Uniformes n°272 sep/oct 2010
Uniformes n°272 sep/oct 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°272 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 90,3 Mo

  • Dans ce numéro : le 8e chox à Dien Bien Phu.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
RECONSTITUTION TOTAL LOOK Fantassin US de la Big Red One TEXTE ET PHOTOS : Jean-Marc Grange et Robert Dunesme Créée à Sagy dans le Vexin en 1997, l’UNION JEEP VEXIN est une association qui compte une centaine de collectionneurs passionnés par la Jeep ce véhicule légendaire qui symbolise notre liberté L’idée de la reconstitution historique d’un groupe des armées alliées de 1944 avec ses matériels, ses équipements et ses uniformes fit rapidement son chemin. La recherche de la réalité conduisit à choisir le q Sous-officier de la Big Red One en tenue de combat. 76 UNIFORMES | COLLECTION 26 e régiment de la 1 re Division d’Infanterie américaine (The Big Red One) qui participa activement aux combats de la Libération. C’est ainsi que l’UJV ouvrit ses portes à d’autres demandeurs, non-propriétaires de véhicules, mais désireux d’illustrer de manière vivante les événements et les hommes qui ont fait toire de 1939 à 1945. La représentation historique de l’UJV se caractérise par l’uniforme du soldat américain, le fameux GI, du 26 e Régiment d’Infanterie US, unité constituante de la 1 re Division d’Infanterie, qui a débarqué en Normandie à Omaha Beach au matin bdu 6 juin 1944 et a participé à toute l’His- la campagne d’Europe, jusqu’à l’armistice du 8 mai 1945, après avoir également débarqué en Afrique du nord en novembre 1942, puis en Sicile en juillet 1943. Les manifestations extérieures se font en tenues réglementaires et uniformes d’époque, mais dans la majorité des cas, les membres utilisent des copies afin de préserver au mieux les originaux en leur possession, dignes reliques de ces temps héroïques, qu’il est bon de conserver intact pour en perpétuer le souvenir glorieux. LA CASQUE M1 Le casque de combat, dit casque M1, complète définitivement la silhouette de notre homme. Adopté officiellement en juin 1941, il remplace l’antique casque plat de style britannique de 1917, porté jusqu’en 1942. Rond comme un melon, en deux parties distinc- p Casque M1 tes emboitées l’une dans l’autre, il est sensé protégé le combattant des projectiles. A cet effet, il dispose d’un profil qui descend sur l’arrière pour protéger la nuque tandis que l’avant prend la forme d’une légère visière. Pour le casque dit « léger » ou « liner », qui s’emboîte dans la coque du casque « lourd », une fois de plus, le concept vient du civil et trouve son origine dans le système de coiffe utilisé par les joueurs de footballaméricains. Celui-ci est doté d’une petite jugulaire en cuir avec une boucle coulissante réglable pour l’ajustement. La têtière est réglable par un principe de sangles de tissu maintenues par des clips métalliques. Cela permet la fabrication en grande série de taille unique, ainsi qu’un remplacement facile en cas d’usure ou de nécessité. Le casque lourd fut d’abord produit avec des attaches métalliques soudées et fixes pour les jugulaires de toile avec crochet d’attache. Trop fragiles pour les conditions de combat, ces attaches seront remplacées par des modèles mobiles avec des anneaux carrés et une patte soudée en trois points à partir d’octobre 1943. Le tour du casque lourd est bordé par un jonc en acier destiné à améliorer ses propriétés antimagnétiques, dont la jointure doit se trouver sur l’avant.
De couleur vert olive, il bénéficie d’une peinture antireflet granuleuse par l’adjonction de fins copeaux de liège, théoriquement là pour amortir le choc et le bruit lors d’une chute du casque au sol. Considéré comme ultra moderne, voir révolutionnaire à l’époque, de par sa conception spécifique, il a servi à beaucoup d’armées d’après-guerre pour l’équipement des fantassins. Ce principe a été utilisé pendant plus d’un demi-siècle. C’est dire l’impact du système mis en œuvre par l’industrie américaine en termes de fiabilité et de standardisation. u Les membres de Union Jeep Vexin lors d’une reconstitution. LE BLOUSON M41 La reconstitution minutieuse de l’uniforme du GI de la Big Red One commence par le blouson Modèle 1941, d’une coupe caractéristique de la silhouette du conscrit américain de la Deuxième Guerre en Europe. Ce vêtement est à l’origine un blouson civil utilisé par les golfeurs. Vêtement en popeline de coton imperméable à la pluie et au vent avec une doublure de flanelle, des pattes d’épaule et deux poches obliques sur les côtés, sans rabat. Il dispose de pattes de serrage à deux positions à l’aide de deux boutons dans le bas du vêtement, à la taille, ainsi que dans le bas des manches. Une fermeture éclair t Blouson M41 de staff sergeant avec son patch de 1 st division et chemise moutarde. q Marquage indiquant la taille sur la chemise. cachée par une bande de tissu boutonnée par cinq boutons permet de fermer le blouson, dont le col en V peut-être également fermé à l’aide d’une petite patte de tissu boutonnable. Deux soufflets d’aisance sont présents dans le dos, des épaules jusqu’à la taille, de chaque côté, afin de faciliter l’amplitude des mouvements. Il est de couleur beige, plus ou t Staff sergeant. Noter le rectangle blanc peint sur le casque, indiquant un sous-officier. COLLECTION | UNIFORMES 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 1Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 2-3Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 4-5Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 6-7Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 8-9Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 10-11Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 12-13Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 14-15Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 16-17Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 18-19Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 20-21Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 22-23Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 24-25Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 26-27Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 28-29Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 30-31Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 32-33Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 34-35Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 36-37Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 38-39Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 40-41Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 42-43Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 44-45Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 46-47Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 48-49Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 50-51Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 52-53Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 54-55Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 56-57Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 58-59Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 60-61Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 62-63Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 64-65Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 66-67Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 68-69Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 70-71Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 72-73Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 74-75Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 76-77Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 78-79Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 80-81Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 82-83Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 84-85Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 86