Uniformes n°259 jui/aoû 2008
Uniformes n°259 jui/aoû 2008
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°259 de jui/aoû 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 63,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'occupation et le libération de Paris par les objets.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
La campagne de France La première escadrille polonaise à l’Ouest est formée en France. Simultanément, sur la base d’un accord séparé, du personnel volant et au sol commence à s’entraîner en Grande-Bretagne. Les effectifs sont recrutés parmi les hommes internés dans des camps en Roumanie, en Hongrie et dans les pays baltes ou évadés de Pologne. Basée sur l’aérodrome de Lyon- Bron depuis le 15 décembre 1939, l’armée de l’air polonaise est commandée par le général Jozef Zajac. Les aviateurs polonais reçoivent les tenues bleu nuit en dotation dans l’armée de l’air française mais avec des boutons argentés polonais sur la vareuse. Les grades polonais apparaissent sur les épaulettes. Le brevet français et le brevet polonais se côtoient. Sur la casquette arborant également le grade polonais, l’insigne de l’armée de l’air polonaise en France modèle 40 – identique à l’aigle polonais modèle 36 que ceux qui l’ont conservé réutilisent également –, une jugulaire en cuir noir et deux boutons argentés frappés de l’aigle remplacent l’écusson ailé français, la milanaise dorée et les boutons dorés. Les pilotes s’entraînent sur les nouveaux chasseurs français Morane Saulnier MS 406 et chasseurs 36 - La Gazette des Uniformes Brevet de pilote de 1 ère classe modèle 42 : un aigle volant tenant une couronne de laurier dorée dans le bec. Une chaînette munie d’un crochet et une fixation à vis le retiennent à la veste. Le fabricant est « Gaunt and Son Ltd » à Londres. Largeur 65 mm. américains Curtiss Hawk 75. Le 6 avril 1940, est créée officiellement la 1ère division aérienne de Mysliwski, forte de 8 240 aviateurs, et composée de 4 escadrilles de chasse (I/145 à IV/145), d’une escadrille de bombardiers Potez 63, d’une escadrille de reconnaissance et d’unités de réserves. Insigne de casquette modèle 42 pour officier, confection britannique tissée en fil de cannetille à dominante doré et liseré d’argent sur du feutre noir, 64 mm x 45 mm. L’aviation utilise également des Marcel Bloch MB 152 et va même au combat avec des Caudron Renault CR 714 et des Koolhoven FK-58. Malgré leur faible potentiel, certains pilotes obtiennent des victoires avec ces avions d’entraînement. D’autres personnels sont affectés à la base école de Montpellier ainsi qu’en Afrique du Nord et aussi en Syrie où 5 000 Polonais forment la Brigade des Carpathes du général Kopanski aux côtés des Français de l’Armée d’Orient. Cependant en raison du manque de matériel, seul le G.C. I/145 Varsovie, dirigé par le commandant Kepinski, et 136 pilotes expérimentés prennent part à la campagne de France, même si d’autres Polonais sont intégrés dans des escadrilles françaises. Le groupe I/145 est envoyé sur la base de Villacoublay et combat dans le ciel de Rocheforten-Yvelines et de Dreux. Les pilotes polonais se dispersent ensuite à La Rochelle et à Marignane. Vue intérieure de la casquette avec l’étiquette du chapelier britannique supportant les grade, nom et matricule du pilote : P/O (abréviation de Pilot/Officer correspondant à sous-lieutenant) Grobicki. P 2406, la lettre « P » majuscule étant l’initiale de « Polish ». Cet officier affecté au 300 Bomber Squadron, a été abattu en juillet 1944.
Le caporal-chef Nowakiewicz obtient à lui seul 7 victoires dont 5 confirmées. Dans la défense de la France du 10 mai au 18 juin, les Polonais remportent 54 victoires, 3 autres non confirmées et endommagent 6 avions. Ils subissent peu de pertes : 26 pilotes tués et 7 blessés. Le passage en Grande-Bretagne Dès la débâcle française, le gouvernement polonais en exil émigre en Grande-Bretagne. Le 19 juin, le général Sikorski rencontre Churchill pour continuer la guerre contre l’Allemagne. Le commandement supérieur invite sur les ondes de la BBC les unités polonaises à passer outre- Alignés devant leurs bombardiers bimoteur PZL P-37 « Los », ces pilotes portent un casque avec écouteurs intégrés en cuir marron et une sur-combinaison de vol en cuir retourné et doublé en fourrure brune, par-dessus une combinaison en toile kaki et l’uniforme standard. Dans « France Magazine » du 19 septembre 1939, l’article « Notre sœur d’ailes » précise que les aviateurs polonais et la DCA infligent de lourdes pertes à l’aviation allemande qui fournit un effort important dans la campagne contre la Pologne. Ce bombardier bimoteur PZL P-37 « Los » constitue le meilleur appareil de la Pologne au début de la guerre. Manche. En tout, 2 246 hommes de l’armée de l’air, atteignent les îles britanniques à l’été 1940. Les forces aériennes polonaises sont baptisées Polish Air Force. Sitôt leur arrivée, deux escadrilles de chasse (302 Fighter Squadron de Poznan et 303 F.S. de Kosciuszko sur Hawker Hurricane puis Spitfire) et deux escadrilles de bombardiers (300 Bomber Squadron de Mazowie sur Avro Lancaster et 301 B.S. de Pomorze sur Fairey Battle, Vickers Wellington puis Hendley Halifax) sont constituées et engagées dans les combats. Ensuite d’autres unités de la P.A.F. vont être créées et participer aux opérations pendant toute la durée de la guerre sur les évolutions des chasseurs Hurricane et Spitfire et sur des bombardiers Fairey Battle et Vickers Wellington, ainsi que sur chasseurs Extraite de « L’Illustration » du 7 octobre 1939, photographie de deux officiers polonais en uniforme de l’armée de l’air modèle 37, réfugiés à Cernauti en Roumanie. Blessé et marchant avec des béquilles, le capitaine est identifiable grâce aux 3 étoiles sur la casquette et l’épaulette. Le galon noir sur le bas de la manche et sur le pantalon apparaît. Reconnaissable aux 2 étoiles sur la casquette, le lieutenant porte un effet rarement vu, le manteau en cuir noir wz.36 à col recouvert de feutre noir, équipement commun aux équipages de blindés, aux troupes motorisées et au personnel navigant. Les As polonais de la seconde guerre mondiale - 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 1Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 2-3Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 4-5Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 6-7Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 8-9Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 10-11Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 12-13Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 14-15Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 16-17Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 18-19Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 20-21Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 22-23Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 24-25Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 26-27Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 28-29Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 30-31Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 32-33Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 34-35Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 36-37Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 38-39Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 40-41Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 42-43Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 44-45Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 46-47Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 48-49Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 50-51Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 52-53Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 54-55Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 56-57Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 58-59Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 60-61Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 62-63Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 64-65Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 66-67Uniformes numéro 259 jui/aoû 2008 Page 68