Uniformes n°256 jan/fév 2008
Uniformes n°256 jan/fév 2008
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°256 de jan/fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 75,5 Mo

  • Dans ce numéro : le 9e Spahis en Algérie... 1954-1962.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Le 1 er, 2 ème et 11 ème Tabors Dans la bataille de Cao bang La RC4. Un de ses aspects les plus tranquille. [Texte et photos : P.Legoubé] Nous ferons ici un bref historique de ces trois unités qui prendront part à la bataille de la RC4 en octobre 1950. Nous nous intéresserons à l’avant et à l’après Cao Bang de ces trois Tabors. Pour rappel, un Tabor (équivalent d’un bataillon) est formé d’un Goum de commandement et d’appui et de trois Goums opérationnels (équivalent chacun à une compagnie). Traditionnellement les hommes formant un goum sont tous des volontaires d’un même village ou groupe de villages. Le Tabor, recruté dans l’Atlas marocain, débarque en Indochine en corps constitué et repart de même : il n’y a quasiment pas de relève ou de renforts en cours de séjour, d’où un problème d’effectifs avec le temps. Les goumiers sont tous des Berbères, habitués à la montagne et à la rudesse du climat. 1er Tabor : juin 1950 à mai 1952 Commandé par le chef de bataillon Feaugas Composé de : G.C.A. : Capitaine Deminières 58 ème Goum : Lieutenant Mathieu 59 ème Goum : Capitaine Raval 60 ème Goum : Lieutenant Spor 22 - La Gazette des Uniformes Le 59 ème Goum sera remplacé en mai 1951 par le 20 ème Goum. Dirigé dès son arrivée en Indochine sur la frontière chinoise (Dong Dang) : opérations Glaoua avec le 3 ème Tabor et Hareng Saur en juillet, ouvertures de routes et protection de convois sur la RC4. En septembre dirigé sur Dong Khé. Ensuite il suit le sort de la colonne Le Page au cours des combats de la RC4 en octobre. Après ces combats, le Tabor est reconstitué et le commandement est assuré par le chef de bataillon Riez. Le Tabor va dans la région de Sept Pagodes (Est du delta). En décembre 50, opération Intermède. En janvier, opérations sur le Col des Bambous. Jusqu’en mars, nombreuses opérations de « nettoyage » dans le secteur sud du Fleuve rouge. Les Tabors Marocains débarquent en Indochine en 1950 Tenue de l’officier de Goum en 1950 Les cadres français des tabors portent également le treillis US HBT 43. La djellaba présentée est celle d’un lieutenant : c’est le modèle 44 réglementaire. La fermeture avant est améliorée par l’apport de deux petites chaînettes fixées par un bouton et la patte de grade est boutonnée sur la gauche de la poitrine. Le chèche est noué « à la française » autour du cou, c’est-à-dire avec un nœud lâche, les longueurs étant rentrées ou bien passées dans le ceinturon.La coiffure est soit le calot modèle 46 (ici de lieutenant), soit, le plus souvent, le chapeau de brousse modèle 49. L’équipement de l’officier se compose ici d’un ceinturon US 36 (préféré au modèle anglais 37), avec une gourde anglaise du modèle 44 (qui a l’avantage d’une grande capacité et qui peut se fixer au ceinturon US), une pochette à pansement US et une pochette à chargeurs d’USM1. L’équipement est complété d’une paire de jumelles US, d’une boussole française modèle 22 et d’un porte-cartes (ici de fabrication locale sur le modèle anglais). Il est à noter que les cadres des Tabors ne s’embarrassent pas de musettes car de nombreux PIM (Prisonniers Internés Militaires, Vietminhs faits prisonniers) accompagnaient, fidèlement, les unités du CEFEO et portaient le surplus des cadres et de la troupe. L’armement préféré des cadres est la carabine USM1 complétée d’un Colt 45 et d’un poignard, ici USM3. [Photo : Marc de Fromont]
Le 1 er, 2 ème et 11 ème Tabors - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 1Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 2-3Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 4-5Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 6-7Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 8-9Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 10-11Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 12-13Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 14-15Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 16-17Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 18-19Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 20-21Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 22-23Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 24-25Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 26-27Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 28-29Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 30-31Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 32-33Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 34-35Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 36-37Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 38-39Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 40-41Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 42-43Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 44-45Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 46-47Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 48-49Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 50-51Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 52-53Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 54-55Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 56-57Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 58-59Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 60-61Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 62-63Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 64-65Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 66-67Uniformes numéro 256 jan/fév 2008 Page 68