Uniformes n°287 mar/avr 2013
Uniformes n°287 mar/avr 2013
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°287 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 73,9 Mo

  • Dans ce numéro : 44 panzerpolizei.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
VIVRE L’HISTOIRE RECONSTITUTION TEXTE ET PHOTOS : Frédéric Lemaire Le Sixth Cavalry Group à Recogne Créé en 1997 et basé dans la Meuse, le Sixth Cavalry a déjà participé à de nombreuses reconstitutions et commémorations partout en Europe. Cette année encore, il ne voulait pas rater la nouvelle édition de la reconstitution de Recogne Cobru 2012 organisée par l’association Duty First, qui a mis les petits plats dans les grands. Les hommes se rassemblent avant l’attaque et le matériel est stocké sur les véhicules. Tout commence par le départ de St Mihiel dans la Meuse le vendredi, sous la pluie, direction Recogne avec plusieurs véhicules qui escortent le chargement si précieux pour le spectacle du week-end, un char « M18 Hellcat », chasseur de chars appartenant à Nicolas Georges. A notre arrivée sur place tout le monde s’affaire, dans les rues, l’église et les champs, bref des préparations dignes d’un grand film. Le Patch de la 10th division blindée US cousu sur la manche d’un reconstituteur. Une fois installés dans nos quartiers, quelques membres de notre association se rendent au Briefing, préparé par les membres organisateurs, pour découvrir l’organisation et le déroulement de la reconstitution des deux jours qui se passeront dans le village et aux abords. Pendant cette réunion nous découvrons une incroyable organisation et un travail considérable, fait par l’équipe sous la coupe de Serge Balleux président du Duty First. Pour la reconstitution dans le village et le spectacle 2012, qui auront lieu le dimanche matin, mettant en scènes pas moins de 250 figurants venus de toute l’Europe, mais aussi des artificiers et de nombreux véhicules militaires. Mais la surprise sera, sans nul doute, la présence d’un char Panther (reconstitué) venu de Pologne et qui fera face au M18 Hellcat que nous avons amené. Prêts au combat Le lendemain, samedi, toujours sous la pluie, tout le monde est prêt pour le début d’une longue et grande reconstitution où nous allons représenter la 10th blindée US. Uniformes, véhicules et ambiance sont au rendez-vous, il est temps pour le Sixth Cavalry, de mettre en service le M18 et de rentrer dans la danse. Après les préparations d’usage, le ronronnement du moteur se fait entendre sous les regards des badauds. Suite à quelques essais pour se « dégourdir les chenilles », dans un croisement où il venait de faire demi tour, le M18 s’arrête et ne veux plus démarrer. L’étonnement et l’incompréhension se lit sur les visages. « Qu’est ce qu’il se passe ? », lance un badaud. Après le rapatriement dans le milieu du village et une étude sévère du problème, le bilan tombe. Suite à une casse mécanique, le moteur ne démarre plus, le char ne pourra pas participer au spectacle. Le temps humide, le char en panne, quel début !!! Mais l’équipe en a vue d’autres et ne se décourage pas, la reconstitution continue et c’est ça le principal. Dimanche, dans quelques heures le spectacle débute. Les derniers détails sont mis au point et les figurants se préparent, le matériel est rassemblé et quelques essais ont lieu. Sur le terrain les artificiers sont à l’œuvre. H-1, les armes à blanc sont distribuées dans les deux camps. Un rapide court de maniements d’armes est donné aux participants. Quelques figurants sur le terrain du spectacle, sont en train de vider les trous d’hommes creusés avant le weekend, qui se sont rempli par la pluie qui n’a pas cessée de tomber. Les organisateurs donnent leurs dernières directives, il est l’heure pour tout le monde de se mettre en place. 76 UNIFORMES | RECONSTITUTION
Les membres du Sixth Cavalry Group attendant les consignes avant d’embarquer sur les véhicules. Le public se masse aux bords des champs et des routes, aux premières loges pour ne pas en perdre une miette. Nous apercevons au loin, l’impressionnante colonne allemande qui avance accompagnée du char Panther, à la lisière d’un bois. Tout à coup au loin, nous entendons un ronflement très sourd, le spectacle commence t’il ? Fausse alerte, nous apercevons sur une lointaine route, parallèle au terrain, la colonne d’une cinquantaine de motos Harley WLA qui sillonnent la campagne, quel spectacle d’en voir autant en une seule fois. Après un court instant, une explosion dégageant une épaisse fumée blanche a lieu sur le terrain, suivie de trois détonations. C’est le signal de début du spectacle qui comporte trois séquences sur le terrain et une dans le village. Les combats et les tirs s’enchainent sous une pluie battante, le résultat est impressionnant et très bien joué par l’ensemble des figurants. Au bout d’une heure et demie de combat intense, les soldats américains ont eu raison de l’occupant et libèrent le village. La figuration et l’échange avec le public, termina ce week-end du souvenir fort en émotions. C’est avec des souvenirs plein la tête, que notre groupe reprit la route du retour, sous la pluie comme pour venir, car elle tomba finalement tout le weekend. Sous une pluie battante, les véhicules progressent dans les champs au contact de « l’ennemi ». Bravo à toute l’équipe du Duty First de Serge Balleux et aux figurants qui par leurs efforts, nous offrent depuis plusieurs années maintenant de telles reconstitutions, pour que l’histoire ne soit jamais oubliée. Le char M18 Hellcat qui causa bien des soucis en tombant en panne avant le spectacle. Les troupes allemandes investissent le village et les combats se déroulent autour des maisons. RECONSTITUTION | UNIFORMES 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 1Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 2-3Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 4-5Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 6-7Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 8-9Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 10-11Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 12-13Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 14-15Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 16-17Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 18-19Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 20-21Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 22-23Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 24-25Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 26-27Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 28-29Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 30-31Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 32-33Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 34-35Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 36-37Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 38-39Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 40-41Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 42-43Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 44-45Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 46-47Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 48-49Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 50-51Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 52-53Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 54-55Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 56-57Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 58-59Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 60-61Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 62-63Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 64-65Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 66-67Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 68-69Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 70-71Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 72-73Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 74-75Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 76-77Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 78-79Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 80-81Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 82-83Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 84-85Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 86