Uniformes n°267 nov/déc 2009
Uniformes n°267 nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°267 de nov/déc 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 88,2 Mo

  • Dans ce numéro : les paras coloniaux... Algérie 1955/58.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
GUIDE DU COLLECTIONNEUR VENTE AUX ENCHERES La Bataille de Normandie sous le Marteau Vente du Musée « La Percée d’Avranches » TEXTE : Alexandre Pavolin - PHOTOS : HermannHistorica La Bataille de Normandie est, sans conteste, la plus emblématique de toutes les batailles qui labourèrent le sol de France. C’est pourquoi la vente du Musée de la Seconde Guerre Mondiale « la Percée d’Avranches » revêt une telle importance et prend, d’ores et déjà, la dimension d’un véritable évènement dans le monde des collectionneurs et des amateurs de l’histoire de cette époque. 90 UNIFORMES | COLLECTION C’est en effet, un musée de toute première importance qui va passer sous le marteau de la société munichoise HermannHistorica les 12 et 13 novembre 2009. Maurice Bazin ou la passion faite homme : Reconnu comme l’un des plus beaux musées sur le thème en France, son propriétaire – M. Maurice Bazin - y a mis toute sa passion pendant plus de quarante années. L’importance de ce fonds n’échappe pas aux autorités locales. Ainsi, la ville de Saint- Lô lui demande de prêter ses objets pour une exposition qui connaîtra un très grand succès. C’est plus tard à la ville de Bayeux de lui demander de prêter ses collections : l’exposition prévue pour une durée de trois mois durera, en fait, deux ans ! D’une exposition à un musée, il n’y avait qu’un pas. Il fût franchi en 1985, lorsque Maurice Bazin achète la minoterie Béguin au Val Saint-Père, commune périphérique d’Avranches. Après de nombreux travaux, le musée ouvre ses portes le 15 mai 1985. N’ayant pas réussi à trouver de repreneur, Maurice Bazin ferme les portes de son musée le 11 novembre 2008 et décide, par le biais d’une vente publique, de laisser aux collectionneurs et musées qui y assisteront le soin de perpétuer sa passion. Un fond exceptionnel : Au gré des pages du catalogue de la vente du Musée d’Avranches s’égrène toute la Bataille de Normandie. Uniformes, coiffures, équipements, véhicules et armements ont effectivement tous la particularité de provenir des lieux même de la bataille. Citons pour mémoire, la fameuse cloche dite « Cloche du Débarquement » provet rare mannequin d’officier de Panzer SS en équipements cuir. Primitivement, ceuxci étaient en dotation dans la Kriegsmarine. Le col et les insignes sont montés d’origine. Prix de départ : 2500 € p Uniforme allemand de l’Armée de Terre. Prix de départ : 1200 € nant de la Pointe du Hoc, ou encore l’un des grappins utilisés par les Rangers du Colonel Rudder pour escalader la même Pointe du Hoc, le 6 juin au petit matin. Au-delà de ces véritables reliques, près de 150 mannequins et uniformes complets seront présentés au feu des enchères. L’équilibre entre les belligérants y étant parfait. Point d’orgue dans l’Armée américaine : les parachutistes ! Pas moins de 5 mannequins complets, dont deux arborant la rarissime tenue dite « à renforts ». Un casque de parachutiste avec attache de jugulaire en forme de demi-lune, tient aussi unet Mannequin de sous-officier de l’Armée de Terre. Prix de départ : 1200 €
t Casque parachutiste camouflé de l’Obergefreiter Michael Prunkl, du peloton de Transmissions du FRJ6. Le caporal-chef Michael Prunkl a été tué à l’age de 21 ans le 12 juin 1944 à la bataille de Carentan. Prix de départ : 4500 € place de choix. Son as de cœur l’identifiant, en effet, au 502 PIR de la 101 e Airborne : unité légendaire du D-Day, qui sauta sur Sainte-Mère-L’église. Particulièrement émouvants, également, ces équipements garnis d’époque de chatterton, ce criquet légendaire ou bien cette carabine US-M1 à crosse pliante récupérée sur le corps d’un jeune parachutiste le 6 juin au matin. L’Armée britannique n’est pas en reste, avec 4 mannequins de parachutistes et une vingtaine d’autres armes, dont d’intéressantes tenues de pilotes. Un mannequin du Commando Kieffer vient ouvrir le feu du chapitre français qui, bien que moins riche que ses alliés comporte cependant, une peu courante tenue de motocycliste français 40 avec un rare casque d’opérateur radio de char de combat et un très beau mannequin de fantassin 1940. Franchissons allègrement les pages pour nous retrouver dans les lignes ennemies ! Le fonds du Musée est, en effet, particulièrement riche d’uniformes et d’équipements de l’Armée Allemande. t Mannequin de Gi. Prix de départ : 1200 € p Casque de parachutiste US du 502 PIR de la 101 e Airborn. Prix de départ : 3500 € FICHE PRATIQUE : - La vente se déroulera les 12 et 13 novembre dans les locaux de l’ex- Musée Militaire de la Poche de Royan, situé sur la commune de Le Gua (17600), 119 rue Samuel Champlain. - Les expositions publiques auront lieu dans le Musée le dimanche 8 novembre de 14 heures à 18 heures et les 9, 10 et 11 novembre de 10 heures à 18 heures. - Attention : pour pouvoir enchérir, il faudra être préalablement enregistré auprès de la HermannHistorica. Catalogue papier au prix de 40 € disponible auprès de la HermannHistorica, Linprunstrasse 16, 80335 Munich (Email : contact@hermann-historica.com) et en libre accès sur son site internet : www.hermann-historica.com Une place d’honneur revient aux « Diables verts » avec deux casques camouflés de parachutistes, tous deux attribués. L’un de ceux-ci fût porté par un jeune Obergefreiter de 21 ans, Michael Prunkl, qui appartenait à un peloton de transmissions du prestigieux FRJ6. Ce jeune para décédera d’ailleurs des suites de ses blessures le dernier jour de la bataille. Il est inhumé au cimetière de la Cambe. On ne peut regarder, sans ressentir une réelle émotion, ce casque qui comporte toujours dans sa coque métallique, les impacts des projectiles qui lui ont, très certainement, ôté la vie. Deux mannequins de parachutistes, blouse de saut en tête, complètent l’ensemble, sans oublier une exceptionnelle (en raison de son état) blouse de marche de Felddivision de la Luftwaffe, provenant de l’aérodrome de Carpiquet, une blouse de saut camouflée « fl oue », des étuis de masque à gaz de parachutistes et divers très intéressants matériels et uniformes spécifiques de la Luftwaffe. L’Armée de Terre allemande est, également, largement représentée avec plus de 25 mannequins complets ! On renonce d’ailleurs à y dénombrer les autres ensembles vendus sans mannequins. Parmi le reste du matériel de la Wehrmacht, on ne peut rester indifférent à l’imposant nombre de casques, et plus particulièrement aux modèles camouflés dont il est rare de pouvoir trouver un échantillonnage aussi large, d’une si grande qualité et authenticité. Tant et si bien que le chapitre Kriegs- marine fait un peu pâle figure aux côtés de ses camarades. L’on retiendra, cependant, un très attrayant jeu de trois diffé- rents insignes du personnel civil de la Base sous-marine de La Pallice, un rare casque modèle 1935/40 à deux insignes et un beau mannequin de sous-officier de la Marine à Terre. On en arrive à la Waffen-SS dont les 15 pages de matériels en imposent par leur rareté. Difficile, une fois de plus, de rentrer dans le détail, notons cependant ces deux Panzer-SS qui ouvrent la marche, dont un officier portant la veste cuir, montée d’origine, puis un sous-officier en blouson croisé noir. Dans la section camouflage, pas moins de 4 tenues complètes dites à « petits pois », provenant toutes des stocks d’un convoi mitraillé près de Carentan. Au beau milieu de ces variétés de « Fabacées », on trouve une rarissime blouse camouflée « feuilles de chêne » réalisée en tissu chevron. En conclusion, cette vente sera un évènement qui marquera les mémoires. Chacun s’y retrouvera avec le goût amer dans le cœur d’une perte de notre patrimoine historique, mais certainement aussi avec l’envie d’en emporter un peu avec lui. u Mannequin complet de parachutiste US de la 82°Airborne. La tenue est du modèle « à renforts » réalisée spécialement pour les unités ayant sautées en France le 6 juin 1944. Prix de départ : 8.000 € p Casque modèle 42 camouflé trois tons. Prix de départ : 550 € COLLECTION | UNIFORMES 91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 1Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 2-3Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 4-5Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 6-7Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 8-9Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 10-11Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 12-13Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 14-15Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 16-17Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 18-19Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 20-21Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 22-23Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 24-25Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 26-27Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 28-29Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 30-31Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 32-33Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 34-35Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 36-37Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 38-39Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 40-41Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 42-43Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 44-45Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 46-47Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 48-49Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 50-51Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 52-53Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 54-55Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 56-57Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 58-59Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 60-61Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 62-63Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 64-65Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 66-67Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 68-69Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 70-71Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 72-73Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 74-75Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 76-77Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 78-79Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 80-81Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 82-83Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 84-85Uniformes numéro 267 nov/déc 2009 Page 86