Uniformes n°257 mar/avr 2008
Uniformes n°257 mar/avr 2008
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°257 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 74,7 Mo

  • Dans ce numéro : le sous-officier de la Leibstandarte... Hongrie 1945.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Les dolmans d’officiers de la 3 ème République 1 ère partie | 1872 [Texte et photos : Frédéric Coune] Vestige des uniformes de l’Empire, cette silhouette si symbolique, mais d’un autre âge, du hussard chargeant au sabre, vêtu d’un coloré dolman à brandebourgs avec sa pelisse volant au vent, ne semble pas pour autant révolue lorsque l’armée française tente de se relever des cendres de sa défaite de 1870. C’est sous l’ancien régime, vers la fin du 17e siècle, que les premiers régiments de hussards importent le dolman. Rapidement adopté par d’autres pays dont l’armée prussienne, la coupe et l’aspect de cette petite tunique courte, garnie de motifs sur l’arrière et de grosses tresses sur l’avant ne va guère évoluer jusqu’à la fin du second Empire. Comme souvent le décor se joint à l’utile puisque les brandebourg avant protègent du tranchant des lames, tout comme la crinière des casques protègent la nuque des cavaliers. Chaque régiment se distingue par des couleurs qui lui sont propre permettant une identification rapide pour qui maîtrise le code ! Les chasseurs à cheval l’adoptent aussi un peu avant l’Empire, puis c’est au tour des régiments montés d’artillerie et du train. Après la défaite de 1870, l’heure est à la reconstruction et au modernisme. Certains corps sont supprimés définitivement, comme les Lanciers ou les Guides. Des réformes vont progressivement voir le jour dans le domaine de l’uniforme de la troupe et de l’officier. Mais pour l’heure, il s’agit de simplifier les multitudes de tenues dont raffolait le régime précédent, et, dans le cas du dolman, de supprimer la couleur spécifique 44 - La Gazette des Uniformes à chaque régiment qui se retrouvait principalement sur les parements et le col, et les boutons, souvent frappés d’un numéro distinct. C’est ainsi qu’en 1872, une nouvelle description d’un dolman simplifié est publiée au Journal Militaire Officiel LIEUTENANT AU 3 ème HUSSARD sous le Second Empire. On comprend mieux en voyant cet uniforme complexe aux 18 brandebourgs le besoin de simplifier la tenue, tout en diminuant le coût. De plus, la coupe très cintrée n’est pas des plus confortable. Le col et les parements rouges indiquent le 3e régiment, chaque autre unité ayant sa propre couleur ! pour les corps de troupes qui faisaient déjà usage de cet effet, en adoptant cette fois un seul code de couleur par arme et non plus par régiment. Mais c’est en 1883 qu’interviendra la révolution majeure, puisqu’à cette date la plupart des subdivisions d’armes et la
Autre dolman, autre tailleur, autre système d’accroche : ici une patte en drap maintenue par un bouton s’engage dans une bride de drap sur l’épaule et la boutonnière de la bride assure réellement sa fonction, alors qu’elle est normalement simulée, le bouton étant fixé sur la bride et non directement sur l’épaule. quasi totalité des officiers adopteront le dolman à brandebourg, qui connaîtra ainsi pour quelques années son heure de gloire, immortalisé par les nombreux photographes de studios et les peintures de Detaille. Dolman du train des équipages 1872 Le modèle officier est en drap fin gris de fer foncé doublé intérieurement de satin de chine noir, et fermant droit sur le devant, en se chevauchant sur 5cm au moyen d’une bande rapportée. Une tresse plate CAPITAINE DU 18 ème TRAIN DES EQUIPAGES, ici un officier de la territoriale comme l’indique la petite boutonnière en galon d’argent le long de la patte de col. Les basques sont surlignées d’un passepoil garance et le dos richement brodé d’un nœud papillon. Partir à la guerre, oui, …mais toujours bien habillé ! en poil de chèvre noir de 15 mm de large dite au boisseau, parcourt tous les bords du devant et les extrémités intérieurs du dolman, ainsi qu’un galon dit, cette fois à soubise sur les coutures du dos, sauf les fausses basques arrières qui sont garnies d’un passepoil garance et de 4 boutons. Une fente verticale de 19 cm, encadrée d’un même galon existe sur chaque coté du dolman et peut éventuellement se fermer par une patte munie de deux petits boutons. L’ouverture de gauche permet le passage du crochet du sabre. La hauteur arrière du vêtement est tel qu’une fois assis, elle ne doit jamais toucher la selle ou remonter au dessus du pantalon Dans la partie supérieure du dos, entre les tresses plates des coutures verticales, est chamarré un papillon en soutache de poil de chèvre noir de 2mm. La fermeture du dolman s’effectue au moyen de sept brandebourgs composés chacun de 2 tresses carrées de 5mm en poils de chèvre noir formant sur la poitrine des ligne parallèles terminées aux extrémités Les dolmans d'officiers de la 3 è République - 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 1Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 2-3Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 4-5Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 6-7Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 8-9Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 10-11Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 12-13Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 14-15Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 16-17Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 18-19Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 20-21Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 22-23Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 24-25Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 26-27Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 28-29Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 30-31Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 32-33Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 34-35Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 36-37Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 38-39Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 40-41Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 42-43Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 44-45Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 46-47Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 48-49Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 50-51Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 52-53Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 54-55Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 56-57Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 58-59Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 60-61Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 62-63Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 64-65Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 66-67Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 68