Uniformes n°290 sep/oct 2013
Uniformes n°290 sep/oct 2013
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°290 de sep/oct 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 72,7 Mo

  • Dans ce numéro : légion étrangère, le 1er R.E.C. en Indochine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
DÉCORATIONS COLLECTION LA KVK SANS GLAIVES DE 2 E CLASSE Cette croix est attribuée aux personnes non exposées au feu de l’ennemi. La plus harmonieuse de toute. Elle associe la finesse de ses lignes et la symbolique des couleurs dans un mariage de métal et de tissu, qui par cette union dévoile sa destination première liée aux non combattants. Les réalisations rencontrées sont à classer en deux modèles : les réalisations de 1939 à 1943 en bronze ou tombac de couleur brun-olivâtre et les productions d’après 1943. Il se rencontre des rubans où le rouge tire sur l’orange. Nous n’avons pas d’explication sur cette anomalie. 4 : vue de face de cette harmonieuse décoration. Le swastika est la première chose que l’on remarque. Il est à noter que le créateur de cette décoration n’a pas jugé bon de donner du relief outre mesure à l’emblème du régime. En effet, celle-ci reste assez plate malgré sa netteté. 5 : Il en est de même pour la date de création de l’ordre « 1939 ». Observez que le style d’écriture est moderne, mais n’autorise pas ou peu de variante dans les réalisations rencontrées. 6 : Les marquages, même si une grande majorité des médailles n’est pas marquée, se retrouvent invariablement sur l’anneau et reste commun aux autres ordres allemands de cette période. Ils se trouvent sous 3 formes différentes : soit un chiffre est estampé seul, ici « 1 » pour « Deschler & Sohn » de Munich, soit un chiffre en relief dans un rectangle, soit une marque du LDO qui utilise les mêmes styles de frappe liés au fabricant. 7 : il existe deux variantes liées à la qualité de production de chaque fabricant. Il s’agit de la finition effec- 6 tuée ou non sur les côtés de la pastille centrale, qui se traduit par des traces de lime sur les côtés de celle-ci afin de donner une continuité aux feuilles de chêne. Nota : nous ne vous présentons pas les modèles en zinc car la seule différence est liée à l’obligation de mouler l’anneau de passage de l’anneau du ruban avec la médaille elle-même, et surtout les particularités de finition restent inchangées et liées au fabricant. 4 7 5 poids varie entre 20.1 et 21.1 grammes. Pour les seconds types le poids oscille entre 19.8 et 20.2 grammes. La KVK avec glaives de 2 e classe Contrairement à la croix de fer qui est attribuée pour acte de bravoure, la KVK récompense les soldats pour des services exceptionnels dans la bataille au-delà de l’appel du devoir. Cette médaille que l’on peut qualifier de retro, est nous le pensons, une copie de la croix de guerre française qui représentait à cette époque le symbole de la résistance héroïque et surtout de la bravoure menant à la victoire finale. Croix de guerre qui soit dit en passant a inspiré bon nombre d’autres pays. L’Allemagne et son chef voulaient donc faire parvenir un message fort au soldat allemand. Nous pensons que, tout comme la croix de guerre française, sa place dans la hiérarchie des ordres était volontairement unique. Mais une chose est sure : elle n’est pas l’égale de notre croix de guerre. Quant à la finesse de ces lignes, le caractère germanique en ressort. C’est une médaille robuste, qui dit tout de ce qu’elle tend à faire comprendre au premier coup d’œil. Ce que nous aimons dans cette médaille outre sa simplici- Croix du mérite de guerre sans glaives 36 UNIFORMES | COLLECTION
KVK DE SECONDE CLASSE 1939 À 1943 OU PREMIER TYPE. 9 : Avers des trois types de finition bronze ancien qui se rencontrent. Les différences sont notables. Mais, outre la teinte de ces médailles, notez la netteté de la gravure et les détails des glaives, notamment sur la poignée de ceux-ci. 10 : Revers de ces mêmes trois médailles : les nuances dans le style d’écriture des dates « 1939 » se font très discrètes voir inexistantes. 11 : Les seules nuances bien visibles (pour celui qui prend le temps de les observer), se situent au niveau des poignées et gardes des glaives. 12 : Toujours en relation avec les fabricants, il faut savoir que certaines médailles sont d’une finition plus recherchée. Pour ce faire, les choix sont de trois ordres : l’un est uniquement un ébavurage de la croix sans s’occuper des glaives, l’autre est un ébavurage complet plus un travail sur les striures des poignées et enfin la dernière est un choix fait directement sur la qualité de la matrice et du choix du métal ce qui donne une grande précision de frappe mais présente de légères bavures sur les saillants de la médaille, notamment sur les fameuses poignées de glaive. 13 : Le passage de l’anneau de bélière est la première chose à observer sur une KVK et cela peu importe le modèle. S’il est rapporté dans le creux du bras supérieur de la croix, vous êtes en présence d’un premier type réalisé de 1939 à 1943. Il faut savoir que les deux anneaux sont toujours de la teinte de la médaille et que la soudure liant les deux pièces est très discrète voir invisible. Une soudure grossière doit vous alarmer. 9 10 11 12 13 COLLECTION | UNIFORMES 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 1Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 2-3Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 4-5Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 6-7Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 8-9Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 10-11Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 12-13Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 14-15Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 16-17Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 18-19Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 20-21Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 22-23Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 24-25Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 26-27Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 28-29Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 30-31Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 32-33Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 34-35Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 36-37Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 38-39Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 40-41Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 42-43Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 44-45Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 46-47Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 48-49Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 50-51Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 52-53Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 54-55Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 56-57Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 58-59Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 60-61Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 62-63Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 64-65Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 66-67Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 68-69Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 70-71Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 72-73Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 74-75Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 76-77Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 78-79Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 80-81Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 82-83Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 84-85Uniformes numéro 290 sep/oct 2013 Page 86