Uniformes n°290 sep/oct 2013
Uniformes n°290 sep/oct 2013
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°290 de sep/oct 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 72,7 Mo

  • Dans ce numéro : légion étrangère, le 1er R.E.C. en Indochine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
MUSÉE GUIDE DU COLLECTIONNEUR Le musée December 44, à La Gleize Un passage de la mémoire à l’histoire. Avec l’élaboration de cette nouvelle muséographie, c’est une nouvelle étape qui est franchie. Le musée se présente comme une galerie d’art. Les épaisses tôles d’acier qui forment les vitrines ne sont pas sans rappeler les matériaux utilisés dans la construction du char Tigre Royal qui trône majestueusement à l’entrée du musée. TEXTE : Alexandre Benoit PHOTOS : Musée December 44 La Gleize est une section de la commune belge de Stoumont située dans la province de Liège. Le musée December 44 est implanté sur cette commune, là où les Allemands perdirent la bataille des Ardennes. Il est dédié entièrement à cette histoire locale. Le musée December 44 est le fruit de la passion partagée par deux amateurs d’histoire : Philippe Gillain et Gérard Grégoire. Le premier collectionne le matériel militaire et les uniformes, depuis l’âge de 14 ans. Il a sillonné pendant 20 ans les champs de bataille ardennais, à la recherche de matériel abandonné par les belligérants. C’est en visitant La Gleize, dans les années 60, qu’il découvre une énorme quantité d’uniformes et de matériel abandonné par les Waffen SS dans leur fuite : c’est le commencement d’une collection devenue au fil des années une des plus importantes d’Europe. Le second, natif de La Gleize, a vécu les combats de 1944 et a toujours eu la volonté de perpétuer la mémoire de la bataille de La Gleize. Tankiste américain transportant des paquets de rations. Le musée December 44 a été créé en 1989, fermé depuis un an, il a rouvert ses portes le 20 juin 2013 avec une toute nouvelle muséographie et des collections enrichies. Les successeurs ne sont pas inconnus du grand public, ils ne sont autres que Mathieu Steffens, fondateur de Baugnez Historical Center et Michel De Trez, fondateur du Centre Historique des Parachutistes du Jour-J de Saint-Côme-du-Mont. Tout naturellement, on retrouve « la patte » des deux professionnels. La muséographie est un subtil mélange des deux établissements ou des pièces de qualité sont présentées en natures mortes ou en diorama. Ils l’ont voulu luxueux, élaboré avec un mélange de matériaux nobles de la région, le chêne, la pierre du pays, l’acier... Tout cela est l’écrin de pièces toutes plus rares les unes que les autres. « La mise en tourisme des sites de mémoire liés aux conflits contemporains n’est pas récente » précise Michel De Trez, « December 44 n’est pas un mémorial. Le musée rénové se présente comme un précurseur du passage progressif de la culture de la mémoire à la faveur de l’histoire : l’histoire d’une dernière contre-offensive, l’histoire des hommes des deux camps ». Michel De Trez précise encore que : « le musée est un lieu dans lequel sont collectés, conservés et exposés des objets dans un souci d’enseignement de l’histoire et de la culture et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation. Il propose un parcours chro- 82 UNIFORMES | COLLECTION
Para US à côté de son mortier. nologique et thématique d’un tournant de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, l’échec de la contre-offensive allemande de décembre 1944 visant la reconquête de la Belgique libérée quelques mois auparavant par les Alliés. » Ce parcours débute avec une impressionnante rencontre : 69 tonnes de métal, un char Tigre Royal de la 1 re Panzer SS. Vestige des combats des lieux, il est le seul exposé en Europe, à avoir participé à la bataille des Ardennes. La visite se poursuit au premier étage plongé dans la contre-offensive allemande emmenée par les chars du SS Kampfgruppe Peiper. On y découvre un objet de grande valeur historique : le portecartes de l’Obersturmbannführer SS Jochen Peiper, commandant la 1ère Panzer SS à Stoumont-La Gleize. Le visiteur poursuit sa découverte à travers de multiples vitrines thématiques regorgeant d’objets de grande valeur historique. Et si ces objets pouvaient parler ? Les vitrines du musée sont jonchées de milliers d’objets authentiques dont la particularité est pour une partie d’avoir été récupérés sur le terrain et pour l’autre, d’être des dons gracieusement consentis par des vétérans. La visite se poursuit avec l’arrivée des troupes américaines et notamment la 3ème Division Blindée et la célèbre 82 e Airborne Division qui se sont opposées aux blindés de Peiper. Le parcours est jalonné de vitrines et de dioramas d’un réalisme saisissant s’associant à la visite et montrant la richesse des collections conservées au Musée : comme ce casque du Général Matthew B. Ridgway commandant Waffen SS fouillant une maison abandonnée. les forces américaines dans le secteur ou encore celui du Général George P.Howell, un parachutiste américain en poste en Belgique dans le staff du Commandant Suprême, le Général Eisenhower. Dans la salle de projection : « La Gleize 1944 ». Les ordres fusent, couverts par le bruit des armes automatiques et des orgues de Staline (tubes lance-fusées), des soldats courent sous un déluge de fer et de feu, des prisonniers sont faits et défilent sous nos yeux. Les images sont réelles, le son aussi : c’est en plein combat que les équipes de propagande ont tourné leurs films ; scènes saisissantes pendant vingt minutes. Certains lieux sont encore reconnaissables aujourd’hui. Autres vitrines, autres vestiges, parfois impressionnants tels ces casques troués par des balles ou des éclats d’obus, telle aussi cette boîte à munitions éclaboussée de sang ou cette lettre pleine d’espoir écrite par un parachutiste à sa femme à la veille d’être tué au combat. RENSEIGNEMENTS : Musée December 44 Rue de l’église, 7b B-4987 La Gleize Belgique Tél : +32 (0)80 78.51.91 www.december44.com Un des hommes du Kampfgruppe Peiper, le fer de lance de la 1 re SS Panzer Division. COLLECTION | UNIFORMES 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 1Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 2-3Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 4-5Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 6-7Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 8-9Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 10-11Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 12-13Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 14-15Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 16-17Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 18-19Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 20-21Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 22-23Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 24-25Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 26-27Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 28-29Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 30-31Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 32-33Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 34-35Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 36-37Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 38-39Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 40-41Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 42-43Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 44-45Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 46-47Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 48-49Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 50-51Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 52-53Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 54-55Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 56-57Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 58-59Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 60-61Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 62-63Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 64-65Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 66-67Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 68-69Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 70-71Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 72-73Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 74-75Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 76-77Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 78-79Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 80-81Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 82-83Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 84-85Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 86