Uniformes n°266 sep/oct 2009
Uniformes n°266 sep/oct 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°266 de sep/oct 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 88,7 Mo

  • Dans ce numéro : le casseur de chars US.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
RECONSTITUTION TOTAL LOOK cou. Son rôle n’est pas esthétique mais de protéger le coup du poilu du frottement du drap rugueux de l’uniforme. C’est sans doute l’effet le plus aisé à reproduire. Vous pourrez trouver le tissu adéquat dans un magasin spécialisé (mercerie ou autre). Une fois coupé aux bonnes dimensions, un simple ourlet achèvera votre ouvrage. Les bretelles Le modèle réglementaire est en deux pièces séparées. Peu pratique, il est fréquemment remplacé par un modèle civil. 80 UNIFORMES | COLLECTION Là encore, des bretelles style « grandpère » feront l’affaire. De nombreuses merceries en proposent dans leur catalogue. N’hésitez donc pas à pousser la porte de celle la plus proche de chez vous. IV) L’ÉQUIPEMENT Ceinturons, cartouchières, bretelles de suspension et porte baïonnette. Plutôt que d’user prématurément vos originaux, nous vous suggérons, là enco- re, d’opter pour des copies (hormis pour le ceinturon qui peut encore se trouver à prix modique et dont la robustesse est à toute épreuve). Il en existe de très bonnes pour tous les éléments de l’équipement. Les bretelles de suspension modèle 1892/14 n’ayant subies que des modifi - cations mineures avant d’être remplacées par le modèle TAP ou le modèle toutes armes en coton filé, nous vous conseillons d’opter pour l’achat d’un modèle de fabrication récente qui vous reviendra moins cher qu’une copie. Pour les cartouchières, il existe de très bonnes reproductions mais il vous est également possible de trouver des cartouchières gendarmerie dont vous pourrez éclaircir le cuir et sur lesquelles vous fixerez un triangle de suspension. Vous pourrez récupérer celui-ci sur un effet hors d’usage ou en fabriquerez un à partir (par exemple) d’un vieux tre cin- métallique. quemment remplacé par un modèle civil. re, d’opter pour des copies (hormis pour le Le bidon Vous pouvez trouver un original sans trop de problème et sans vous ruiner. Cependant, la plupart du t Notre homme porte la capote croisée modèle 1915 (distribué massivement l’année suivante, elle est souvent commodément nommée « modèle 1916 »), le pantalon culotte modèle 1914 à passepoil jonquille (infanterie) et les bandes molletières droites réglementairement croisées. Les pattes de cols sont du modèle en forme de losange adoptées en janvier 1917. Il est coiffé du casque Adrian (ici authentique) et a endossé l’équipement standard du fantassin. u Cette vue de dos permet de mieux détailler l’équipement de notre fantassin. Le bidon est porté sur le côté droit pour éviter les heurts trop bruyants contre la baïonnette. Sur le côté gauche, l’étui musette est porté en sautoir. Habituellement, le ceinturon est bouclé sur le devant par dessus les courroies de ces deux accessoires. Les bretelles de suspension, cartouchières, ceinturon et porte baïonnette sont un panachage d’effets authentiques, de fabrications après guerre et d’adaptations. temps, soit le tissu qui le recouvrait aura disparu, soit il sera en bien plus mauvais état que le reste de votre tenu. Vous devrez donc acheter une housse chez un revendeur ou, vous asseoir devant votre machine à coudre pour en fabriquer une vous-même. L’étui musette modèle 1892 Il est en principe confectionné en toile de couleur cachou mais de très nombreuses nuances sont rencontrées, pouvant aller du beige très clair au brun rouille très foncé. En aout 14 le fantassin en emporte
u Equipement du Poilu : le ceinturon et le porte baïonnette sont authentiques, les cartouchières sont du modèle gendarmerie et les bretelles de suspension et l’étui musette sont de fabrication après guerre. La housse de bidon a été fabriquée par l’auteur, la courroie (d’origine indéterminée) a été achetée sur une bourse. deux. L’un, portée en sautoir contient les vivres, l’autre juché sur le havresack renferme les chaussures de repos. Ce dernier sera rapidement vidé de son contenu pour emporter tous les impedimentas du poilu. Indémodable, l’étui musette sera encore fabriqué bien après la fin de la seconde guerre mondiale. Il est donc possible, là encore, de s’en procurer pour un prix modique. V) LE PETIT MATÉRIEL La reconstitution ne s’arrête pas à la tenue. Pour garnir vos cartouchières ou donner plus d’authenticité à vos campement vous pouvez reproduire paquets de cartouches de Lebel, boites d’allumettes, boite de camembert, cartes postales, papier à cigarette etc. Il vous suffit pour cela de posséder un scanner et une imprimante. La qualité des copies obtenues sera suffisante pour faire illusion en reconstitution, mais ne permettra pas aux indélicats d’abuser le collectionneur. VI) L’ARMEMENT Nous n’aborderons ici que très briè- vement le sujet de l’armement dans la p Cartouchière gendarmerie fabriquée jusque dans les années cinquante. Cellesci sont quasiment identiques au modèle 1888. Elles sont simplement dépourvues de triangle de suspension. Il est aisé d’en récupérer un sur un effet hors d’usage (sur un passant trapézoïdale modèle 1945 par exemple) et de le fixer avec une pièce de cuir. La transformation est invisible une fois l’équipement endossé. Le cuir de celles-ci a été éclairci afin le lui faire perdre sa couleur noire et de lui donner un aspect patiné. mesure où il n’existe pas, pour le moment, de quasi arme de fusil Lebel ou Berthier. Quelques artistes (qui se reconnaîtront) fabriquent de magnifiques répliques de Lebel de toutes pièces à partir de pièces de fouille (le canon étant remplacé par un barreau de métal usiné et percé à son extrémité) mais ce n’est pas à la portée de tous les reconstitueurs. La baïonnette de l’infanterie est la fameuse « Rosalie ». Le modèle initial (1886) possède un quillon recourbé et une poignée maille- p La fabrication maison reste la façon la plus économique d’aborder la reconstitution. Housse de bidon, képi, paquet de cartouches de Lebel, boite de camembert, boite d’allumettes peuvent être ainsi facilement reproduits (reproductions de l’auteur). chort. Il sera remplacé en 1915 par un modèle simplifié sans quillon et à poignée laiton. Pour l’armement donc, hormis des originaux, point de salut. Bibliographie : Gazette des Uniformes Hors série numéros 18 et 24 ; Militaria Magazine numéro 39 Remerciements à l’association Histoire et Passions : histoire.passions@orange.fr Thierry Vienet : 01.34.97.08.77 Jean-Philippe Penot : 06.84.04.37.09 Christophe Guillemet : 06.82.93.58.14 BUDGET (prix moyen des reproductions) : Les prix sont donnés « à partir de ». Il s’agit des prix de copies proposées par un fournisseur US, le cours de l’euro nous étant fort avantageux. Capote : 213 euros Vareuse : 178 euros Pantalon : 89 euros Bandes molletières : 15 euros Bonnet de police : 21 euros Porte baïonnette : 18 euros Bretelles de suspension : 18 euros Ceinturon : 21 euros Cartouchières (les 3) : 46 euros Etui musette : 14 euros POILU 14-18 COLLECTION | UNIFORMES 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 1Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 2-3Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 4-5Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 6-7Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 8-9Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 10-11Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 12-13Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 14-15Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 16-17Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 18-19Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 20-21Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 22-23Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 24-25Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 26-27Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 28-29Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 30-31Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 32-33Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 34-35Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 36-37Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 38-39Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 40-41Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 42-43Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 44-45Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 46-47Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 48-49Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 50-51Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 52-53Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 54-55Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 56-57Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 58-59Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 60-61Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 62-63Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 64-65Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 66-67Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 68-69Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 70-71Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 72-73Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 74-75Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 76-77Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 78-79Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 80-81Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 82-83Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 84-85Uniformes numéro 266 sep/oct 2009 Page 86