Uniformes n°287 mar/avr 2013
Uniformes n°287 mar/avr 2013
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°287 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 73,9 Mo

  • Dans ce numéro : 44 panzerpolizei.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
LA COLLECTION WILLIAM THEFFO, TÉMOIN DE L’HISTOIRE La Hitlerjugend à Falaise TEXTE : Emilie Weyl PHOTOS : Francis Weyl Des ruines fumantes de Falaise en août 1944, il ne restait que la statue du plus prestigieux de ses fils, Guilhaume le Conquérant, qui soit encore debout. Parmi les décombres gisaient pêlemêle les cadavres des combattants dont ceux, nombreux, de ces jeunes adolescents que l’on surnommera plus tard « les jeunes loups du Führer » : les membres de la 12 Division SS Hitlerjugend. La bataille de Falaise tient une part importante dans leur journal de marche normand, si bien qu’il était assez naturel que William Theffo accorde une place importante dans sa collection aux unités de la Waffen SS, en général, et à la 12.SS en particulier. « A cette époque, celle des années soixante, se souvient son fils Pascal Theffo, le matériel ne manque pas, j’ai souvenir qu’il allait chercher des casques dans les fermes à vélo. Puis quand il eût à nouveau une voiture, je l’accompagnais très souvent dans ses recherches. En priorité, nous faisions les décharges en campagnes, Trun, Chambois, Saint-lambert… Ensuite, il poursuivait sa quête dans les fermes, les ferrailleurs, chiffonniers et brocanteurs, il revenait toujours avec quelques vestiges. » Et au gré de ses recherches, William Theffo trouvera un grand nombre d’uniformes et d’équipements de ces unités. Sa collection, qui était des plus réputée en Normandie, était connue pour recéler de rares pièces d’équipements dans le thème. Ainsi, dans sa chasse aux trésors de la mémoire, il est une histoire qui reste assez légendaire : celle de la découverte du grenier de Ri dans l’Orne. Son fils s’en souvient encore, et il convient de la lui laisser raconter : « Quant à la plus mémorable des rentrées de matériel, j’étais avec lui, à fouiller dans un grenier à Ri (village situé dans l’Orne), où 18 vestes de la waffen SS servaient à combler des trous dans la toiture. Sur la plupart des vestes, les runes avaient été enlevées, toutes avaient l’aigle de bras, et seulement deux vestes avaient pu être sauvées entièrement, quel souvenir ! » De ces 18 vestes, il reste toujours la trace puisque le catalogue de la vente présentera l’une des deux exemplaires qui purent être sauvées, et la majorité des insignes qui avaient été découpés sur les autres. De rares modèles de spécialités sont présents dans cet ensemble, et il est particulièrement intéressant de se pencher sur les coutures des aigles encore montés sur leur drap d’origine. Des morceaux d’Histoire autant que d’anthologie ! Plus généralement, la collection Theffo comporte un assez grand nombre d’effets et d’équipements de la Waffen SS. Ainsi, on pourra remarquer 4 casques, dont deux modèles 40 à un insigne et deux modèles 35 à double insignes, encore dans un excellent état de conservation. Nous pensions avoir fait le tour des casques du thème, mais pourtant une surprise m’attendait lors des descriptions. En effet, nous n’avions pas remarqué des traces de peinture assez effacée sur la nuquière d’un casque camouflé bétonné. En y regardant de plus près, j’y trouvais un marquage nominatif qui commencait par des runes. En l’examinant plus méticuleusement, nous avons décelé sous la peinture des contours des doubles insignes. t Insigne de spécialité de médecin SS. Il s’agissait, en fait, d’un casque 35 double insignes de la Waffen SS camouflé bétonné. Une pièce assez saisissante de rareté. Un certain nombre de calots seront également présenté dans le catalogue, ainsi que trois couvres-casque camouflage dit « platane ». Un grand nombre d’insignes, comportant ceux provenant du fameux trésor de Ri, émailleront le catalogue, dont certain rares modèles de spécialités : insigne SS pour les anciens cadres de la HJ, insigne de tir de première classe, pattes de col d’officier SS, fragment de col de veste d’une vareuse provenant du grenier de Ri, tête de mort en coton blanc tissé provenant d’une coiffure trouvée à Chambois, ovale de manche de Gebirgsjäger de la SS, épaulettes… Les boucles ne sont pas absentes de la parade, avec cinq ceinturons complets du modèle porté par le personnel non-officier, une boucle d’officier et une très émouvante boucle de fouille d’officier SS. t Boucle de ceinturon et ceinturon en cuir Waffen SS. 82 UNIFORMES | COLLECTION
LA COLLECTION WILLIAM THEFFO, TÉMOIN DE L’HISTOIRE u Couvercle de caisse à munitions en bois pour 16 grenades à fusil antichar G-Pz- Gr.46 (Gewehr-Panzer-Granate 46). Cette munition de 46 mm a été spécialement développée par le SS Beschafungsamt. t Ensemble de casque SS. Parmi elles, on pourra s’arrêter un peu plus en détail sur un véritable témoignage de l’Histoire : cette boucle rectangulaire SS atomisée et provenant des décombres de l’école supérieure de jeunes filles de Falaise, lieu où s’était cadenassé une mince poignée des derniers survivants SS de Falaise et où ils tinrent tête aux Canadiens. L’évènement est resté dans les mémoires collectives. Au rayon « textile », deux Tarnjacke du second type ouvrent le bal, poursuivi de quelques numéros par une des deux seules vestes SS conservée complète et provenant du fameux grenier (l’aigle de bras, les épaulettes, les coins de col sont toujours présent, ainsi qu’une large trace de bande de bras), une veste camouflée « petits pois » et son pantalon continue la farandole, des éléments de cuir dont le pantalon d’Hans Siegel, l’un des as des chars allemands de la Leibstandarte SS Adolf Hitler. Siegel en avait fait don à William Theffo dans les années 80, une très intéressante lettre de lui est joint où il explique dans le u Boucle de ceinturon d’officier SS. Bande de bras « Deutschland », régiment de la 2 e Panzer SS Division « Das Reich ». menu détail comment et pourquoi les équipages de chars de la SS étaient dotés de cet équipement de cuir et la manière dont il le portait. Ce document est un témoignage assez unique et totalement inhabituel sur l’histoire d’une pièce d’équipement. Ceux-ci sont d’ailleurs nombreux et voisinent avec ce que l’on va ranger dans la catégorie des souvenirs historiques tel cette plaque d’immatriculation SS, trouvée en fouille près de Chambois, et correspondant à un véhicule de la 2°SS.Panzer Division « Das Reich » ou encore ce couvercle de caisse à munitions revêtu des marquages SS de caisse et destinée au transport de 16 grenades à fusil anti-char. L’un des attraits les plus forts de la collection William Theffo restera toujours la provenance des pièces. Elles ont, en effet, presque toutes été collectée sur les lieux même de la bataille par un collectionneur qui restera dans la mémoire collective comme l’un des premiers pionniers du genre. Un de ces personnes rares qui, en sauvant ce qui est aujourd’hui considéré comme des pièces du patrimoine historiques, a redonné à l’Histoire une trace palpable et visible. Tachée des brulures du corps et de l’âme des combattants, allant même jusqu’à garder encore la couleur de leur sang, elles nous restent comme un « memento mori » de la folie des hommes. VENTE DE LA COLLECTION La vente de la collection « William Theffo » se déroulera les 1er et 2 juin 2013 organisée par Aiolfi & Partners et par le ministère de Caen Enchères. Informations : Aiolfi & Partners (xavieraiolfi@yahoo.fr). Experts pour les armes : Nicolas Martin : +33 (0) 637471326 Expert Militaria Alliés & Allemand : Emilie Weyl : +33 (0) 628453567 Militaria France : Bernard Fourage : +33 (0) 670148180. u Vareuse d’un Oberschütze de la Waffen SS trouvée par William Theffo dans un grenier à Ri dans l’Orne. COLLECTION | UNIFORMES 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 1Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 2-3Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 4-5Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 6-7Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 8-9Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 10-11Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 12-13Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 14-15Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 16-17Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 18-19Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 20-21Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 22-23Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 24-25Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 26-27Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 28-29Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 30-31Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 32-33Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 34-35Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 36-37Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 38-39Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 40-41Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 42-43Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 44-45Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 46-47Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 48-49Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 50-51Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 52-53Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 54-55Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 56-57Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 58-59Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 60-61Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 62-63Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 64-65Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 66-67Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 68-69Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 70-71Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 72-73Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 74-75Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 76-77Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 78-79Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 80-81Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 82-83Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 84-85Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 86