Uniformes n°273 nov/déc 2010
Uniformes n°273 nov/déc 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°273 de nov/déc 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 83,5 Mo

  • Dans ce numéro : tenue tropicale Luftwaffe.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
COLLECTION coiffures 26 uniformes | COLLECTION Le cordon de serrage est réalisé en coton. Il existe en trois teintes : la première de fabrication allemande est de couleur blanc brillant et doux au toucher, de 1931 à 1944. La seconde est elle de fabrication autrichienne de couleur brune et de diamètre plus important : ce cordon se trouve sur des casques autrichiens reconditionnés entre 1939 et 1940, ils vont de paire avec des cuirs eux aussi autrichiens. La troisième est en coton beige mat et se rencontre de 1939 à1945. La coiffe est fixée sur le cerclage de support par des rivets situés tous les cinq centimètres, mais, attention, sur l’arrière du cuir les rivets peuvent être plus proche ; cela est dû à l’assemblage de la bande de métal qui est pré-percée avant le montage. Les rivets sont de deux modèles et de trois types : à tête ronde pour les intérieurs Mdl.31 et à tête plate pour les modèles 35, 37, 40 et 44. Ils sont réalisés de 1935 à 1941 en aluminium blanc, de 1941 à1944 en alliage gris et de 1944 à 1945 en fer. Toujours : Un cuir de qualité et une finition impeccable. Des coutures en point droit avec un fil de couleur blanc crème. La couture d’assemblage est toujours bien faite et le fil solide. Les marquages de contrôle sont apposés avant le montage final de la coiffe, aussi, ils sont souvent en partie cachés par la feutrine ou une couture. La feutrine reste de qualité jusqu’en fin de guerre. Les feutrine de couleur brun-gris ne sont pas de couleur uniforme : on peut apercevoir des fibres blanches ou du moins plus claires et des cheveux. Remise de la Croix de Chevalier à un lieutenant, qui nous montre bien involontairement l’intérieur de son casque Mdl 35 reconditionné en 44. Celui-ci est à l’état neuf. (ECPAD/France). Coiffe de réalisation autrichienne, notez les perforations d’aérations qui suivent le cahier des charges de la WH mais qui sont placées différemment. Voici un rare cuir de fabrication autrichienne. Si au premier abord il ressemble à un cuir allemand, on s’aperçoit rapidement que les perforations d‘aération ne sont pas faites comme sur les modèles germaniques. Le cuir lui même est d’aspect différent ; alors si vous avez un tel intérieur ne doutez pas de son authenticité. Notez le cordon qui est lui aussi de réalisation autrichienne. Réalisé de 1939 à 1940 uniquement.
La texture des feutrines est relativement rigide. Les intérieurs autrichiens cuir et rivets (Mdl. 31 tête ronde) sont uniquement montés dans des casques Mdl.16/17 autrichiens. Jamais : La feutrine est fine et de découpage approximatif. La feutrine est souple voir molle. Le cuir est de couleur foncé ou d’aspect glacé ou pelucheux. Le cuir est perforé de trous d’aération sur le devant. La couture du cuir se situe ailleurs que sur l’arrière du casque. Coiffe réalisée en cuir de vache utilisé de 1935 à 1945. Coiffe réalisée en cuir de porc de 1943 à 1944. - Rivets de maintien Les rivets de maintien du cerclage extérieur, sont de trois modèles différents : de 1931 à 1940 ils sont réalisés en maillechort, c’est-à-dire une base en laiton recouverte d’une pellicule argentée matte. De 1941 à 1943 ils sont en alliage ferreux. De 1943 à 1945 en fer. Ils sont réalisés en trois parties : une rondelle percée de deux rectangles qui laissent passer une languette de métal aux extrémités arrondies et un couvercle qui enserre cette rondelle et solidarise l’ensemble créant ainsi deux pattes qui seront écartées dans une rondelle de même forme que la première afin de maintenir le cerclage dans le casque. Important ! Il faut savoir que les têtes de ces rivets sont toujours arrondies et que la partie qui se positionne contre le casque se termine en bord droit. Un rivet très arrondi est un faux. La légende du rivet qui bouge sous le doigt. J’entends assez souvent des « grands spécialistes » dans les bourses ou ailleurs dire « le rivet bouge c’est une pompe ou un remontage » je vous rassure ils ont tout faux ! En effet, les cerclages étaient montés à la main et de temps en temps il y avait des loupés, c’est tout. Sur certains rivets en fin de guerre le bombage n’est plus aussi franc et laisse parfois deviner la forme de la languette prisonnière sous celui-ci. C’est un bon signe mais attention, ce détail provient de l’assemblage en usine, pas de coup, observez bien les marques, pour un authentique il n’y a pas de trace de martelage. Ces rivets étaient souvent marqués sur la languette qui forme les pattes. Si sur l’extérieur du cuir de coiffe se situe la taille du tour de tête, à l’intérieur se trouvent souvent des marquages comme ici, « B58 N ». C’est typique des cuirs de 1937 à 1942 ; mais ils se rencontrent encore en 1943 et 44. Notez au passage que la couture arrière masque en partie cette marque. Autre marquage précoce, du même type que celui précédent mais avec l’année de fabrication, ici 1939. Il faut savoir que ce type de marquage se rencontre souvent à partir de 1939 et il est plus rare avant cette date. En 1943 certains fabricants gardent l’ancien système de marquage ici « P59 ». Ce type de marque se rencontre en 1943 et 1944. En 1944 certaines coiffes sont marquées du RBNr. Avec ou sans année de fabrication. Sur cette vue les contrôles du cuir sont aussi présents et chose rare à deux reprises. COLLECTION | uniformes 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 1Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 2-3Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 4-5Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 6-7Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 8-9Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 10-11Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 12-13Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 14-15Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 16-17Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 18-19Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 20-21Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 22-23Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 24-25Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 26-27Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 28-29Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 30-31Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 32-33Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 34-35Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 36-37Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 38-39Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 40-41Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 42-43Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 44-45Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 46-47Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 48-49Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 50-51Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 52-53Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 54-55Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 56-57Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 58-59Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 60-61Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 62-63Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 64-65Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 66-67Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 68-69Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 70-71Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 72-73Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 74-75Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 76-77Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 78-79Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 80-81Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 82-83Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 84-85Uniformes numéro 273 nov/déc 2010 Page 86