Uniformes n°293 mar/avr 2014
Uniformes n°293 mar/avr 2014
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°293 de mar/avr 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 64,9 Mo

  • Dans ce numéro : front de l'ouest 1944-1945.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
HISTOIRE DE COMBATTANTS COLLECTION Destins croisés TEXTE ET PHOTOS : Daniel Blanchard Le caporal Vissers est éclaireur dans la HQ Co./8th Inf./4th I.D. Il débarque le 6 juin 1944 sur la plage d’Utah Beach avec la 2 e vague d’assaut. Le canonnier Kothgasser appartient à la Pz.J.-Abt. 709 de la 709. ID qui tient le secteur entre Ste-Mère-Eglise et la côte où va débarquer la 4 e DIUS. Pendant la bataille de Normandie puis au cours de celle des Ardennes, les destins des deux hommes vont se croiser un bref instant. Les deux anciens ennemis vont revivre ensemble ces deux moments d’Histoire. Fils d’immigrés hollandais, Christian Vissers naît en 1923 à Franktown (Colorado). Il s’enrôle dans l’armée à Fort Carson en 1941 et est affecté à la 4ème DI qui a été réactivée à Fort Benning (Géorgie) dès le 1er juin 1940. Cette division comprend essentiellement des appelés et se compose des 8 e, 12 e et 22 e RI, du 4 e Groupe de Cavalerie et du 359 e RI détaché de la 90 e DI pour le Jour J. Sans jamais avoir combattu mais bien entraînée, la « Fourth Ivy » vogue vers l’Europe le 18 janvier 1944 et aborde dans le port de Liverpool le 29. Ses effectifs se joignent ainsi aux milliers d’hommes rassemblés au Royaume-Uni en prévision de l’Invasion de la France. La division stationne sur la côte sud-ouest puis rejoint le Centre d’Entraînement d’As- Juin 1944, secteur de Ste-Mère- Eglise, Normandie. Notre artilleur sur canon d’assaut Stug.40 attend le débarquement qui peut survenir dans la Manche ou dans le Pas-de-Calais. De service au cantonnement, il a coiffé une casquette de campagne Feldmütze M43 et enfilé le blouson croisé Feldjacke, adopté en mai 1940 et taillé sur le patron des blousons de tankiste mais confectionné en drap de laine vert de gris. L’effet est doté des pattes de col et des pattes d’épaule à liseré rouge, couleur de l’artillerie. Sa tenue comprend la chemise portée sans cravate et le pantalon Kielhose M43 enfoncé dans des bottes à tige haute. Au ceinturon à boucle métallique estampée Gott mit Uns, sont simplement passés l’étui en cuir de la baïonnette ainsi qu’une seule cartouchière en cuir permettant d’alimenter en munitions son fusil Mauser, emportée à bord de l’engin chenillé. (Photo Max de Normandie) saut à Woolacombe sur la côte sud.C.V. : « Juste avant l’invasion, j’avais fait faire une photo de moi comme nous le faisions tous à l’époque, pour la famille au cas où on ne reviendrait pas de la guerre. Du New-Jersey où elle a embarqué, la division est partie en convoi vers l’Angleterre. Je me trouvais dans le Devon près d’Exeter. J’aimais bien la campagne anglaise et les paysages qui ressemblent à la Normandie. Mais je ne suis jamais revenu en Angleterre, ni pendant ni après la guerre. Pourtant je suis resté dans ce pays pendant environ cinq mois avant le débarquement ». Autrichien né en 1921 à Graz (Styrie), Aleksander Kothgasser accomplit son service militaire dans la Wehrmacht dès 1938, juste après l’Anschluss. En 1939, il se trouve sous l’uniforme quand la guerre éclate. Il participe à la campagne de Pologne puis à celle de France en 1940 et passe deux ans sur le front de l’Est. Au printemps 1944, il est affecté en France sur la côte orientale du Cotentin au sein de la 709 e DI basée le long des plages. La 91. Luftlande Division se trouve dans les terres, tandis que la 243. ID défend la côte ouest de la péninsule. Avec son PC à Ste-Marie-du-Mont, le Fallschirmjäger Regt. 6, barre la route de Carentan. Ces unités forment le 84. Korps, lui-même rattaché à la 7. Armee qui occupe la Basse- Normandie. A.K. : « J’étais simple soldat et au début de la guerre, affecté dans une Panzer Abwher Abteilung équipée de canons de 88. A la fin de la guerre, avec des canons PAK montés sur châssis de char, l’unité est devenue Panzerjäger. Nous sommes arrivés en Normandie en avril 1944. En juin, je me trouvais dans le secteur de Ste-Mère-Eglise et on attendait le débarquement. Il pouvait très bien survenir ici ou dans le Pas-de-Calais ». L’invasion en France Le soir du 5 juin, après avoir été rappelée la veille à cause du mauvais temps, la flotte innombrable se lance dans la plus grande opération amphibie que l’Histoire militaire ait jamais connue. Les G.i’s ont le mal de mer avec la tempête et l’anxiété augmente avec l’inactivité sur les bateaux puis à l’approche des côtes. Sur le pont des navires, on entend dans la nuit les tirs de la Flak sur les avions des parachutistes et on voit des boules de feu orange dans le ciel.C.V. : « Quand on a embarqué, on portait la pochette de premier secours standard. Sur le bateau, on nous a donné en plus un paquet de soins de parachutiste, des 14 UNIFORMES | COLLECTION
Les derniers engins du Pz.J.-Abt. 709 sont détruits en Normandie le 30 juin 1944 par le tapis de bombes de l’aviation alliée. Les équipages survivants sont faits prisonniers ou réussissent à s’échapper, comme Aleksander Gothgasser qui retraite et qui sera réaffecté dans une autre unité. (US National Archives) Mardi 6 juin 1944, 6h30, exit 2 de la plage d’Utah Beach. Notre G.i’porte la tenue réglementaire de la 4 e DIUS pour le débarquement. Il a enfilé la veste M43 kaki foncé et le pantalon M42 plus clair en treillis HBT imprégné contre les gaz vésicants, par-dessus le blouson M41, le pantalon M37 et la chemise M37. Une variante de forme carrée de l’écusson de la 4 e DI, est cousue à l’épaule gauche. Les guêtres M38 sont moins rapides à enfiler que les bottes allemandes et les brodequins ne sont pas de bonne qualité. Le casque M1 à anneaux de jugulaires fixes, est porté avec le filet à moyennes mailles. Au ceinturon-cartouchière M42, sont suspendus le bidon M10 et la pochette à pansement M42. Sur le sac à dos M28, sont accrochés la baïonnette longue M42, les gamelles et la pelle M10 pour creuser chaque soir le trou individuel. La ceinture de sauvetage M26 de l’USN est passée sur le LCP et jusqu’à la plage. La sacoche amphibie M7 du masque à gaz d’assaut M5, est sanglée sur la poitrine. Le brassard anti gaz est passé au bras droit et la pochette de soins pour parachutistes, distribuée sur le bateau, est nouée sur une bretelle du sac à dos. L’arme de dotation standard du fantassin est l’excellent fusil Garand M1. médicaments anti-douleur et des pilules contre le mal de mer. Dieu merci, je n’en ai jamais pris. Certains étaient stupides et ne savaient rien de ces drogues. Ils ont pris la dose de morphine en se piquant dans le bras. Après un ou deux jours, ils en cherchaient d’autre pour se piquer. Les pilules contre le mal de mer étaient aussi comme des stupéfiants : soit elles faisaient dormir, soit elles nous droguaient. Certains comme moi les ont jetées par dessus bord, après que quelques gars aient commencé à les utiliser pour des usages autres que médicaux. On est revenu ensuite au modèle standard de pochette de soins ». Commandée par le HauptmannWilli Hümmerich, la Panzerjäger Abteilung 709 est activée en mars 1944 et basée près de Montebourg. L’unité comprend la 1ère compagnie (Leutnant Ogroske) à 9 chasseurs de chars Sturmgeschütz III armés d’un Pak 40 de 75 mm, la 2 e compagnie (Oberleutant Osterwald) à 12 canons d’as- saut Marder I armés d’un Pak 40/1 de 7,5 cm et la 3 e compagnie (Leutnant Mosebach) à 9 pièces tractées de Flak 36 de 37 mm. Dans l’armée allemande, les Panzerjäger Abteilung sont employées à la fois comme unité anti-char en soutien de l’infanterie et comme unité de chasseur de chars. Dès la nuit du 5 juin, la 709. ID est engagée contre les parachutistes américains. A.K. : « On a quand même été surpris que le débarquement ait eu lieu ici en Normandie. Le 6 juin, je n’étais pas sur la plage bien sûr. Comme tous les soirs, on a d’abord entendu le passage de nombreux bombardiers suivi des tirs de la Flak. Vers minuit, Boîte de six pilules contre le mal de mer, six motion sickness preventive, dispensée la veille du débarquement aux troupes d’assaut sur les navires de transport de troupe. Prescrites également contre le mal de l’air, ces pilules contenant un sédatif, engendraient une certaine somnolence. COLLECTION | UNIFORMES 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 1Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 2-3Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 4-5Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 6-7Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 8-9Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 10-11Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 12-13Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 14-15Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 16-17Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 18-19Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 20-21Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 22-23Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 24-25Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 26-27Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 28-29Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 30-31Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 32-33Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 34-35Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 36-37Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 38-39Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 40-41Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 42-43Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 44-45Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 46-47Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 48-49Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 50-51Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 52-53Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 54-55Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 56-57Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 58-59Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 60-61Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 62-63Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 64-65Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 66-67Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 68-69Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 70-71Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 72-73Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 74-75Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 76-77Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 78-79Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 80-81Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 82-83Uniformes numéro 293 mar/avr 2014 Page 84