Uniformes n°287 mar/avr 2013
Uniformes n°287 mar/avr 2013
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°287 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 73,9 Mo

  • Dans ce numéro : 44 panzerpolizei.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
REVUE DE DÉTAILS COLLECTION Le dolman-pelisse et la pelisse des officiers 1871-1914 (1 re partie) TEXTE ET PHOTOS : Clément Boivin Nous débutons cette étude par le dolman-pelisse des généraux car il nous a paru évident de la commencer par ordre chronologique. Directement inspirée de celles portées sous le Second Empire par les hussards, chasseurs à cheval et les Guides, la pelisse sera sous la 3 e république autorisée à être portée en premier lieu par les officiers généraux en date du 18 octobre 1871. En effet, à cette date, est décrit un dolman-pelisse spécifique aux officiers généraux dont celui-ci pourra en hiver être garni intérieurement et extérieurement de fourrure en agneau d’Astrakan noir. Bon nombre de photos ou peintures d’époque nous montrent des officiers généraux arborant ce dolman-pelisse avec ou sans fourrure. Ils porteront en premier lieu le dolmanpelisse de 1871 avec les 6 galons en fer de lance et les étoiles typiques de leur grade sur lequel il pourra être rajouté la fourrure, puis, suite à la description de la pelisse à fourrure des officiers en 1889, ils prendront surtout celle-ci (le modèle sans fourrure lui reste porté). Certains y feront ajouter des étoiles voir même les 6 galons du dolman-pelisse avec les étoiles pour que l’on reconnaisse leur grade mais d’autres non, car comme décrit dans le règlement de 1889, elles ne doivent comporter aucun signe distinctif de grade. Disposition plus ou moins respectée donc. Le dolman-pelisse à fourrure comporte un collet de forme rabattue dite à la Saxe contrairement au modèle sans fourrure qui lui a le collet droit. Les généraux continueront de porter le dolman-pelisse modèle 1871 sans fourrure en campagne, et ce même à la mobilisation u Planche extraite du règlement d’époque montrant 2 figures du dolman-pelisse modèle 1871. (Photo Clément Boivin) q Le général de division Sabatié en septembre 1910. Il porte le dolman-pelisse modèle 1871 des généraux de division à 3 étoiles. Notons le port de la tarte des chasseurs alpins sur laquelle il a fait mettre ses 3 étoiles de divisionnaire. Commandeur de la légion d’honneur depuis le 30 septembre 1909. (Collection : www.lesalpins.fr) p Le général de division (depuis le 30/09/1875) Isidore Pierre Schmitz. Il porte le dolman-pelisse modèle 1871 des généraux reconnaissable aux 6 galons en fers de lance sur lequel il a fait ajouter de la fourrure comme le décrit le règlement pour l’hiver. Il porte encore le képi modèle 1872 à visière carrée, elle deviendra arrondie en 1879. On peut supposer que les généraux ont portés ce genre de dolmanpelisse à fourrure jusqu’à l’arrivée réglementaire de la pelisse modèle 1889 des officiers. (Collection particulière) en 1914 soit plus de 40 ans après son adoption, on peut également voir des officiers généraux le portant en petite tenue pour le travail de bureau même après 1914, ce sera en fait par certains généraux déjà nommés à ce grade avant-guerre et l’ayant conservé. Description du dolman-pelisse des généraux Le nouveau dolman-pelisse des officiers généraux est décrit le 18 octobre 1871 dans le journal militaire officiel 1er semestre tel qui suit : Confectionné en drap satin bleu foncé. Le corsage et les manches sont doublés en satin de Chine noir. Sa longueur est telle, qu’il descend à 200 mm au-dessous des hanches et ne puisse jamais s’engager sous la selle. Il se ferme droit sur la poitrine, le côté gauche s’engageant sous le côté droit de 50 mm environ, dont 40 mm sont fournis par une bande rapportée qui descend jusqu’à la ceinture, où elle est arrondie. A partir de ce point, le devant suit sa première largeur de coupe jusqu’au bas, où il est arrondi sur un rayon de 40mm environ. Le collet, confectionné en drap du fond (hauteur 35 mm), est coupé carrément par 32 UNIFORMES | COLLECTION
t Photo prise à l’intérieur de la maison du notable Si Filali en Ancienne Médina en 1908. L’état major des troupes débarquées à Casablanca en présence des généraux Lyautey et d’Amade. De gauche à droite : -Un chef d’escadrons des chasseurs d’Afrique. Le Capitaine Poeymirau, officier d’ordonnance du général Lyautey commandant la division d’Oran. -Le général de brigade Albert d’Amade commandant des troupes débarquées à Casablanca (arrivé le 1er janvier au Maroc). -Un lieutenant des chasseurs d’Afrique. -Le général de division Hubert Lyautey qui porte un dolman-pelisse modèle 1871 réglementaire. - Le colonel Déan de Luigné du 1er régiment de chasseurs d’Afrique qui commande l’ensemble des escadrons Détachés à Casablanca à partir du 9 janvier 1908. (Photo Clément Boivin) tq Dolman-pelisse modèle 1871 conforme au règlement, daté du 22 février 1900 à l’intérieur. Celui-ci a appartenu au général de division Marie Louis de Bellegarde commandant la cavalerie d’Algérie en 1900. Commandeur de la légion d’honneur le 12 juillet 1901. Vue de dos du dolman-pelisse avec les 3 galons en poil de chèvre de chaque côté propre aux généraux et le « papillon » de taille réglementaire. (Collection Christophe Desola) t Etiquette nominative dans le dolman-pelisse l’attribuant au général de Bellegarde le datant le 22 février 1900. Notons l’adresse d’un tailleur parisien assez connu mais où le nom de la ville de Paris a été remplacé par un marquage à l’encre de la ville d’Alger en Algérie. (Collection Christophe Desola) COLLECTION | UNIFORMES 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 1Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 2-3Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 4-5Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 6-7Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 8-9Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 10-11Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 12-13Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 14-15Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 16-17Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 18-19Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 20-21Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 22-23Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 24-25Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 26-27Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 28-29Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 30-31Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 32-33Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 34-35Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 36-37Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 38-39Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 40-41Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 42-43Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 44-45Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 46-47Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 48-49Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 50-51Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 52-53Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 54-55Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 56-57Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 58-59Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 60-61Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 62-63Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 64-65Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 66-67Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 68-69Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 70-71Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 72-73Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 74-75Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 76-77Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 78-79Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 80-81Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 82-83Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 84-85Uniformes numéro 287 mar/avr 2013 Page 86