Uniformes n°272 sep/oct 2010
Uniformes n°272 sep/oct 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°272 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 90,3 Mo

  • Dans ce numéro : le 8e chox à Dien Bien Phu.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
COLLECTION DÉCORATIONS TEXTE ET PHOTOS : Frédérik et Carole Suppo-Diefenthal Dans les deux premières parties, nous avions traité de l’aspect direct des croix de fer de seconde et première classe. Dans cette partie nous allons vous montrer l’autre aspect de ces médailles. p Croix de fer de seconde classe réalisée en une seule pièce faisant partie d‘une barrette de décoration. Notez la finition et le détail du centre de celle-ci. p Croix de fer de seconde classe en ruban de parade ou dit aussi en « barrette seule ». En e f f et, l’o b t en t i on d’une médaille donne lieu outre à la remise de celle-ci, à la remise d’un diplôme, et pour les croix de fer à une annotation dans les documents militaires du récipiendaire : que ce soit dans son « Soldbuch » ou son « Wehrpass ». Cela se traduit pour nous collectionneurs par un attrait supplémentaire dans la collection de militaria allemand. Beaucoup de mannequins dans les collections sont montés avec des croix fer des deux classes mais très peu de collectionneur ont un diplôme de ces médailles et encore moins un livret avec l’annotation de la remise de celle-ci. Mais avant tout, faisons un retour sur ces médailles. 36 UNIFORMES | COLLECTION p Revers de cette même bar- rette : le dos recouvert de tissu, celui-ci peut être de différentes couleurs mais doit toujours être présent. Croix de fer en une seule pièce : légende ou réalité ? C’est une réalité ! Ces croix de fer ont bien existé que ce soit pour la croix de fer de la première guerre ou de la seconde. Ce type de croix de fer est très peu courant : il était destiné aux tenues de sortie. Les deux classes sont concernées ; leur rareté est due au fait que pour la grande majorité des soldats, la croix de seconde classe était ramenée à la maison puisque sur l’uniforme de service, seule une partie du ruban était portée, et que pour celle de première classe le modèle remis était souvent porté sur la tenue de sortie pour les soldats les moins argentés. Pour les autres, les modèles du La croix de fer 1939 3 e partie suite d’Uniformes 267 et 269 « LDO » offraient une vaste gamme de forme et de réalisation qui en imposait aux autres soldats. Pourquoi alors cette réalisation ? Et bien nous ne connaissons pas la raison de ces réalisations. Plusieurs théories s’affrontent : la première est la pénurie de matière première, en plus clair dit « fin de guerre » ; pour nous celle-ci est à écarter car ces croix étaient réalisées en laiton nickelé. La seconde est, que cette variante serait une réalisation précoce avant la mise sur le marché des décorations du « LDO », mais nous avons un gros doute sur cette idée. La troisième est que cettet Para allemand arborant les deux premières classe de la croix de fer : il faut savoir que l’obtention de la croix de première classe donne automatiquement l’obtention de la croix de la seconde classe, cela dans le cas ou le récipiendaire ne l’a pas obtenu auparavant. La remise des décorations se faisait le même jour. Photo de K.K Bayern. décoration en une pièce était destinée aux soldats les moins argentés : théorie qui est saugrenue, car il suffisait de porter les décorations remises par l’armée ellemême et le tour était joué. Nous pensons en fait, que cette variante était une décoration de tailleur, pour la réalisation des « Spange » ou en français « barrette de décoration », dans le cas où le commanditaire ne fournissait pas cette médaille. Pour la première classe elle était montée sur la veste commandée. Comment les reconnaitre ? bonne question. Et c’est là que vous allez moins nous apprécier. C’est très simple et notre description est la seule
p Barrette de décoration à cinq médailles : croix de fer de seconde classe, croix du mérite de guerre avec glaives, médaille de la croix du mérite de guerre (sans glaive), médaille du 1er hiver sur le front de l’Est et médaille de 18 ans de service dans la Heer. p Revers de cette même barrette : notez le travail de couture des rubans ainsi que la texture du tissu utilisé en doublure. que nous vous conseillons de suivre pour éviter les pièges... 1) Leur réalisation est en laiton nickelé et pressé. Toute décoration en métal moulé est à proscrire. 2) La finition est excellente, les détails sont parfaits et très en relief. Les côtés de la croix gammée ainsi que les dates sont nets : pas émoussés. 3) Le fond du centre de la croix n’est jamais lisse : il est constitué de petites ondulations qui ont une fonction technique compréhensible, qui est de maintenir la peinture sur ce support. 4) Ces croix ne sont en aucun cas malléables. 5) La partie anneau est la même que pour les autres décorations. Seule exception à cette règle, certains anneaux ne sont pas fermés par étamage mais laissés libre. 6) Pour les croix de première classe les attaches sont des modèles commun du « LDO ». La cote de ces variantes est élevée, mais ces croix sont difficiles à vendre en France car elles sont méconnues. Barrette de décoration ou « Spange » ? C’est à notre avis le plus esthétique pour une croix de fer de seconde classe d’être présentée, mais aussi le moins courant. Sur une barrette de décoration allemande, la croix de fer est toujours en première position, c’est à dire à gauc h e qu a n d v ou s regardez la barrette devant vous et à droite quand vous la portez. Si ce n’est pas le cas et que la barrette est d’origine vous aurez un ordre d’un pays étranger avant celle-ci ; ce qui veut dire que son propriétaire n’était pas allemand. u Photo des charnières des boitiers de croix de fer. Ils sont toujours réalisés en fer noirci ou laqué noir, il n‘y a pas d‘exception. p Marquage du « LDO » ici L/11 : ce marquage peut figurer à n’importe quelle place sous le boitier. p Autre type de marquage : ici à l’intérieur du boitier sur la face interne du couvercle : ce type de marquage trahi une commande pour l’armée, et doit donc être repris sur le carton d’emballage. Si vous en possédez un, notez qu’il arrive que le boitier ne soit pas marqué. t Vue des trois types de boites utili- sées pour présenter les croix de fer de première classe. De gauche à droite : étui pour croix bombée donc du « LDO », étui pour croix commandé par l’armée et étui du « LDO » pour une croix plate. COLLECTION | UNIFORMES 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 1Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 2-3Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 4-5Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 6-7Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 8-9Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 10-11Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 12-13Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 14-15Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 16-17Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 18-19Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 20-21Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 22-23Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 24-25Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 26-27Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 28-29Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 30-31Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 32-33Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 34-35Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 36-37Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 38-39Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 40-41Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 42-43Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 44-45Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 46-47Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 48-49Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 50-51Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 52-53Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 54-55Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 56-57Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 58-59Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 60-61Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 62-63Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 64-65Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 66-67Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 68-69Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 70-71Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 72-73Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 74-75Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 76-77Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 78-79Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 80-81Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 82-83Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 84-85Uniformes numéro 272 sep/oct 2010 Page 86