Uniformes n°299 mar/avr 2015
Uniformes n°299 mar/avr 2015
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°299 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 62 Mo

  • Dans ce numéro : le blouson US M41.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
COLLECTION 16 Uniformes COLLECTION Soldat du 293 e RI, début 1915. L’équipement est transitoire entre la collection d’avant-guerre et les nouvelles dotations : képi mle 1914, capote mle 1914 en drap de substitution de teinte brune et culotte de toile bleue forment un ensemble peu assorti mais dont la capacité de dissimulation marque un certain progrès. Arrimée au havresac, on notera la marmite individuelle en aluminium héritée des essais du début du siècle.
Téléphone de campagne TM 1909-15, fusil et pistolet-signaleur de calibre 4. Dès la stabilisation en octobre 14, l’installation de batteries d’artillerie sectorisées et le tir au contact des troupes amies obligent à développer les communications, à l’usage notamment des observateurs en première ligne. Le 75e RI précise que lors de l’attaque sur Toutvent en juin 1915, les bataillons au contact communiquent avec l’artillerie au moyen de fanions blancs et rouges. Quant aux artifices éclairants, d’abord monochromes (rouges) ils sont d’emblée utilisés en détection nocturne. Des témoignages issus des RIR 109 et 119 révèlent que les travaux de nuit sont particulièrement gênés par les fusées françaises à parachute. Ces écussons du 337 e RI fantaisie ont été récemment découverts dans un grenier vendéen avec quelques autres effets de la période. Jamais portés, ils sont encore reliés par un fil. Les pattes de col jonquille à soutache sont instituées en novembre 1914, et portées jusqu’en juillet 1915 ainsi qu’en témoigne le Lt Jeanbernat, un officier de réserve : La vague allure d’oiseaux des îles, pour ne pas dire de perroquets, que nous donnaient les écussons jaunes sur nos vêtements bleus, est disparue : on a compris en haut lieu qu’elle n’était pas des plus heureuses et décidé que ces écussons seraient désormais de la même couleur, du même drap que nos vestes et capotes. Officiers et sous-officiers d’une compagnie du 293 e RI, printemps 1915. Les tenues disparates vont d’effets gris-de-fer aux équipements bleu-horizon les plus récents. Des capotes mle 14 de trois types distincts sont portées, dans des teintes extrêmement diverses qu’il est difficile de définir avec précision ! Pattes de col du 137 e RI : modèle pour l’infanterie d’avril 1915, succédant au voyant écusson jonquille. Les chiffres ici de 20mm sont bleu foncé sur drap du fond ; les pattes taillées en accolade sont en principe destinées aux vareuses. HISTOIRE D’UNE UNITÉ La guerre des nerfs Jusqu’au printemps, on travaille principalement à l’amélioration des tranchées et à l’organisation du secteur, dans des conditions éprouvantes. Le mauvais temps continue, les tranchées sont presque impraticables sur certains points (GBD 21 e DI, 11 janvier). De part et d’autre on expérimente des matériels adaptés aux tranchées, plus ou moins aboutis : mortiers, Erdmörser (seaux à charbon), grenades à main et à fusil, fusées éclairantes, moyens de transmissions divers. On lance aussi de nouveaux modes d’action pour causer des pertes à l’adversaire et saper son moral en maintenant un sentiment d’insécurité. Un soldat allemand du RIR109 (Württ.) écrit : Un matin, j’étais de faction tout près de l’abri du commandant de compagnie. Mon fusil était équipé d’une lunette. Seuls 8 soldats de la compagnie en avaient été dotés. Ils appelaient ça Scharfschütze - tireurs d’élite. Des plaques de blindage avaient aussi été installées, avec une meurtrière par laquelle on ne pouvait passer que le canon du fusil. Les ravitailleurs qui effectuent des liaisons vers l’arrière sont particulièrement visés, notamment par des salves sporadiques d’artillerie sur les positions repérées par les reconnaissances aériennes quand les conditions le permettent. A la faveur des ténèbres… Les nuits souvent brumeuses sont mises à profit pour compléter les réseaux d’obstacles, ainsi que pour effectuer des patrouilles qui renseignent le commandement. Au XIV.Reserve-Korps, les meilleurs patrouilleurs sont récompensés de la Croix de fer et de primes. Le 3 avril, la 2 e Armée française demande des prisonniers à tout prix mais les combattants sont devenus extrêmement vigilants. Des sentinelles sont toutes de même prises à la Ferme-Sans- Nom par le 93 e RI dans les semaines suivantes. Dans la nuit du 10 avril un nouveau raid de nuit est mené par le III/IR180 (Württ.) sur le front de la 21 e DI, aboutissant à des combats féroces au corps à corps ; le 137 e RI y laisse une quarantaine de prisonniers, tandis qu’un commandant de compagnie allemand et plusieurs assaillants sont tués dans cette opération coup-de-poing. 11 e CORPS D’ARMéE Général Baumgarten (février 1915) 21 e Division d’infanterie 64 e Régiment d’infanterie (Nantes) 65 e Régiment d’infanterie 93 e régiment d’infanterie 137 e régiment d’infanterie 51 e régiment d’artillerie de campagne 22 e Division d’infanterie 62 e Régiment d’infanterie (Vannes) 116 e régiment d’infanterie 19 e régiment d’infanterie 118 e Régiment d’infanterie 35 e régiment d’artillerie de campagne 293 e Régiment d’infanterie 337 e régiment d’infanterie 28 e régiment d’artillerie de campagne Uniformes COLLECTION 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 1Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 2-3Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 4-5Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 6-7Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 8-9Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 10-11Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 12-13Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 14-15Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 16-17Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 18-19Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 20-21Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 22-23Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 24-25Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 26-27Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 28-29Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 30-31Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 32-33Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 34-35Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 36-37Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 38-39Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 40-41Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 42-43Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 44-45Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 46-47Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 48-49Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 50-51Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 52-53Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 54-55Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 56-57Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 58-59Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 60-61Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 62-63Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 64-65Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 66-67Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 68-69Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 70-71Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 72-73Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 74-75Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 76-77Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 78-79Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 80-81Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 82-83Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 84-85Uniformes numéro 299 mar/avr 2015 Page 86