Uniformes n°274 jan/fév 2011
Uniformes n°274 jan/fév 2011
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°274 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 87,9 Mo

  • Dans ce numéro : le sous-casque américain M1.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
COLLECTION coiffures MARQUES DE CASQUES p Estampille du casque léger à basse pression fabriqué par Saint- Clair, les initiales « SC » peintes de la couleur jaune p Estampille du casque fabriqué par Inland, le nom INLAND est à l’intérieur d’une couronne. 22 uniformes | COLLECTION p Estampille du casque léger fabriqué par Westinghouse, la lettre « W » sur un ovale, le tout au sein d’un rond p Estampille du casque fabriqué par International Molded Plastics, la silhouette d’un homme dans un ovale vertical sur les initiales IMP. siège d’avion. La fabrication de la nouvelle jugulaire remplaçable débute en juin 1942. Toutes ces modifications ne sont pas apportées immédiatement à tous les casques produits sous contrats en cours. Souvent, les fabricants disposent d’une grande provision de pièces détachées et pour éviter le gaspillage, leur utilisation est permise jusqu’à épuisement des stocks. Cette pratique courante tend à engendrer des versions qui diffèrent du modèle standard. Ainsi on trouve des casques en fibre compressée avec un bandeau serre-tête ajustable en HBT, une suspension modifiée en HBT et une jugulaire détachable, ou bien des casques en plastique avec l’ancien système de suspension et le bandeau serre-tête non réglable en toile de rayonne blanche. Un dernier changement survient à la fin de la guerre avec l’adoption de la nuquière réglable. A l’instar du bandeau serre-tête réglage, la nouvelle nuquière utilise une boucle coulissante pour l’ajustement et remplace l’ancien modèle qui était fourni à l’origine en trois tailles, au début numérotées « 1, 2, 3 » et plus tard indiquées par « small, medium, large ». Cette modification apparaît dans la spécification « N°6-344, Band, Head and Neck, for Liner, Helmet, M1 » du 15 mars 1945. La nouvelle nuquière ne figure pas dans le catalogue d’approvisionnement du QM 5-74 du 10 mars 1944 ni dans la mise à jour du même catalogue le 24 juillet 1944. Cependant, elle est mentionnée dans le Quartermaster Supply Catalog QM 3-1 de mai 1946. u Printemps 1945, en permission à Paris, ces aviateurs de la 9ème USAAF attablés à la terrasse d’un café, portent diverses coiffes. Le deuxième homme à gauche est coiffé d’un casque léger en carton, les deux du milieu ont le casque complet M1 et celui à droite porte le casque léger en plastique (US National Archives) p Estampille du casque léger fabriqué par Firestone, la lettre « F » stylisée sur un écu. Le Liner de parachutiste Dès 1941, l’idée d’un casque spécial pour les troupes aéroportées conçu à partir du nouveau casque M1 modifié, est envisagée après des essais non concluants avec le M1 standard. Le casque lourd et le casque léger avaient tendance à se dissocier ou même à tomber de la tête lorsque le parachute s’ouvrait ou lorsque le parachutiste descendait en position inversée. Le sous-casque de parachutiste se distingue par deux jugulaires supplémentaires en toile de coton kaki clair (shade n°3) en forme de « V » et par une mentonnière. L’extrémité avant de chaque sangle est fixée à un contre-rivet du système de suspension, tandis que l’extrémité arrière des sangles est accrochée à un contre-rivet maintenant la nuquière. Une pièce de toile de renfort est cousue en travers de chaque jugulaire juste au dessus de la pointe du p Estampille du casque léger fabriqué par Seaman, la lettre « S » dans un ovale vertical. p Estampille du casque léger fabriqué par Mine Safety Appliances, les initiales stylisées « MSA » entrelacées dans un cercle. t Double estampille apposée côte à côte lorsque le casque a été modifié ou réparé par un autre fabricant, soit le label de « CAPAC », avec le mot « CAPAC » répété dans les deux branches d’une croix dont le « P » en commun au centre, et la lettre « W » sur un ovale, le tout dans un rond pour la marque Westinghouse. « V ». Une petite boucle en cuivre fixée à la pointe des jugulaires reçoit les deux extrémités de la mentonnière en cuir doublée de chamoisine. Un bouton-pression femelle est placé de chaque côté du sous-casque, entre les branches du « V » et sous la patte de jugulaire du casque lourd. Les jugulaires du casque d’acier de parachutiste sont munies d’un sanglon supplémentaire avec un bouton-pression mâle. Ces pressions contribuent à solidariser le casque lourd et le sous-casque pendant le saut. Les premiers « Parachutiste’s M1 Fiber Helmet Liner » sont fabriqués par Mc Cord Radiator Company à partir du casque en fibre compressée Hawley. Le premier contrat est signé avec Mac Cord le 24 janvier 1942 pour une modification de 8 000 pièces. La modification des stocks de Hawley finissant en novembre 1942 avec 43 000 exemplaires, ces modèles « para » précoces « en carton » demeurent extrêmement rares aujourd’hui. Avec l’apparition
CASQUE PARA 1er Modèle p Vue interne du premier modèle de casque léger en plastique pour parachutiste confectionné par Inland en 1943, adapté dans le casque lourd M2 du premier modèle, produit entre janvier 1942 et l’été 1943, avec pontets de jugulaires en forme de demi-lune et peints en kaki. Les pressions mâles des jugulaires en toile de la coque d’acier sont fixées sur les pressions femelles du sous-casque. Le système de suspension est du nouveau modèle, en toile HBT kaki clair. du casque en plastique, Inland produit les premiers 75 000 « Parachutiste’s M1 Plastic Helmet Liner ». Plus tard, Westinghouse devient le seul fabricant des casques légers de parachutiste. Ces éléments additionnels faisant dépasser le poids limite, la mentonnière en cuir est remplacée à l’été 1944 par un modèle en toile basée sur l’échantillon mis au point par la Military Planning Division de l’OQMG. t Premier modèle de casque léger en plastique de parachutiste fait par Inland en 1943 : la mentonnière en cuir doublé de chamoisine est fixée à l’aide d’une boucle à ardillon du premier type – rectangulaire, plate et en métal bronzé - sur jugulaire supplémentaire en forme de « V » en toile kaki clair rivetées sur les contre-rivets du système de suspension. Le rivet supplémentaire de la pression femelle pour la jugulaire en toile du casque lourd est visible à côté de celui de la jugulaire en cuir, ici passée par dessus la visière du casque. u Vue interne du premier modèle de casque léger en plastique de parachutiste fait par Inland en 1943 : la mentonnière en cuir est retournée montrant la doublure de chamoisine, fixée sur les deux jugulaires supplémentaires en toile kaki clair en forme de « V » ; apparaissent aussi les deux pressions femelles supplémentaires pour recevoir la jugulaire en toile du casque lourd. Les contre-rivets en forme de « A » du système de suspension sont en métal blanc et les pinces du bandeau serre-tête peintes en kaki. La nouvelle mentonnière consiste en une sangle doublée en toile de coton kaki clair. Cinq œillets métalliques sont placés à chaque extrémité pour pouvoir les relier aux boucles de chaque jugulaire en « V ». Une autre bande de toile doublée est cousue à ses extrémités au centre de la pièce principale, de manière à s’adapter sur le haut du menton et à en enserrer la base. Cette nouvelle mentonnière en toile n’est pas aussi confortable que celle en cuir mais elle est bien meilleure marché. L’Armée en acquiert 40 000 pour alimenter ses stocks de pièces détachées. Une partie des sous-casques de parachutiste est fournie avec des boucles plus larges en métal blanc et peintes en kaki clair, à la pointe des sangles en « V », notamment par Westinghouse. Les dernières versions faites par Westinghouse pour le casque lourd M1-C du 2ème type à pattes de jugulaires mobiles, possèdent les jugulaires en « V » constituées de toile de coton kaki foncé « dark olive-drab (shade n°7) », tandis que le système de suspension reste composé de toile kaki clair « light olive-drab ». Une ultime version du casque de parachutiste possède les lanières en « V » fixées par des rivets séparés, juste en dessous des contre-rivets du système de suspension. Il s’agit soit d’une modification très tardive des sous-casques de la Secondet Gros plan sur l’estampille Inland, au fond du premier modèle de casque léger en plastique pour parachutiste fabriqué en 1943. Guerre Mondiale, soit d’une réutilisation dans l’après-guerre des casques standards. En tout état de cause, ces modèles parachutistes ont servi pendant la Guerre de Corée et tous les casques ultérieurs des troupes aéroportées utilisent ce même type de fixation des jugulaires en « V ». Le Liner camouflé : Le second sous-casque spécial est conçu au début de 1942 pour une utilisation par les troupes opérant dans la jungle et porte parfois la dénomination « M1, Jungle, Helmet, Liner ». Le modèle standard est recouvert d’une peinture de camouflage composée de trois teintes dégradées de vert clair et d’une teinte marron. Westinghouse développe une technique qui consiste en une application au pistolet des taches de peintures de différentes couleurs à l’aide de pochoirs. Cette société passe cinq contrats pour la fourniture des casques camouflés, partant du 28 février 1942 et finissant le 26 mars 1943. La production totale atteint 854 225 exemplaires. En mars 1944, l’achat de cet article spécifique est interrompu et environ 300 000 casques camouflés sont alors repeints avec la peinture kaki clair. La raison donnée à ce revirement est que les filets et le couvre-casque en toile camouflée sont plus efficaces que la peinture de camouflage. COLLECTION | uniformes 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 1Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 2-3Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 4-5Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 6-7Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 8-9Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 10-11Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 12-13Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 14-15Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 16-17Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 18-19Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 20-21Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 22-23Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 24-25Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 26-27Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 28-29Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 30-31Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 32-33Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 34-35Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 36-37Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 38-39Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 40-41Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 42-43Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 44-45Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 46-47Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 48-49Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 50-51Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 52-53Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 54-55Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 56-57Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 58-59Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 60-61Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 62-63Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 64-65Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 66-67Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 68-69Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 70-71Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 72-73Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 74-75Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 76-77Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 78-79Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 80-81Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 82-83Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 84-85Uniformes numéro 274 jan/fév 2011 Page 86