Trois Couleurs n°177 mar/avr 2020
Trois Couleurs n°177 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°177 de mar/avr 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MK2 Agency

  • Format : (170 x 285) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 48,6 Mo

  • Dans ce numéro : portrait d'Oulaya Amamra.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
COUL’KIDS INNA MODJA Anna et Anna ont rencontré la musicienne et chanteuse malienne Inna Modja. En tant qu’ambassadrice de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification, Inna Modja participe au projet écologique The Great Green Wall et au film documentaire du même nom, qui sort en salles le 22 avril. L’INTERVIEW Qu’est-ce que le Great Green Wall ? C’est un projet très ambitieux, né il y a une dizaine d’années. L’idée est de faire pousser des millions d’arbres le long de 8 000 kilomètres dans le désert du Sahel, en Afrique, pour créer un mur de verdure qui va s’étendre du Sénégal à Djibouti. Il s’agit de lutter contre la désertification. Il faut régénérer la terre, mais aussi faire naître une nouvelle économie, en plantant des arbres comme le karité, dont le commerce rapportera de l’argent aux habitants. Comment cette aventure t’a-t-elle enrichie professionnellement et personnellement ? Je suis activiste pour le climat depuis une dizaine d’années et, avec ce projet, j’ai eu la sensation d’intervenir concrètement. Contribuer à laisser une meilleure planète aux générations futures, cela me permet de dormir un peu mieux, même si ce n’est que d’un œil… Il y a tant à faire ! Dans le film, tu traverses l’Afrique et tu rencontres des gens qui sont parfois en très grande difficulté. Est-ce qu’après ce voyage tu te sens différente ? Complètement. Ce voyage a changé mon regard  : je pensais bien connaître l’Afrique car je suis malienne, mais, en fait, je ne la connaissais qu’en surface.
D’ANNA ET ANNA, 15 ANS Qu’est-ce que tu as découvert ? Je ne réalisais pas tous les problèmes périphériques liés à la désertification. Le désert avance, il chasse les gens qui ne peuvent plus vivre là où ils sont nés. Les températures sont trop élevées, les terres sont dégradées. Aujourd’hui, plus rien ne pousse là-bas, les femmes et les enfants doivent marcher des kilomètres chaque jour pour aller chercher de l’eau. Pour les enfants, c’est du temps en moins pour étudier ; pour les femmes, du temps en moins pour travailler et devenir indépendantes financièrement. Le réchauffement climatique a de nombreuses répercussions. En Europe, il y a de plus en plus de réfugiés climatiques qu’il faudrait aider et regarder avec plus de compassion. Tu es aussi marraine de la Maison des femmes de Saint-Denis. Qu’est-ce que c’est ? C’est un lieu fondé par Ghada Hatem, une gynécologue qui voulait créer un endroit où les femmes et les jeunes filles se sentiraient en sécurité. Le but, c’est qu’une femme victime TOI AUSSI TU AS ENVIE DE RÉALISER UNE INTERVIEW ? DIS-NOUS QUI TU AIMERAIS RENCONTRER EN ÉCRIVANT À BONJOUR@TROISCOULEURS.FR 83 LE DÉBRIEF « C’est une rencontre très forte, on a beaucoup discuté et échangé. — Inna donne envie de s’engager concrètement dans la lutte contre le réchauffement climatique, c’est très encourageant de voir comment on peut faire bouger les choses. — En discutant avec elle, j’ai réalisé à quel point tout était lié, et que les injustices étaient accentuées par le dérèglement climatique. » de violences trouve dans un même endroit des médecins, des avocats, des psychologues, des policiers bénévoles qui l’accompagnent. C’est un lieu incroyable qui, malheureusement, connaît un grand succès  : il reçoit plus de douze mille femmes par an. Tu as été toi-même victime d’une excision. Est-ce que cela t’a donné la rage de ne jamais accepter ce qu’on impose aux jeunes gens ? C’est exactement ça ! J’ai été excisée sans que mes parents le sachent. C’est la sœur de ma grand-mère qui m’a emmenée à l’âge de 4 ans et demi. J’ai décidé de m’engager à 19 ans contre l’excision, pour que d’autres jeunes filles ne subissent pas la même chose. J’étais très en colère, car c’est à ce moment que j’ai compris l’impact que cela aurait sur ma vie. La maison des femmes est l’un des aboutissements de mes engagements. PROPOS RECUEILLIS PAR ANNA ET ANNA (AVEC CÉCILE ROSEVAIGUE) — PHOTOGRAPHIE  : JULIEN LIÉNARD —  : « The Great Green Wall » de Jared P.Scott, L’Atelier (1 h 30),sortie le 22 avril, dès 7 ans — COUL'KIDS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 1Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 2-3Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 4-5Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 6-7Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 8-9Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 10-11Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 12-13Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 14-15Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 16-17Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 18-19Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 20-21Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 22-23Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 24-25Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 26-27Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 28-29Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 30-31Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 32-33Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 34-35Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 36-37Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 38-39Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 40-41Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 42-43Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 44-45Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 46-47Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 48-49Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 50-51Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 52-53Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 54-55Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 56-57Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 58-59Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 60-61Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 62-63Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 64-65Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 66-67Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 68-69Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 70-71Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 72-73Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 74-75Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 76-77Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 78-79Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 80-81Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 82-83Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 84-85Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 86-87Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 88-89Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 90-91Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 92-93Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 94-95Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 96-97Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 98-99Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 100-101Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 102-103Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 104-105Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 106-107Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 108-109Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 110-111Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 112-113Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 114-115Trois Couleurs numéro 177 mar/avr 2020 Page 116