Uniformes n°296 sep/oct 2014
Uniformes n°296 sep/oct 2014
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°296 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : histoire d'une unité... les bataillons de parachutistes vietnamiens en Indochine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
COLLECTION HISTOIRE D’UNE UNITÉ Photo de Stan Piekos et de Marion Coleman (K-87) devant un char Sherman détruit, à Corona en février 1945. Ce char fut détruit avec de nombreux autres lors de la tentative de percée du Belvédère par la V Army en novembre 1944. Lorsque le 87th Mountain Infantry Regiment arrive, les chars sont toujours là. Stan Piekos porte étrangement un Tanker Jacket avec l’insigne Armored cousu sur la poitrine. Les deux hommes sont chaussés de Shoe Pac (version 12-inch) particulièrement adaptées à la marche en terrain boueux ou enneigé. Le 3rd Battalion du 87th Mountain Infantry Regiment partant de Bardalone et retournant à Pietra Colora pour l’offensive de printemps. La plupart des casques de ces hommes sont camouflés avec de la terre qui est une pratique courante au sein de la division. 29 avril 1945, au lac de Garde. Un M7 Priest rattaché à la 10th Mountain Division couvre la traversée en tirant sur les positions de 88 mm allemands situées au nord du lac. 60 UNIFORMES | COLLECTION John Magrath agit alors en tant qu’éclaireur armé seulement d’un fusil. Il charge tête baissé dans un feu nourri en tuant deux allemands et en blessant trois autres afin de capturer une mitrailleuse. Il s’empare alors de l’arme et neutralise à nouveau deux autres positions de mitrailleuses et encercle encore quatre autres allemands qu’il neutralise. Il repère ensuite une autre position ennemie, s’agenouille avec sa mitrailleuse dans les bras et échange des tirs avec eux jusqu’à ce qu’il en tue deux et en blesse trois autres. L’ennemi déversant alors un déluge d’obus de mortier et d’artillerie sur la nouvelle position de Magrath, ce dernier se porte volontaire afin de faire un rapport sur les pertes subies. C’est à ce moment là qu’il meurt, à l’âge de 20 ans à peine. Il gagne ainsi la Medal of Honor. Les combats sont féroces et la division déplore la perte de 553 hommes tués, blessés ou disparus dans le premier jour de combat. Le 16 avril, le 87th capture Tolè, à 7 kilomètres au nord-est du Monte della Spe. De Tolè, ils se retrouvent en bas des collines jusqu’au bout du Pô, avec comme opportunité pour les blindés américains d’opérer dans la vallée de la rivière Samoggia. L’opportunité de mener une percée dans la vallée du Pô est entre leurs mains. Les trois jours d’offensive pour la 10th Mountain Division en Italie sont les plus coûteuses. La division a subi des pertes effroyables. 286 ont été tués, 1047 sont blessés, et il y a également trois prisonniers. Le 17, se déplaçant rapidement vers le nord sur les hauteurs à l’est de la rivière Samoggia, les éléments avancés de la division capturent le Monte Avezzano le Monte San Michele et occupent rapidement éperons rocheux surplombant la vallée du Pô. Le 18 avril, la 1st Armored Division stoppe son avance dans la vallée de Samoggia sur le flanc gauche de la 10th. La 85th Infantry Division attaque la route 64 sur le flanc droit de la 10th. Le 20 avril, les trois régiments de la division avancent à grande vitesse. Le général Hays ordonne au commandant en second le Brig. Gen. Robinson E. Duff, d’organiser une Task Force comprenant des chars, tank destroyers, signal platoon, compagnie du génie, et le 2/86th Mountain Infantry Regiment. La Task Force Duff devait alors mener l’assaut en tête de la vallée du Pô avec le reste de la division la suivant en éliminant le reste des poches de résistance allemande. Des camions allemands, des voitures, des chevaux, des chariots, des vélos, motos sont mis en service pour pallier à la fatigue des alpinistes. À la nuit tombée, la Task Force capture le pont sur la rivière Panaro à Bomporto. À 8 heures 30 à Viacava, l’A/85th
Traversée du lac de Garde avec un DUKW, le 29 avril 1945. L’homme de droite porte un plywood packboard où a été accroché un M1943 pack. perce les défenses allemandes du Pô. C’est la première unité de la 5th Army qui réussit. La percée de la vallée du Pô coûte à la division la perte de 485 hommes dont 84 tués. Le 22 avril, juste avant que la Task Force atteigne le Pô, le 3/85 remplace le 2/86. Cette force est maintenant le fer de lance de la V Army pour atteindre le Pô et de saisir un espace pour le traverser. Déterminé à atteindre le Pô à la tombée de la nuit, avec ses deux flancs exposés, le General Duff erre dans la colonne comme un « anxieux chien de berger », pressant les hommes et les véhicules par des occasionnels tirs d’armes légères. Environ une heure avant que la Task Force atteigne les rives du Pô à San Benedetto, le principal point de passage de la 10th Mountain dans les montagnes, le General Duff est grièvement blessé par l’explosion d’une mine antichar. C’est alors le Brigadier Gen. David Ruffner, commandant de la Divisional Artillery, qui le remplace. À midi, le 23, le 1/87 traverse le Pô sous le feu ennemi avec des hommes de la D Company du 126th Engineers qui manœuvre les 5 bateaux en toile. À minuit, tout le 85th Regiment et le reste du 87th a traversé le fleuve. Le 24, le 86th Regiment traverse le Pô. Le 25 avril tôt le matin, le 1/85 progresse pour s’emparer de l’aéroport de Villafranca de Vérone. Pendant ce temps, un commandant légendaire, vétéran des campagnes d’Afrique, de Sicile et d’Italie arrive pour prendre le commandant de la Task Force. Il s’agit du colonel William Orlando Darby, ayant commandé le 1st Ranger Battalion, puis la Ranger Force à Anzio. Il a la mission de capturer Vérone située à 18 km au nordest de Villafranca. Ses forces sont le 86th Infantry Regiment, 13th Tank Battalion, B/751 Tank Battalion, B/701 Tank Destroyer Battalion, 1125th Armored Field Artillery Battalion et des éléments du 126th Engineers. En fin de journée, Darby rattrape le 85th Mountain Infantry Regiment à Villafranca. La Task Force Darby arrive à Vérone pour constater que les éléments de la 85th Une photo de Merle Botting au milieu et Armand Gionanni à droite avec deux italiennes et un homme non identifié à gauche. Gionanni porte une version du tab « Mountain » au-dessus de l’insigne de division de fabrication locale. Personnel de 87-K avec Cruz Rios sur un vélo le long de la Highway 12 entre Sorbora et Bastiglia durant l’offensive du printemps 1945. Infantry Division sont déjà entrés dans la ville et en grande partie grâce au silence de l’opposition allemande. En soirée, la Task Force accomplit sa dernière mission, la capture de Lazise, un village sur la rive sud-est du lac de Garde. Le dernier combat pour la 10th Division prend place dans les environs du lac de Garde. Le General Hays continue maintenant l’avance de la division au nord le long de la rive est du lac de Garde, au moyen d’une opération « saute mouton » dans laquelle les bataillons des trois régiments participent. Le 27 avril 1945, les troupes atteignent l’extrémité du lac, coupant les principales voies d’échappatoire de l’armée allemande au Brenner. Bien que l’armée allemande soit complètement désorganisée et en pleine retraite, l’avance du 86th est ralentie car les Allemands ont détruit les six tunnels menant à la rive est du lac. Le 29, des tirs ennemis depuis le tunnel tuent 5 hommes et en blessent de nombreux autres. La division utilise alors des DUKWs, des camions amphibies. Un assaut est effectué par K/85 et un Heavy Machine Gun Platoon de M85 traversant le lac à bord de DUKW et débarquant sur la plage en face de la villa de Mussolini. Dans la nuit du 30 avril 1945, trois DUKW transportant des artilleurs du 605th Field Artillery Battalion partent en direction du côté est du lac. L’un des véhicules commence à prendre l’eau en plein milieu du lac avec 25 hommes et un 75 mm. Selon le Cpl. Thomas Hough, le seul survivant, les hommes jetèrent désespérément leur matériel et munitions à l’eau pour éviter que le bateau coule. Mais le DUKW coula avec 24 hommes à bord. Le 30 avril, les troupes prennent la ville de Torbole, à 5 kms au nord du lac de Garde. Ce jour un obus de 88 explose à Torbole, tuant le colonel Darby et le M/Sgt. John « Tim » Evans du 86th MIR. La campagne pour la prise du Lac de Garde coûta à la division 333 hommes dont 63 tués. L’armée allemande se rend le 2 mai 1945. Un total de 19 780 hommes ont servit dans la 10th en Italie. Les pertes de la division sont de 4866 hommes  : 975 tués, 3871 blessés et 20 prisonniers. L’auteur tient tout d’abord à remercier Val Rios, fils de Cruz Rios, vétéran de la King Company du 87th Mountain Infantry Regiment. COLLECTION | UNIFORMES 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 1Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 2-3Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 4-5Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 6-7Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 8-9Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 10-11Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 12-13Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 14-15Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 16-17Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 18-19Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 20-21Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 22-23Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 24-25Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 26-27Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 28-29Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 30-31Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 32-33Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 34-35Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 36-37Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 38-39Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 40-41Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 42-43Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 44-45Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 46-47Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 48-49Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 50-51Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 52-53Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 54-55Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 56-57Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 58-59Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 60-61Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 62-63Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 64-65Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 66-67Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 68-69Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 70-71Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 72-73Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 74-75Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 76-77Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 78-79Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 80-81Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 82-83Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 84-85Uniformes numéro 296 sep/oct 2014 Page 86