Uniformes n°274 jan/fév 2011
Uniformes n°274 jan/fév 2011
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°274 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 87,9 Mo

  • Dans ce numéro : le sous-casque américain M1.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
COLLECTION Equipements p Vue de quatre ceinturons SS. Si les différentes boucles présentées montrent bien l’appartenance à la SS de ces ceinturons, en revanche les cuirs pourraient eux, être tout à fait classiques et anodins. 28 uniformes | COLLECTION Voici trois vues des marquages des fabricants de ces mêmes ceinturons : de 1937, 1938 et 1942. Sur ce dernier, le RZM a disparu ainsi que le sigle SS mais le code reste le même, ici 106/42. p Il n’en est pas de même quand on les retourne. En effet, pour les trois premiers en partant du haut, la marque de contrôle ou plus exactement la marque de réception est ici bien visible. Celle-ci était comme pour les ceinturons LW ou RAD, systématiquement appliquée de 1937 à 1939 et beaucoup plus aléatoirement en 1940. Cette marque était appliquée à l’aide d’un fer chaud et jamais frappée à froid dans le cuir : nous pouvons dire que cela est vraiment une constante. Il n’y a qu’à voir ces ceinturons de provenance bien différente et qui présentent les mêmes similitudes. Le quatrième ceinturon est bien plus tardif car il est de 1942 : la marque de réception n’étant plus appliquée depuis au moins fin 1940. Les marquages des ceinturons SS peuvent aussi être marqués par l’unité qui les a réceptionné : ici une école de police des frontières située dans les Sudètes.
p Détail de la marque de réception de la VA-SS ainsi que de l’année de prise en compte du matériel. p Nous avons choisi de vous présenter ici un marquage peu courant qui se rencontre de 1940 à 1942 et qui était appliqué en plus de la marque du fabricant. Cette marque est difficile à voir car elle est de taille réduite et était pressée en même temps que le grénelage du cuir. Ce marquage est constitué de deux runes dans un carré. Nous nous excusons pour le manque de netteté de la photo mais cet estampillage s’il est bien visible à l’œil nu, ne l’est pas par l’objectif. Regardez attentivement au dessus du code de trois lettres du fabricant : ici JKH 42 pour « Busse, Carl, Fabrikf.Ausrüstungen aus Stoffu. Leder. », cette marque est visible. Alors attention, observez bien vos cartouchières vous aurez peut être la bonne surprise de trouver une de ces marques. d’un poinçon après l’assemblage final de l‘équipement ; c’est-à-dire qu’ils étaient appliqués en même temps et par la même presse que celle qui découpait la pièce elle-même et aux mêmes endroits que pour les marques des équipements réalisés pour le gouvernement. Les marquages à chaud Les marquages à chaud, c’est-à-dire obtenus par l’utilisation de pièces en métal chauffées et appliquées sur l’équipement en cuir correspondent à la réception dans un bureau d’habillement ou d'une unité. Ils ne se trouvent que sur des pièces d’équipement datées de 1936/37 p L’autre marque que nous avons décidé de vous présenter est constituée d’un aigle entouré de deux runes et Wa1. Ce type de marquage nécessite une bonne observation car il a été copié. Pour ne pas tomber dans le piège il faut que celui-ci ne soit pas frappé à froid dans le cuir, et il doit être très détaillé. Les ailes, le corps et la tète de l’aigle sont bien visibles. La croix gammée elle aussi est parfaite et les runes ne sont pas de simples traits fin, mais bien proportionnés. Autre petit truc pour faire la différence si votre cartouchière est en bon état et avec un cuir encore souple, les côtés de ce poinçon ne doivent pas être craquelés. Mais, en cas de doute abstenez-vous de surpayer une pièce avec ce type de marquage. Bon à savoir Avant de regarder un marquage sur une pièce, il faut s’attarder sur la pièce elle-même. Les marquages RZM/VA et SS sont toujours aux mêmes emplacements que ceux destinés à l’armée. Les marques RZM/SS ne sont jamais en plus de marquages civils fabricants ou autres. Sachez que ces pièces sont d’une extrême rareté donc méfiez vous de l’histoire du « lot qui vient de sortir… » Les prix sont en fonction de l’état, de la lisibilité du marquage et de votre humeur à dépenser une belle somme pour une gamelle. Afin de vous aider, nous avons ici réuni quelques marquages SS et les types de supports auxquels ils sont associés. VA 408 cuir RZM 78 cuir, tissu VA 401 cuir RZM 68 cuir RZM 46 métal RZM 39 métal RZM 155 métal RZM 196 métal RZM 36 métal RZM 63 métal RZM 106 cuir RZM 54 cuir RZM 499 métal RZM 27 cuir RZM 48 cuir RZM 431 tissu p Les cartouchières elles aussi étaient marquées, soit par des codes RZM/SS ou VA/SS du type que nous vous avons déjà présenté : dans ce cas là, il ne figure aucune autre marque de fabricant. à 1940. Il arrive souvent que les deux types de marquages coexistent sur une même pièce comme des ceinturons ou des bretelles de suspension etc... Les équipements WSS réalisés par des sociétés spécifiquement liées par des contrats avec cette arme, étaient dotés de codes RZM/SS ou de V.A-SS, V.A. désignant le dépôt d’équipement général de la SS « Versorgungsamt » ou « Versorgung Abteilung » selon qu’un point soit présent entre le « V « et le « A ». Ces marquages étaient appliqués sur tout ce qu’elles fabriquaient pour la SS ; cela de 1937/40 à 1943/44. Il faut noter qu’il semble qu’en 1941 et 1942 certains fabricants appliquent une marque d’appartenance sur les équipements qu’ils réalisent pour la SS, cela sous la forme de runes dans un carré, placées juste au dessus de leur code à trois lettres. En 1942/43 les marquages RZM/SS disparaissent et seuls le code et l’année de réalisation restent comme par exemple 406/42. En 1943 et 1944 un poinçon reprenant le principe du Waffenamt de l’armée est adopté ; il est spécifique et se retrouve donc sur des équipements datés 1943,44 et 45 ou simplement marqués d’un code RBNr. (À suivre) COLLECTION | uniformes 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 1Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 2-3Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 4-5Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 6-7Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 8-9Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 10-11Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 12-13Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 14-15Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 16-17Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 18-19Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 20-21Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 22-23Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 24-25Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 26-27Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 28-29Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 30-31Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 32-33Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 34-35Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 36-37Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 38-39Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 40-41Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 42-43Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 44-45Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 46-47Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 48-49Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 50-51Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 52-53Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 54-55Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 56-57Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 58-59Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 60-61Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 62-63Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 64-65Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 66-67Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 68-69Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 70-71Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 72-73Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 74-75Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 76-77Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 78-79Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 80-81Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 82-83Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 84-85Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 86