Uniformes n°299 mar/avr 2015
Uniformes n°299 mar/avr 2015
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°299 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 62 Mo

  • Dans ce numéro : le blouson US M41.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
COLLECTION 20 Uniformes COLLECTION Képi mle 1914 bleu-horizon (1er type - septembre 14) et un exemplaire d’un bleu clair précoce (2 e type – décembre 14). Le slt Georges Le Léannec du 93e RI, engagé au centre du secteur d’attaque du 7 juin, juste face à la ferme de Toutvent. Photographié peu après la bataille, il porte une vareuse mle 1913 et culotte à passepoil, bleu-horizon. Survivant à cet engagement, cet officier comme tant d’autres des régiments de l’Ouest tombera dans quelques mois lors de la bataille de Champagne (disparu le 25 septembre 1915). Le sergent-major Babin entouré de deux camarades de la 4 e Cie/93 e RI, quelques jours avant l’assaut sur Toutvent : son bataillon doit constituer la seconde vague, en charge du nettoyage des tranchées conquises. Le sous-officier sera d’ailleurs promu (adjudant) et décoré de la Médaille militaire suite à l’opération. On note qu’il semble apprécier de splendides bottes… empruntées au camp d’en-face ! (Archives départementales de Vendée)
Sous-lieutenant de la 21 e DI au lendemain de l’attaque de Toutvent, juin 1915. La guerre des tranchées a définitivement consacré le bleu-horizon et les cuirs fauves. L’officier arbore le ruban de la croix de guerre, instituée en avril 1915. Pour quelques semaines encore, le képi est la coiffure de combat, bientôt remplacé par le casque Adrian. HISTOIRE D’UNE UNITÉ tranchées, des petits sacs pour remplir de terre et se faire des abris. Les souliers de repos et les vestes sont rendus afin d’alléger les sacs. 3) L’ATTAQUE DE TOUTVENT 7 AU 13 JUIN 1915 L’assaut L’offensive est lancée à l’aube du 7 juin 1915. A ce stade de la guerre, les combattants découvrent l’enfer des barrages de grande ampleur : Vers deux heures, le bombardement par nos canons augmente de minute en minute et à trois heures son intensité est telle que ça dépasse toute imagination. Nous sommes à un kilomètre des Allemands, et tous nos obus nous passent par-dessus la tête. Les 75, les 105, les 220 font feu avec toute la rapidité possible. C’est un tremblement de terre épouvantable. Les maisons sont comme des feuilles. C’est un ouragan de feu qui passe sur nos têtes, fait de sifflements, de craquements, de miaulements produits par les obus de différents calibres. (Sergent You, 93 e RI) A 5h00, les vagues d’assaut s’élancent au son des clairons. Le capitaine crie : « baïonnette au canon » et sort de la tranchée le revolver au poing. Nous le suivons tous. En ce moment, nous recevons moins d’obus. C’était une foule imposante de soldats qui s’avançaient lentement sur les tranchées sans avoir grand mal. Notre artillerie allongeait son tir. Nous arrivons sur les tranchées sans avoir grand mal. Le deuxième bataillon en avant de nous enlevait la ferme de Toutvent et occupait aussitôt la crête en se creusant des tranchées. De notre côté, nous nettoyons la tranchée. Elle était complètement démolie. Nous faisons de nombreux prisonniers et tuons les récalcitrants. (Sergent Jauffrit, 93 e RI) En quelques minutes seulement, deux lignes de tranchées dévastées sont conquises. Les tranchées allemandes étaient presque totalement détruites et les défenseurs étaient réfugiés, à moitié fous dans leurs souterrains. Une grande quantité fut tuée, asphyxiée par des bombes lorsqu’ils ne voulaient pas se rendre, ou encore passée par les armes car depuis leur emploi d’engins défendus par les lois de la guerre on leur rend la pareille. Aussi les troupes d’assaut sont-elles munies de grands couteaux à crans d’arrêt, de hachettes et de bombes, et je vous assure qu’il y en a qui s’en sont servis. (Sergent You, 93 e RI) Soumises ensuite à un violent barrage dès la levée du brouillard, les assaillants ne peuvent que s’accrocher sur les zones conquises. Ils repoussent deux puissantes contre-attaques venues de Puisieux et Serre, à 16h30 et 23h30. En fin de journée, 4 officiers, 4 Offizierstellvertreter, 2 Fähnrich et 375 sous-officiers et soldats sont capturés. Le combat a été ininterrompu toute la nuit. Il est d’une extrême violence. Les contre-attaques se succèdent sans interruption. Avons maintenu nos positions. Consommation de munitions infanterie et artillerie très considérable. (Télégramme de la 2 e Armée) Uniformes COLLECTION 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 1Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 2-3Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 4-5Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 6-7Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 8-9Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 10-11Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 12-13Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 14-15Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 16-17Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 18-19Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 20-21Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 22-23Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 24-25Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 26-27Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 28-29Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 30-31Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 32-33Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 34-35Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 36-37Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 38-39Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 40-41Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 42-43Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 44-45Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 46-47Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 48-49Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 50-51Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 52-53Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 54-55Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 56-57Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 58-59Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 60-61Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 62-63Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 64-65Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 66-67Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 68-69Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 70-71Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 72-73Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 74-75Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 76-77Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 78-79Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 80-81Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 82-83Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 84-85Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 86