Uniformes n°290 sep/oct 2013
Uniformes n°290 sep/oct 2013
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°290 de sep/oct 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 72,7 Mo

  • Dans ce numéro : légion étrangère, le 1er R.E.C. en Indochine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
TENUE DE CAMPAGNE COLLECTION Ce cavalier du 4 e Dragons s’apprête à embarquer à bord de son AMX 30 B2. Contrairement à ses homologues du 1er Spahis ou premier REC, il porte la combinaison thermostable qui offre une bien meilleure protection contre le feu que la combinaison f1. Elle est d’une couleur verte caractéristique et possède un harnais d’extraction intégré. Il est coiffé du casque souple pour équipages de blindés avec son système de communication radio complété par le commutateur pectoral. En tant que chef de char, il est doté du pistolet automatique MAC 50 qu’il porte dans un étui accroché à son ceinturon. Sur ses bretelles de suspension il a accroché la pochette à pansement du dernier modèle. Vue de dos de la combinaison thermostable mettant en évidence la poignée d’extraction permettant de sortir un homme blessé de l’habitacle de son engin et la fermeture éclair en arc de cercle située dans le bas du dos et permettant de satisfaire un besoin pressant sans se déséquiper entièrement. Il a accroché la pochette à pansement du dernier modèle. rugissement de leurs moteurs et le cliquetis de leurs chenilles, les AMX 30 s’élancent et bousculent les défenses irakiennes. Cellesci résistent mais se rendent dès qu’elles sont dépassées et le 3 e Rama doit bientôt gérer un important flux de prisonniers. Le régiment continue sa progression mais doit s’arrêter pour la nuit en raison des mauvaises conditions météo. Celles-ci n’arrêtent cependant pas le groupement ouest qui continue à avancer vers l’objectif final. Le 25, la progression continue à peine freinée par quelques éléments ennemis croisés ici et là et au soir la division Daguet entoure l’objectif. Le 26 au matin, les marsouins investissent Al Salman pendant que l’aéroport est sécurisé par le 2 e REI et le 2 e REC. Cette journée sera endeuillée par la mort de deux parachutistes des CRAP Divers modèles de gilets pare éclats se côtoient lors de l’opération Daguet. Les couches de textile balistique souple qui les composent offrent une protection contre une grande partie des éclats du champ de batailles mais sont toutefois incapables d’arrêter un projectile ayant une grande vitesse initiale (balles de 9 mm, 5.56 ou 7.62 mm). Le modèle F2 est le plus couramment observé. Originellement de couleur verte, il est également livré avec une housse bariolée sable. Il se ferme par velcro sur les côtés et l’épaule gauche. Une poche à soufflet fermant également par velcro est placée sur la poitrine et une beaucoup plus grande est accessible par une fermeture éclair placée sur le côté droit. Le gilet pare-éclats du modèle commun s’inspire du gilet PASGT américain. De couleur vert armée, il est notamment observé porté par des Marsouins du 3ème RAMA et des légionnaires du 2 e REI lors de l’assaut d’Al Salman. Deux poches à soufflet fermant par velcro sont placé sur l’avant de chaque côté. Il ferme sur le devant par velcro, possède un col de propreté amovible et une poignée d’extraction dans le dos. 66 UNIFORMES | COLLECTION
Al Salman : 26 février 1991, ce légionnaire du 2 e Régiment Etranger d’Infanterie porte la tenue S3P en position d’attente car la menace chimique est toujours présente. Sur son casque F1, il a d’ailleurs collé du papier PF1 et se tient prêt à enfiler son ANP si des tâches de couleur apparaissent sur celui-ci. Splendide cliché d’un légionnaire du 2 e REI. Son gilet pare éclats est du modèle commun. Il est recouvert d’un camouflage improvisé constitué d’une chasuble fabriquée à partir de sacs à terre. Ce type de camouflage caractéristique de ce régiment a essentiellement été porté par sa 4 e compagnie motorisée. La vue de dos permet de détailler la poignée d’extraction et la manière de passer les bretelles de suspension à travers celle-ci conformément aux instructions du manuel d’utilisation. Moins réglementaire, la poche supérieure de sac F1 fixée sur ces bretelles. L’étude des photographie d’époque montre que cette disposition est essentiellement adoptée par les marsouins du 3 e RiMA lors de l’assaut sur Al Salman. (Commando de recherche et d’Appui en Profondeur) tués dans le fort de la localité lors de l’explosion de clusters bombes américaines dont le terrain est littéralement infecté. Le 27 février, l’ordre de cesser le feu est donné. La guerre n’aura duré que cent heures mais pour ceux qui l’ont vécu, l’opération Daguet ne fut pas une promenade de santé. De réels combats ont eu lieu et si elle a pu atteindre ses objectifs avec un nombre réduit de pertes c’est parce que tous ces hommes ont fourni un travail de préparation intense sous une menace chimique permanente. Les années ont passé. Le sable a depuis longtemps recouvert les traces des rangers et des chenilles et les médias ont fait très peu de cas du vingtième anniversaire de la victoire de la coalition. Toutefois, les uniformes et équipements de cette époque sortent progressivement du domaine du surplus pour entrer dans celui de la collection permettant ainsi aux amateurs de perpétuer la mémoire de « ceux de Daguet ». L’auteur remercie le général (2s) Derville, ancien chef de corps du 2e. Régiment Etranger d’Infanterie pour sa grande disponibilité ainsi que les anciens de la division Daguet qui ont fourni de précieuses précisions. Un grand merci également à Stéphane Gaudin, webmaster des sites Theatrum Belli (www.theatrum-belli.com) et Site Daguet (www.site-daguet.fr) où vous pourrez retrouver les photographies d’époque illustrant cet article. Merci également à Julien Tollet pour avoir supporté les tenues NBC lors des séances photos. COLLECTION | UNIFORMES 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 1Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 2-3Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 4-5Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 6-7Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 8-9Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 10-11Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 12-13Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 14-15Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 16-17Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 18-19Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 20-21Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 22-23Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 24-25Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 26-27Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 28-29Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 30-31Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 32-33Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 34-35Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 36-37Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 38-39Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 40-41Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 42-43Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 44-45Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 46-47Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 48-49Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 50-51Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 52-53Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 54-55Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 56-57Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 58-59Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 60-61Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 62-63Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 64-65Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 66-67Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 68-69Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 70-71Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 72-73Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 74-75Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 76-77Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 78-79Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 80-81Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 82-83Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 84-85Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 86