Uniformes n°271 jui/aoû 2010
Uniformes n°271 jui/aoû 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°271 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : le casque allemand.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
COLLECTION INSIGNES TEXTE ET PHOTOS : Jean-Patrick André Les insignes de coiffures de la Heer Aigles, cocardes et feuilles de chêne (2 e partie, suite d’Uniformes 268) Le Hoheitsadler, l’aigle national, adopté en 1934 et présent sur toutes les coiffures des forces armées du III e Reich, prendra une forme particulière pour chacune des composantes. Si, d’une manière générale il évoluera peu avec le temps, en revanche, la nature et la forme de cet insigne national s’adapteront à l’économie de guerre et à la coiffure. À cela, plusieurs raisons qui tiennent tout à la fois à la nécessité de simplifier la production, à obtenir une meilleure économie de matériaux et à faire gagner du temps au moment de la pose de l’insigne sur l’effet. Dans le même ordre d’idée, pour les coiffures d’officiers d’achat personnel, les belles fabrications brodées à la main en cannetille d’aluminium de la période qui précède l’entrée en guerre vont progressivement céder la place aux fabrications industrielles réglementaires tissées et seront même interdites pour des raisons d’économie, à partir de novembre 1942. En revanche, la fabrication des insignes brodés à la machine, généralement en fil de coton sur fond de drap ou de toile, perdurera jusqu’à la fin de la guerre ; même si pour la Heer, ce procédé sera très marginal au regard de la production d’insip Modèle tissé en fil de rayonne gris blanc sur fond gris verdâtre. Il s’agit de la fabrication initiale introduite à partir de 1935 afin d’être cousue, associée à la cocarde nationale également tissée et à une soutache à la couleur d’arme, sur le devant de la Feldmütze 34 modifiée en octobre 1935. Dimensions : d’une extrémité à l’autre des ailes : 6,7 cm ; hauteur : 2,7 cm. Le revers de l’insigne, présente la constante inversion des couleurs, propre au mode de fabrication par tissage. 68 UNIFORMES | COLLECTION gnes tissés sur bandes conditionnées en rouleaux de centaines d’exemplaires, principalement par la firme BEVo (1). Enfin, certains insignes imprimés de type trapézoïdal apparaissent de temps à autre et sont associés à une production de fin de guerre. En soi, la chose n’est pas impossible, car des aigles de vareuses ont effectivement été produits avec ce procédé vers la fin du conflit, mais nous n’avons pas, faute de documents d’archives indiscutables, l’assurance qu’un même procédé ait été employé pour des insignes de coiffures. (1) Bandfabrik Ewald Vorsteher P fabricant d’insignes tissés, dont l’usine était sise à Wuppertal Barmen en Rhénanie-du-Nord - Westphalie. L’abréviation BEVO WUPPERTAL apparaît sur certains insignes tissés par la firme, sans que cela soit d’une rigoureuse constance. Il faut également savoir, que si la BEVo était la principale firme réalisant des insignes tissés, d’autres fabricants ont également existé. La façon correcte d’écrire est : BEVo. Remerciements : l’auteur et la rédaction expriment leurs remerciements à Laurent Berrafato, Hans-Peter Grünebaum, Antony Mickievitch et Alain Parizet, pour leur aide appréciée.
p Modèle tissé en fil de rayonne blanc sur fond vert foncé. Version qui, sur la Feldmütze 35, succède officiellement à la précédente à compter du 19 juin 1937 (HV 37, N°745). Ce modèle d’aigle, associé à la couronne de feuilles de chêne et cocarde nationale tissées en fil blanc sur fond vert foncé, sera également cousu sur le devant de la Schutzmütze de drap feldgrau des équipages de canons d’assaut ; coiffure adoptée le 29 mai 1940 simultanément à l’uniforme spécifique en même drap. Les dimensions sont exactement les mêmes que celles de l’insigne précédent. BON À SAVOIR D’origine, les insignes sont généralement cousus à la machine, au point droit ou en zigzag, avec un fil de coton ou de rayonne, vert foncé, vert olive, feldgrau, gris ou noir. Mais il existe également des coutures originales faites à la main, notamment sur les Feldmützen 35 et 42. Lorsque l’insigne était cousu à la machine, il l’était sur le devant de la coiffe avant l’assemblage des différentes parties et le montage de la doublure. Comme pour les insignes décrits dans la première partie de cette étude, aucun n’a été fabriqué à l’époque en fil synthétique de type nylon ; polyester ou autres. De telles confections trahissent donc une reproduction. Enfin, outre l’aspect et le dessin, les dimensions des insignes sont bien standardisées, notamment pour les modèles tissés, et tout écart significatif avec celles qui ont été mentionnées dans l’étude doit également inciter à la prudence. p Modèle tissé en fil de rayonne gris souris sur fond feldgrau pâle. Ultime version de l’aigle de Feldmütze 35 qui est introduite en mai 1940. Ce type d’aigle se rencontrera également, associé à la cocarde nationale tissée sur fond feldgrau pâle, sur certaines Feldmützen 42 et plus rarement sur quelques Einheitsfeldmützen 43. Dimensions de l’aigle : 6,8 cm x 2,7 cm ; cocarde : 2,5 cm x 2,5 cm. p Modèle tissé en fil de rayonne gris sur fond vert foncé. Variante du modèle précédent, destinée à la Feldmütze 35. Pour des raisons de camouflage, à partir de 1940 le fil blanc des aigles commence à être remplacé par du gris souris. Une évolution similaire touchera aussi les aigles des vareuses. Ce modèle d’aigle, associé à la couronne de feuilles de chêne et cocarde nationale tissées en fil gris sur fond vert foncé, sera également cousu sur le devant de la Schutzmütze feldgrau des équipages de Sturmgeschütze. Les dimensions demeurent inchangées. p Version tropicale tissée en fil de rayonne bleuté sur fond ocre brun destinée au modèle tropical de la Feldmütze 35 et à la Tropenfeldmütze 41, la casquette tropicale à visière, toutes deux confectionnées en toile vert olive. L’introduction de cet insigne et la cocarde qui lui est assortie se fait au tout début de l’année 1941. Les dimensions de l’aigle sont : 7,1 cm x 2,8 cm ; celles de la cocarde : 2,6 cm x 2,6 cm. t Jeune sous-lieutenant d’infanterie très décoré, qui arbore notamment la Croix de chevalier de la Croix de fer, la Croix allemande en or, ainsi que l’agrafe du combat rapproché en bronze. Il est coiffé d’une Einheitsfeldmütze 43 en drap feldgrau sur laquelle un aigle métallique de Schirmmütze est épinglé pardessus l’insigne trapézoïdal tissé dont on distingue la forme et la cocarde nationale ; il s’agit d’une disposition ori- ginale rarement observée. (Collection privée) COLLECTION | UNIFORMES 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 1Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 2-3Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 4-5Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 6-7Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 8-9Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 10-11Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 12-13Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 14-15Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 16-17Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 18-19Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 20-21Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 22-23Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 24-25Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 26-27Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 28-29Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 30-31Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 32-33Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 34-35Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 36-37Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 38-39Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 40-41Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 42-43Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 44-45Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 46-47Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 48-49Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 50-51Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 52-53Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 54-55Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 56-57Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 58-59Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 60-61Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 62-63Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 64-65Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 66-67Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 68-69Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 70-71Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 72-73Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 74-75Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 76-77Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 78-79Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 80-81Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 82-83Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 84-85Uniformes numéro 271 jui/aoû 2010 Page 86