Uniformes n°275 mar/avr 2011
Uniformes n°275 mar/avr 2011
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°275 de mar/avr 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 72,2 Mo

  • Dans ce numéro : tenue camouflée de la Heer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
COLLECTION Tenue de campagne Desert shield/Desert stormLe fantassin mécanisé américain dans la guerre du Golfe, 26 uniformes | COLLECTION Le général Norman Schwarzkopf, commandant en chef des forces de la coalition se réveille chaque matin en se posant la même question : est ce que Saddam Hussein a déplacé ses forces ? Il regarde la carte des opérations et se demande quand le leader irakien va penser à protéger le flanc ouest de son armée. Il sait que l’armée irakienne retranchée au Koweït est prise dans une nasse dont elle ne peut pas sortir. Mais les obstacles érigés peuvent considérablement gêner une attaque. Par contre, le flanc ouest est vide, désespérément vide de forces irakiennes. « Hail Mary » Le plan patiemment imaginé par « stormin Norman » va se mettre en place. Il est inspiré d’une tactique de footballaméricain, le « hail Mary play ». Dans les derniers instants de la partie, le quarterback bien à l’abri derrière son centre, envoie toutes ses forces à l’attaque de tous les côtés et l’adversaire est occupé à contrer. Alors que les Marines, les forces arabes et 1990-1991 (3 e partie suite d’Uniformes 272) « All MOPP-edup ! ». Ce soldat est équipé de la MOPP suit, pour « mission oriented protective posture », qui décrit 5 niveaux d’habillement (de 0 à 4) à revêtir en fonction de l’imminence de la menace chimique. Notre homme est en MOPP 4, soit le niveau de protection le plus élevé. Les boots en caoutchouc sont surnommées « elf boots », pour des raisons évidentes ! La veste et le pantalon sont conçus comme un survêtement doublé intérieurement d’une couche de polyuréthane imprégnée de charbon. Ce vêtement ne « respire » pas et cause des coups de chaleur s’il est porté trop longtemps. Le masque à gaz M17 A2 avec sa cagoule protège entièrement le haut du corps. Le porteur peut boire sans ôter le masque par l’intermédiaire du cap M1 fixé sur la gourde. 3 bandes de papier agent detector M9 (réactif aux agents chimiques) sont enroulées aux endroits réglementaires. (Reconstitution) Texte et COLLECTION : Laurent Rinderknech qu’une partie du VII e corps se rapprochent de la frontière koweitienne, ce sont 250 000 hommes du XVIII e corps sous le commandement du Lieutenant General Gary Luck qui vont se déplacer dans le plus grand secret vers l’Ouest, le long de la frontière, vers l’Irak, entre le 10 et le 15 février 1991. Imaginez de déplacer la population des agglomérations de Roubaix-Tourcoing et tous ses véhicules jusqu’à Paris, sans que les habitants de Lille ne s’en aperçoivent. Certaines unités du XVIII e corps vont ainsi parcourir près de 350 kilomètres vers l’ouest : l’armée irakienne, rendue aveugle et sourde par les bombardements et croyant à un débarquement des Marines sur la côte koweitienne ignore qu’un corps entier de soldats de la coalition va franchir sa frontière sud presque subrepticement et effectuer un gigantesque crochet du gauche à travers le désert irakien. Dans son ordre d’attaque le Général Barry Mc Caffrey commandant la 24th infantry division (mechanized) s’adresse à ses hommes en ces termes : « soldats de la victory division, nous allons mener une grande bataille pour détruire une armée d’agresseurs et libérer 2 millions de koweïtiens. Nous combattons sous le drapeau américain et sous l’autorité des Nations Unies. Par la force des armes, nous allons forcer la machine de guerre irakienne à abandonner le pays qu’elle retient prisonnier. Il n’y aura pas de retraite quand nous commencerons le combat, nous ferons notre devoir ».
Les gants glove, set chemical protective en caoutchouc sont portés par dessus des sous-gants gloves, cloth, cotton knitted, lightweight. La sacoche, outre le masque et sa cagoule, contient également deux optiques pour la solidarisation de la cagoule avec le masque et un sac étanche M1 waterproof bag pour le transport du masque dans des conditions humides. Prise d’un bunker irakien. Le 25 février en soirée, les soldats de la 24th infantry division (mecanized) sécurisent un bunker irakien. En raison des petites taches noires, le camouflage désert américain est facilement détectable la nuit avec des intensificateurs de lumière et des infrarouges. En 1983, pour y remédier, est fabriquée la parka, night camouflage, desert : il s’agit d’un survêtement en coton (veste et pantalon) qui adopte un camouflage grillagé vert, difficile à détecter à l’aide d’appareils de vision nocturne. Ce vêtement surnommé « ninja parka » en raison de sa coupe, de sa couleur et de sa capuche est très recherché par les troupes et sera utilisé un peu à toutes les sauces, du cache poussière au pyjama. Notre « master sergeant » porte les gants de cuir noir gloves, light duty, cattlehide avec une patte de serrage, de dotation règlementaire. La lampe coudée est accrochée au brelage ALICE. Les lunettes, goggles, sun, wind and dust, comme leur nom l’indique, protègent l’homme tout à la fois contre les rayonnements du soleil, la poussière, le vent. Fournies avec un écran transparent et un fumé, elles n’offrent aucune protection balistique. Par précaution, la baïonnette M9 est fixée sur l’arme mais les soldats irakiens qui se rendent sont peu vindicatifs. (Reconstitution) Quelques modèles de baïonnettes en dotation dans l’armée américaine. Le modèle M7 est ici présenté avec son étui M8 A1 et en version désert avec le nouvel étui M10. Le modèle M9 fabriqué par LAN CAY, associé à son fourreau avec pierre à affûter, est conçu comme un outil multifonctions et peut se transformer en pince coupe barbelé, en tournevis ou en scie. COLLECTION | uniformes 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 1Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 2-3Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 4-5Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 6-7Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 8-9Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 10-11Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 12-13Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 14-15Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 16-17Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 18-19Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 20-21Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 22-23Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 24-25Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 26-27Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 28-29Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 30-31Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 32-33Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 34-35Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 36-37Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 38-39Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 40-41Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 42-43Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 44-45Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 46-47Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 48-49Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 50-51Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 52-53Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 54-55Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 56-57Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 58-59Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 60-61Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 62-63Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 64-65Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 66-67Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 68-69Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 70-71Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 72-73Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 74-75Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 76-77Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 78-79Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 80-81Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 82-83Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 84-85Uniformes numéro 275 mar/avr 2011 Page 86