Uniformes n°257 mar/avr 2008
Uniformes n°257 mar/avr 2008
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°257 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 74,7 Mo

  • Dans ce numéro : le sous-officier de la Leibstandarte... Hongrie 1945.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
[REVUE DE DÉTAIL] PELZFUTTERPARKA/PELZFUTTERANORAK La parka fourrée à capuche a été confectionnée selon deux types. Le premier, en toile imperméable grise ou feldgrau est identifiable par son ouverture qui s’arrête à la taille et ses deux poches de poitrine à pli Watteau avec rabat en accolade boutonné. Quatre boutons d’uniforme peints en gris assurent la fermeture sur le devant et deux poches fendues avec rabat en accolade boutonné sont placées dans la partie basse de l’effet, en haut des jambes. Il existe une variante au modèle de parka fourrée du premier type ; dépourvue de poches inférieures, fermant par trois boutons et dont la capuche est moins large. Le premier type apparaît durant l’hiver 1942-1943 ; c’est celui qui est porté de façon majoritaire par les troupes SS durant la bataille de Kharkov. Le deuxième type, celui de notre étude, apparaît au cours de l’hiver 1944/45. Il reprend la coupe et les matériaux employés pour la confection du premier type à deux exceptions près. Les poches de poitrine ne comportent plus de pli Watteau et l’ouverture se fait complète sur le devant. Il convient de noter que certaines confections présentent de la fourrure de mouton à la place de celle de lapin. La parka du deuxième type ferme sur le devant grâce à une rangée de neuf boutons d’uniforme peints en gris (certains modèles n’en comportent que huit). Un rabat coupe-vent comportant neuf boutonnières (ou huit) permet de rendre hermétique au froid la fermeture. La large capuche qui accepte d’être portée par-dessus le casque d’acier comporte un lacet coulissant de serrage. La fourrure de lapin recouvre l’intérieur de la capuche et de la parka à l’exception des manches qui sont doublées de satinette de rayonne grise recouvrant un drap de laine épais, mais souple, façon molleton. Une fente d’aération est présente sous les aisselles. Un modèle de parka fourrée du deuxième type a également été confectionné en toile bariolée italienne tela mimetizzata 1929, celle employée pour la confection des toiles de tentes. L’observation montre que certaines parkas fourrées du 1er type ont été retaillées pour permettre une ouverture complète sur le devant. Enfin, la livraison de cette parka fourrée était accompagnée d’un surtout en fine toile blanche de rayonne mélangée de coton. Ce surtout palliait à la non réversibilité de la parka en assurant le camouflage en zone enneigée. 20 - La Gazette des Uniformes La tenue d'un caporal chef de la Leibstandarte, hiver 1944 - 1945. de l’Armée Rouge. En cinquante et un jours de siège la bataille de Budapest aura fait 50 000 morts dans chacun des deux camps. Ce nombre représente une perte journalière de 2 000 hommes tous camps confondus, faisant de cette bataille une des plus meurtrières de la Seconde Guerre mondiale. Les I. et II. SS-Panzerkorps arrivent A la mi-février, la 1. SS-Panzer- Division « LAH » qui fait partie du 1. SS-Panzerkorps placé sous les ordres du SS-Gruppenführer HermannPreiss, est engagée dans l’opération « Südwind » qui vise à réduire la tête de pont soviétique de la rive occidentale du Hron près de Tùrovo au nord-ouest de Budapest. Cette tête de pont est tenue par la 7 e Armée de la Garde. L’attaque est lancée le 17 février à 4h du matin après une préparation d’artillerie de deux heures. Sont engagés : le Panzerkorps « Feldherrnhalle » avec la 44. Reichsg r en a d i e r- D i v i - sion « Hoch und Deutschmeister » ; la 46.
Revue de détail - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 1Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 2-3Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 4-5Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 6-7Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 8-9Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 10-11Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 12-13Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 14-15Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 16-17Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 18-19Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 20-21Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 22-23Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 24-25Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 26-27Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 28-29Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 30-31Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 32-33Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 34-35Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 36-37Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 38-39Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 40-41Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 42-43Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 44-45Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 46-47Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 48-49Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 50-51Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 52-53Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 54-55Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 56-57Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 58-59Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 60-61Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 62-63Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 64-65Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 66-67Uniformes numéro 257 mar/avr 2008 Page 68