Uniformes n°268 jan/fév 2010
Uniformes n°268 jan/fév 2010
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°268 de jan/fév 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 79,7 Mo

  • Dans ce numéro : Bastogne 44... l'enfer des ardennes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
GUIDE DU COLLECTIONNEUR DANS LA LIGNE DE MIRE par Laurent Gantier Tous ces livres sont disponibles à la Librairie du collectionneur 15, rue Cronstadt, 75015 Paris, tél. : 01 45 32 60 32. LIVRES Les Compagnies Nomades. Algérie 1955-1962 A travers le parcours militaire de l’auteur, Serge Bollé, rare cadre européen à avoir vécu près de deux ans au sein d’une unité militaire exclusivement composée d’indigènes algériens, nous découvrons les Compagnies Nomades d’Algérie, descendantes des goums marocains. Incorporé au 4ème Groupe de Compagnies Nomades d’Algérie, implanté à Aïn Oussera dans le sud algérois, il est affecté au 16 e Escadron à cheval, qu’il rejoint à Guelt le 6 mai 1959. Engagé dans l’opération « Langouste », il reçoit le baptême du feu le 10 mai, journée au cours de laquelle les troupes nomades montent à l’assaut du massif montagneux de Bouïra Sahary pour y neutraliser une bande rebelle. Son aventure ne fait que commencer car l’immensité du désert saharien offre de nombreuses possibilités aux rebelles de passer des armes et de monter des embuscades. Ce désert que plusieurs générations de soldats français ont appris à aimer, est à la fois plein de charmes mais aussi plein de dangers. Le contact avec les populations nomades, les tempêtes de sable, la chaleur effroyable, une vie simple mais dure où tout le superflu est éliminé, tout cela sera le quotidien de l’auteur qui nous fait revivre son passé avec beaucoup de passion. C’est un livre documenté et rare, car il nous explique de nombreux détails sur les raisons de la création et l’utilité des Compagnies Nomades. Accompagné de nombreuses photos dont beaucoup en couleur où l’on retrouve la splendeur des uniformes de l’Armée d’Afrique, ce livre ne doit pas manquer dans la bibliothèque d’un passionné de l’histoire militaire française en Algérie. Les Compagnies Nomades. Algérie 1955-1962 (Goums algériens), Serge Bollé. 510 pages. Prix : 46 euros port compris. DVD 90 UNIFORMES | COLLECTION JEUX LIVRES DVD FIGURINES Leibstandarte Archives Ce quatrième volume des éditions Heimdal consacré à l’histoire de la Leibstandarte, en offre un récapitulatif au travers de centaines de photos et documents retraçant les douze ans de son existence. La Leibsdandarte, élite de l’élite, va se transformer au fil des ans en régiment, puis en brigade pour devenir finalement l’une des divisions blindées la plus puissante de toute l’armée allemande. Unité d’élite choyée par le régime national-socialiste, encensée par la propagande où nombre de ses cadres deviendront célèbres grâce au ministère du Dr Goebbels, la Leibstandarte paiera naturellement un très lourd tribut de sang au cours de la guerre. Ce nouveau tome s’inscrit dans un vaste historique comportant en tout cinq volumes, rassemblant la plus riche iconographie jamais publiée sur cette division. Cette documentation unique en son genre est complétée par quelques profils couleur des différents blindés utilisés par l’unité ainsi que de quelques, trop rares, pièces uniformologiques. Leibstandarte Archives, Charles Trang, 352 pages. Editions Heimdal. Prix : 57 euros port compris. Que faisiez-vous en 1989 ? A l’occasion des 20 ans de la chute du mur de Berlin, l’EC- PAD nous propose un DVD de 51 minutes sur cette période où deux blocs s’opposaient dans des visions du monde totalement opposées. Les témoignages de jeunes qui avaient 20 ans en 1989 et qui vécurent sous la dictature communiste sont stupéfiants. On s’imagine mal à quel point, en Europe, des peuples ont vécus sous la terreur d’un régime qui fit des millions de victimes et qui finalement ne s’effondrera pas sous les coups de son ennemi « capitaliste » mais par son propre fiasco économique et le réveil de ses peuples asservis. Accompagné d’archives inédites de l’armée française recueillies à Berlin et en Europe centrale, « Que faisiez-vous en 1989 » est une excellente synthèse de l’histoire de la fin de la guerre froide. Que faisiez-vous en 1989 ? Marcela Feraru.ECPAD. Durée : 51 minutes. Prix : 14.90 €. Commandes Boutique ECPAD : 2/8 Route du Fort. 94200 Ivry/sur/Seine ou www.ecpad.fr Frundsberg- France 1943 C’est un album photos sur la 10.SS-Panzergrenadier-Division que l’auteur, Charles Trang nous propose. Nous pouvons y découvrir une centaine de photos inédites, issues d’archives de vétérans, sur une division finalement très peu couverte par les PK, les correspondants de guerre. Nous voyons dans cet album les photos de la 10.SS-Panzergrenadier-Division Karlder Grosse à l’entrainement dans le sud de la France en 1943. Redénommée 10.SS-Panzer-Division Frundsberg à la fin de 1943, cette unité sera engagée en Galicie puis en Normandie. C’est en tout cas une bonne idée d’avoir fait profiter aux lecteurs de cet album où certaines photos sont véritablement exceptionnelles. Il est toutefois dommage que cet excellent fond photographique ne soit pas accompagné de légendes plus détaillées et il est vrai qu’à la lecture de celles-ci ont reste un peu sur sa faim. Frundsberg- France 1943, Charles Trang, 64 pages. Editions Heimdal. Prix : 25 euros port compris. La campagne de Pologne En août 1939, Adolf Hitler revendique le rattachement de Dantzig au III e Reich. Le refus de la Pologne de négocier et la signature du pacte germano-soviétique provoquent la campagne de Pologne, au début du mois de septembre, qui marque le début de la seconde guerre mondiale. L’ECPAD (Etablissement de communication et de Production Audiovisuelle de la Défense) nous propose le DVD d’un film réalisé par Fritz Hippler (1909-2002), une des figures les plus importantes du cinéma allemand de l’époque, nommé chef de la section cinématographique en 1935. Cette excellente initiative de l’ECPAD nous permet de voir le côté allemand de cette entrée en guerre et de constater que les mécanismes de la propagande nazie étaient déjà parfaitement huilés. Les images et les commentaires nous montrent une Allemagne victorieuse sur la Pologne mais qui sait que le plus dur reste à faire (combattre la France et la Grande-Bretagne). Accompagné d’autres archives inédites sur l’entrée en guerre, la prise de Varsovie, la création de l’armée polonaise en France et des actualités des services alliés, ce DVD est absolument nécessaire pour mieux comprendre l’histoire de la seconde guerre mondiale. La campagne de Pologne, Fritz Hippler. Archives inédites (ECPAD). Durée : 68 minutes. Prix : 14.90 €. Commandes Boutique ECPAD : 2/8 Route du Fort. 94200 Ivry/sur/Seine ou www.ecpad.fr
Un vétéran nous écrit : Obiet : v/article : NSKK Uniformes, n°266 Votre article a suscité mon intérêt et je pense pouvoir vous apporter quelques précisions. J’ai personnellement servi au NSKK der Luftwaffe. Engagé le 18 décembre 1942 (le jour de mes 16 ans)* au n°1 de la rue Godot de Mauroy, à Paris, dans les anciens bureaux des British Railways, je n’ai rejoint Vilvoorde que le 12 janvier 1943. Malgré les 67 ans qui me séparent de cette époque, mes souvenirs sont encore assez vivaces et quelques photos pieusement conservées m’y aident. J’ignore quelles furent vos sources mais certaines de vos photos sont un peu « posées » et en conséquence les uniformes « fantaisistes » ! Sur la 1 re page la photo de studio est éloquente. La tenue de l’Obertsturmführer est correcte, veste courte à quatre poches plaquées. L’Obersturmmannn’a pas droit à cette veste, il devait porter la veste courte de la Luftwaffe avec les deux poches inférieures en biais. Ses bottes et son pantalon ne correspondent pas à son grade, de plus, l’aigle du NSKK (de ce format) ne se portait pas sur le devant du calot mais sur la moitié supérieure de la manche droite. Même observation pour le pantalon, les bottes et la fourragère qui relèvent du « fantoche ». II n’est pas allemand car il porte son alliance à la main gauche. Sur la petite photo de cette même page tout est correct à l’exception du ceinturon. Nous portions la boucle de la Luftwaffe (exception des officiers qui avaient la boucle a deux griffes). Page 19, même remarque pour la petite photo prise (il me semble) dans la cour de I’École de Vilvoorde, I’aigle sur le calot ! Par contre je n’identifie pas la spécialité qu’il porte en bas de sa manche droite (Schirmeister peut-être). La photo des trois Oberstumrführer laisse apparaître une disparité dans les vestes. Page 20, j’y reconnais de profil à droite sur la photo du groupe debout, un visage sur lequel je ne peux plus mettre un nom. Certainement un « alsaco ». L’aigle tissé sur un triangle inversé, autant que je me souvienne était d’un bleu soutenu pour nous autres les Français. II était cousu sur la partie fixe avant gauche de notre calot. Cliché de la « choucroute » (nous n’en avons jamais eu à manger !). Nous n’avons jamais porté de bande de bras. Page 21, pas de remarque. Ayant fait un Lehrgang d’infirmier a Forest (banlieue de Bruxelles), j’ai porté l’abzeichen rond avec Ie caducée sur Ie bas de la manche droite. Puis à l’été 1944 après avoir passé mon permis de conduire PL à Treviso, en Italie, j’ai porté au dessus celui des chauffeurs. L’insigne de nationalité de la page 22 est correct. Ce fut Ie premier modèle que nous avons porté. Imprimé sur tissu et d’assez piètre qualité. Plus tard nous reçûmes des écussons tissés, certains avec la mention « France » sur la partie supérieure, d’autres sans. Page 23. Le NSKK Rottenführer de gauche porte bien Ie « mantel » réglementaire. Le militaire de droite est de la Luftwaffe. LE COURRIER DES LECTEURS Haupsturmmführer Hans Ströhle, commandant la 4 e Kompanie. J’ai servi à la 444, c’est à dire 4 e kolonne (Soyer) de la 4 e kompanie (Ströhle) du 4 e abteilung (Seigel). Enfin, mon circuit, fut Vilvoorde, Diest, Schaffen, Grammont, Crécy en Ponthieu**, Brescia, San Martino Buon Albergo/Verona, Odense (DK), Vesprem et autres lieux en Hongrie. Prisonnier le 06/05/45 en Autriche sur les rives de I’lnn. Condamné et emprisonné a Versailles. Je vous joins a cette présente deux photos, celle de Hans Ströhle notre Hauptsturmmführer de Kompanie, très apprécié de nous autres et celle de Josef Seigel notre Staffelführer, chef de bataillon. Francois F. * J’avais falsifié ma carte d’identité, 1924 au lieu de 1926 ! ** Nous y sommes restés environ deux mois, aout/septembre 1943. Grammont, juillet 1943, de gauche à droite : Josef Seigel, chef de bataillon- un interprète- Philippe Henriot et son épouse- Haupsturmmführer Hans Ströhle et en face à droite, André Henriot, fils du ministre et servant à la 4 e Kompanie 3 e kolonne. COLLECTION | UNIFORMES 91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 1Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 2-3Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 4-5Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 6-7Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 8-9Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 10-11Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 12-13Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 14-15Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 16-17Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 18-19Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 20-21Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 22-23Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 24-25Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 26-27Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 28-29Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 30-31Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 32-33Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 34-35Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 36-37Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 38-39Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 40-41Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 42-43Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 44-45Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 46-47Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 48-49Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 50-51Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 52-53Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 54-55Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 56-57Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 58-59Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 60-61Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 62-63Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 64-65Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 66-67Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 68-69Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 70-71Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 72-73Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 74-75Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 76-77Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 78-79Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 80-81Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 82-83Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 84-85Uniformes numéro 268 jan/fév 2010 Page 86