Uniformes n°265 jui/aoû 2009
Uniformes n°265 jui/aoû 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°265 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 93,9 Mo

  • Dans ce numéro : la tenue camouflée des Waffen SS... Normandie 44.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
COLLECTION REVUE DE DÉTAILS 26 UNIFORMES | COLLECTION Le Poilu de Verdun février 1916 TEXTE ET PHOTOS : Gilles Bernard et Gérard Lachaux Durant tout combat il est souvent d’une importance capitale de maintenir le contact avec toute ligne au contact de l’ennemi. L’estafette est ce lien, il faut qu’elle soit capable d’évoluer dans des zones de combat très changeantes où elle peut être isolée durant sa mission ce qui lui confère une certaine autonomie au sein de sa compagnie ou section. Au terme de l’année 1915, avec le casque Adrian et la tenue bleu horizon, la silhouette du poilu s’est fixée pour Al’Histoire. l’Histoire. Cependant, l’uniforme et l’équipement du fantassin français sont encore rarement homogènes au sein des grandes unités. Au début de 1916, à la veille de la bataille de Verdun, voici ce combattant, représenté ici par un fantassin du 164 e R.I. de la 72 e division d’infanterie qui va subir le premier choc de l’assaut allemand du 21 février. En position dans le secteur encore calme du bois d’Haumont et du bois des Caures, elle sera décimée en quatre jours pour être relevée devant le village de Bras. L’uniforme En février 1916, l’élément principal de la tenue est la capote modèle 1914. Les divers types de cette tenue, mis en service depuis p Cette célèbre image de la bataille de Verdun a été prise le 25 février 1916, elle nous montre des Poilus du 85 e R.I. partant pour une contre-attaque près du village de Louvemont pour tenter d’enrayer les assauts des troupes du Kronprinz. Arrivés à marches forcées, les fantassins de la 31 e brigade sont ainsi engagés, avec tout leur barda, ustensiles de campement collectif compris. t Le poilu du 164 e R.I. en service de garde. La sentinelle a mis baïonnette au canon et porte la jugulaire de son casque au menton. Le fusil est naturellement le modèle 1886/93 dit Lebel. A noter le port encore fréquent des bandes molletières bleu foncé. Celle-ci ont été croisées, en les pliant par devant sur quatre à six tours, conformément à l’usage répandu dans l’armée française.
l’automne 1914, se rencontrent concurremment sur le front. Le deuxième type à une seule poche de poitrine et le troisième type à deux poches de poitrine sont encore très répandus malgré l’adoption depuis août 1915 du quatrième type à poches de hanches rapportées. Et pourtant, l’état-major avait prévu que cette dernière modification soit terminée pour novembre 1915. Quant au nouveau modèle de capote, adopté en août 1915, comportant un boutonnage croisé, il ne sera vraiment distribué en masse aux armées qu’à partir de l’été 1916. t Sur le haut du havresac, la couverture roulée et la toile de tente qu’elle surmonte ont été pliées à la largeur de l’as de carreau. Ce simple agencement, en opposition au mon- tage en « fer à cheval », est le plus représentatif du paquetage du fantassin de 1916. L’outil individuel est la pelle-pioche modèle 1909, réglementairement retenue par deux courroies au coté gauche du havresac. La boite du masque à gaz est portée en arrière, nue par un long lacet passé en sautoir (ce lacet est plus fréquemment remplacé par une rete- cordelette). u Avec cette vue de dos, on mesure mieux l’encombrement et la charge supportés par notre fantassin. La gamelle, juchée en haut du paquetage, a été inclinée vers l’arrière pour faciliter la position du tireur couché. Le volumineux plat à quatre, la couverture, la toile de tente, l’outil et les piquets de tente garnis- sent tout l’espace extérieur du havresac qui, rempli par tout le fourniment, pèse une bonne trentaine de kilos. En dehors du combat, le soldat protège le mécanisme et le canon de son fusil de l’intrusion de la terre par un chiffon quelconque et un couvre bouche de drap. On rencontre aussi des couvre bouche confectionnés avec un doigt de gant. UN MANNEQUIN POUR ÉVOQUER L’HISTOIRE Pour de nombreux collectionneurs, la mise en valeur d’un uniforme sur un mannequin est l’un des buts de leur passion. Ce support permet de recréer et de fixer la silhouette d’un combattant dans les plus infimes détails, dans un contexte historique précis, comme celui du Poilu de Verdun, en février 1916, que nous vous présentons ici. Fruit d’une recherche et d’une démarche véritablement approfondies, cette méthode de présentation est encore, à nos yeux, la plus appropriée. Longtemps usitée avec talent par les musées nationaux, elle est aujourd’hui hélas rejetée dans le cadre de la muséographie officielle qui sévit actuellement. Il n’y a qu’à passer nos frontières pour constater que cette conception d’avant-garde relève de l’exception française. Aux collectionneurs de perpétuer avec un nouveau talent la tradition des mannequins historiques. Désormais la veste se porte sous la capote. Le modèle 1914 se fermant par cinq petits boutons d’uniforme, caractérisé par son absence de doublure et ses poches de ceinture extérieures, a été remplacé en octobre 1915 par le modèle 14- 15, garni d’une doublure et de poches de ceinture intérieures. Cependant, les stocks du modèle 1914 sont si importants que l’intendance décide, au mois de décembre 1915, de les garnir d’une doublure. On peut penser que les vareuses de ce type ont été distribuées en priorité ce qui explique qu’elles sont les plus représentatives dans la tenue du poilu du premier semestre 1916. Après la généralisation des bandes molletières depuis octobre 1914, le pantalonculotte s’est imposé, officiellement adopté en décembre 1914. Au début de 1916, on en a enfin fini avec toutes les mesures de pénurie (surpantalon, modèles du commerce…) qui ont caractérisé le premier hiver et une bonne partie de l’année 1915. Cependant, le nouveau drap ayant été réservé en priorité aux capotes et aux vareuses, le COLLECTION | UNIFORMES 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 1Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 2-3Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 4-5Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 6-7Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 8-9Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 10-11Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 12-13Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 14-15Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 16-17Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 18-19Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 20-21Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 22-23Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 24-25Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 26-27Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 28-29Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 30-31Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 32-33Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 34-35Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 36-37Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 38-39Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 40-41Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 42-43Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 44-45Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 46-47Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 48-49Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 50-51Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 52-53Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 54-55Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 56-57Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 58-59Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 60-61Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 62-63Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 64-65Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 66-67Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 68-69Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 70-71Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 72-73Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 74-75Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 76-77Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 78-79Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 80-81Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 82-83Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 84-85Uniformes numéro 265 jui/aoû 2009 Page 86