95’sp) pour Bordeaux. Expulsion : Nangis (31’) à Caen. Reims -Nantes 3-1 Buts:Bourillon(14’),Mandi(16’),Ngog(59’) pour Reims ; Bangoura(77’) pour Nantes. Expulsion : Alhadur (44’) àNantes. Rennes -Metz 2-0 But : Ntep (19’). Bastia -Nice 2-1 Buts : Gillet (26’), Sio (68’) pour Bastia ; Eduardo (18’) pour Nice. Expulsions:G.Puel(44’),Diawara(83’)àNice. LE CLASSEMENT DES BUTEURS 21 buts : Lacazette (Lyon) 16 buts : Gignac (Marseille) 12 buts : Ibrahimovic (Paris SG) 11 buts : Beauvue (Guingamp) 9buts : BenYedder (Toulouse),Fekir (Lyon), Ntep (Rennes), Rolan (Bordeaux) 8buts : Carlos Eduardo (Nice),Cavani (Paris SG), Diabaté (Bordeaux), Duhamel (Evian/Thonon),Wass (Evian/Thonon) 7 buts : J. Ayew (Lorient), Barrios (Montpellier), Jeannot (Lorient), Khazri (Bordeaux), Lucas (Paris SG), Mandanne (Guingamp), Moukandjo (Reims), Touzghar (Lens) 6 buts : A. Ayew (Marseille), Batshuayi (Marseille),Berbatov(Monaco),Gradel(Saint- Etienne), Guerreiro (Lorient), Mounier (Montpellier), Payet (Marseille), Pesic (Toulouse), Toivonen (Rennes), Veretout (Nantes) 5 buts : Boudebouz (Bastia), Erding (Saint- Etienne), Féret (Caen), Sala (Caen), Thauvin (Marseille), Tolisso (Lyon), vanWolfswinkel (Saint-Etienne) FOOTBALL LIGUE 1(28 e JOURNÉE) L’OM,c’est fou Grâce àson succès incroyable àToulouse vendredi soir (1-6), Marseille (3 e, 53pts) menace de nouveau les cadors de la L1 que sont le PSG (1 er, 56pts) et Lyon (2 e, 54pts) V endredi, tout est permis ! Avec l’OM, c’est un peu toujours le même credo depuis l’entame de cet exercice 2014- 2015... Du reste, les supporters olympiens, sevrés de beau jeu sous l’ère Baup, ne s’en plaindront certainement pas. Pas pour cette fois, en tout cas... Car avant-hier soir, la bande àBielsa a–denouveau –offert un spectacle étourdissant, un récital hallucinant. Une de ces joyeuses partitions qui font date dans l’histoired’une saison. Ainsi, dans un Stadium quasiment acquis àleur cause, les Provençaux ont littéralement dansé sur des Toulousains totalement dépassés par le tempo. Résultat : une correction mémorable (1-6) qui va booster une équipe marseillaise, pourtant, en panne de confiance depuis le début de cette année 2015. Mais le rapport de force est, semble-t-il, en train de s’inverser... Explications. Le chiffre 15 Caena concédé hier soir lors de sa défaite contreBordeaux (1-2) son... 15 e penalty de la saison. Si la main de Dennis Appiah dans les arrêts de jeu est bien réelle,elle est cruelle pour un SMC réduit àdix carle penalty réussi par Rolan l’empêche de poursuivre sa belle série d’invincibilté. Leshommes de Garande restaient sur 7matchs sans défaite (6 victoires,1nul). La déception du Caennais Privat. (Photo AFP) Batshuayi,auteur d’un doublé à Toulouse,a donné raison à Bielsa de l’avoir titularisé. (Photo AFP) Foot actu LIGUE 2 27 e journée Dijon -LeHavre 1-1 ALLEMAGNE 24 e journée Hanovre-Bayern 1-3 Hambourg-Dortmund 0-0 Schalke-Hoffenheim 3-1 Fribourg-Brême 0-1 Augsbourg-Wolfsbourg 1-0 Mayence-M’gladbach 2-2 ESPAGNE 26 e journée La Corogne -Séville 3-4 Bilbao -RealMadrid 1-0 Elche -Almeria 1-0 Grenade -Malagan.p. L’OM repart de l’avant Après une série de quatre matches sans victoire(trois résultats nuls : Rennes, Reims et Saint-Etienne + une défaite contre Caen), les Phocéens toujours privés de Nkoulou (genou) ont répliqué. De façon violente... D’ailleurs, après avoir connu des fortunes diverses ces dernières semaines, l’OM n’a rien changé à son plan d’attaque. L’offensive pour l’offensive, comme d’habitude... Au final : 6 buts inscrits pour une équipe qui dispose désormais de la meilleure attaque du championnat (56 buts marqués pour l’OM, 51 pour l’OL, 50 pour le PSG). Mais Bielsa n’est pas sans savoir que cette donnée statistique ne garantit absolument rien. Alors méfiance... La concurrence, meilleur allié de Bielsa ‘‘Marcelo » est quand même un drôle d’oiseau. Raillé, vilipendé, brocardé, ‘‘Bielsa le Fada » a rebattu les cartes. ANGLETERRE 27 e journée QPR -Tottenham 1-2 ITALIE 26 e journée Sampdoria -Cagliari 2-0 Milan AC -Vérone 2-2 Eto’o ainscrit hier son premier but avec la Sampdoria. (Photo Epa/Maxpp) Toutes les cartes... Exit Thauvin et Gignac, place à Ocampos et à Batshuayi. Titularisé par ‘‘El Loco », le jeune Belge a d’ailleurs donné raison à son entraîneur en inscrivant un formidable doublé. « Cette victoire fait du bien, parce que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné àl’extérieur (5 mois,ndlr), glisse Michy. Puis, je vous avoue que cette semaine, on s’est remis en question. Il y a eu une réunion avec le coach. On s’est fait remonter les bretelles et on en avait besoin ! ».Convaincants vendredi, Ocampos et Ayew ont également fait sensation contre le Téfécé. Mais lors de cette 28 e journée, celui qui a brillé de mille feux s’appelle Dimitri Payet. Casseur de ligne en chef, le Réunionnais est le dépositairedujeu phocéen. C’est simple, quand ‘‘Dim » va, tout va ! « Maintenant il ne faut surtout pas s’enflammer, parce que Lyon et le PSG arrivent », souffle le principal intéressé. Dès lors, place aux cadors ! En dépit de sa petite crise d’hiver, l’OM est toujours dans la course au titreàdix matches de l’issue du championnat. En effet, en cas de victoire à domicile contre Lyon (dimanche 15 mars) puis contrelePSG (dans un mois), les Olympiens pourraient se retrouver en ballottage favorable. Malheureusement, on n’en est pas encore là ! Dommage parce que la cité phocéenne commence tout juste à frémir.Et quand Marseille est chaud, la fièvre du samedi soir n’est plus très loin ÀMARSEILLE, FLORIAN FIESCHI En image Le Real tête basse àBilbao VI Dominé dans l’engagement et sans inspiration, le leader merengue s’est incliné hier en Liga à Bilbao (1-0) sur une tête d’Aritz Aduriz (26’) et n’a jamais réussi à se révolter, à seulement deux semaines du clasico face au Barça. Au classement, le Real (1 e r, 61 pts) a toujours deux longueurs d’avance sur les Catalans (2 e s, 59 pts). Mais les Barcelonais peuvent reprendre la tête de la Liga, quatre mois après l’avoir abandonnée, en cas de succès aujourd’hui à domicile contre le Rayo Vallecano (12 h). (PhotoAFP)
var-matin les sports Dimanche 8mars 2015 E.I.14 Mt. CFA2(18 E JOURNÉE, CONTRE L’AC AJACCIO II) Le Sporting Toulon àsamain TOULON - AJACCIO II : 2-0 Au stade Bon-Rencontre, Toulon bat l’AC Ajaccio II 2-0 (2-0). Arbitre : M. Kherradji. 800 spectateurs. Buts : Bayo (26 e), Reset (39 e). Avertissements : Aine (36 e), Baquet (46 e), Leverre (87 e) à Ajaccio ; Bayo (86 e) àToulon. TOULON : Boukhit, Leleu, Ouasfane, Blanc, Sahnoune, Bayo, Reset (Amiri 62 e), Buisson, Djaballah, Gomis (Bouzine 87 e), Aziz (Manas 68 e). AC AJACCIO II : Scribe, Ait Yahia, Orengo,Aine (Vialla 46 e), Leca, Baquet (Caddy 66 e), Pomponi, Mela, Leghait (Leverre 75 e), Ruffaldi, Borodine. Marseille (0-0 àl’ES Pennoise) et, surtout, Chambéry (0-1 contre Balagne/Île- Rousse) ont laissé filer des points précieux en ouverture decette journée. Le Sporting Toulon avait donc un bon coup à jouer.Encore fallait-il battre l’AC Ajaccio. Chose faite, hier,avec beaucoup de maîtrise (2-0). Si l’entame est à l’avantage d’insulaires propres techniquement, les Azur et Or dictent très vite leur loi. Après les premières mèches allumées par Sahnoune (8 e), Reset (11 e), puis Aziz (13 e), la FOOTBALL S il’hirondelle ne fait pas le printemps, l’Étoile si ! Un vent de fraîcheur s’est emparé de Fréjus/Saint-Raphaël, vainqueur d’Épinal (4-1) et actuellement irrésistible. Vendredi soir,la bande de Scarpelli a en effet empoché sa quatrième victoired’affilée, sans trembler face à une lanterne rouge vosgienne à la dérive. Pas de quoi friser les moustaches de Michel Estevan et des joueurs de l’équipe intercommunale, qui, malgré un léger rapproché au classement (8 e) sont encore loin du but (encore trois matchs en retard). « Oui, je suis satisfait, nous avons aujourd’hui 33 points et c’est très important pour le maintien », soulignait d’ailleurs l’entraîneur varois, parlant même d’un « soulagement ». Un bloc compact Fréjus/Saint-Raphaël a-t-il franchi un cap, est-il passé d’un statut de chasseur au chassé ? Pas encore. Après avoir frôlé la catastrophe industrielle en octobre, cette Étoile puissance 4 revient de trop loin pour s’enflammer, malgré un score fleuve aussi large que le Pédégal. Et de toute façon, elle n’a guère le temps ! Mardi déjà, elle se rendra au stade de la Licorne, chez un SC Amiens en manque de points. Et trois jours après, le vendredi, les Varois devront gérer un Les Toulonnais (ici Bayo, buteur hier) ont maîtrisé leur sujet contre les Ajacciens. (PhotoL.M.) troupe de Sadani ouvre le scoresur un coup franc excentré de Djaballah que repousse Scribe sur… Bayo (1-0, 26 e). Reset fait le break Le plus dur est fait. Confirmation àla33 e minute, lorsque Djaballah décale Gomis côté droit. Ce dernier sert Reset au deuxième poteau qui, sans contrôle, frappe sur le poteau extérieur de NATIONAL (21 E JOURNÉE, FRÉJUS/SAINT-RAPHAËL -ÉPINAL : 4-1) C’est déjà le printemps ! L’Étoile poursuit sa remontée et se rassure avant deux déplacements périlleux autredéplacement compliqué, cette fois chez le leader Paris FC. De quoi inciter à garder la tête froide, propre à la quiétude est-varoise, malgré les apparences. Et pourtant… L’équilibre de cette équipe, moins technique que ses devancières mais à l’intelligence tactique plus aiguisée, grandit de jour en jour et fait sortir les optimistes de leur coquille. « Les gars ont bien travaillé ce soir (vendredi), d’autant plus qu’il ne fallait pas se déconcentrer en deuxième période, poursuit l’entraîneur avec sérénité. On a bien resserré les lignes et rendu un bloc compact contre un adversaire qui n’avait rien à perdre. C’est la ligne àsuivre. » Scribe. Toulon est àsamain et double la mise dans la foulée. Gomis percute côté gauche et centre à ras de terre, audeuxième poteau, pour Reset (2-0, 39 e). En seconde période, le Sporting gère son avantage face à des Corses volontaires mais sans inspiration. Tout juste peut-on noter un tir de Vialla que Boukhit sort(68 e), tout comme une sublime demivolée de Caddy (69 e). Sadani fait tourner son effectif et Toulon s’efforce de jouer les contres àfond. Sur un ballon remis dans le paquet, Sahnoune rate une opportunité énorme face à Scribe (70 e). Puis c’est l’excellent Leghait qui frappe au ras du poteau de Boukhit (73 e), alors qu’Ait Yahia croise trop sa tête (82 e). Le Sporting Toulon empoche les quatre points… ANTHONY DESCOURS 111 Igek 111110111 r‘116"0 Ve241 W111101 IR SWe 7 1Wri SRI WWWWWI lu Thomas Henry félicité par ses coéquipiers, l’ambiance est au beau fixe dans l’Estérel. (PhotoPh. Arnassan) CFA2 Poule G Journée 18 Chambéry -Île-Rousse... 0-1 Uzès -Arles 2 0-1 Echirolles - Toulon Le Las... 0-0 Alès -Aix-les-Bains 0-1 ES Pennoise -Marseille 2.. 0-0 Toulon -Ajaccio 2 2-0 Nîmes 2-Aubagne 2-0 Classement Pts J G N P D 1Marseille 2. 55 18 11 4 3 17 2 Toulon Le Las. 48 18 9 3 6 7 3Alès.. 47 18 8 5 5 10 4 Toulon... 47 18 9 2 7 8 5Chambéry.. 47 18 8 5 5 8 6Île-Rousse.. 46 18 8 4 6 -2 7Aubagne... 45 17 8 4 5 3 8Nîmes 2... 44 18 7 5 6 7 9ESPennoise 44 17 8 3 6 1 10 Aix-les-Bains... 41 17 6 6 5 5 11 Ajaccio 2.. 39 18 6 3 9 -3 12 Arles 2 38 18 4 8 6 0 13 Echirolles.. 27 17 2 4 11 -17 14 Uzès.. 23 18 1 2 15 -44 C’est clair,ce groupe soudé a toutes les qualités pour terminer dans le top 5 de sa division. Et l’éclosion –entreautres –de la révélation Gendrey ainsi que l’apport offensif de Mbuyi-Mutombo pourraient encore déboucher sur des lendemains ensoleillés. PIERRE-MICKAËL AYI ÉCHIROLLES -TOULON LE LAS Ils s’en sortent bien ÉCHIROLLES -TOULON LELAS : 0-0 ÀEchirolles, stade Eugène-Thénard, Échirolles et Toulon Le Las font match nul 0à0. Arbitre : M. Gattouillat. 200 spectateurs environ. Avertissements : Meziani (75 e), Provenzano (83 e) àÉchirolles. Tambon (20 e), Rifflard (27 e), Barkallah (76 e) auLas. Expulsion : Charre (73 e) auLas. ÉCHIROLLES : Bemenou, Diallo,Azizi, Cheribet, Biserta (cap), Provenzano, Mezziani (Chiariglione, 80 e), Parmentelat, Sacilotto (Ahouré 68 e), Fernandez (Abdelaziz 15 e), Bakouboula. TOULON LE LAS : Guibout, Tambon, Cilia, Medoukali (Barkallah 20 e), Malaga, Cousyn (cap), Charre, Rifflard, Bencharif (Mendy 90 e), Urai, Atcham-Atcham (Berkani 74 e). VII Corner Épinal : unexpulsé, un blessé et de la frustration « Fréjus/St-Raphaël n’avait pas besoin de ça pour gagner... » Dur baptême varois pour l’entraîneur du SASÉpinal.Excédé dès la 4 e minutepar le sifflet du premier penalty (Scarpelli, 1-0), Laurent Benier afinalement perdu sa concentration, àla60 e minute. Àl’origine,une blessure subie par VictorDiPinto, qui, atteint d’une luxation de l’épaule droite, se tord de douleur près du banc de touche vosgien. Dans la cohue et le flottement, le coach se rue sur la pelouse,franchissant sa zone technique. Une cavalcade qui n’a pas plu àl’arbitre, Jérôme Brisard qui, après de multiples remontrances,adécidé d’exclure Laurent Benier. « C’était très compliqué de faire unrésultat vu les circonstances,entre le premier penalty,lamain non sifflée sur le troisième but fréjusien et la blessure deVictor.Jouer ici avec un telhandicap,c’est beaucoup trop. Je trouve toutes cesdécisions arbitrales bizarres », s’est-il plaint en regagnant le bus. Quant à Di Pinto, il afinalement été médicalisé sur place par médecins et sapeurs-pompiers,dans l’attented’examens approfondis. Les Lassipontains ont ramené le match nul d’Échirolles (0-0) hier soir. Les Isérois, eux, peuvent nourrir des regrets après s’être créé une demi-douzaine d’occasions. Les premiers mouvements locaux perturbaient la défense varoise qui, sans s’affoler, colmatait les brèches. Toulon Le Las, opérant par contres, se procurait même la première situation sur une frappe de Charre (8 e). Bakouboula (12 e) etSacilotto (19 e) yrépondaient. Alors que l’arbitre ne sanctionnait pas une main toulonnaise dans la surface, Bakouboula décochait une frappe qui frôlait la transversale de la cage de Guibout. Le score de parité à la pause était flatteur pour les visiteurs qui dès la reprise se voyaient acculés dans leur camp. Échirolles poussait. Toulon Le Las pliait mais ne rompait pas face aux belles offensives adverses. Les locaux se procuraient quatre occasions nettes en quelques minutes : Parmentelat (48 e), Cheribet (50 e), Sacilotto (54 e), Meziani (60 e), avaient le but au bout du pied. Le jeu se durcissait, avec l’expulsion du Lassipontain Charre (73 e). Àonze contre dix, Échirolles accentuait sa domination. Sans résultat malgré une ultime tentative de Chiariglione durant le temps additionnel. Les Toulonnais ont bien résisté, jusqu’au bout. CARMELO DI BENEDETTO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :