Uniformes n°296 sep/oct 2014
Uniformes n°296 sep/oct 2014
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°296 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : histoire d'une unité... les bataillons de parachutistes vietnamiens en Indochine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
COLLECTION ÉQUIPEMENTS Trois têtes de mort différentes en métal du type adoptées en 1934 et destinées aux casquettes SS. Ces trois spécimens emboutis ont été fabriqués à différentes époques par la maison Deschler & Sohn à Munich. Toutefois, si les finis (argentures), la nature du métal de base et les agrafes différent, les caractéristiques de l’emboutissage restent les mêmes. À gauche, l’insigne – le plus précoce avec ses agrafes taillé droit – présente le marquage « D. & S. M. GES. GESCH. » et un « RZM ». Le RZM se trouve placé dans un cercle minuscule en bas à gauche sur le revers de l’insigne. Signalons que ce même type d’insigne existe aussi sans aucun marquage. Au centre, une tête de mort avec une argenture gris mate présentant le marquage « RZM M1/52 ». Ce spécimen avec le marquage apposé de la fin des années 1930 jusqu’au tout début de la guerre demeure le plus commun. À droite, insigne tardif sans argenture. Sur le revers, on peut lire l’inscription  : « RZM 254/42 ». (Collection française) Le numéro qui suit cette lettre fourni la famille de l’objet. Des collectionneurs et historiens sont parvenus à établir un classement quasi exhaustif de ces marquages RZM-SS. Lorsqu’un fabricant produit pour la RZM plusieurs articles métalliques qui se rattachent à différentes catégories (boucles de ceinturon, boutons, insignes & décorations, etc.), celui-ci reçoit alors autant de codes de catégorie que nécessaire. Par exemple, les codes M1/24, M4/27, M5/71, M9/67 ou le numéro 155 identifient tous la célèbre maison Assmann& Söhn de Lüdenscheid. Pour un même fabricant, la RZM attribuait le même code aux articles rattachés à un même sous-groupe (Gruppe) du groupe (Abteilung) « M ». Ce type de marquage – que l’on trouve sur des insignes, des dagues, etc. – ne se rencontre pas systématiquement sur tous les articles métalliques. Le plus souvent, on observe là aussi le marquage classique composé du logo « RZM », la fraction avec les références contractuelles et les runes « SS », comme par exemple les boutons grenelés en aluminium estampillés « RZM 1194/40 SS » d’une vareuse d’officier SS ou « SS 93/34 RZM » sur le fer d’une pelle de parc. Notons que les pelles ne se rattachent pas à un sous-groupe « M » mais au sous-groupe « G12 ». Comme avec le code « L » du cuir, les articles métalliques ne sont pas tous regroupés dans l’Abteilung « M ». Le fonctionnement de la RZM n’en apparaît que plus complexe. Signalons que les maisons Assmann& Söhn et OLC semblent être les seuls fabricants à apposer leur Modèle d’étiquette en papier RZM-SS spécifique aux boucles de ceinturon SS. Sur cet exemplaire – s’il n’a pas disparu avec le temps – le numéro de code du fabricant n’a pas été inscrit. Dans les années soixante dix, un collectionneur trouve une boucle d’officier SS neuve et jamais livrée avec son étiquette agrafée d’origine. Il détache celle-ci, sans mesurer la rareté de sa trouvaille, afin de mettre la boucle sur un ceinturon en cuir. Ne sachant plus quoi faire de cet étiquetage RZM-SS, il l’offre gracieusement à l’un de ses copains collectionneurs. Ce modèle d’étiquette particulier aux boucles de ceinturon porte la mention  : koppelschloss en caractère gras gothique. (Collection française) 66 UNIFORMES | COLLECTION Piquet de tente SS modèle 1929 en aluminium poinçonné SS 39/38 RZM. (Collection française) propre poinçon sur des pièces estampillées RZM-SS 7. Avant l’apparition du casque d’acier modèle 35 équipant les personnels militaires des forces de la Wehrmacht, les SS utilisèrent divers casques allemands et autrichiens reconditionnés datant de la première guerre mondiale, ainsi que différents types de casques issus du commerce. Ces exemplaires en raison de leur fabrication légère sont plutôt des modèles destinés à parader ou aux gardes. Il ne s’agissait en aucun cas de véritables casques de combat, même si leur silhouette s’approche assez de celle du célèbre Stahlhelm de 1916. Parmi tous ces casques, un seul modèle fabriqué exclusivement pour la SS a été marqué par la RZM-SS 8. L’estampille « RZM » inscrit dans un cercle figure sur le côté intérieur droit de la bordure de la coque, alors que celle des runes SS, également dans un cercle, figure de l’autre côté. Les deux poinçons présentent une frappe légère mais nette. Le système de coiffe propre au casque RZM- SS équipait aussi d’autres types de casques issus du commerce. Sur ce modèle, seule la coque porte les marquages « RZM » et « SS » séparés sans les numéros de références du contrat de fabrication. A la fin de la guerre, nombre d’entre eux furent repeints en bleu foncé puis redistribués aux unités de la Luftschutz. Confronter parfois à quelques problèmes de dotation en uniformes, en équipements ou tout autre matériel nécessaire à une force militaire, la Waffen-SS - et son ancêtre la SS-Verfügungstruppe - tentèrent au mieux de réduire au maximum ces infortunes liées à cette force armée rivale, puis engagée au sein des forces de la Wehrmacht. Pour s’affranchir au mieux de ses problèmes d’approvisionnement, la SS chercha à diversifier la filière de ses fournisseurs (marchés privés, fabrication par la main d’œuvre concentrationnaire voire prise de guerre). Ce désir d’indépendance encouragé par le SS-FHA (SS- Führungshauptamt ou l’Office principal de commandement SS) ne facilita pas la RZM-SS dans 7) Conjointement à ses marquages RZM-SS, la maison Assmannappose parfois sa marque  : un « A » stylisé sur quelques articles métalliques. Cela a été relevé par exemple sur un mousqueton métallique RZM 155/38 ou le mousqueton d’une bélière de dague modèle 1933 marqué avec le logo « A » suivi des références DRGM et RZM M5/8. 8) Par convention, les collectionneurs appellent communément ce casque « casque RZM-SS », sans que cette terminologie pratique ne soit ni règlementaire et encore moins d’époque.
Deux gamelles modèle 1931 en aluminium poinçonnées par la RZM-SS. Hormis leurs marquages, rien ne les distingue des autres gamelles des armées allemandes. (Collection française) son rôle d’intendance. Cette tâche étant partagée de l’avant-guerre au tout début du conflit avec la SS-VA, un autre service administratif, puis par les unités de confection (SS-BW pour SS-Bekleidungswerke) elles mêmes lors de la seconde moitié de la guerre. La marque de la RZM-SS cesse d’être apposée en 1943. En 1944, la RZM indiquait qu’elle ne pouvait plus répondre aux besoins de la Waffen-SS. Étonnamment, avec cette disparition, la raison sociale en abrégé du fabricant réapparait sur quelques pièces d’uniforme. RODO sur des boucles de ceinturon en fer, BEVO à l’extrémité de bande de manche, Betr.Ra. sur des tenues Détail des poinçons présents sur la gamelle M-31 peinte en vert uni. La marmite et son couvercle portent le même marquage  : « RZM 39/35 SS » qui identifie le même fabricant. (Collection française) Ci-dessus, le code « RZM M1/52 » est commun aux têtes de mort métalliques modèle 1934 pour coiffures SS et aux hausse-cols « SS- Funkschtz » (unités de gardes de la Waffen-SS des installations radio) fabriqués par la société munichoise Deschler & Söhn. D’autres articles codés « RZM M1/52 » existent certainement. (Collection privée - Catalogue HermannHistorica lot Nr. 7086, 64. Auktion mai 2012) en treillis bariolé du modèle adopté en 1944, etc 9. Parce que de nombreuses zones d’ombre persistent, les connaissances sur le fonctionnement exact de la RZM-SS demeurent partielles. Etablir des règles précises au sujet de ses marquages et ses étiquetages devient ardu. Toutefois, pour le collectionneur de souvenirs militaires, la présence d’une étiquette ou d’un marquage RZM-SS original permet de dater ou de situer la période de fabrication de l’objet auquel il se rattache. Bibliographie : - « Herstellungsvorschriften für parteiamtliche Bekleidungsstücke und Ausüstungsgegenstände SS » (1936) - « Handbook of RZM codes – Vol. 1 : Metal » deC.R. Davis - « Cloth insignias of the SS » de John R. Angolia éditions Bender (2ème édition de 1989) - « Gott mit uns ! » de Francis Catella RZM publication (1991) - « Les Organisations Nationales-Socialistes 1920- 9) Ces raisons sociales en abrégé RODO, BEVO, Betr.Ra. correspondent respectivement à celles de Röder & Overhoff de Lüdenscheid, de Beteiligungsgeschäft Vorsteher, de Betrieb Ravensbrück (Entreprise de Ravensbrück). Si quelques autres exemples existent, ce phénomène reste marginal. Détail des poinçons présents sur la gamelle M-31 recouverte d’une peinture de camouflage trois tons par dessus le vert uni appliqué en usine. La marmite et son couvercle présentent deux marquages du même fabricant codé 46. Le couvercle de la gamelle de 1936 porte le marquage « RZM 46/36 SS », alors que la marmite de 1935 est estampillée « SS 46/35 RZM ». Détail étonnant du couvercle de la gamelle, le double « S » du poinçon n’est pas runique, mais transcrit en alphabet romain. De plus, il ne se trouve pas placé dans un cercle. Ce même fabricant codé 46 a également fabriqué des gourdes pour le compte de la RZM-SS. (Collection française) 1945 » d’Alain Taugourdeau à compte d’auteur (1991) - « Uniforms of the SS volume 3 SS-Verfügunstruppe » d’Andrew Mollo édition Windrow & Greene (1992) - « Uniforms of the SS volume 6 Waffen-SS » d’Andrew Mollo édition Windrow & Greene (1992) - « De Bello Collection Magazine » n°64 (mars 1994) article d’Eric Lefèvre - « Third Reich SS & Political cuffbands » de Ulric of England Volumes 1 & 2 (1998 & 2003) - « Die Waffen-SS Uniformen und Abzeichen ! » de Rolf Michaelis - Michaelis-Verlag (2001) - « SS Uniforms, insignias & accoutrements » de A. Hayes Schiffer Publishing Ltd (2006). - « LA WAFFEN-SS Soldats politiques en guerre » de Jean-Luc Leleu éditions Perrin (2007) - « Die Uniformspezifischen Abzeichen der Waffen- SS » de Rolf Michaelis - Michaelis-Verlag (2009) - « Military Advisor » divers numéros - « L’ordre noir Allgemeine-SS 1925-1945 » de Ulric of England éditions Heimdal (2013) L’auteur remercie pour leur aide sympathique Alexandre Belmer, Michel Duwoye (magasin Le béret vert à Toulon), Patrick Geng, Jean-Marie Irlande et son fils, Pierre-Luc Garmerant, Monsieur Minet et la maison HermannHistorica. A special thanks to one of the most famous American authors:C.R. Davis. Clyde, writing to you remains a pleasure. COLLECTION | UNIFORMES 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 1Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 2-3Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 4-5Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 6-7Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 8-9Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 10-11Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 12-13Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 14-15Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 16-17Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 18-19Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 20-21Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 22-23Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 24-25Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 26-27Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 28-29Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 30-31Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 32-33Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 34-35Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 36-37Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 38-39Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 40-41Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 42-43Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 44-45Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 46-47Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 48-49Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 50-51Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 52-53Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 54-55Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 56-57Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 58-59Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 60-61Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 62-63Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 64-65Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 66-67Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 68-69Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 70-71Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 72-73Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 74-75Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 76-77Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 78-79Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 80-81Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 82-83Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 84-85Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 86