Uniformes n°272 sep/oct 2010
Uniformes n°272 sep/oct 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°272 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 90,3 Mo

  • Dans ce numéro : le 8e chox à Dien Bien Phu.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
INFOS NEWS NEWS SWORD JUIN 2010 Du 3 au 7 juin, nous avions implanté notre campement sur le site même de la batterie de Merville, les visiteurs pouvant ainsi découvrir le matériel et les équipements utilisés par les commandos et parachutistes franco/britanniques du D-DAY. Moments privilégiés pour tous car de nombreux vétérans vinrent sur le site et nos installations. Le 4 juin au soir nous allions accueillir Bill Millin à son arrivée au Ferry de Ouistreham. En compagnie du D-DAY Piper nous formâmes une haie d’honneur à son arrivé. Émotions intenses pour tous au son de la cornemuse quand la porte s’ouvrit pour laisser passer Bill Millin, malgré ses soucis de santé il était heureux de se voir entouré par autant de bérets verts et de cornemuses. Une fois à l’extérieur, notre piper Greg, joua pour lui. Nous rejoignîmes la batterie satisfait de lui avoir fait plaisir. Le 5 juin, 10h, notre 10 e marche des commandos pris le départ depuis la brèche de Colleville, là même où il y a 66 ans les commandos débarquaient.Sous une chaleur accablante nous atteignîmes le pont de Pegasus à 12h02 en ayant traversé auparavant les villages de Colleville-Montgomery et Saint Aubin d’Arquennay. Sur place, les paras des groupes WW2 Jumpers et Arilanding paratroop nous attendaient pour la jonction sur le pont.Au cours de notre pause bon nombre de vétérans vinrent à notre rencontre puis nous reprîmes le chemin en direction de la ferme des commandos d’Amfreville accompagnés par les paras. La chaleur étant, seul un petit groupe termina la marche jusqu’à la batterie de Merville. Après une remise d’aplombet un changement de tenue, nous assistions à la cérémonie en hommage au 9th battallion parachutiste puis partagions avec eux le verre de l’amitié. Le 6 juin au matin, à la demande du groupe Pathfinder UK, nous étions présents sur la commune de Sannerville afin de sécuriser la DZ K, une des plus importantes en juin 44, mais également pour faire une présentation historique des parachutistes anglais. Largués en 3 passages d’un Dakota, l’atterrissage se passa sans aucun souci. Le public curieux pu ainsi découvrir comment étaient équipé les paras de l’époque et nous posa de nombreuses questions. Si l’expérience se renouvelle, nos membres déjà brevetés, Carte touristique « Mémoire de la Grande Guerre » Le tourisme de mémoire tient une place importante dans l’offre de visites des départements et des provinces du nord de l’Europe. En 2009, 21 partenaires institutionnels, associatifs et privés du Nord-Pas-de-Calais, de la Picardie, de la Flandre occidentale et de Comines - Warneton s’associent autour d’un même projet « Mémoire de la Grande Guerre », projet soutenu par l’Europe (fonds INTER REG IV) et les collectivités territoriales. Celui-ci a pour ambition d’intensifier la promotion touristique autour des lieux de mémoire et de mettre en place tous les dispositifs de communication nécessaires en vue des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. A ce jour, le groupe de travail transfrontalier a réalisé une carte touristique présentant une sélection de sites du souvenir et retraçant l’histoire de la Grande Guerre. De la première bataille d’Ypres en 1914 à l’offensive du Chemin des Dames le 16 avril 1917, en passant par la bataille de la Somme le 1er juillet 1916 ou celle d’Arras le 9 avril 1917, cette première carte touristique fait tomber les frontières et ouvre la voie à de nouveaux partenariats. Excellent support de découverte et de promotion, elle met en évidence le théâtre des batailles et l’étendue des combats. Destinés aux habitants comme aux touristes désireux de découvrir ou de redécouvrir le patrimoine hérité de la Première Guerre Mondiale, les 150 000 exemplaires édités seront essentiellement diffusés dans la zone Nord- Pas-de-Calais/Picardie, Flandres occidentale et leurs départements limitrophes. Une actualisation et réimpression sont prévues en 2012 et 2013. Un deuxième projet est en cours de réalisation. Il s’agit d’un produit de découverte et de visite innovant s’appuyant sur les technologies mobiles. Il devrait voir le jour d’ici à 2012. Agence de Développement et de Réservation Touristiques de l’Aisne Florence Tabart -f.tabart@aisne-tourisme.com - Tél. : 03 23 27 76 76 6 UNIFORMES | INFOS devraient se retrouver dans ce même Dakota l’année prochaine. L’après midi, plus calme, fut consacré aux visiteurs qui vinrent sur notre campement. Le 7 juin est la journée consacrée aux vétérans du n°3 commando qui reprirent la batterie le 7 juin 1944. A cette occasion, nous leurs assurions une prises d’armes pendant leur dépôt de gerbe, suivi d’une prière en anglais de notre confrère Didier Nollet. A l’issue de la cérémonie, leurs souvenirs fusèrent et bon nombre de photos d’époques et documents nous furent présentés.Ensuite accompagnés de la famille du major Pooley (qui commandait l’assaut de la batterie en 1944) 2 vétérans vinrent partager leurs repas en notre compagnie. Repas très convivial qu’ils apprécièrent, un peu de calme après toutes ces cérémonies épuisantes pour eux. Nous remercions nos amis de la batterie de Merville pour leur accueil le groupe libération pour leur participation sur le camp et les groupes WW2 jumpers et airlanding paratroop. Je terminerais par cette remarque faites par un vétéran « je félicite votre action de commémorer le souvenir de nos actions, continuez le plus longtemps possible car quand nous ne serons plus présent, ce sera à vous de perpétuer notre mémoire. » Association France44 30 rue du Mouquet - 76570 Pavilly Tél. : 02.35.92.47.01 http://france.44.free.fr Sébastien Lemonnier Un superbe spectacle historique à Meaux : « Les Flèches du Temps » Dans le cadre prestigieux de la cité épiscopale, au pied de la Cathédrale St Etienne, ce spectacle nocturne vous entraîne sur les traces des bâtisseurs, à croiser le chemin de Bossuet, de Louis XVI ou de Napoléon. Un passeur d’histoire, l’archer, vous propose une manière originale de voir défiler le temps. Un spectacle fait d’histoires et de légendes où passé, présent et avenir se mêlent pour apporter force et espoir ! Tarif adulte : 16 € Tarif réduit (enfant moins 12 ans) : 7.50 € Billetterie disponible à l’Office de Tourisme Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h sans interruption Tél. : 01 64 33 02 26 Possibilité de choisir la formule « Dîner + spectacle ». Renseignements au : Tél. : 01 60 23 48 50. Renseignements : auprès de l’Office de Tourisme et sur le site meaux.fr www.spectacleres représentations dates des derniè- pour 2010 : Août : 27.28 Septembre : 4.11.18
La garnison de Belfort à l’honneur Le musée d’histoire de Belfort propose du 14 juillet au 14 novembre 2010 une exposition inédite sur la garnison de Belfort sous la III e République à l’occasion du 130 e anniversaire du Lion de Bartholdi, symbole monumental de la « politique de la revanche » installé au pied de la citadelle en 1880. Le contexte de la réimplantation d’une garnison à Belfort au lendemain de l’occupation prussienne, qui se termine en août 1873 est le point de départ de l’exposition. Il met en exergue les importantes transformations que la garnison connaît au cours de la période traitée, par l’application d’une succession de décrets ministériels (fortifications, vie militaire et équipements) qui visent à requalifier les forces armées. La diffusion de l’imagerie militaire à travers l’exposition de différentes gravures coloriées au pochoir, des planches imprimées et autres multiples en couleurs qui évoqueront à la fois cette nouvelle identité nationale de l’armée et sa déclinaison belfortaine. La sélection porte donc sur les différents corps présents dans la garnison (infanterie, cavalerie, artillerie, etc.). L’idée générale : montrer cette volonté d’asseoir la nouvelle silhouette de l’armée de la jeune République. La cavalerie est présentée dans cet espace en mettant l’accent sur A ne pas manquer ! q Vu chez E.R.I.C Collections une vareuse troupe règlementaire Afrika Korps, bande de manche, pattes de collet et aigle AK cousus d’origine ! (1300 €). En vente aussi sur le site, le pantalon (700 €) et la chemise AK (300 €) du même soldat ! www.eric-collections.com u Vu chez Doursoux, le dernier catalogue (n°18) où l’on trouve vraiment de tout pour les passionnés du militaria et de la reconstitution. Des uniformes et équipements authentiques post-1945 aux tenues des Poilus et des GI’s pour la reconstitution ou tout simplement pour le plaisir de porter, le catalogue de chez Doursoux vous apportera ce que vous cherchez. www.doursoux.com www.eric-collections.com nés du militaria et de la l’échange de deux régiments de Belfort, suite à une mesure disciplinaire (1902). Le 11 e Hussards et le 11 e Dragons sont exposés à travers quelques œuvres et objets. Chaque régiment, détachement, bataillon, service de l’Etat-major est évoqué aux visiteurs soit par une ou plusieurs œuvres et objets. Le fil conducteur de cet espace est la diversité. Belfort accueillait en 1900, environ 8000 militaires aux uniformes très colorés et aux coupes très variées. Plusieurs vitrines évoqueront quelques silhouettes : général, intendant, armes savantes etc. Une vitrine permet d’exposer tout le petit équipement nécessaire à l’entretien des uniformes mis à la disposition du conscrit, ce que le Journal militaire officiel appelle l’équipement de petite monture. 1703 - 2010 : trois siècles dédiés à la défense de l’État. Musée d’histoire Château de Belfort BP 20223 90004 Belfort Cedex Tél. : 03 84 54 25 51 Fax : 03 84 28 52 96 musees@mairie-belfort.fr www.mairie-belfort.fr Exposition au musée de l’artillerie Le musée de l’artillerie de Draguignan nous propose une exposition temporaire (du 24 juin au 3 octobre 2010), sur plus de 1500 m², d’armes, d’uniformes, de décorations et de souvenirs militaires (français et étrangers) qui racontent l’histoire des artilleurs et des fantassins de 1453 à 2010. Grâce à de nombreux prêts de collectionneurs privés et de musées, en particulier ceux du musée de l’Emperi de Salon de Provence, cette exposition s’annonce comme une grande réussite dont le mérite reviens incontestablement à l’équipe dynamique qui anime le Musée de l’artillerie depuis plusieurs années. Si vous passez à Draguignan, faites une visite au musée de l’artillerie, vous ne serez pas déçu. VISITES L’entrée au musée est gratuite. Horaires : Le musée vous accueille : du dimanche au mercredi, 09h00 - 12h00 et de 13h30 - 17h30 École d’artillerie - Avenue de la Grande Armée. Fermeture annuelle du 15 décembre eu 15 janvier. Visites de groupe et guidées Pour les visites de groupe, une demande est à faire 3 semaines avant et à adresser à : Musée de l’artillerie - BP 400 - 83007 Draguignan Cedex Téléphone : 04 83 08 13 86 Courriel : musee.artillerie@worldonline.fr NEWS q Vu à la boutique du Holdy une mitrailleuse de tourelle de chasseur bombardier Heinkel ou Focke-wulf 200, Maschinengewehr 131 (MG 131),13mm fabriquée par Rheinmetall- Borsig (hhg Berlin). Arme retrouvée en 2009 sur un crach d’avion près de l’aérodrome de Caen Carpiquet (Neutralisée Saint-Etienne) : 1300 €. www.leholdy.com INFOS | UNIFORMES 7 NEWS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 1Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 2-3Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 4-5Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 6-7Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 8-9Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 10-11Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 12-13Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 14-15Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 16-17Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 18-19Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 20-21Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 22-23Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 24-25Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 26-27Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 28-29Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 30-31Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 32-33Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 34-35Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 36-37Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 38-39Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 40-41Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 42-43Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 44-45Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 46-47Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 48-49Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 50-51Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 52-53Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 54-55Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 56-57Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 58-59Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 60-61Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 62-63Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 64-65Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 66-67Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 68-69Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 70-71Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 72-73Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 74-75Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 76-77Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 78-79Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 80-81Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 82-83Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 84-85Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 86