Uniformes n°269 mar/avr 2010
Uniformes n°269 mar/avr 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°269 de mar/avr 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 84,7 Mo

  • Dans ce numéro : Berlin 45... le Felduniforme 44.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
COLLECTION COIFFURES p Exemple de marquage de coque, on y voit le fabriquant (arsenal de Osaka) la taille (Kanji DAI pour grande). Le casque modèle 90 a été initialement fabriqué pour la marine dans l’arsenal de l’armée d’Osaka (Osaka Rikugun Kosho) avant d’être ultérieurement extériorisé vers des entreprises privées tel que la manufacture d’acier de Kobé (Kobe Seiko), celle de Daido (Daido Seiko) ou celle de Nihon (Nihon Tokushuko) à l’instar des casques de l’armée de terre. La coque du casque type 90 fut fabriquée dans un alliage de chrome et de molybdène et la marine n’a utilisé que les coques de grande taille. p Intérieur de casque avec coiffe en cuir de vache fabrication précoce. 60 UNIFORMES | COLLECTION p Marque de Aisan Koqyo Arsenal. On peut trouver aussi assez souvent les marquages du fabricant comme ceux du tableau ci-dessous, mais aussi des dates, numéros d’acceptation ou même des matricules. L’information de la taille peut être aussi marquée dans le métal uniquement, jamais peint. Le marquage de la grande taille est le Kanji DAI () Les marquages des fabricants les plus courants Arsenal de Kobe (Kobe Seiko) Arsenal de Daido (Daido Seiko) Arsenal de Nihon (Nihon Tokushuko) Arsenal d’Osaka (Osaka Rikugun Kosho) Aisan koqyo arsenal Les coques étaient bleuies en arsenal et ensuite peinte en vert olive. Pour reconnaître un casque de la marine le plus simple reste la présence de l’insigne soit la fleur de cerisier sur une ancre en métal agrafé sur le casque ou une ancre au pochoir après 1943. Les agrafes sont généralement en acier et restent fragiles au démontage. On observe souvent dans les casques précoces un numéro appliqué avec de la peinture blanche à l’intérieur du casque. Ce marquage est aujourd’hui inconnu même si deux pistes se dégagent entre un numéro de lot du fabricant et un matricule de soldat. q Unité de débarquement de la marine (Special Naval Landing Force) lors d’un entraînement. On peut remarquer la présence de couvres-casques très majoritaires. p Autre casque fabriqué par l’industrie de Kobe, lui aussi est marqué du Kanji DAI et d’un matricule. p Vue du marquage intérieur du casque. q Intérieur de casque avec coiffe en cuir retourné de fabrication de guerre. p Vue du tampon d’inspection de la marine. p Vue de la couture spécifique de la coiffe de marine.
u Intérieur de casque avec coiffe en cuir retourné de fabrication fin de guerre. La coiffe est composée d’un bandeau de cuir épais, de trois parties de cuir et toile renfermant les coussinets avec deux extrémités en forme de doigt et d’un lacet pour solidariser les trois parties entre elles. La coiffe est faite de cuir de vache, de lin ou plus rarement, de croute de porc mais dans tous les cas le cuir est retourné (côté chair) en marron ou en gris. La coiffe en cuir n’a jamais de marquage de taille (une seule taille pour la marine) et le bandeau de cuir est toujours retenu par deux coutures contrairement à celui de l’armée de terre qui nécessite trois coutures. Les coussi- Les coiffes de la marine contrairement à celle de l’armée de terre ne sont jamais datées ni marquées. La jugulaire du casque de marine est conçue de la même façon que celle de l’armée de terre, mais elle a existée en trois largeurs différentes. Dans la première période de 1930 à 1939, elle est de couleur marron-vert et sa largeur est de 7/8 inches (2,3 cm). De 1939 à 1943, elle est blanche pour 3/4 inches (1,9 cm) et de 1943 à 1945 elle est verte et ne mesure plus que 5/8 inches (1,6 cm). Le couvre casque La marine adoptera deux types de couvre-casques durant le confl it. Le premier type est fabriqué en six sections égales, doublé en laine blanche, rembourré pour assurer une isolation thermique. L’insigne est fabriqué en deux pièces, soit une ancre en laine découpée sur un socle ovale kaki. q Coiffe en cuir retourné de fabrication fin de guerre avec un mélange de qualité de cuir dont certains tendent vers le gris. nets sont rembourrés dans 99% des cas. Les coiffes sont quelquefois marquées sur le bandeau de cuir, du sceau du dépôt d’inspection de marine de Kure (Kure Kaigun Koscho). Le premier type n’est jamais marqué. Le second type diffère du premier par l’insigne tissé type BeVo et quelques exemplaires furent marqués à l’intérieur. Le couvre-casque de la marine existe en plusieurs nuances allant du vert océan (sea green) au kaki armée. Aucun des deux modèles de ques n’a de renforcement au niveau du jonc couvre-cascomme cela est observé sur le second type de couvre-casque de l’armée de terre. Les filets de camouflages L’autre moyen de camouflage est le filet qui permet de passer des branchages aussi bien que des morceaux de tissus. Ce filet est en grosse maille et commence par un rond central. Il est fait dans différents matériaux mais toujours de la même façon. L’art du camouflage fait partie de l’instruction poussée du combattant japonais. BON À SAVOIR Le militaria japonais fait parti des plus copié au monde, il existe beaucoup de reconstitueurs dans l’empire du soleil levant. Tout se trouve sur internet, entre ebay ou les sites spécialisés. Tout est reproduit sur le casque avec plus ou moins de perfection selon le fabricant : la coque, l’insigne, l’intérieur en cuir (pas encore de modèle en croute de porc) et la jugulaire en tissu filé. Les accessoires aussi sont fidèlement reproduit, les différents types de couvre-casques et aussi le filet qui est de loin la pìèce la plus redoutable à expertiser. Les copies sont le plus souvent réalisées par la firme Nakata. La tête rivet de fixation de la coiffe est toujours plate pour les casques de la marine. uq Vue de l’ensemble casque et couvre-casque de la marine impériale, vue de l’intérieur du casque et du couvre-casque, le marquage indique l’unité commandée par l’enseigne japonaise Okumura, soit le 72 ème canon de la 132 ème unité de défense anti-aérienne. Les souvenirs Pour clore cette étude nous finirons sur une pièce au combien historique ramenée d’Iwo Jima par un enseigne de vaisseau de marine américain. Ce casque a été récupéré le 23 février 1945 soit 4 jours après le débarquement sur Iwo Jima par un soldat de l’USMC qui a découpé sur le couvre-casque l’insigne avant de le donner (ou plus probablement vendu) à un officier de la Navy. Sources : Les casques de combat Tome 3 - Les éditions PSD COLLECTION | UNIFORMES 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 1Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 2-3Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 4-5Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 6-7Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 8-9Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 10-11Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 12-13Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 14-15Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 16-17Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 18-19Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 20-21Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 22-23Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 24-25Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 26-27Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 28-29Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 30-31Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 32-33Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 34-35Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 36-37Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 38-39Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 40-41Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 42-43Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 44-45Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 46-47Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 48-49Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 50-51Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 52-53Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 54-55Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 56-57Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 58-59Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 60-61Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 62-63Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 64-65Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 66-67Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 68-69Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 70-71Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 72-73Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 74-75Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 76-77Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 78-79Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 80-81Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 82-83Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 84-85Uniformes numéro 269 mar/avr 2010 Page 86