Trois Couleurs n°96 novembre 2011
Trois Couleurs n°96 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : Michael Fassbender... hardcorps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
SORTIES EN VILLE CONCERTS SUR SES LÈVRES PREMIÈRE Lana Del Rey, le 7 novembre au Nouveau Casino (complet), www.nouveaucasino.net Sur la foi d’une seule chanson et en quelques mois à peine, LANA DEL REY est devenue l’égérie de la presse et des réseaux sociaux, fascinés par son romantisme rétro et son physique de pin-up 50’s. Le phénomène débarque pour la première fois à Paris. _Par Éric Vernay Attention, femme fatale. Lana Del Rey, 24 ans, est au sommet de la hype après un été meurtrier. En juillet, l’Américaine, auteure d’un EP sorti dans l’indifférence générale en 2009 lorsqu’elle s’appelait encore Lizzy Grant (Kill Kill), mettait en ligne le clip de Video Games, un curieux patchwork d’images vintage où se côtoient stars hollywoodiennes, vieux cartoons et skaters en noir et blanc. Au milieu de ce montage lo-fi, une jeune chanteuse au visage étrange nous scrute devant un mur livide, comme une amie sur Skype ou une wannabe hardeuse en plein chat sur YouPorn. Le regard est aguicheur mais surtout fuyant, passant visiblement 92 novembre 2011 de l’objectif de la webcam à son écran d’ordinateur, comme pour vérifier si la coiffure est bien en place. En trois mois, le clip a été vu plus de trois millions de fois sur YouTube. Désormais reine du web, portée par une presse hystérique qui n’en finit pas d’analyser son look rétromoderne, la diva reçoit déjà le contrecoup de son buzz éclair : ses lèvres refaites ne sont-elles pas la preuve d’une vaste imposture ? En fouillant le passé mystérieux de Lana Del Rey, certains voient en elle une poupée manipulatrice déguisée en star fifties, markétée jusqu’à l’os, construisant sa carrière sur la rente d’un papa fortuné. Mais tant de ragots ne sauraient oblitérer l’essentiel : Lana Del Rey écrit des chansons merveilleuses. Video Games et Blue Jeans, pop songs toxiques au glamour luxuriant, réveillent les fantômes de James Dean et Marilyn dans un écrin romantique digne de Chris Isaak. Nouvelle icône d’une Amérique fantasmée, l’autoproclamée « Gangsta Nancy Sinatra » pose ses valises à Paris. These lips are made for singing. ♦ Universal Music
Edward Mapplethorpe Patti Smith L’AGENDA _Par W.P. Battles Le désormais trio math-rock vient dérouler son Gloss Drop, collage chirurgical d’instrumentaux complexes et de rythmiques implacables. Tyondai Braxton a quitté le champ de bataille, mais John Stanier se lève toujours pour frapper sa cymbale et rameuter les troupes. Le 15 novembre à La Machine du Moulin Rouge, à partir de 20h30, 25 € Loney Dear Le Suédois multi-instrumentiste Emil Svanängen vient présenter Hall Music, sa nouvelle symphonie pop au lyrisme soutenu. En 2009, Loney Dear montait sur scène avec un orchestre de chambre. Va-t-il cette fois transformer la Flèche en église ? Le 19 novembre à la Flèche d’or, à partir de 19h30, 13,80 € Patti Smith Icône punk, clocharde céleste, poétesse intemporelle toujours en éveil, commandeur des Arts et des Lettres, Patti Smith, 64 ans, clôt sa tournée française dans l’Olympe parisien. Gloria. Les 21 et 22 novembre à l’Olympia, à partir de 20h, de 34,10 € à 60,50 € Herman Dune Le trésor folk-rock national invite ses fans dans l’écrin du Casino de Paris pour y déployer sa Strange Moosic sortie cette année. Solos de guitare de David, batterie sèche de Neman, basses rondelettes de Ben Pleng, chansons-joyaux. Le jeudi 24 novembre au Casino de Paris, à partir de 20h, de 29,70 € à 33 € Panda Bear L’angelot d’Animal Collective vient chanter les chœurs solitaires de son dernier Tomboy. Entre psychédélisme enfantin, liturgie païenne et transe électronique, Panda Bear est bien la plus belle voix de la chorale animale. Le 29 novembre à la Gaîté lyrique, à partir de 20h, 27,50 € My Brightest Diamond Shara Worden chante sa nouvelle vie à Detroit et sa récente maternité sur l’excellent All Things Will Unwind, bijou pop folk de cordes, bois et vents ciselés. De visu, c’est virtuose. Le 29 novembre au Café de la danse, à partir de 19h30, 22 € Kitsuné Maison en vrai ! #10 Pour la sortie de sa douzième compilation Maison, le label parisien invite ses petits renards londoniens Citizens ! (catchy pop), Theme Park (du David Byrne sous MDMA) et Life in Film. Rock et dancefloor, comme à la maison. Le 1er décembre à La Maroquinerie, à partir de 19h30, 19,80 € www.mk2.com 93



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 1Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 2-3Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 4-5Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 6-7Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 8-9Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 10-11Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 12-13Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 14-15Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 16-17Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 18-19Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 20-21Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 22-23Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 24-25Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 26-27Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 28-29Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 30-31Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 32-33Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 34-35Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 36-37Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 38-39Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 40-41Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 42-43Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 44-45Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 46-47Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 48-49Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 50-51Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 52-53Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 54-55Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 56-57Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 58-59Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 60-61Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 62-63Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 64-65Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 66-67Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 68-69Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 70-71Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 72-73Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 74-75Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 76-77Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 78-79Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 80-81Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 82-83Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 84-85Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 86-87Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 88-89Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 90-91Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 92-93Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 94-95Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 96-97Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 98-99Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 100-101Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 102-103Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 104-105Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 106-107Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 108-109Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 110-111Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 112-113Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 114-115Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 116-117Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 118-119Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 120-121Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 122-123Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 124-125Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 126-127Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 128-129Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 130-131Trois Couleurs numéro 96 novembre 2011 Page 132